UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2019

Rolande Biès : Apprendre à lire la Nature

nature,alchimie,arts,photo,citations,Rolande Biès,Ariaga,philosophie

 

Après avoir pris un peu de repos je vous propose ce dernier texte de Rolande Biès.

***

Le Grand Art étant celui de notre transformation, c'est en Artiste que nous agirons. Apprendre à lire la Nature, c'est apprendre à lire notre propre nature hermétiquement fermée par instinct de conservation et qui doit s'ouvrir lentement ... comme une fleur.

L'épreuve, quelle qu'elle soit, est purification. Elle est ce qui permet de nous apprendre à nous connaître. Elle ne doit pas être subie mais traversée, afin d'en éliminer la part égoïste et d'en découvrir parfois l'origine en soi-même. Une des épreuves les plus importantes est la solitude, car c'est justement dans la solitude que nous pouvons, le mieux, acquérir cette connaissance de soi. "Personne ne peut connaître Dieu s'il ne s'est d'abord connu lui-même", dit la Philocalie. C'est une opération chirurgicale (qui fait toujours peur), dont nous parle C.G. Jung dans Les Racines de la Conscience. Nous voici face au détachement des passions, à l'esprit de discernement, à la sobriété, au silence, à la vigilance qui mène à l'éveil, à l'humilité, donc à l'approche positive de la vie.

Alors les métaux nobles commencent à se vivre en nous : l'argent, reflet lunaire, nocturne, féminin, l'albedo ; (ne parle-t-on pas de la Pierre de lune recherchée par les Sages, et qui correspond au lien établi entre le conscient et l'inconscient ?) Puis vient l'or, solaire, rubedo, symbole de multiplication. Plus nous multiplions les "relations" de façon juste, plus nous pouvons parler d'or liquide : nous pouvons le donner à boire aux autres.

Il s'agit là de la matérialisation de la spiritualité, dont la preuve est la joie. Le moi est mort, le Vivant rayonne à sa place. Pourquoi va-t-il rayonner ? Parce qu'il est habité du feu solaire, un feu caché qui est Amour, toujours à la recherche de l'harmonie en soi, qui permet de vivre à l'harmonie extérieure. L'expérience est la seule réalité. Elle n'est ni physique, si émotionnelle, ni intellectuelle ; elle n'est ni vision, ni discours, mais évidence intuitive menant à la certitude du dedans.

04/06/2019

Enfermement

écriture,poésie,nostalgie,photo,laboratoire,enfermement,nature,ariaga

Photo Ariaga

Comme du sable, le temps glisse entre mes doigts.

Dans la dernière partie de ma vie, obsédée par l'idée de l’inaccompli je me fige dans la bulle de l'intellect.

La porte de la créativité et de la poésie se ferme.

Je ronronne dans le déjà fait que je cisèle à l'infini.

Et pourtant ... dans ce théâtre d'ombres quelque chose pulse encore.

Un grand désir de partager encore du vrai , du profond , dans ce Laboratoire déserté.

Être à nouveau en accord avec les vibrations de la vie et de la nature.

Entendre murmurer à l'oreille de mon cœur le vieil alchimiste compagnon de Jung.

Oui, amis de ma quête, aidez moi ...

    Ariaga

 

 

10/09/2018

Une vie de rocher

 

pensée,philosophie,poésie,alchimie,nature,ariaga

Photo Ariaga

 

Regardez ces rochers qui vont petit à petit se fragmenter.

Il en faudra des temps, il en faudra des vagues, mais ils deviendront cailloux, puis sable, puis poussière puis ...

C'est leur vie et c'est aussi la notre dans la grande transmutation de ce qui est et sera toujours.

Ariaga

18/08/2018

La porte vers ...

Voyage imaginaire,photo,nature,rêve,art,philosophie,alchimie,Ariaga

 Photo Ariaga

Les forces de Dame Nature, secondées par les petits êtres de la forêt, ont creusé une porte qui ouvre vers l'inconnu. Qu'allons nous y trouver ?

