UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vieillesse | Page d'accueil | Une robe de poésie »

16/04/2018

Imagination active

 

jung,images,imagination,citation,inconscient,fantasmes,thérapie,ariaga,photo

Photo Ariaga

C.G.Jung part de sa propre expérimentation pour proposer une manière d'explorer l'inconscient en vue d'un accroissement du développement psychique et spirituel. Je vous propose ici une citation extraite de l'article de Sonu Shamdasani  publié dans les Cahier Jungiens de psychanalyse de décembre 2017. Sonu Shamdasani a  supervisé la traduction et fait l'introduction du Livre Rouge. Ariaga.  

***

" Les instructions de Jung à ses patients quand à la conduite de l'imagination active étaient très précises. Il racontait ce que lui même avait expérimenté. En 1926, Christiana Morgan vint en analyse chez Jung.  [...] Dans une séance de 1926 elle note les conseils de Jung sur la production de visions :

"Bien, vous voyez qu'elles sont trop floues pour que je puisse en dire grand chose. Ce n'est que le début. Dans un premier temps, n'utilisez la rétine de votre œil que dans le but d'objectiver. Ensuite, au lieu d'essayer de continuer à forcer l'image, contentez-vous d'y jeter un coup d’œil. Puis, lorsque vous voyez ces images, vous tentez de les saisir et de voir où elles vous emmènent – comment elles changent. Et vous essayez vous-même d'entrer dans l'image – d'en devenir un des acteurs. Quand j'ai commencé à faire cela, j'ai vu des paysages. Ensuite j'ai appris comment me placer dans ces paysages, puis les personnages m'ont parlé et j'ai répondu."

 

Commentaires

coucou Ariaga,

J'attendais avec impatience ton prochain billet,
voilà ce que j'ai ressenti avant de lire le texte:
je me suis dit que ce cliché serait excellent pour se vider la tête avant ou pendant une méditation, je m'imaginais déjà dans mon endroit préféré avec cette photo agrandie au dessus du miroir.........
magie: si je ferme les yeux je la vois aussi.
merci amie

Écrit par : mariedumonde | 16/04/2018

@ mariedumonde, j'ai pris cette image en Bretagne ...

Écrit par : Ariaga | 16/04/2018

Très belle photo.
J'aime Jung mais j'ai du mal avec ce concept d'imagination "active". L'association des deux termes, association et active me paraît paradoxal.
Bonne soirée.

Écrit par : Bonheur du Jour | 17/04/2018

Très belle photo qui me fait penser à la Baie de Somme.
J'aime Jung, mais j'ai un peu de mal avec ce concept d'imagination "active". Cela me semble paradoxal d'associer les deux termes.

Écrit par : Bonheur du Jour | 17/04/2018

cela supporte répétition, littoral et littéral, itinéraire pas que littéraire
il y a un plus, un travail de conscience et d'ouverture qui ne vient pas seul de lui même, il me semble comprendre à demi paupières et à demi mots ce qu'il veut nous dire

Écrit par : Thierry | 17/04/2018

J'aimerais bien avoir des visions !!Mais ça ne vient jamais !

Écrit par : daniel | 17/04/2018

@ Bonheur du Jour, merci pour ton commentaire. Le paradoxal est souvent présent chez Jung.

Écrit par : Ariaga | 17/04/2018

@ Thierry, à demi mots c'est déjà pas mal !

Écrit par : Ariaga | 17/04/2018

@Daniel, si cela ne vient pas c'est peut-être parce que tu le veux trop ...

Écrit par : Ariaga | 17/04/2018

Etant abonnée aux séances d'hypnose, la suggestion d'images y est fréquente mais dans tous les cas, ce n'est pas une évidence.. Notre troisième oeil est parfois réfractaire aux visions..

