UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2018

Derrière le masque

 

poésie,philosophie,spiritualité,photo,perou,masque,ariaga

Photo Éphême (Pérou)

 

Comme une marguerite

elle s'exfolie

un peu beaucoup

à la folie

sa chair se fripe

comme vieux habits

puzzle qui se défait

dans la glace

le masque craque

révélant les morceaux

de multiples visages.

 

Vidée des mots et des semblants

elle attend ...

Ariaga

10/09/2018

Une vie de rocher

 

pensée,philosophie,poésie,alchimie,nature,ariaga

Photo Ariaga

 

Regardez ces rochers qui vont petit à petit se fragmenter.

Il en faudra des temps, il en faudra des vagues, mais ils deviendront cailloux, puis sable, puis poussière puis ...

C'est leur vie et c'est aussi la notre dans la grande transmutation de ce qui est et sera toujours.

Ariaga

10/08/2018

Les habitants de l'eau

 

voyages imaginaires,photo,louis-paul fallot,ariaga,rêve,poésie,nature,art

Photo Louis-Paul Fallot

 

Je propose que nous continuons le voyage d'été au Pays de l'Imaginaire avec une nouvelle photo de Louis-Paul Fallot. Pour laisser libre cours à l'invention je dirai juste que ce jaillissement d'eau me semble très habité ...

Ariaga

18/07/2018

Au pays de l'insolite

voyage,imaginaire,photos,vacances,rêve,nature

 

Au moment des vacances, ceux qui ne partent pas physiquement peuvent partir au Pays de l'Imaginaire. Nous l'avons souvent fait sur ce blog.

Je propose que nous nous évadions en plongeant dans l'univers de photos insolites qui excitent l'imagination. Le photographe Louis-Paul Fallot a bien voulu s'associer à cette évasion et il m'a communiqué cette extraordinaire photo.

J'invite ceux qui ont quelque chose  (un ressenti,une évocation, un commentaire etc) à dire au sujet de cette photo à l'écrire de manière brève. Une histoire va ainsi émerger (ou non !)  qui va nous emmener ailleurs.

Évidemment j'ai vu quelque chose et personne ne s'étonnera si c'est inspiré par mon cher C.G.Jung !

 Ariaga

25/04/2018

Une robe de poésie

écriture,poésie,image,photo,robe,Ariaga,arts

 Photo Ariaga

 

Sortant du taillis des mots, revêtue d'une robe de poésie, une image est venue vers moi sur la pointe des pieds, à la recherche d'un lieu où vivre.

Je lui ai dit, tu es tellement belle, et elle a rougi d’émerveillement d'être ...

Ariaga

07/04/2018

La vieillesse

Vieillesse-et-lumière.jpg

Photo Ariaga

 

Le fleuve de la vie

doucement ralentit

la montée de la sève

dans le corps se tarit

mais ce n'est rien amis

car dans le mot vieillesse

il y a toujours vie

il y a même liesse

ici et maintenant

sur le dernier rivage

pour celui qui attend

goutant tous les instants

la barque du retour

dans le cycle éternel

 

Ariaga

 

 

27/02/2018

Accueillir sa folie

citation,jung,folie,rêve,philosophie,vie,ariaga,photo

Photo Ariaga prise au musée des automates de la Rochelle

 

Une fois de plus son âme s'adresse à C.G.Jung, p. 385 du Livre Rouge(j'ai mis en caractères gras ce qui me semblait le plus important) Ariaga.

***

" Des mots, des mots, cesse d'accumuler tous ces mots inutiles. Tais-toi et écoute : as-tu reconnu ta folie et l'admet-tu? As-tu compris que tous tes sous-sols regorgent de folie? Ne veux-tu pas reconnaître ta folie et lui souhaiter amicalement la bienvenue? tu disais vouloir tout accepter. Alors accepte aussi la folie.Laisse briller la lumière de ta folie et tu verras qu'une grande lumière se lèvera pour toi. Tu ne dois pas mépriser la folie ni la craindre, au contraire tu dois lui donner la vie. " [...]

La folie est une forme particulière de l'esprit et elle est inhérente à toutes les doctrines et toutes les philosophies, encore plus cependant à la vie quotidienne, car la vie elle-même est emplie de folie et dans son essence même déraisonnable. C’est pourquoi l'homme aspire à la raison uniquement pour se donner des règles. La vie elle même ne connais pas de règles. Voilà son secret et sa loi inconnue. Ce que tu appelles la connaissance est une tentative d'imposer à la vie quelque chose de compréhensible."

 

 

19/02/2018

L'esprit des profondeurs

poésie,alchimie,philosophie,photo,nature,jung,ariaga

 

C'est un frisson qui vient de l'intérieur

et qui vous tord le cœur

au delà de la peur.

 

Arrachés les grotesques lambeaux

d'un masque d'idéal

qui retenait le Dieu

dans le filet des mots.

 

Voici que remonte

hissé par la douleur

l'esprit des profondeurs

portant dans ses bras d'ombre

un enfant vêtu d'Or.

Ariaga

08/01/2018

Se dissoudre ou brûler

écriture,philosophie,alchimie,pensées,Ariaga,Jung,photo

Les livres fermés, arrivent les pensées qui vont trop loin et ne sont plus les idées auxquelles je suis accrochée comme à de rassurantes bouées.

Je peux m'égarer dans l'incertitude ou me laisser aspirer par la passion de l'Inconnu.

Se dissoudre ou brûler ? Je suis le créateur de mon devenir.

Ariaga

26/11/2017

C.G.Jung parle à son âme

 

citations,spiritualité,alchimie,jung,philosophie,photo,ariaga

J'ai éprouvé de l'émotion et trouvé un écho dans ma propre âme à la lecture de ce texte du Livre Rouge. Peut-être en sera t-il de même pour vous amis lecteurs. J'ai mis en caractères gras ce qui m'a particulièrement marquée. Ariaga.

***

" Mon âme, où es-tu? M'entends-tu? Je te parle, je t'appelle — es-tu là? Je suis revenu, je suis rentré — J'ai secoué de mes pieds la poussière de tous les pays et je suis venu à toi, je suis avec toi ; après de longues années de longue marche je suis à nouveau venu vers toi. Veux-tu que je te raconte tout ce que j'ai regardé, vécu, ingurgité ? Ou bien ne veux-tu rien entendre de tous ces bruits de la vie et du monde ? Mais il faut que tu saches une chose, il y a une chose que j'ai apprise : que l'on doit vivre cette vie. Cette vie est le chemin, le chemin que l'on cherche depuis si longtemps et qui mène à l'inconcevable que nous qualifions de divin. Il n'y a pas d'autre chemin. Tous les autres chemins sont de mauvais chemins. J'ai trouvé le bon chemin ; il m'a conduit jusqu'à toi, jusqu'à mon âme. Je reviens, calciné et purifié. Me reconnais-tu ? Comme la séparation fut longue ! Et comment t'ai-je trouvée? Comme mon voyage fut étrange ! Par quel mots te décrire, par quel sentiers tortueux une bonne étoile m'a conduit jusqu'à toi ? Donne-moi ta main mon âme presque oubliée. Quelle chaleur me procure la joie de te revoir, toi mon âme si longtemps désavouée. La vie m'a ramené à toi. Remercions la vie que j'ai vécu, pour toutes les heures sereines et pour toutes les heures tristes, pour chaque joie et pour chaque douleur. Mon âme c'est avec toi que mon voyage doit continuer. "

 C.G.Jung, Le Livre Rouge, ed. L'Iconoclaste,p. 149-150