Ariaga

10/08/2018

Les habitants de l'eau

 

voyages imaginaires,photo,louis-paul fallot,ariaga,rêve,poésie,nature,art

Photo Louis-Paul Fallot

 

Je propose que nous continuons le voyage d'été au Pays de l'Imaginaire avec une nouvelle photo de Louis-Paul Fallot. Pour laisser libre cours à l'invention je dirai juste que ce jaillissement d'eau me semble très habité ...

Ariaga

18/07/2018

Au pays de l'insolite

voyage,imaginaire,photos,vacances,rêve,nature

 

Au moment des vacances, ceux qui ne partent pas physiquement peuvent partir au Pays de l'Imaginaire. Nous l'avons souvent fait sur ce blog.

Je propose que nous nous évadions en plongeant dans l'univers de photos insolites qui excitent l'imagination. Le photographe Louis-Paul Fallot a bien voulu s'associer à cette évasion et il m'a communiqué cette extraordinaire photo.

J'invite ceux qui ont quelque chose  (un ressenti,une évocation, un commentaire etc) à dire au sujet de cette photo à l'écrire de manière brève. Une histoire va ainsi émerger (ou non !)  qui va nous emmener ailleurs.

Évidemment j'ai vu quelque chose et personne ne s'étonnera si c'est inspiré par mon cher C.G.Jung !

 Ariaga

19/02/2018

L'esprit des profondeurs

poésie,alchimie,philosophie,photo,nature,jung,ariaga

 

C'est un frisson qui vient de l'intérieur

et qui vous tord le cœur

au delà de la peur.

 

Arrachés les grotesques lambeaux

d'un masque d'idéal

qui retenait le Dieu

dans le filet des mots.

 

Voici que remonte

hissé par la douleur

l'esprit des profondeurs

portant dans ses bras d'ombre

un enfant vêtu d'Or.

Ariaga

03/09/2017

Nous pouvons tous changer!

nature,philosophie,photo,pensée,humour,Ariaga,Jung

Nous pouvons tous changer, regardez un simple caillou, un galet au bord de la mer. Il a été rocher, il deviendra sable puis poussière ... C'est juste une question de patience !

Ariaga

21/05/2017

Habiter les reflets

La vie est parfois trop dense alors j'ai eu envie de m'évader, juste un instant, dans un monde de reflets.

photos,art,philosophie,rêve,poésie,nature,ariaga,jung

J'ai plongé vers ma nouvelle maison dans la foret des mâts.

photos,art,philosophie,rêve,poésie,nature,ariaga,jung

Je l'ai décorée de fugitifs tableaux, oeuvre de la nature.

photos,art,philosophie,rêve,poésie,nature,ariaga,jung

J'y ai cueilli d’invraisemblables fleurs.

photos,art,philosophie,rêve,poésie,nature,ariaga,jung

J'ai rencontré des voisins, un peu "différents" ... qui m'ont enseigné l'amour de l'Autre.

photos,art,philosophie,rêve,poésie,nature,ariaga,jung

Et j'ai ouvert grand les volets de mes nuits sur la lumière du rêve.

Ariaga

 

 

 

05/05/2017

Un peu de silence pour s'entendre penser

art,peinture,nature,philosophie,éphême,ariaga,politique

Dans un temps de cris, de vociférations, d'insultes, de mensonges, les mots ne me viennent pas et je vous propose une peu de silence et de contemplation avec une peinture de ÉPHÊME. Si vous l'agrandissez et la regardez bien je crois qu'elle vous murmurera des histoires ...

Ariaga

18/01/2017

Dix portraits de chats

Ces derniers temps, l'état du monde m'avait un peu assombrie. Rien de mieux que les chats pour redonner la joie de vivre. C'est pourquoi, toujours dans l'esprit de la célébration des dix ans du Laboratoire, je vous propose dix portraits de chats . Ce sont chats que mon appareil a saisis au hasard des rues ou des maisons ; sauf la chartreuse qui est mienne. Sous une forme ou une autre, ils ont illustré des textes ou figurent dans l'album photo. 

