UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2017

Une lettre de Jung sur l'amour de soi

citations,jung,amour,philosophie,psychologie,photo,ariaga,correspondance

 

C.G.Jung, alors qu'il avait 84 ans écrit à une correspondante anglaise une lettre où il l'incite à être aimable avec elle même. Arrivé à son âge il devait savoir de quoi il parlait ! Cette lettre se trouve à la p. 129 du tome V de sa correspondance. Je vous la cite en grande partie car je la trouve très intéressante. C'est moi qui ai mis certains passages en caractères gras. 

" ... préoccupez vous de vous même plutôt que des autres ; voyez et comprenez ce que vous faites plutôt que ce que font les autres selon vous. Sinon vous serez accusée de vouloir intervenir avec votre volonté de puissance. Cette dernière serait la compensation d'un douloureux sentiment d'infériorité. Soyez donc aimable, patiente et compréhensive envers vous-même. Si vous avez le sentiment de ne pas vous suffire à vous-même, donnez vous la chance de considérer que cela est possible même si vous n'y croyez pas /.../ Vous ne  pouvez faire preuve d'amabilité et de compréhension envers les autres si vous n'en montrez pas envers vous-même. Ceci est tout à fait sérieux.

Nous ne nous suffisons jamais à nous-mêmes. C'est là le fardeau que chacun doit porter : vivre la vie que nous avons à vivre. Soyez donc aimable avec la moindre de vos sœurs , qui est aussi vous-même. "

Sur le Facebook du site j'ai parlé de séminaires d'initiation à la philosophie des profondeurs de Jung qui se passent dans un très bel endroit des Pyrénées. Séminaires animés par des amis. Allez donc jeter un coup d’œil ...

12/05/2017

Dans le sillage de Ervin Laszlo

philosophie,science,spiritualité,photo,voyage,ervin laszlo,ariaga,poésie

Photo Ariaga

Toujours dans l'esprit de mes relectures scientifiques, la poétique  postface du livre de Ervin Laszlo : Aux racines de l'univers dont le sous titre est : Vers l'unification de la connaissance scientifique. Je n'ai pu respecter la présentation en médaillon ovale du texte et je l'ai remplacée par des à la ligne. Ariaga.

Viens, navigue avec moi sur une mer calme. Nous somme de minuscules vaisseaux qui fendent les eaux tranquilles. Les côtes sont brumeuses, l'eau est un miroir. Nous sommes des vaisseaux sur la mer, ne faisant qu'un avec elle. 

Les eaux de la mer gardent le souvenir de notre passage. Un fin sillage se développe derrière nous, se diffusant sur les eaux et se perdant dans les horizons embrumés. Les vagues se rencontrent tandis que toi, qui est aussi moi, parcours la mer qui est aussi nous. Ton sillage et le mien s'unissent et dessinent le reflet de ce qui est à la fois ton mouvement et le mien. D'autres vaisseaux - qui sont aussi nous - parcourent les mers, leurs vagues se croisent aussi, et la surface s'anime de vaguelettes et de rides. Elles sont la mémoire de notre mouvement - les traces de notre être.

L'empreinte que nous laissons sur les eaux crée un effet subtil qui se propage de toi à moi et de moi à toi, et de nous à tous les autres qui sont sur cette mer. Nous, qui somme aussi les autres, agissons sur chacun et sur tous les vaisseaux de la mer.

Notre existence séparée est une illusion. Nous sommes parties intégrantes d'un tout : Nous sommes une mer qui a un mouvement et une mémoire. Notre réalité est plus grande que toi et moi, plus grande que tous les navires de la mer, plus grande que les eaux sur lesquels ils naviguent. 

Ervin Laszlo

 Sur le site, j'ai publié un texte intitulé : Analyse du cas Nietzsche par Jung dans Psychologie de l'inconscient.

