UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pourquoi on ne rêve pas ? | Page d'accueil | C.G.Jung et les problèmes collectifs familiaux »

27/03/2019

La Méthode d' Edgar Morin

citation,edgar morin,méthode,philosophie,psychologie,ariaga,photo

Photo Ariaga

Edgar Morin a eu une profonde influence sur ma pensée et je vous propose cette citation extraite de l’introduction du tome I de son magistral ouvrage :  La méthode.

" Ce qui apprend à apprendre, c'est cela la méthode. Je ne pars pas avec méthode, je pars avec le refus, en pleine conscience, de la simplification. La simplification c'est la disjonction entre entités séparées et closes, la réduction à un élément simple, l'expulsion de ce qui n'entre pas dans le schème linéaire. Je pars avec la volonté de ne pas céder à ces modes fondamentaux de la pensée simplifiante :

 - idéaliser (croire que la réalité puisse se résorber dans l'idée, que seul soit réel l'intelligible),

 - rationaliser (vouloir enfermer la réalité dans l'ordre et la cohérence d'un système, lui interdire tout débordement hors du système, avoir besoin de justifier l'existence du monde en lui conférant un brevet de rationalité),

 - normaliser (c'est à dire éliminer l'étrange, l'irréductible, le mystère).

  Je pars aussi avec le besoin d'un principe de connaissance qui non seulement respecte, mais reconnaisse le non-idéalisable, le non-nationalisable, le hors- norme, l'énorme. Nous avons besoin d'un principe de connaissance qui non seulement respecte, mais révèle le mystère des choses. (p.21)

J'ai tenté, modestement et avec plus ou moins de réussite, d'appliquer cet enseignement.

Ariaga (Ariane Callot)

 

 

 

Commentaires

"Ce qui apprend à apprendre, c'est cela la méthode. "

Apprendre à apprendre, tout un programme ! Donner aux élèves les outils et les méthodes pour construire leurs connaissances et compétences, c’est une des clés de la réussite scolaire...

Écrit par : Marie Minoza | 27/03/2019

Jolie méthode, quel homme intéressant, il me faut parfois, je l'avoue, lire et relire pour tenter de bien le comprendre.
Il y a des mots que je rencontre et qui me hérissent, des mots comme système, rationaliser, normaliser... J'ai envie de m'enfuir en courant ! Bises de printemps. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 28/03/2019

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. (Boileau).
Voilà ce que l'on m' apprit lorsque j'étais enfant sans trop me donner la "méthode".

Écrit par : Chinou | 28/03/2019

Quand on pense que tout cet épuisant travail mental est d'une totale inutilité puisque la Vérité est au-delà !

Écrit par : Mayalila | 28/03/2019

C'est ce que j'appelle apprendre en pleine conscience sans passer par son mental et tous les filtres qu'il a pu faire naître. J'essaie d'appliquer cela avec plus ou moins de réussite.

Écrit par : daniel | 28/03/2019

Cela me rappelle le sujet de mon bac français sur le conformisme et non conformisme... ne pas s'enfermer dans les bastions du normal, du pré défini mais oui, le chemins sera plus intéressant si l'oeil et la pensée savent se tourner hors des buissons le cernant.

Écrit par : Sedna | 28/03/2019

méthode sans discours ou discours sans méthode, il y a bien sût d'autres alternatives

Écrit par : Thierry | 28/03/2019

La photo d’Ariaga est l’exemple même de son propos : non classique, non idéalisée, rongée par la rouille ; irrationnelle, fleur improbable de la déchéance d’un hypothétique boulon ; hors norme, étrange car irradiant son mystère, son histoire improbable de bout d’épave corrodée par les souvenirs ou de végétal imaginaire englué dans le tuf des regrets. Muette, elle ne pose que des questions, mais en suscite, bouquet de roses séchées des temps de splendeur. J’aime cette belle image intime, car j’adhère entièrement à la vision d Edgar Morin. Et elle en est un exemple superbe.

Écrit par : ÉPHÊME | 29/03/2019

La luminosité de la pensée d'Edgar Morin m'a toujours impressionnée. Merci pour cet article. Et bon week end !

Écrit par : Bonheur du Jour | 30/03/2019

@ Bonheur du jour, oui, pour celui qui fait l'effort de lire ce grand philosophe, beaucoup de choses s'éclairent.

Écrit par : Ariaga | 30/03/2019

@ ÉPHÊME, merci ....!!!!!

Écrit par : Ariaga | 30/03/2019

@ Sedna, tu as tout compris, ne pas s'enfermer et penser, comme le disait aussi Jung, le et et plutôt que le ou ou.

Écrit par : Ariaga | 30/03/2019

@ Chinou, OUI, ajouter, effacer, revenir, chercher dans toutes les directions, c'est cela la leçon.

Écrit par : Ariaga | 30/03/2019

Bonjour Ariaga, pour apprendre, il faut passer par certains chemins. Il faut d'abord avoir devant soi la personne qui nous permettra d'apprendre. Je n'ai pas lu Edgar Morin mais si je trouve un de ces livres, je m'y intéresserai. Bon week end.

