UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Prise dans les sables | Page d'accueil | C.G.Jung : Derrière le masque »

24/06/2018

C.G.Jung : il faut accepter le mal

Bien et mal.jpg

Photo Ariaga

 

Pour remettre le Laboratoire en marche, une citation du Livre Rouge de C.G.JUNG (p.347) qui demande lecture attentive et méditation. Ariaga.

***

"Tu souffres du mal parce que tu l'aimes en secret, sans en avoir conscience. À cela tu voudrais échapper et tu commences à haïr le mal. Et te voilà désormais lié au mal par ta haine, car, que tu l'aimes ou le haïsse, cela revient au même pour toi ; tu es lié au mal. Il faut accepter le mal. Ce que nous voulons est entre nos mains. Ce que nous ne voulons pas, mais qui est pourtant plus fort que nous, nous entraîne et nous ne pouvons pas l'arrêter sans nous nuire. Car notre force reste alors dans le mal. Il nous faut donc accepter notre mal, sans amour et sans haine, reconnaître qu'il est là et qu'il doit avoir part à notre vie. C'est ainsi que nous lui ôtons la force de nous submerger."

Commentaires

Une très bonne conclusion ! je te remercie Ariaga et bonne fin de dimanche.

Écrit par : elisabeth | 24/06/2018

Bonjour amie,
merci pour ton petit mot
Courage et bonne journée
Daniel

Écrit par : Dany21 | 25/06/2018

Coucou chère Ariaga,

Contente de te voir revenue sur ce blog qui t'est si cher...
Je crois que nous sommes en phase , comme par "hasard" (auquel je ne crois pas) ce que tu nous transmets de ton cher Jung , pour moi en tout cas m'interpelle et tombe à point...
Merci et comme je te l'ai déjà dit je redécouvre Jung à travers toi et je commence à l 'apprécier sérieusement.
Probablement que je ne savais pas le lire ou que ce n'était pas le moment.
Merci Amie
je t'embrasse

Écrit par : mariedumonde | 25/06/2018

Belle semaine à toi Ariaga !
Heureuse de te voir de retour...
Oui, la lutte ne fait renforcer la souffrance, c'est sûr !!!

Mes amicales pensées vers toi.

Écrit par : Miche | 25/06/2018

Ne pas laisser toute la place à la souffrance ; au mal, juste le reconnaître pour mieux l'eradiquer quand cela est possible...

Écrit par : Sedna | 25/06/2018

face au mal absolu où est l'absolue...nécessité

Écrit par : Thierry | 25/06/2018

C'est une grande vérité...
qu'Etty Hillesum évoquait déjà :

"La vie et la mort, la souffrance et la joie,
les ampoules des pieds meurtris,
le jasmin derrière la maison, les persécutions,
les atrocités sans nombre, tout
tout est en moi et forme un ensemble puissant ;
je l’accepte comme une totalité indivisible
et je commence à comprendre de mieux en mieux
pour mon propre usage,
sans pouvoir encore l’expliquer à d’autres,
la logique de cette totalité..."
Etty Hillesum

Bises

Écrit par : La Licorne | 25/06/2018

Bonjour,
Je ne sais pas si le mal et la haine sont liés mais souvent on associe cette dernière à l'amour. Ne serait il pas sage de tenter le maîtriser, de canaliser l'un comme l'autre. ?

Écrit par : Chinou | 26/06/2018

Cela s'applique pour tout et s'appelle l'acceptation !

Écrit par : daniel | 26/06/2018

Magnifique explication !

Écrit par : Aloysia | 26/06/2018

@ Élisabeth, merci d'avoir si bien compris.

Écrit par : Ariaga | 26/06/2018

@ Mariedumonde, je pense que nous serons toujours en phase ...

Écrit par : Ariaga | 26/06/2018

@ Dany 21 merci pour tes encouragements.

Écrit par : Ariaga | 26/06/2018

@ Miche, il faut se laisser glisser dans le grand lit de la vie.

Écrit par : Ariaga | 26/06/2018

D'abord comprendre, l'accepter et enfin renaitre tout en vivant avec. Je crois.

C'est bien de vous revoir là.
Une embrasse.

