UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« C.G.Jung:langage, rêve, chemin | Page d'accueil | Imagination active »

07/04/2018

La vieillesse

Vieillesse-et-lumière.jpg

Photo Ariaga

 

Le fleuve de la vie

doucement ralentit

la montée de la sève

dans le corps se tarit

mais ce n'est rien amis

car dans le mot vieillesse

il y a toujours vie

il y a même liesse

ici et maintenant

sur le dernier rivage

pour celui qui attend

goutant tous les instants

la barque du retour

dans le cycle éternel

 

Ariaga

 

 

Commentaires

Quelle belle vision, Ariaga... Je n'avais pas remarqué ces mots "vie" et "liesse" dans ce terme qui n'a de terme que l'idée, puisque selon le sutra du coeur, il n'y a ni vieillesse, ni mort, mais seulement un obstacle dressé par le mental pour impressionner l'esprit éternel que nous sommes...

Écrit par : Aloysia | 07/04/2018

Chère Ariaga
maintenant que peu de barrières me protégent des brisants
et que dedans la peine s'avive tandis que les souvenirs se raniment
je trouve ta poèsie d'une beauté sublime, un point d'orgue et des notes
qui tissent un ensemble où tout me parle
c'est magique et d'une lucidité, quelle acuité
Merci

Écrit par : Thierry | 08/04/2018

Oh Ariaga, c'est tellement beau ce que tu écris!
vie, liesse, vie-liesse... comme un mantra
M E R C I ! Merci!
Je t'embrasse, douce journée à toi Ariaga ✰˚ ˛★* 。 ღ˛° 。♥

Écrit par : Ambre | 08/04/2018

@ Aloysia, c'est l'habitude du "langage des oiseaux "des alchimistes qui fait chanter les mots dans ma tête.

Écrit par : Ariaga | 08/04/2018

@ Thierry, je vois que ta grande sensibilité est à là. Merci à toi.

Écrit par : Ariaga | 08/04/2018

@ Ambre, bonne idée le mantra.

Écrit par : Ariaga | 08/04/2018

Bonjour amie,
belle poésie remplie d'optimisme
Super
Bon dimanche
Avec mon affection

Écrit par : Dany21 | 08/04/2018

J'ai cessé de regarder derrière, tout autant que de regarder trop loin devant. Le moment présent, est riche et mérite d'être vécu pleinement ce qui allège le mot "vieillesse"

Écrit par : Chinou | 08/04/2018

Cette forme d'espérance est une fleur déposée sur le chemin du printemps.. Continuons de marcher d'amble

Écrit par : Sedna | 08/04/2018

Quel beau poème ! La vieillesse peut être un temps heureux qui rapproche de l'essentiel !

Écrit par : daniel | 08/04/2018

Je me joins sans hésitation au chœur ici présent : que c'est beau !!!
Merci Ariaga

Écrit par : miche | 08/04/2018

très beau poéme . bien vue et entendue , c'est très juste.
Oui, le feu de cette vie dans son dernier volet

Écrit par : lamangou | 08/04/2018

ton poème est très beau, d'une vérité prégnante. Merci.

Écrit par : ÉPHÊME | 09/04/2018

@ Dany 21, merci pour cette fidélité à travers les années de blog.

Écrit par : Ariaga | 09/04/2018

@ Daniel, certainement, la vieillesse peut être heureuse, encore faut-il qu'elle ne soit pas trop difficile sur le plan matériel et de la santé. il ne faut pas beaucoup mais il le faut ...

Écrit par : Ariaga | 09/04/2018

@ Chinou, oui c'est une perde du précieux temps de trop regarder le passé où le futur.

Écrit par : Ariaga | 09/04/2018

@ Sedna, "marcher d'amble" comme c'est joli amie poétesse.

Écrit par : Ariaga | 09/04/2018

bonjour amie,

je suis toujours bluffée par ton blog que tu tiens de main de maître
et quel bonheur de te lire ,de tout temps tu as fait de merveilleux poèmes bravo l'artiste , je ne regrette pas d'être de retour,
la" vie et la liesse" c'est génial, et ça te vas bien ton esprit est toujours aussi vif et riche.
tout simplement je te dis merci d'exister,
toute mon amitié

Écrit par : mariedumonde | 09/04/2018

depuis la lice la vie en fête, la vie en tête
tant que ne nous fait point défaut la hardiesse
et puis soyons souples et lestes pour être céleste
il faut savoir se délester de quelques poids morts
et puis aussi de bien s'aimer et de prendre soin de soi
tout cela ne sont que banalités qui ont pourtant force de loi
du moment qu'aux dents on ne prend pas le mord
et puis ne pas échanger de magicienne sa veste
et égrener ces belles notes mais pas en vitesse
prendre le temps de savourer le haut de la crête

Écrit par : Thierry | 09/04/2018

C'est très beau... Profiter de la vie tant qu'elle est là, voilà tout...

Écrit par : Pastellle | 10/04/2018

Très beau , vraiment très beau...

et en écho un petit cadeau : https://www.youtube.com/watch?v=Fg5omGGKjs8

Écrit par : Maria-D | 10/04/2018

Ariaga ta poésie est merveilleuse. De par tes mots elle adoucit ces instants difficiles où l'on aimerait se laisser glisser dans la paisibilité du temps et où l'on doit faire efforts et ne pas se laisser aller ! Merci, belle journée printanière Ariaga

Écrit par : danae | 10/04/2018

@ Miche, de l'émotion ...

Écrit par : Ariaga | 10/04/2018

@ mariedumonde , j'ai moins de temps pour le blog à cause du gros travail que je dois effectuer pour le site mais j'y tiens beaucoup ne serais-ce que pour y retrouver des êtres comme toi qui ont été présents à des moments essentiels de ma vie.

Écrit par : Ariaga | 10/04/2018

@ Maria-D merci pour le cadeau et la belle synchronicité.

Écrit par : Ariaga | 10/04/2018

@ Lamangou, la vie est une et son feu est inextinguible.

Écrit par : Ariaga | 10/04/2018

Des lignes bien menées, belle journée Ariaga

Écrit par : Joëlle | 13/04/2018

tout est affaire d'envies, d'étonnements ...au diable la sève!

Écrit par : alezandro | 13/04/2018

c'est très beau
je me le note
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 15/04/2018

Que tes mots sont beaux Ariaga, et ces mots cachés à l'intérieur... Magnifique, merci à toi. Bises de printemps, belle semaine. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 16/04/2018

@ alezandro, en effet, être toujours ouvert à l’étonnement, à la surprise, c'est essentiel.

Écrit par : Ariaga | 16/04/2018

@ Tilk, avec toi aussi je fais collection de petites perles.

Écrit par : Ariaga | 16/04/2018

@ Pastelle, une belle galerie de portraits d'auteurs chez toi .

Écrit par : Ariaga | 16/04/2018

@ Plumes d'Anges, Merci de penser aux mots cachés à l'intérieur, j'aime beaucoup.

Écrit par : Ariaga | 16/04/2018

Bonsoir Ariaga : la vieillesse et son cortège de maux, la déchéance qu'on a du mal à accepter. Mais on vit encore de beaux jours. Merci pour tes mots qui me parlent.

Écrit par : elisabeth | 18/04/2018

@ elisabeth, je suis heureuse que mes mots te parlent, il n'y a rien de plus triste que que les mots qui tombent dans le vide.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2018

Écrire un commentaire