Écrit par : Elisabeth | 30/03/2019

Homme admirable et humble. Son savoir est immense. Je l'ai entendu s'exprimer aujourd'hui à la télévision, à propos de dérive fasciste qui s'empare du monde, et en particulier de l’Europe. C'était une mise en garde, très claire. Il faut résister à la masse, à la pensée unique. Puis il a parlé de la rumeur, de ce qui la faisait naître, de son amplification donnée par les réseaux sociaux? pour terminer sur cette chasse aux sorcières de type fasciste qui s'abat dur la communauté de Roms. Je souhaiterais qu'Edgard Morin soit entendu par nos dirigeants, cela éviterai bien des erreurs;

Écrit par : roger Dautais | 31/03/2019

@ Roger Dautais, merci ami pour ce commentaire auquel j'adhère complétement.

Écrit par : Ariaga | 31/03/2019

Edgar Morin = une lumière dans ma nuit.

Le lire m'est souvent difficile, tant son écriture est ardue... alors que lorsque je l'écouter parler, tout s'éclaire et tout est à prendre et à entendre.

Edgar Morin = un véritable génie de tous les temps.

Écrit par : Maria-D | 08/04/2019

C'est un beau programme et des objectifs forts nobles mais pas tous faciles à atteindre car il y a derrière la question des moyens mais ce qu'il y a de fascinant dans ce personnage c'est aussi bien sa notoriété internationale rarement égalée au point qu'une université porte son nom au lexique si je ne m'abuse et ensuite effectivement il a effectué un tel parcours depuis la résistance, car il est de confession israélite et cela l'a forcément durablement influencé.
Sa pensée lumineuse nous éclaire mais ne serait ce pas des décennies écoulées un des derniers phares pas d'ans une acception communisante mais par sa présence, sa volonté, sa combativité permanente sur le front des situations les plus diverses, il balaie loin et large avec son pinceau et nous fait regarder différemment les choses car c'est un maitre à penser...la complexité.

Honneur et longue vie à lui

Écrit par : Thierry | 09/04/2019

il fallait lire au Mexique

Écrit par : Thierry | 09/04/2019

Pourquoi le Mexique ? Pour lexique ? Lapsus amusant .... Il faudrait voir un vieux psychanalyste bougon....

Écrit par : ÉPHÊME | 09/04/2019

Une petite halte amicale par ici ce matin, belle journée à toi :)

Écrit par : Joëlle | 10/04/2019

Chère amie
c'est dans les moments les plus confus
où la raison s'égare et où on vit comme un reclus
qu'on ne peut plus céder au facile refus
il faut enfin accepter de regarder en face la vérité
au delà des simples apparences
la complexité est elle un abime
où il faut savoir les yeux plonger
je ne sais car trop longtemps aveugle
le bandeau de la grande lumière ne dévoile pas tout
il faut plus qu'un passe partout une grande patience
pour faire surgir par delà les symboles
des vérités enfouies qui gênent et qui dérangent
un grand rangement des appartements de la tête
pour s'y retrouver en oubliant la profusion
pour canaliser ses énergies sur l'ici et le maintenant
ne pas se perdre en chemin par trop de voies
qui deviennent des voies d'eau et vous font couler
alors seule l'encre sur la page jetée peut vous empêcher
de vous écrouler

Écrit par : Thierry | 11/04/2019

Principes irréductibles
dans une pureté d'intentions
sans garantie de succès
mais en bornant les excès
rigueur revigorante
d'un pur bonheur
si ouvert et universel
assimilable là ou d'autres
sont bien minables
une grande voix
une grande portée
un témoin presque unique
de cette génération
de résistants
aux dogmes et aux credos
à la carrière unique

Écrit par : Thierry | 12/04/2019

Depuis Descartes la méthode en à fait du chemin
à sciences po la méthode et la méthodologie sont bien utiles
pour déployer les ailes larges de la pensée
le doute raisonnable, l'esprit critique et maintenant
avec les fake news, le fast checking pour rétablir ce qui dans
l'instant est tronqué et le troqué non contre de pures vérités
mais des arguments moins manichéens et plus équilibré de quoi se faire
sa propre opinion car on pourrait répéter à l'envie la phrase de john dewey sur les opinions et les valeurs d'abord basés sur l'expérience
les sens et l'intuition jouent un grand rôle dans nos approches

Écrit par : Thierry | 15/04/2019

sur la méthode et la défense de la rationalité lisez donc et article

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-defense-de-la-rationalite-est-la-grande-aventure-intellectuelle-de-notre-temps_2073044.html

Écrit par : Thierry | 20/04/2019

Merci pour cet article !

Ne rien négliger comme outils pour avancer dans la connaissance.. imagination, raison, intuition.... sans croire que l'on peut tout maîtriser car il restera toujours une part de mystère du à l'infini (+ et -) de l'univers.

Et surtout commencer par se connaitre soi-même qui est le fondement commun de nombreuses spiritualités.

Écrit par : Goé | 21/08/2019

Écrire un commentaire