UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2016

Les dix ans du Laboratoire

anniversaire, laboratoire Éphême, art, poésie,spiritualité

À l'affiche, illustration ÉPHÊME, l'anniversaire des dix ans du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle. Jouez les grandes orgues sonnez les trompettes !  Il y a eu de la joie, des peines, des hauts et des bas, de belles rencontres.

La date exacte du premier texte paru était le 27 septembre 2006 et j'avais écrit un tout petit poème que je vous propose à nouveau aujourd'hui car il me semble qu'il donnait un peu le ton de ce qui s'est passé pendant toutes ces années.

Ne pas aimer les araignées
Une opinion
Mais décider de leur parler
Transmutation.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus et je vous remercie pour votre affection et votre fidélité.

Ariaga

 

23/09/2016

C.G.Jung sur la vérité unique

citations,Jung,philosophie,religion,spiritualité,ariaga,photo

" Chacun en reste à son point de vue et s'imagine posséder la vérité unique ; c'est pourquoi je propose que l'on soit plus modeste ou, en d'autres termes, disposé à admettre que Dieu puisse s'exprimer en des langues diverses. Mais ce sont les théologiens de toutes les espèces possibles qui ligotent le bon Dieu et lui prescrivent comment à leur avis il doit être fait. Cela ne mène pas à la moindre compréhension entre les hommes, or c'est d'elle que nous avons aujourd'hui un besoin urgent. "

C.G.JUNG, lettre du 8 juin 1957.

17/09/2016

C.G.Jung, citation sur l'ombre

citations,jung,philosophie,spiritualité,ariaga,psychologie des profondeurs

" Vous allez sans doute secouer la tête avec incrédulité, si je me hasarde à remarquer que je n'aurais probablement guère été en mesure de formuler le concept d'ombre si l'existence de l'ombre n'avait été une expérience majeure de ma vie, faite non seulement sur les autres mais aussi sur moi-même. ...

Mon ombre est, de fait, tellement grande qu'il m'était impossible de ne pas en tenir compte dans mon projet d'existence, et que je devais même la considérer comme une partie essentielle de ma personnalité, tirer de cette vérité reconnue les conséquences et en assumer la responsabilité. J'ai du reconnaître, à travers beaucoup d'expériences amères, que le péché que l'on croit que l'on est, on peut le regretter, certes, mais non le supprimer. Je ne crois pas au tigre qui s'est converti une fois pour toutes au végétarisme et ne mange plus que des pommes. ma consolation a toujours été ce Paul qui ne tenait pas pour en dessous de sa dignité d'avouer qu'il portait une écharde dans sa chair.

Mon péché est devenu pour moi ma tâche la plus chère. Je ne m'en décharge sur personne pour ensuite me prendre pour un sauveur qui sait toujours ce qui est bon pour autrui."

Lettre de C.G.JUNG du 9 novembre 1955.

 

citations,jung,philosophie,spiritualité,ariaga,psychologie des profondeurs

12/09/2016

Quelques citations de C.G.Jung

citations,Jung,philosophie,ariaga,photo,psychologie des profondeurs

Pierres sur la mer, Ariaga.

Tout s'est bien passé pour ma première opération et je remercie ceux qui, par divers moyens, m'ont témoigné leur sympathie. En attendant la seconde, et les soins pré-opératoires, je profite d'un petit créneau, avant  une nouvelle interdiction d'utiliser l'ordinateur, pour préparer quelques citations de Jung. Ainsi, le Laboratoire ne sera pas complètement déserté et l'esprit de mon très cher Carl Gustav y maintiendra un souffle de vie de la pensée. Je vous embrasse tous amis connus et inconnus. Ariaga.

Voici la première citation :

"On confond en général la connaissance de soi avec la connaissance de son moi conscient que l'on tient pour sa personnalité. Quiconque dispose tant soi peu de conscience de son moi croit naturellement , avec la plus grande assurance, se connaître. Or, le moi ne connait que ses propres contenus ; il ignore tout de l'inconscient et de ses teneurs. L'individu mesure en général la connaissance qu'il a de lui-même à la moyenne de connaissance de soi qu'il rencontre chez les êtres qui constituent son environnement social et non aux données psychiques réelles qui pour la plus grande part lui sont cachées. "

C.G.JUNG, Présent et avenir,p.13.

04/09/2016

Pause pour un futur Oeil de Lynx

 

écriture,vie du blog,chirurgie,maladie,Ariaga,spiritualité

Un pont vers la santé, Ariaga.