Pour ceux qui préfèrent Jung aux chats, ou qui aiment les deux, je publie sur le site C.G.Jung, rêve, alchimie, homéopathie, un texte intitulé : Sauver la lumière de la conscience.

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat aimez moi ...

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat chandelier

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat élégant

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat à la fenêtre bleue

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, noble chatte de rue

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat regard saphir

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat prudent ...

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat en méditation

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat en planque

 

photos,chats,portraits,nostalgie,animaux,nature,ariaga,jung

Ariaga, chat facteur

 

Pourquoi j'ai mis mon nom sous tous ces chats ? D'abord, comme je l'ai déjà expliqué, parce que je me fais piquer mes photos mais peut être aussi parce que, dans chacun de ces chats, il y a un peu de moi ...

Ariaga

20/05/2016

Un autre regard

 

photographie,poésie,alchimie,amour,nature,vision,reflets,tarbes

Texte et photos ÉPHÊME

ÉPHÊME est toujours en réflexion poético-photo-philosophique au sujet de l'image qui a réenclenché sa créativité. Il en propose une autre version plus lumineuse que j'ai volontiers acceptée car, en attendant que je retrouve une vue normale, sa "vision" me permet de ne pas trop délaisser ce Laboratoire qui vit une année un peu difficile. Et puis, qui sait, entraînée par cette résurrection fraternelle je vous proposerai peut-être la mienne ! ARIAGA.

***

Sous une autre lumière, au même ruisselet, deux amoureux, enlacés contemplent la même part du monde. C’est la clarté, la pureté naturelle du ru qui chantonne en sourdine, sautillant sur les galets polis du fond, tout joyeux de lutiner les tièdes rayons du soleil déclinant.

 Tout n’est qu’apparence, point de vue, vision personnelle. Le cloaque est le doux nid des amours batraciens. Les amants contemplent les reflets étoilés des reflets comme les diamants de leurs étreintes futures… et l’eau qui y glougloute se mêle comme une flûte sautillante aux glissandi du courant.

 L’image n’est que mosaïque lumineuse qui m’a saisi, sans la moindre idée de ce qu’elle voulait, pure étole de fugaces pierres précieuses jouant aux auto-tamponneuses dans la fête de la renaissance.

 En fait tout n’est que perception des reflets de notre regard dans l’image. Elle est l’éveil du printemps, du désir de vie de la Nature. Chacun le voit du fond de soi-même et peut y glisser ce qu’il veut. Les circonstances techniques en ont fait pour moi une myriade de mystères, mais avec un autre regard sous un autre angle, ce serait une parfaite carte postale pour grands-mères. N’oubliez jamais que ces plages de lumière sont la réflexion de notre vision dans les plaisirs des prunelles de l’avenir ; ce qui nous paraît beau peut être laid. Les Chinoises d’autrefois trouvaient hideuses nos belles Européennes aux monstrueux nez pointus et aux pieds démesurés. Quand nous regardons un visage, ce n’est que nous-même que nous regardons réfléchi par notre vécu et tou(te)s peuvent renvoyer à l’un ou à l’autre amour ou détestation.

ÉPHÊME

27/12/2015

Vers une lumineuse année 2016

voeux,écriture,philosophie,spiritualité,art,illustration,paix,nature

Illustration ÉPHÊME

 

L'année nouvelle arrive et je souhaite à tous qu'elle soit une occasion de remercier la Vie.

J'espère que la lumière sera plus forte que l'ombre et que ce qu'il y a de meilleur dans la nature humaine favorisera le progrès vers un monde harmonieux et en paix.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus.

