UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un petit sac à dos | Page d'accueil | Rolande Biès : Rêves, astrologie, alchimie »

28/06/2019

Jung et les concepts métaphysiques

c.g.jung,philosophie,photo,prison,idées,ariaga

Photo Ariaga

Jung pense que les concepts métaphysiques sont, non seulement inutiles mais qu'ils empêchent le développement psychique. Voici ce qu'il écrit dans son livre Aïon (p.49). 

"Les concepts métaphysiques ont un jour perdu leur capacité de rappeler et d'évoquer l'expérience originelle, et non seulement ils sont alors devenus inutiles, mais ils ne se révèlent plus désormais que comme de véritables obstacles sur la voie d'un développement ultérieur. On s'agrippe à des possessions qui ont autrefois représenté de la richesse et, plus elles deviennent inopérantes, incompréhensibles et sans vie, plus on s'accroche à elles.  (On ne s'accroche naturellement qu'à des idées stériles ; celles qui sont vivantes ont suffisamment de contenu et de richesse pour qu'on ait pas besoin de s'y accrocher.) Ainsi, avec le temps, ce qui était rempli de sens se change en absurdité. Tel est malheureusement le destin des idées métaphysiques."

Commentaires

Ah oui ! On ne s'attache qu'à ce qui n'est pas vivant !
Ce qui ni ne naît, ni ne meurt, pseudo vérité figé comme un point fixe !

Bon weekend chère Ariaga :))

Écrit par : Miche | 29/06/2019

Eh bien tant pis, je continuerai sur cette voie même si elle n'aboutit à rien..

Écrit par : Sedna | 29/06/2019

Bien sûr, puisque ce ne sont que des pensées... des créations mentales... Elles ne peuvent que nous faire tourner en rond dans le labyrinthe.

Écrit par : Mayalila | 29/06/2019

@ Sedna, mais bien sur que cela aboutit puisque, chez toi cela se traduit en pure poésie. Relis, gentille amie.

Écrit par : Ariaga | 29/06/2019

Conserver l'esprit pratique n'empêche pas de chercher à s'élever, certaines voies sont plus hasardeuses que d'autres quand elles ne sont pas des purs et simples cul de sac.
Avoir à l'esprit le principe de réalité n'est pas un frein au voyage intérieur pour peu que celui ne devienne pas trop envahissant.

Onirisme et poèsie nous nourrissent également mais c'est dans l'action concrète que nous nous réalisons vraiment et peut être aussi qui nous sommes et pourquoi nous sommes là.

Retourner des idées dans sa tête peut être étourdissant mais aussi frustrant et franchement stérile, cet adjectif me plait bien.

Assommé pour trop penser, pansant quelques plaies je n'oublie pas les lais de marie de France.

Écrit par : Thierry | 30/06/2019

oui tout depend la quête et la fin d'anamyse du psy
et s'il ne la jamais fini
c'est là que l'on tourne en rond
et on ne sort d'un labyrinthe que seule et en plus avec un marquage terrible
de ne pas avoir entendu l'inconscient s'exprimer j'en sais quelques choses 9 mois d'hospitalisation et ce n'est pas fini.

gros bisous

Écrit par : lamangou | 01/07/2019

N'est-ce-pas le cas aussi pour bien d'autres idées auxquelles on s'accroche, qu'on prend pour des vérités absolues... ? Il nous faut il me semble,rester souples, croiser et recroiser, rester libres, libres, libres et toujours dire peut-être... Bises Ariaga, à bientôt. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 04/07/2019

Idées fixes et sens giratoires nous conduiraient ils au faux mouvement qui ne met pas en branle et encore moins en branle bas de combat notre esprit guerrier avide de conquêtes et de révélations, rêvée l'action prend elle plus de force et de sens.

Ou alors est on dans ce grand mouvement spiralique que l'on s'applique pensant s'élever u dessus des contingences dans une geste héroïque et un enthousiasme déraisonnable ?

Le libre arbitre, la capacité de jugement et le libre examen rompent des chaines de cécité en nécessité et ouvrent une autre voie car la quête de vérité est sans fin , on en cherche encore le commencement , alors si la plasticité cérébrale a bien le sens que certains lui attribuent on doit pouvoir se reconfigurer à l'infini par le prisme de l'expérience et l'horizon indépassable d'une vie bien trop courte.

Qu'importe puisqu'on peut continuer de marcher vers le soleil...

Écrit par : Thierry | 04/07/2019

coucou

Écrit par : mariedumonde | 06/07/2019

ARIAGA À TOUS, il y a eu une sévère attaque sur le blog au niveau des commentaires. Il a été asphyxié par des milliers de commentaires spams. J'ai du tout fermer et attendre quelques jours. Je viens de ré-ouvrir. On verra ce qui se passe mais ne vous étonnez pas si je suis obligée de tout bloquer à nouveau.

Écrit par : Ariaga | 07/07/2019

Je lis ton commentaire au-dessus ! des milliers de commentaires spams ??? c'est horrible, tu as dû passer beaucoup de temps à les supprimer dis donc.

Écrit par : elisabeth | 08/07/2019

@Elisabeth Oh que oui !

Écrit par : Ariaga | 08/07/2019

"la métaphysique désigne la connaissance du monde, des choses ou des processus en tant qu'ils existent « au-delà » et indépendamment de l’expérience sensible que nous en avons, mais elle prend des sens différents selon les auteurs et selon les époques.La métaphysique est une science philosophique qui questionne d'abord l'existence des choses ou des événements tels qu'ils nous apparaissent, et qui tente ensuite de décrire et d'expliquer ce qui existe vraiment"

Je n'ai pas pu résister à l'envie de revoir un peu la définition.
alors métaphysique pourquoi pas ? encore faut il faire la part des choses et ne pas bloquer sur (existent « au-delà ")

j'espère que tout va se régler rapidement sur ton blog
je t'embrasse amie

Écrit par : mariedumonde | 08/07/2019

Ouahhh !
Peut-être peux-tu modérer les commentaires ?
Bon courage à toi, Ariaga.
Mes amicales pensées

Écrit par : Miche | 09/07/2019

c'était une infestation de points d'interrogation, restés sans réponse !

Écrit par : Thierry | 09/07/2019

@ ARIAGA À TOUS, Il y a encore eu quelques bugs mais les choses semblent revenues dans l'ordre. Merci pour le commentaires de ceux à qui je n'ai pas répondu par prudence.

Écrit par : Ariaga | 15/07/2019

j'adore les friches industrielles !!!
il faudrait les préserver et s'en servir
je vois bien un atelier dedans !!!
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 24/07/2019

Écrire un commentaire