Le lecteur fidèle se souviendra que j'avais écrit, début Juin, un article intitulé : Ariaga la taupe. Je devais être opérée à cause de problèmes de vue qui m’empêchaient d'avoir une activité normale. 

Cela n'a pas été possible, j'ai subi d'autre épreuves, et c'est seulement ce mois-ci que les opérations ont lieu ; la première demain.

Je vais, pendant le mois de Septembre, m'éloigner du Laboratoire mais c'est pour mieux revenir, avec des yeux de lynx !

On attendra la fin du mois pour fêter les dix ans du blog et, en attendant, je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

25/08/2016

Le chat attend une lettre

écriture,nostalgie,photos,chats,félins,courrier,pensées

Chat attendant le courrier. Ariaga.

Ce chat, photographié dans ma rue sur une boite aux lettres, m'emplit de nostalgie.

Il attend du courrier. Il va avoir besoin de l'infinie patience qui caractérise ces merveilleux petits félins. En effet, qui reçoit encore des lettres ?

Je parle de vraies lettres. Celles d'une écriture inconnue qui attisent la curiosité. Celles attendues, reconnues, ouvertes le cœur battant.  Celles qui arrivent, on n'y crois plus, après une très longue attente.

Les cartes postales qui font voyager.

Non je ne reçois plus de courrier manuscrit. Seulement des mails, SMS, coups de fil. Rien qui se déguste et je regrette. C'est probablement cela vieillir ...

écriture,nostalgie,photos,chats,félins,courrier,pensées

Le chat, lui, même si c'était interdit, à continué à attendre. Et il a eu raison, une lettre est arrivée ! Il faut toujours garder espoir ...

Ariaga

18/08/2016

Les bienfaits de la maladie

écriture,citations,c.g.jung,maladie,philosophie,psychologie

Photo Ariaga

Être obligé par la maladie de s'éloigner du tourbillon de la vie quotidienne peut être une occasion de progresser sur le plan de la réflexion. Évidemment je ne parle pas de maladies tellement graves que la souffrance et l'angoisse dominent tout.

Au moment où s'annonce enfin le bout du tunnel on est quelque peu transformé.

Étant dans ce cas en ce moment, j'ai repensé à ce que disait  C.G.Jung à ce sujet dans Ma vie (p.339). En  relisant les mots que je partage aujourd'hui avec vous, amis lecteurs, j'ai ressenti un grand réconfort.  L'avenir ne peut être que meilleur ....

Ariaga

***

"Après cette maladie commença pour moi une période fertile de travail. Bon nombre de mes œuvres principales ne furent écrites qu'après. La connaissance ou l'intuition de la fin de toutes choses me donnèrent le courage de chercher de nouvelles formes d'expression. Je ne tentais plus d'imposer mon propre point de vue mais je me soumettais moi-même au cours de mes pensées. Un problème après l'autre s'emparait de moi, murissait et prenait forme.

Ma maladie eut encore d'autres retentissements ; ils consistèrent, pourrais-je dire, en une acceptation de l'être, en un " oui " inconditionnel à ce qui est, sans objection subjective, en une acceptation des conditions de l'existence, comme je les vois, comme je les comprends ; acceptation de mon être, simplement comme il est."

C.G.Jung, Ma vie.

10/08/2016

La nuit de feu

citations,philosophie,spiritualité,religion,Eric Emmanuel Schmitt,Pascal,citation

Nuit de feu, Ariaga

La nuit de feu de Eric-Emmmanuel Schmitt, c'est ainsi que Pascal nommait sa nuit d'illumination, ne se raconte pas, on le lit en une grande respiration. C'est un texte que C.G.Jung, qui connut de grands moments de rencontre avec l’absolument Autre, aurait certainement apprécié. Voici une citation (p.181) qui me semble devoir intéresser tous ceux qui s’interrogent sur l'existence de Dieu et sur les abus du fanatisme. Ariaga.

***

 "Face au questionnement sur l'existence de Dieu, se présentent trois types d'individus honnêtes, le croyant qui dit : "Je ne sais pas mais je crois que oui", l'athée qui dit : "Je ne sais pas mais je crois que non", l'indifférent qui dit : "Je ne sais pas et je m'en moque."

L'escroquerie commence chez celui qui clame : "Je sais ! " Qu'il affirme : "Je sais que Dieu existe" ou "Je sais que Dieu n'existe pas", il outrepasse les pouvoirs de la raison, il vire à l'intégrisme, intégrisme religieux ou intégrisme athée, prenant le chemin funeste du fanatisme et de ses horizons de mort. Les certitudes ne créent que des cadavres.

