UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2017

Dans le sillage de Ervin Laszlo

philosophie,science,spiritualité,photo,voyage,ervin laszlo,ariaga,poésie

Photo Ariaga

Toujours dans l'esprit de mes relectures scientifiques, la poétique  postface du livre de Ervin Laszlo : Aux racines de l'univers dont le sous titre est : Vers l'unification de la connaissance scientifique. Je n'ai pu respecter la présentation en médaillon ovale du texte et je l'ai remplacée par des à la ligne. Ariaga.

Viens, navigue avec moi sur une mer calme. Nous somme de minuscules vaisseaux qui fendent les eaux tranquilles. Les côtes sont brumeuses, l'eau est un miroir. Nous sommes des vaisseaux sur la mer, ne faisant qu'un avec elle. 

Les eaux de la mer gardent le souvenir de notre passage. Un fin sillage se développe derrière nous, se diffusant sur les eaux et se perdant dans les horizons embrumés. Les vagues se rencontrent tandis que toi, qui est aussi moi, parcours la mer qui est aussi nous. Ton sillage et le mien s'unissent et dessinent le reflet de ce qui est à la fois ton mouvement et le mien. D'autres vaisseaux - qui sont aussi nous - parcourent les mers, leurs vagues se croisent aussi, et la surface s'anime de vaguelettes et de rides. Elles sont la mémoire de notre mouvement - les traces de notre être.

L'empreinte que nous laissons sur les eaux crée un effet subtil qui se propage de toi à moi et de moi à toi, et de nous à tous les autres qui sont sur cette mer. Nous, qui somme aussi les autres, agissons sur chacun et sur tous les vaisseaux de la mer.

Notre existence séparée est une illusion. Nous sommes parties intégrantes d'un tout : Nous sommes une mer qui a un mouvement et une mémoire. Notre réalité est plus grande que toi et moi, plus grande que tous les navires de la mer, plus grande que les eaux sur lesquels ils naviguent. 

Ervin Laszlo

 Sur le site, j'ai publié un texte intitulé : Analyse du cas Nietzsche par Jung dans Psychologie de l'inconscient.

 

 

23/04/2017

La vraie puissance

philosophie,spiritualité,citations,photo,tarot,politique,pensées,ariaga,valentin Tomberg

Photo Ariaga

Peu d'idées ces temps ci, je me sens comme en "suspens". Il m'est quand même venu à l'esprit une citation que j'ai envie de partager avec vous. Elle est extraite de Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot, d'un auteur soit disant inconnu mais dont  on sait qu'il s'agit de Valentin Tomberg (1900-1973).

"La vraie puissance apparaît toujours comme impuissance. Car elle est toujours due à une sorte de crucifiement. La fausse puissance cependant crucifie les autres. C'est parce qu'elle ne connait pas d'autre croissance que celle qui s'opère aux dépens des autres. Un autocrate n'est puissant que quand il a réduit à l'impuissance tous les éléments indépendants du pays ; un hypnotiseur est puissant quand peu de gens résistent à son hypnose ; un système philosophique est puissant s'il contraint les esprits par le poids de son argumentation. "

Il y a là de quoi réfléchir...

Ariaga

 

05/04/2017

Interrogeons nous

 

écriture,philosophie,spiritualité,questions,civilisation,pensée,jung,ariaga

Photo Ariaga

 

Des civilisations ont disparues dans le sable des temps. Que va t-il advenir de la notre ?

***

Quand la marée montante arrive vite, nous courons. Et pourquoi pas essayer de nager ?

***

 Dans un monde où les informations circulent à une vitesse phénoménale il ne faut pas croire à une chose parce que beaucoup l'affirment. Mais alors, allons nous devenir comme Saint Thomas et ne plus être certain que de ce que nous voyons ou touchons ? Pas facile ...

Ariaga

Sur le site un nouveau texte  (Un peu théorique ...) Intitulé : Les moments d'harmonie dans les séries de rêves.

28/03/2017

Vibrations des âmes

écriture,poésie,philosophie,spiritualité,photo,alchimie,ariaga,Jung

Photo Ariaga

 

En d'inaudibles octaves,

vibrent les âmes de ceux qui vont venir,

vibrent les âmes de ceux qui s’en sont retournés,

vibrent les âmes de ceux qui vont revenir,

encore, et encore ...