 

 

23/04/2017

La vraie puissance

philosophie,spiritualité,citations,photo,tarot,politique,pensées,ariaga,valentin Tomberg

Photo Ariaga

Peu d'idées ces temps ci, je me sens comme en "suspens". Il m'est quand même venu à l'esprit une citation que j'ai envie de partager avec vous. Elle est extraite de Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot, d'un auteur soit disant inconnu mais dont  on sait qu'il s'agit de Valentin Tomberg (1900-1973).

"La vraie puissance apparaît toujours comme impuissance. Car elle est toujours due à une sorte de crucifiement. La fausse puissance cependant crucifie les autres. C'est parce qu'elle ne connait pas d'autre croissance que celle qui s'opère aux dépens des autres. Un autocrate n'est puissant que quand il a réduit à l'impuissance tous les éléments indépendants du pays ; un hypnotiseur est puissant quand peu de gens résistent à son hypnose ; un système philosophique est puissant s'il contraint les esprits par le poids de son argumentation. "

Il y a là de quoi réfléchir...

Ariaga

 

12/04/2017

Le vide et la création

michel cassé,philosophie,poésie,science,jung,ariaga,photo

Photo Ariaga

Depuis que ce blog est devenu plus "personnel" je vous fais part de mes humeurs et de mes goûts. Alors voilà, j'aime beaucoup certains scientifiques, en particulier les physiciens, astrophysiciens, mathématiciens. Il y a une condition : qu'ils soient aussi poètes avec, si possible une goutte de mysticisme. C'est une espèce assez rare mais il en existe.

J'ai choisi aujourd'hui de vous proposer la poésie que Michel Cassé, astrophysicien, a publiée à la fin de son ouvrage : Du vide et de la création. C'est un peu long mais je préfère la partager en entier. Il la présente ainsi dans son livre : "Si chacun pouvait dire sa genèse, voici en substance ce que serait la mienne".

 

Le vide est partout et toujours

Porteur de toutes les naissances

Puis vient le temps zéro

L'univers-oiseau insomniaque

Se retourne dans son nid de vide

Plasma rutilant il déploie ses ailes

Et l'espace se donne

Le temps s’écoule

L'énergie se matérialise

Tout est mélangé à tout

Dans la chaleur créatrice

Toutes choses sont ensemble

Donc les choses n'existent pas

Alors se déchire la robe sans couture du monde

Il y a genèse et il y a également meurtre

Meurtre du double antagoniste et mortel

Annihilation de l'antimatière

À la première seconde

Les particules se donnent un bal

Dansent dans les flammes

Sur la musique des lois

Volent et convolent

Volage, l'une est mise à feu par l'autre

Le bal de la chaleur

est redonné dans chaque étoile

Les étoiles fleurissent et meurent comme fleur

Elles cèdent au vent du ciel

Leurs essaims d'atomes ailés

L'atome porte au cœur le secret de sa brulure

Né Un, l'univers meurt multiple

Ainsi s'éteint la genèse.

Michel Cassé

 

Je ne peux m'empêcher en lisant ce texte de penser à certains passages Des Sept Sermons aux morts de C.G.Jung. Vous pouvez lire des textes sur ce sujet à la partie La relation Jung Nietzsche du site.

Ariaga

28/03/2017

Vibrations des âmes

écriture,poésie,philosophie,spiritualité,photo,alchimie,ariaga,Jung

Photo Ariaga

 

En d'inaudibles octaves,

vibrent les âmes de ceux qui vont venir,

vibrent les âmes de ceux qui s’en sont retournés,

vibrent les âmes de ceux qui vont revenir,

encore, et encore ...

Ariaga

Sur le site, je viens de publier un texte intitulé : Les Sept Sermons aux morts de C.G.Jung

22/03/2017

Connaissance et expérience

alchimie,philosophie,poésie,citations,saadi,photo,ariaga,jung

Parfois on tourne en rond, cerné par les livres. Plus on s'isole dans cette prison de papier, plus on a l'impression de se perdre. Et on tente de s'évader, mais on retombe vite dans les mauvais habitudes et on dévore à nouveau les idées des autres.