En notre siècle où, comme jadis, on tue au nom de Dieu, il importe de ne pas amalgamer les croyants et les imposteurs : les amis de Dieu restent ceux qui Le cherchent, pas ceux qui parlent à Sa place en prétendant L'avoir trouvé."

03/08/2016

Enfer, miracles, péchés

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,religion,enfer

Petites idées sur des sujets incertains ...

***

Si l'enfer existe ne serais-ce pas tout simplement une éternelle privation d'Amour?

***

Pourquoi ne pas croire aux miracles quand on pense à la Vie qui est une succession de miracles ?

***

Et si une des plus grandes fautes état la mégalomanie spirituelle ?

***

Ariaga

 

 

27/07/2016

Prière de Saint François d'Assise

écriture,citation,spiritualité,philosophie,religion,prière

Petites lumières de la prière. Ariaga.

Tout le monde, régulièrement ou à un moment de vie, ressent le besoin de prier. Il y a quelques années j'avais publié sur ce blog une prière de Saint François d'Assise qui me semblait convenir à tous, pratiquants ou non d'une quelconque religion, car elle s'adresse au  Dieu de notre cœur et le cœur est en chacun de nous. Elle me plait par sa simplicité. Je la récite chaque matin et, en ces temps difficiles, j'éprouve le besoin de la partager à nouveau avec vous, amis lecteurs. Ariaga.

Dieu de notre cœur,

Dans le silence de ce jour naissant,

Je viens te demander la paix, la sagesse, la force.

Je veux regarder aujourd'hui le monde

Avec des yeux tout remplis d'amour

Être patient, compréhensif, doux et sage,

Voir au delà des apparences

Tes enfants comme tu les vois toi-même

Et ainsi ne voir que le bien en chacun.

Ferme mes oreilles à toute calomnie,

Garde ma langue de toute malveillance,

Que seules les pensées qui bénissent

Demeurent en mon esprit,

Que je sois si bienveillant et si joyeux

Que tous ceux qui m'approchent sentent Ta présence.

Revêts-moi de Ta beauté Seigneur

Et qu'au long de ce jour, je Te révèle.

Saint François d'Assise

 

21/07/2016

Peut-on échapper au jugement?

écriture,philosophie,spiritualité,Jung,pensées,jugement,amour

Oiseau-bavard, Ariaga

 

Dès que l'on pense, on juge en un tribunal intérieur qui siège en permanence. C'est vrai, c'est faux, c'est bon c'est mauvais, c'est laid c'est beau, c'est désirable, ce ne l'est pas ...et patati et patata ...

Y aurait t-il un moyen d'y échapper ?  Je n'en vois qu'un : l'amour inconditionnel envers tout ce qui EST. Mais je crois aussi que seuls des êtres exceptionnels y parviennent et ce n'est pas mon cas. Il me faudra encore des vies pour y parvenir ...

Ariaga

18/07/2016

Sur la pointe de l'esprit

éciture,philosophie,spiritualité,pensées,jung,alchimie spirituelle

 Itinéraire. Ariaga

C'est sans forme, sans couleur, sans sons et pourtant il me semble que si je me hausse, me hausse, encore et encore, sur la pointe de mon esprit ... je pourrai le toucher !

Ariaga

15/07/2016

Silence...

Il y des horreurs qui sont irreprésentables, aucune image, aucuns mots ne peuvent en parler. Seulement s'incliner en silence et, de toutes ses forces, envoyer de l'Amour.

Ariaga

11/07/2016

Respiration cosmique

écriture,poésie,philosophie,pensées,spiritualité,photo,culture

Marée-basse. Ariaga

 

Quand le caquetage mental se sera enfin retiré,

comme une grande marée,

je pourrai peut-être entendre la respiration cosmique,

au moment du dernier mot.

Ariaga

08/07/2016

Des petites phrases...

écriture,philosophie,photographie,pensée,blog,tarbes,imagination,symboles

Fantômes-à-Tarbes. Ariaga

J'ai compris que ma guérison sera longue alors, pour ne pas devenir un fantôme sur le net, et pour que le Laboratoire ne soit pas désert cet été, j'ai décidé de publier le plus régulièrement possible. Juste une petite phrase, une pensée, une citation, certaines de mes photos, même si elles sont sans relation avec le texte.  

Je comprendrai qu'il y ai peu de réactions, d'autant plus que je n'ai pas encore la force d'aller vous visiter, mais l'essentiel est que je sois présente, que je recommence à penser, car je n'en peux plus de ce plein-vide de la douleur. Et si je marche très difficilement, au moins je vais marcher dans ma tête !

À très bientôt.

Ariaga