UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2018

Avoir un don, chance ou malchance?

Dans Le Livre Rouge de C.G.Jung, on peut lire (p.404) un texte qui peut inciter à la réflexion et à la modestie ceux qui se glorifient d'avoir un don.

***

don,chance,malchance,jc.g.jung,philosophie,photo,ariaga

Photo Ariaga

" Celui qui a la chance et la malchance d'un don particulier se laisse berner par l'illusion de croire qu'il est ce don. C'est pour quoi très souvent il en est aussi le fou, le jouet.

Un don particulier est quelque chose d'extérieur à moi. Je ne suis pas identique à lui. La nature du don n'a rien à voir avec la nature de l'homme qui le porte en lui. Il vit même la plupart du temps aux dépens du caractère de celui qui le porte en lui. Sa personnalité se caractérise par les inconvénients de ce don, et même par son opposé. C'est la raison pour laquelle il n'est jamais à la hauteur de son don, mais toujours en dessous. S'il accepte son autre, il devient capable de supporte son don sans dommage. Mais s'il veut vivre exclusivement dans son don et qu'il rejette pour cette raison son autre, il perd alors la mesure, car la nature de son don est extra-humaine, un phénomène naturel. Il devient lui même extra humain, lui même un phénomène naturel, ce qu'en réalité il n'est pas. Tout le monde voit son erreur et il devient l'objet de moqueries. Et il dit que ce sont les autres qui se moquent de lui, alors que c'est uniquement de négliger son autre qu le rend ridicule. "

 

10/09/2018

Une vie de rocher

 

pensée,philosophie,poésie,alchimie,nature,ariaga

Photo Ariaga

 

Regardez ces rochers qui vont petit à petit se fragmenter.

Il en faudra des temps, il en faudra des vagues, mais ils deviendront cailloux, puis sable, puis poussière puis ...

C'est leur vie et c'est aussi la notre dans la grande transmutation de ce qui est et sera toujours.

Ariaga

24/06/2018

C.G.Jung : il faut accepter le mal

Bien et mal.jpg

Photo Ariaga

 

Pour remettre le Laboratoire en marche, une citation du Livre Rouge de C.G.JUNG (p.347) qui demande lecture attentive et méditation. Ariaga.

***

"Tu souffres du mal parce que tu l'aimes en secret, sans en avoir conscience. À cela tu voudrais échapper et tu commences à haïr le mal. Et te voilà désormais lié au mal par ta haine, car, que tu l'aimes ou le haïsse, cela revient au même pour toi ; tu es lié au mal. Il faut accepter le mal. Ce que nous voulons est entre nos mains. Ce que nous ne voulons pas, mais qui est pourtant plus fort que nous, nous entraîne et nous ne pouvons pas l'arrêter sans nous nuire. Car notre force reste alors dans le mal. Il nous faut donc accepter notre mal, sans amour et sans haine, reconnaître qu'il est là et qu'il doit avoir part à notre vie. C'est ainsi que nous lui ôtons la force de nous submerger."

07/04/2018

La vieillesse

Vieillesse-et-lumière.jpg

Photo Ariaga

 

Le fleuve de la vie

doucement ralentit

la montée de la sève

dans le corps se tarit

mais ce n'est rien amis

car dans le mot vieillesse

il y a toujours vie

il y a même liesse

ici et maintenant

sur le dernier rivage

pour celui qui attend

goutant tous les instants

la barque du retour

dans le cycle éternel

 

Ariaga

 

 

01/04/2018

C.G.Jung:langage, rêve, chemin

citations,C.G.Jung,rêve,écriture,livre Rouge,philosophie,spiritualité,photo,Ariaga

En ce jour de fête, en cadeau, quelques courtes citations de Jung retenues au hasard de mes errances méditatives dans Le Livre Rouge. Ariaga.

***

"Mon langage est imparfait. Ce n'est pas par désir de briller avec des mots, mais par incapacité à trouver ces mots que je parle en images. Car je ne peux pas exprimer autrement les paroles des profondeurs."(p.145)

***

"Les paroles qui oscillent entre non-sens et sur-sens sont les plus anciennes et les plus vraies."(p.167)

***

"Tu plonges dans le sommeil et traverses les mille années solaires et tu remontes au réveil en retraversant les mille années solaires, et tes rêves pleins d'un savoir ancien décorent les murs des appartements où tu dors.

