UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Déménagement difficile | Page d'accueil

10/06/2018

Prise dans les sables

écriture,santé,déménagement,philosophie,ariagaphoto,mer

Photo Ariaga

Non seulement le déménagement et l'emménagement se sont révélés calamiteux mais quand les chose ont semblé commencer à s'arranger ma foulure du genou d'il y a trois ans a refait des siennes avec en plus des problèmes de tendons. Et de reprendre ma béquille et de beaucoup souffrir ...

L'ambiance n'est pas à l'écriture et la position assise genoux pliés impossible. J'ai l'impression d'être, comme sur la photo, un chapelet de boules plus ou moins cassées perdues dans les sables  de la marée descendante !

Heureusement je sens autour de moi plein de pensées bienveillantes et cela me donne des forces. Je me suis sortie d'autres pièges de la vie.

Vos commentaires sur la précédente note m'ont fait plaisir, je les ai lus attentivement et je vous en remercie.

À bientôt, j'espère, pour une note plus intéressante que des lamentations au sujet de ma petite personne. Il y a des gens très malheureux qui souffrent tellement plus. Et j'ai la chance d'avoir un toit sur ma tête.

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

Commentaires

Ne dis pas qu'il y a des gens plus malheureux, Ariaga. On ne sait pas ce qui se passe dans la tête des autres, on sait seulement ce qui nous arrive, à nous ; et dans ton cas ce n'est pas rigolo, non. Cependant cela ne t'empêche par de relever la tête et de nous offrir encore une de ces splendides photos dont tu as le secret !! Vois donc plutôt les merveilleuses ressources de l'être humain, qui ne peut jamais être vraiment "prisonnier des sables", puisque même immobilisé il lui reste sa conscience éveillée, toujours aussi alerte et vive. C'est alors le moment de l'apprécier et de la chérir, cette conscience éveillée, que rien n'entache jamais.
Affections, prends bien soin de toi.

Écrit par : Aloysia | 10/06/2018

coucou chère Ariaga,

le temps de prendre soin de toi même si tu nous manques un peu , beaucoup ....

Espère que tes souffrances physiques vont s'estomper, il est vrai aussi que le temps est tellement capricieux, et les changements constants de pressions atmosphériques, n'arrangent pas les sensibles arthrosiques ou autres...

Courage donc amie, mes plus belles pensées sont près de toi.

Écrit par : mariedumonde | 10/06/2018

Revenue avec la marée ... disloquée ... silence ... repos ... flux et reflux ... lamentations des vagues ... silence ... repos

Prenez soin de vous, c'est ce qui importe.

Écrit par : Maria-D | 11/06/2018

J'espère que tu vas vite remonter ce courant difficile.. tous tes amis t'attendent.. et moi aussi

Écrit par : Sedna | 11/06/2018

Une période pas facile à traverser! Mais après l'orage vient toujours le beau temps. Bon courage !

Écrit par : daniel | 11/06/2018

Sables émouvants
grains qui peuvent coincer la marche...du temps
dès mais nagent quand le sort sans en être jeté
pourrait nous drosser sur la côte
Chère Adragna on ne supporte pas toujours aussi stoïquement la douleur ou l'inconfort qui ajoutent à déjà tant de perturbations
le va et vient des déménageurs pas en barbotine
le souci de retrouver ses objets et aussi le chamboulement
que cela représente, oui il faut du temps pour s'en remettre
l'habituation dans le nouvel habitat à la recherche de ses habitus
c'est intranquille et dérangeant comme une ligne de vie mal ajustée
mais à la pêche aux souvenirs il y a de la matière à remuer
la patience seule et le repos peuvent atténuer les choses
j'en parle en connaissance de cause

à bientôt amie chère

Thierry

Écrit par : Thierry | 11/06/2018

Bonnes pensées réconfortantes Ariaga. Prend le temps de récupérer et d'accepter les nouvelles conditions de vie, ton genou à nouveau pliera ...

Écrit par : Francine | 12/06/2018

Courage et surtout prenez soin de vous. Vous traversez une zone de turbulences !

Écrit par : Bonheur du Jour | 14/06/2018

Ah, je suis désolée !!!
T'adresser mes meilleures pensées de prompt rétablissement.
Pensées douces et bienveillantes.
Bisous Ariaga

Écrit par : Miche | 16/06/2018

Pensées, amitié, chaque souffrance est particulière, non ?

Écrit par : la Mère Castor | 19/06/2018

Bonsoir Ariaga, j'espère que vous allez mieux et que vous trouverez peu à peu la stabilité !! C'est important !

Écrit par : Jerry OX | 19/06/2018

Ariaga, ne te compare pas aux autres, tu souffres et il faut que tu penses à toi. Je souffre aussi du bras droit depuis le 12 mai. Je sais ce que c'est et je te comprends. Cela fait bien mal. Il faut beaucoup de patience (ce que les autres n'ont pas toujours en nous voyant et quand on ne peut pas faire ce qu'on voudrait). Je te souhaite bon rétablissement en tout cas.

Écrit par : elisabeth | 23/06/2018

@ ARIAGA À TOUS, je lis attentivement les commentaires et ils me font beaucoup de bien. Les choses commencent à s'améliorer et je vais doucement reprendre mes activités sur ce blog auquel je suis très attachée. À très bientôt.

Écrit par : Ariaga | 23/06/2018

Écrire un commentaire