Ariaga

Sur le site, je viens de publier un texte intitulé : Les Sept Sermons aux morts de C.G.Jung

15/03/2017

L' Oeuvre au Noir

alchimie,livre,citations,marguerite yourcenar,philosophie,spiritualité,jung,ariaga

Marguerite Yourcenar et son livre l'Oeuvre au Noir, qui est quasiment sorti tout seul de ma bibliothèque où il dormait depuis longtemps, m'ont donné à nouveau l'envie de partager sur ce blog. Je l'avais lu il y a...une bonne quarantaine d'années mais je viens de le relire et j'ai compris que...je n'avais pas compris ! Mais ceci est une histoire entre moi et Moi. 

Je n'avais pas vu que, à la fin du premier chapitre, à la p.20, la clef pour ouvrir la porte est offerte au lecteur. C'est le moment où Zénon, l'alchimiste auquel on demande avec qui il a rendez vous répond : " Moi-même ". 

Entre autres, deux moments du livre m’ont éclairée comme si je voyais une lampe brillant dans un noir où je me serais perdue. 

Dans le chapitre l'abîme il est écrit :

"Depuis plus d'un demi-siècle, il se servait de son esprit comme d'un coin pour élargir de son mieux les interstices du mur qui de toute part nous confine. Les failles grandissaient, ou plutôt le mur, semblait-il perdait de lui même sa solidité sans pour autant cesser d'être opaque, comme s'il s'agissait d'une muraille de fumée au lieu d'une muraille de pierre."(p.234)

Comment ne pas penser à Jung quand il disait que, pour lui, les murs entre le conscient et l'inconscient étaient plus transparents que pour d'autres ?

Toujours dans le même chapitre ces mots qui m'ont profondément touchée :

" La première phase de l'Oeuvre avait demandé toute sa vie. Le temps et les forces lui manquaient pour aller plus loin, à supposer qu'il y eut une route, et que par cette route un homme put passer. Ou ce pourrissement des idées, cette mort des instincts, ce broiement des formes presque insupportable à la créature humaine seraient rapidement suivis par la mort véritable, et il serait curieux de voir par quelle voie, ou l'esprit revenu du domaine du vertige reprendrait ses routines habituelles, muni seulement de facultés plus libres et comme nettoyées. Il serait beau d'en voir les effets. "(p.239).

Les caractères gras soulignent l'essentiel.

Ariaga

 Pendant ma pause, des textes et poésies ont été publiés sur le site C.G.Jung, rêve, alchimie, homéopathie.

 

 

 

 

 

 

 

 

21/02/2017

Vacances dans la tête

 

écriture,spiritualité,jung,vacances,quotidien,art,poésie

Illustration  (esquisse) Éphême

Amis du Laboratoire, je dois vous avouer que je sature. Le plaisir n'y est plus, la poésie me fuit, la spiritualité n'arrive pas à s'exprimer. Les difficultés de la vie quotidienne ont, pour le moment, pris le dessus. Je perds ma créativité et aussi, pire encore, je ne profite pas suffisamment des très beaux textes des blogs amis. Le caquetage mental me pollue.

Dans ces moments, que j'ai déjà connus, il faut savoir lâcher la branche ! 

Je vais donc prendre des vacances dans ma tête, d'une durée indéterminée, jusqu'à ce que je retrouve une forme digne de ce blog auquel je suis très attachée. Des vacances silencieuses ...

Ariaga

 

Les publications continuent sur le site C.G.JUNG, rêve alchimie, homéopathie.

 

 

13/02/2017

Pistes de réflexion

écriture,philosophie,spiritualité,amour,jung,ariaga

Photo Ariaga

Et si ...

Et si nous arrêtions de nous disperser en cherchant des réponses ? Elles sont là, en nous, mais l'agitation et le caquetage mental nous empêchent de les voir.

***

Et si il y avait deux attitudes possibles devant les grandes difficultés de la vie : la résignation malheureuse  ou l'acceptation joyeuse. Ou alors une troisième piste ?

***

Et si les choses et les sensations qui sont habillées par les mots ne pouvaient être perçues dans leur nudité que par les tous petits enfants ?

***

Et si l'amour était une flamme courageuse qui brûle dans les tempêtes et les inondations ?