Je crois amis du Laboratoire que passer une bonne partie de sa vie à étudier pour tenter de trouver une Sagesse n'est probablement pas la bonne solution et je vous propose de méditer cette citation d'un philosophe perse du treizième siècle Saadi :

 " Quiconque acquiert la Connaissance et ne la met pas en pratique ressemble à celui qui laboure son champ et ne l'ensemence pas. Quelles que soient l'importance de ses lectures théoriques, s'il ne les applique pas, il est ignorant. Il n'est ni un philosophe, ni un sage, mais une bête de somme avec un fardeau de livres. Et comment une bête de somme sans conscience saurait-elle si elle transporte des livres ou des fagots".

 CO-NAISSANCE, c'est naître avec et pour cela il faut sortir de sa bibliothèque et être en relation avec la réalité de ce qui est.

Ariaga

 

 Sur le site C.G.Jung rêve ... j'ai récemment publié deux textes : Le langage du rêve et pensée dirigée et pensée spontanée.

 

 

08/02/2017

Juste une escale

 

écriture,poésie,philosophie,spiritualité,photo,jung,ariaga

Photo Ariaga

 

Habitant du vaisseau de l'instant

remonter vers l'estuaire pour y faire

juste une escale

sur la courbe infinie

de la Vie.

 

Ariaga

01/02/2017

Vase et imagination active

citations,Jung,alchimie,Emma Jung,Marie Louise  von Franz,photo,ariaga,  louise von franz

Photo Ariaga

Je vais vous proposer une citation extraite du livre de Emma Jung et Marie-Louise von Franz intitulé La légende du Graal (Albin Michel). Emma Jung a travaillé sur ce sujet pendant de longues années et elle est morte avant d'avoir pu l'épuiser. Marie-Louise von Franz a terminé le travail. Dans cet ouvrage, aux pages 113 et suivantes, sont évoqués le vase alchimique, la psychologie des profondeurs, l'imagination active. Les caractères gras sont des ajouts.

" De nos jour, la psychologie des profondeurs a redécouvert une telle possibilité en utilisant les manifestations de la psyché inconsciente comme un vase, afin d'en intégrer les contenus. Il s’agit ici de la méthode de l' "imagination active"  ..." "Cela ne consiste pas à laisser aller son imagination au hasard, sans but, mais au contraire, à tenter de saisir la signification de la réalité intérieure à l'aide d'images mentales reproduites fidèlement. Cette méthode exige donc un véritable travail de la pensée et de l’imagination car elle fait naître des récits et des dialogues symboliques avec un partenaire intérieur qui personnifie l'inconscient. La confrontation qui en résulte conduit à un rapprochement et à une synthèse des parties conscientes et inconscientes de la personnalité. Parallèlement, il se crée progressivement dans le conscient une attitude qui exprime la volonté de prendre en considération d'une façon constante les contenus de l'inconscient et qui essaye, dans la mesure du possible, de les comprendre afin de les intégrer à la vie. Ainsi l'homme devient semblable à un vase recueillant les contenus inconscients. "

***

Sur le site j'ai publié un texte intitulé Un songe d'enfant de Jung.

 

01/01/2017

BONNE ANNÉE 2017

fêtes,photo,nouvelle année,philosophie,ariaga,amour

Photo Ariaga. Cornue alchimique.

 Avec cette image choisie parmi les dix ans du Laboratoire, je vous souhaite à tous, en cette période de fêtes et de renouveau de la lumière, d'avancer joyeusement sur la voie la meilleure pour vous et pour les autres. D'oublier les épreuves et de voir chaque jour comme une oeuvre de beauté. Que votre cœur soit rempli de paix, de force et surtout d'Amour.

Je vous embrasse tous amis lecteurs, connus ou inconnus.