Écrit par : Maria-D | 27/06/2018

D'abord comprendre, l'accepter et enfin renaitre tout en vivant avec. Je crois.

C'est bien de vous revoir là.
Une embrasse.

Écrit par : Maria-D | 27/06/2018

Bon. Courage pour supporter sans se laisser dépasser.
(chez toi, l'image, chez moi, les mots : boule de cristal)

Écrit par : la Mère Castor | 27/06/2018

Bon retour à toi Ariaga et doux ronrons à partager :-)

Écrit par : Joëlle | 27/06/2018

@ Sedna, accepter ce qui est, comme le dit Daniel dans son commentaire.

Écrit par : Ariaga | 28/06/2018

@ Thierry, tu poses là un grand problème philosophique.

Écrit par : Ariaga | 28/06/2018

@ La Licorne, merci pour cette très belle et juste citation.

Écrit par : Ariaga | 28/06/2018

ce qui est, est à partir de là que peut on faire résister, se résigner , pour moi chevalier blanc, dixit mon épouse, seule solution , le combat contre les faux semblants, les obscurantismes et la recherche de la transparence au delà des apparences, et si possible avec un effet grossissant (pour ne rien louper)

Écrit par : Thierry | 28/06/2018

Offrir au mal un coin chaleureux qu'il puisse lui aussi se reposer un peu de nous, laisser la lumière faire son oeuvre et le réchauffer doucement ...
Je suis en pensées de toi, Mon Ariaga ...
Doucement, tendrement ...

Écrit par : Kaïkan | 28/06/2018

très beau texte
j'aime
muchos besos mon amie
tilk

Écrit par : tilk | 29/06/2018

Accepter ce qui est, un vaste programme auquel je m'attelle autant que je peux.
Affectueuses pensées ma fidèle amie, n'oublions pas les bisous :-)

Écrit par : Ambre | 29/06/2018

l'accès à l'acceptation n'est pas la reconnaissance du bien fondé de l'excès , est ce une pâle tolérance ou simplement de l'à quoi bonisme ?
je pense que la résignation n'est pas porteuse et qu'intérieurement continue le grand bouillonnement

Écrit par : Thierry | 29/06/2018

Le mal et la douleur
La souffrance et la haine
Des vagues d'océan
Des embruns de pensées
Qui dansent dans la tête
Leurs noires farandoles

Écrit par : Marie Minoza | 29/06/2018

@ Chinou, on ne peut pas tout maîtriser ...

Écrit par : Ariaga | 30/06/2018

@ Daniel, qu'en si peu de mots une juste chose est dite !

Écrit par : Ariaga | 30/06/2018

@ Aloysia, oui, et celle de Jung et celle de Daniel.

Écrit par : Ariaga | 30/06/2018

@ Maria-D, c'est bien de toujours exister, je parle de vous dont les dessins et textes sont comme un phare dans mon monde parfois rempli de brouillard.

Écrit par : Ariaga | 30/06/2018

Je me suis envoyée ce texte de Jung, merci Ariaga, c'est un très beau sujet de méditation en effet. L'acceptation, il y a des jours ou personnellement j'y arrive et puis d'autres où la révolte m'envahit... N'est-ce pas là le grand travail de la vie ? Bises ensoleillées, à bientôt. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 02/07/2018

@ Joëlle, une bonne idée les ronrons, je vais demander des cours à mon chat.

Écrit par : Ariaga | 02/07/2018

@ Kaïkan, laisser le mal mijoter, quelle bonne idée.Pendant ce temps là il ne brûle pas.

Écrit par : Ariaga | 02/07/2018

@ Tilk, merci fidèle ami.

Écrit par : Ariaga | 02/07/2018

@ Ambre, oui, il faut t'y mettre tout de suite et c'est long !

Écrit par : Ariaga | 04/07/2018

@ Marie Minoza, merci pour ce beau texte , je le recopie dans mon carnet.

Écrit par : Ariaga | 04/07/2018

@ Plumes d'Anges, tu as raison nous allons d'oscillations en oscillations.

Écrit par : Ariaga | 04/07/2018

Écrire un commentaire