***

Ariaga

 

Sur le site C.G.Jung, rêve ...... vous pouvez lire une de mes poésies : Les morts frappent à la porte et un texte sur Jung intitulé Le projet de l'inconscient pour Jung.

 

08/02/2017

Juste une escale

 

écriture,poésie,philosophie,spiritualité,photo,jung,ariaga

Photo Ariaga

 

Habitant du vaisseau de l'instant

remonter vers l'estuaire pour y faire

juste une escale

sur la courbe infinie

de la Vie.

 

Ariaga

08/12/2016

Vieilles mains

écriture,poésie,spiritualité,vieillesse,photo,jung ariaga

Photo Ariaga, vieux bois

 

Carte des taches brunes, refuge de soleils éteints,

veines bleues itinéraire de vie,

ses mains sont vieilles et assoiffées d'amour.

 

Ces petites mains sèches,

elle les voudrait immenses,

absorbant toutes les souffrances,

buveuses des larmes du monde,

avant que ne s'ouvre la grande faille

où va se dissoudre sa peau.

Ariaga

19/11/2016

Pierres sur le chemin

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,poésie,photo,Jung,Ariaga

 Photo Ariaga

J'ai reçu quelques volées de pierres sur les chemins de la vie mais je les ai ramassées et m'en suis fait des colliers plus beaux qu'une rivière de diamants.

Ariaga

11/11/2016

Sur le don

pensées,philosophie,spiritualité,ariaga,jung,photo,fleur

Le don de la fleur, photo Ariaga

 

Quelques brèves idées qui me viennent  :

 

Sans rien espérer, la vie ne vaudrait rien. Faux !  La vie est déjà un don.

***

Mettre de l'amour dans chacun de ses gestes, c'est donner.

***

Se prêter est insuffisant, il faut se donner.

***

Avoir trop, c'est avoir trop peu. En donner une partie c'est redevenir riche.

***

Ariaga

 

28/10/2016

Petits miracles du quotidien

écriture,philosophie,poésie, spiritualité,photo,mer,navire,viequotidienne,Jung

Photo Ariaga

Trop longtemps elle a navigué vers les rives de la vérité, trop longtemps elle a dispersé comme poussières dans le vent des milliers de pensées.

Le vaisseau de sa vie s'est lentement détérioré, sans jamais atteindre la côte tant désirée.

Elle ne cherche plus.

Le cœur grand ouvert, vase d'incertitudes, elle a regagné le port et noué une solide corde au quai des petits miracles de la vie quotidienne.

Ariaga

 

20/10/2016

Parole perdue

écriture,philosophie,spiritualité,jung,photo,rivière,paroles

Photo Ariaga

 

J'ai déversé des flots de mots dans la rivière de ma vie.

Je les ai pensé. Je les ai parlé. Je les ai écrits.

J'ai pleuré à l'intérieur en me cognant contre les murs de mon impuissance.

Je n'avais pas compris que la Parole est Une et que je ne peux la trouver car elle disparaîtrait en devenant deux.

Ariaga

 

 

09/10/2016

Déployer les voiles

écriture,poésie,philosophie,voyage,mer,photo,bateaux,spiritualité,jung

 Photo Ariaga

Déployer à nouveau les voiles du navire de la vie.

Les voiles carguées depuis trop longtemps.

Larguer les amarres et quitter le port si rassurant pour retourner au grand large.

Ce n'est qu’en affrontant les hautes vagues de l'océan que l'on peut aller vers le Grand Inconnu.

Ariaga

29/09/2016

Les dix ans du Laboratoire

anniversaire, laboratoire Éphême, art, poésie,spiritualité

À l'affiche, illustration ÉPHÊME, l'anniversaire des dix ans du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle. Jouez les grandes orgues sonnez les trompettes !  Il y a eu de la joie, des peines, des hauts et des bas, de belles rencontres.

La date exacte du premier texte paru était le 27 septembre 2006 et j'avais écrit un tout petit poème que je vous propose à nouveau aujourd'hui car il me semble qu'il donnait un peu le ton de ce qui s'est passé pendant toutes ces années.

Ne pas aimer les araignées
Une opinion
Mais décider de leur parler
Transmutation.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus et je vous remercie pour votre affection et votre fidélité.

Ariaga