Ariaga

17/12/2016

Rouge sang

philosophie,poésie,spritualité,photo,écriture,guerre,amour,jung,ariaga

Photo Ariaga

 

Aveugle et méchant,

sourd aussi,

c'est un être rouge sang, de sexe indéterminé.

Il s'agite dans les profondeurs et crie vers la surface.

Et que je jacasse !

Et que je tracasse !

Et que j'envoie des ondes de crainte vers tous ceux qui ont les yeux de l'âme et les oreilles du cœur !

Il a peur des Autres,

il a peur d'aimer,

il a peur d'être aimé,

et ne connait que ses semblables qui sont innombrables

enfouis dans la vase

et gonflés du désir de remonter.

Ariaga

 

08/12/2016

Vieilles mains

écriture,poésie,spiritualité,vieillesse,photo,jung ariaga

Photo Ariaga, vieux bois

 

Carte des taches brunes, refuge de soleils éteints,

veines bleues itinéraire de vie,

ses mains sont vieilles et assoiffées d'amour.

 

Ces petites mains sèches,

elle les voudrait immenses,

absorbant toutes les souffrances,

buveuses des larmes du monde,

avant que ne s'ouvre la grande faille

où va se dissoudre sa peau.

Ariaga

19/11/2016

Pierres sur le chemin

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,poésie,photo,Jung,Ariaga

 Photo Ariaga

J'ai reçu quelques volées de pierres sur les chemins de la vie mais je les ai ramassées et m'en suis fait des colliers plus beaux qu'une rivière de diamants.

Ariaga

11/11/2016

Sur le don

pensées,philosophie,spiritualité,ariaga,jung,photo,fleur

Le don de la fleur, photo Ariaga

 

Quelques brèves idées qui me viennent  :

 

Sans rien espérer, la vie ne vaudrait rien. Faux !  La vie est déjà un don.

***

Mettre de l'amour dans chacun de ses gestes, c'est donner.

***

Se prêter est insuffisant, il faut se donner.

***

Avoir trop, c'est avoir trop peu. En donner une partie c'est redevenir riche.

***

Ariaga

 

03/11/2016

Don Juan et l'anima

dom juan,philosophie,psychologie,citations,jung,marie louise von franz,photo,ariaga

Photo Ariaga

Aujourd’hui, je vous présente un texte de Marie-Louise von Franz, qui fut pendant trente ans une proche collaboratrice de Jung. Elle a écrit ces lignes au sujet de ceux qui sont en perpétuelle recherche de conquêtes féminines. Que personne ne voit une quelconque ironie dans ma photo, cela m'est venu comme ça  ! Ariaga.

 " Imaginons une homme qui projette avec force son anima sur une femme et que cela se concrétise par un puissant désir d'union sexuelle. Admettons qu'elle succombe et qu'ensuite plus rien ne subsiste. C'est souvent ce qui se passe avec un Don Juan. Après coup, cela ne signifie plus rien pour lui ! Il la quitte et pense : " Oh, Zut, ce n'étais pas ce que je voulais ! " En fait, dès le tout début, ce n'était pas ça : voilée sous cette forme, la pulsion n'a atteint ni son but ni son sens et aucun progrès n'a été réalisé dans le domaine de la conscience. "

Alchimie, p. 90 Ed. La Fontaine de Pierre

 

 

28/10/2016

Petits miracles du quotidien

écriture,philosophie,poésie, spiritualité,photo,mer,navire,viequotidienne,Jung

Photo Ariaga

Trop longtemps elle a navigué vers les rives de la vérité, trop longtemps elle a dispersé comme poussières dans le vent des milliers de pensées.

Le vaisseau de sa vie s'est lentement détérioré, sans jamais atteindre la côte tant désirée.

Elle ne cherche plus.

Le cœur grand ouvert, vase d'incertitudes, elle a regagné le port et noué une solide corde au quai des petits miracles de la vie quotidienne.

Ariaga