Ariaga

20/12/2015

L'hermione, une quête

Thalassa,voyage,l'Hermione,photographie,nature,culture,télévision,mer,Jung,

En regardant une très belle émission de Thalassa consacrée à "l'Aventure de l'Hermione" j'ai repensé à la chance que j'avais d'habiter à quelques centaines de mètres au moment où elle était à quai à la Rochelle en attendant son grand départ pour les Amériques. Un peu plus et je la ratais en partant à Tarbes! Je me suis souvenue de mes premières difficultés à la photographier qui avaient fait le sujet d'une note que vous trouverez à http://ariaga.hautetfort.com/archive/2015/03/15/l-hermion...

La photo que je publie aujourd'hui me semble illustrer le côté "humain", la montée toujours plus haut dans les grands mâts, qui ont été essentiels dans une aventure qui s'apparente à la quête du "trésor difficile à atteindre" dont parle souvent Jung et qui est magistralement racontée dans La légende du Graal d'Emma Jung et Marie-Louise von Franz.

Je songe aux vingt ans de patience qu’il a fallu à ces homme et femmes un peu fous pour sortir un jour du port de la Rochelle et gagner le grand large. Tous ceux qui ont tiré les cordages dans la même direction, ceux qui ont lâché, ceux qui sont venus se raccrocher. J'imagine  les moments d'exaltation et les découragement Et, comme pour les chevaliers, ceux qui périssent en chemin et ceux qui, enfin, parviennent au château où ils pourront se mettre au service de la Dâme Hermione si difficile à conquérir !

Les images de la traversée qui montraient à la fois les éléments entourant le fier navire et la vie d'un équipage qui, malgré des conditions de vie difficiles,  semblaient vivre un rêve éveillé, sans oublier un capitaine "habité" par sa mission, je crois qu'il s'agit de la quête d'un trésor qui se situait au delà du matériel ...

Merci pour cette odyssée.

Ariaga

 

29/11/2015

Saint-John Perse,une ode à la femme

 

poésie,Saint-John Perse,amour,citations,littérature,nature,photographie

Saint-John Perse, en des lignes poétiques, pour moi inégalées, chante la femme en tant que fille de notre Mère Nature. Je voudrais aujourd'hui partager avec vous une petite partie de cet hymne à l'amour puissant comme une vague et d'un érotisme émouvant, au vrai sens du mot érotisme trop souvent galvaudé. Ariaga.

***

 " Ô femme et fièvre faite femme ! Lèvres qui t'ont flairée ne fleurent point la mort. Vivante - et qui plus vive ? - tu sens l'eau verte et le récif, tu sens la vierge et le varech, et tes flancs sont lavés au bienfait de nos jours. Tu sens la pierre pailletée d'astres et sens le cuivre qui s'échauffe dans la lubricité des eaux. Tu es la pierre laurée d'algues au revers de la houle, et sais l'envers des plus grands thalles incrustés de calcaire. Tu es la face baignée d'ombre et la bonté du grès. Tu bouges avec l'avoine sauvage et le millet des sables et le gramen des grèves inondées ; et ton haleine est dans l'exhalaison des pailles vers la mer, et tu te meus avec la migration des sables vers la mer..."

...

" Submersion! soumission! Que le plaisir sacré t'inonde sa demeure! Et la jubilation très forte est dans la chair, et de la chair dans l'âme est l'aiguillon. J'ai vu briller entre tes dents le pavot rouge de la déesse. L'amour en mer brûle ses vaisseaux. Et toi, tu te complais dans la vivacité divine comme l'on voit les dieux agiles sous l'eau claire, où vont les ombres dénouant leurs ceintures légères...Hommage, hommage à la diversité divine! Une même vague par le monde, une même vague notre course... Étroite la mesure, étroite la césure, qui rompt en son milieu le corps de femme comme le mètre antique, et l'odeur de ses vasques erre dans notre lit...Rouge d'oursin les chambres du plaisir."

Saint-John Perse

Amers, p. 333/334, La pléiade.