Tu te vois aussi dans le Tout. "(p.279)

***

"Mon chemin n'est pas votre chemin ; je ne peux donc pas vous instruire. Le chemin est en nous, mais pas dans les dieux, ni dans les doctrines ni dans les lois. C'est en nous qu'est le chemin, la vérité et la vie "(p.147)

 

 

19/03/2018

Les symboles ouvrent les portes

 

citations,c.g.jung,âme,symbole,livre rouge,lecture,ariaga

Une belle réflexion sur les symboles par C.G. Jung dans le Livre Rouge (p.432). J'ai ajouté des caractères gras. Ariaga.

***

" Le symbole est cette parole qui sort par la bouche, qu'on ne prononce pas, mais qui remonte des profondeurs du Soi comme une parole de force et de détresse et qui se pose sur la langue inopinément. Il s'agit d'une parole étonnante et qui semble peut-être déraisonnable, mais on l'identifie comme le symbole au fait qu'elle est étrangère à l'esprit conscient. Lorsqu'on accepte le symbole, c'est comme si on ouvrait une porte qui mène dans une nouvelle pièce dont on ignorait auparavant l'existence. Mais si l'on n'accepte pas le symbole, c'est comme si l'on passait devant cette porte sans y prêter attention; et parce que celle-ci était l'unique porte menant aux appartements intérieurs, on doit retourner sur la route et continuer à cheminer dans le monde extérieur. Mais l'âme endure alors les pires souffrances, car la liberté extérieure ne lui sert à rien. La délivrance est une longue route qui mène à travers de nombreuses portes. Les portes sont les symboles. Chaque nouvelle porte est d'abord invisible, et même, c'est comme si elle devait d'abord être crée, car à chaque fois elle n'est là que quand on a déterré la racine magique, le symbole."

11/03/2018

C.G.Jung et la soif de puissance

 

citations,jung,livre rouge,philosophie,guerre,paix,puissance

 

Toujours le Livre rouge de C.G.Jung. Vous aurez compris, amis, que c'est en ce moment mon livre de chevet et de méditation. Cet extrait (p.431) qui peut être diversement interprété, me semble propre à la réflexion. J'ai mis en gras ce qui a accroché la mienne. Ariaga.

***

" Que celui qui veut s'élever au-delà de lui-même descende et se charge de son propre fardeau et se traîne lui-même jusqu'à l'autel sacrificiel.

Mais que l'homme ne devra-t-il pas endurer avant de comprendre que le succès visible, extérieur, que l'on peut toucher de la main, n'est que fourvoiement! Quelles souffrances devront s'abattre sur l'humanité pour que l'homme renonce à assouvir sa soif de puissance sur son prochain et à toujours vouloir le changement chez l’autre! Combien de sang devra encore couler pour que les yeux de l'homme s'ouvrent et qu'il voie son propre chemin, et son propre ennemi, et pour qu'il prenne conscience de ses véritables succès! Tu dois pouvoir vivre avec toi même, pas aux dépens de ton voisin. l'animal grégaire n'est pas le parasite et le tourmenteur de son frère. Homme tu as même oublié que tu es aussi un animal. Tu crois certainement encore que la vie est meilleure là où tu n'es pas. Gare à toi si ton voisin pense également ainsi. Mais tu peux être sur qu'il pense également ainsi. Il faut que quelqu'un commence à ne plus être puéril. "

 

08/01/2018

Se dissoudre ou brûler

écriture,philosophie,alchimie,pensées,Ariaga,Jung,photo

Les livres fermés, arrivent les pensées qui vont trop loin et ne sont plus les idées auxquelles je suis accrochée comme à de rassurantes bouées.

Je peux m'égarer dans l'incertitude ou me laisser aspirer par la passion de l'Inconnu.

Se dissoudre ou brûler ? Je suis le créateur de mon devenir.

Ariaga

22/11/2017

Les noeuds du quotidien

pensée,phlosophie,alchimie,spiritualité,photo,ariaga

Dans le laboratoire de notre vie spirituelle les matériaux avec lesquels nous devons travailler sont ceux de la vie quotidienne et de la relation aux autres.

Ariaga

21/10/2017

Des idées comme elles viennent ...

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,psychologie,photo,ariaga

Parmi les tiroirs où sont rangés mes mots, celui du bas n'a pas de fond.

***

Quand on a longtemps voyagé pour se trouver on est parfois surpris par le paysage qui se dessine à l'arrivée.

***

Depuis l'enfance, nous nous sommes entraînés à mentir pour faire plaisir, pour être aimables et aimés. Il est difficile de passer du "Tu dois" au "Je veux".

***

Apprendre à murir et à mourir est le travail de toute une vie ...

Ariaga