Écrit par : Sedna | 17/04/2018

Ta photo m'angoisse. Je suis une fille du " plancher des vaches" et même lorsque mon esprit m'évoque des images , c'est toujours des représentations de la terre ferme. Merci de ta visite.
Chinou

Écrit par : Chinou | 17/04/2018

blle photo.
Superbe écho
du travail de mandala sur des grillouillis main gauche et main droite aprés j'associe
cela me permet de nettoyer ce qui ne se nomme pas et c'est agréable à faire et çà permet de tenir la route de la jungle.
et ce que tu écris
un écrivain l'autre jour disait le plus dur et de trouver le paradoxe, et c'est le paradoxe qui fait littérature.
je ne citerai pas l'auteure

ca c'est mal passé ensemble mais elle n'a pas dit que des abérrations

merci à elle.

belle journée

Écrit par : lamangou | 18/04/2018

Quand je me couche, je me force à ne pas penser, à ne pas imaginer. Mais je n'y arrive pas toujours. Tu vas dire que ce n'est pas la nuit qu'il faut penser à des soucis. Bon je m'éloigne un peu du sujet, mais j'ai de l'imagination active, mon cerveau bouillonne.

Écrit par : elisabeth | 18/04/2018

@ chinou, c'est curieux et intéressant que cette photo paisible puisse t'angoisser mais les sujets d'angoisse c'est très personne.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2018

@ lamangou, Merci pour le compliment.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2018

@ Élisabeth, c'est bien ce bouillonnement il suffirait de le canaliser.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2018

Saisir sans prendre et se laisser porter... loin .... loin ... loin ... au milieu de nulle part sinon de son propre Moi...
et cette image je dirais plutôt ce lieu réel est une fenêtre ouverte à ceci...

j'aime ... merci

Écrit par : Maria-D | 20/04/2018

La difficulté pour moi n'est pas la vision de paysages ou d'y pénétrer mais de percevoir des personnages et plus difficile encore, d'en faire des amis....Mais qui me demande d'ailleurs d'avoir des amis. Il suffit pour cela d'aller sur Facebook où l'on a souvent des visions par ailleurs!

Écrit par : alezandro | 20/04/2018

Déjà voir des images et voir où elles me mènent... J'avoue ne pas être allée au delà ou alors cela est venu si naturellement que je n'en ai pas le souvenir. Il me faudra y travailler un jour, pour voir. Bises, bon soleil Ariaga. bbrigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 23/04/2018

@ Maria-D, émue par ce beau commentaire sur le texte de Jung.

Écrit par : Ariaga | 23/04/2018

@ alezandro, comme tu as raison !

Écrit par : Ariaga | 23/04/2018

@ Plumes d'Anges, c'est déjà un bon début ...

Écrit par : Ariaga | 23/04/2018

Ta photo – superbe - "m'emmène" vers de la douceur et cela tombe bien, j'en ai vraiment besoin. Toute en bleue de plus, moi qui initiait régulièrement en d'autres temps des « Notes bleues » sur mon blogue…
"Le bleu reste bleu mais se mélange aux couleurs de la vie, multiple !"
Merci.

Écrit par : Louis-Paul | 24/04/2018

cela ne doit pas être facile d'entrer dans ses visions
surtout si ce ne sont pas des rêves....
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 24/04/2018

Bandes ajourées superposées
sujet planant et flaques miroitantes
avancer sur la grève sans sortir du rail
et éviter les torticolis des tortillons arénicoles
à celui qui s'y colle et mène son enquête
il faut sur les couches stratigraphiques
déceler la profondeur de champ
labours insensés qui ne remuent que vase
la pensée même décapante jamais n'arase
et toujours il reste où qu'on se tourne
une pente

Écrit par : Thierry | 24/04/2018

@ Louis Paul, oui, et parfois je rêve en bleu.

Écrit par : Ariaga | 25/04/2018

@ tilk, c'est juste un entraînement ...

Écrit par : Ariaga | 25/04/2018

@ Thierry, j'aime beaucoup. Merci.

Écrit par : Ariaga | 25/04/2018

Dans le flou d'un cliché peu à peu se réinventent les images de notre inconscient...Juste un peu de silence ou d'une douce mélodie et la vie danse sous nos yeux fermés...

Écrit par : Marie Minoza | 25/04/2018

Écrire un commentaire