UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2015

Nouveau carnet de pensées et réflexions

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,photo,nature,Jung,déménagement

Dans le maelstrom du déménagement j'ai égaré le petit carnet où je note les idées et interrogations qui me passent par la tête. Cela a certainement un sens et j'en commence un nouveau dont je vous donnerai parfois des petits bouts. Il n'y a là rien de travaillé et je peux parfois me contredire ce qui, pour moi, est le signe que tout va bien  !!!

***

Nous sommes des récepteurs émetteurs qui captent toutes les formes d'énergie. Des unités reliées directement à la Totalité de ce qui Est.

***

Nous sommes informés de tout mais nous sommes aussi incapables de traiter correctement l'immensurable masse de ces informations. 

***

Nous sommes "saturés" alors nous choisissons, nous jugeons selon la grille d'une image mentale et de la structure parlée. Notre seule fonction bien reliée au Grand Émetteur est la sensation et encore ... nous pouvons être trompés par le mental.

***

L'image que nous avons de nous mêmes est l'aboutissement et la concentration de millénaires de mémoires.

***

Quand nous jugeons, nous classons, nous utilisons des catégories qui n'existent pas dans la nature et, finalement, nos évaluations nous renvoient à nous mêmes. 

***

Ariaga

06/09/2015

Tarbes, début d'exploration

déménagement,exploration,Tarbes,blog,chevaux,photos

Il faudra beaucoup de temps pour que je sois vraiment installée mais, hier, j'ai sorti la tête des cartons pour donner aux amis de ce blog une idée de l'environnement très proche de mon lieu d'habitation. Au bout de ma rue il y a les Haras mais c’était fermé et je n'ai pu que photographier le superbe cadre dans lequel vivent les chevaux (photo ci dessus) Ce sera pour une autre fois.

déménagement,exploration,Tarbes,blog,chevaux,photos

Tout près, il y a une grande caserne, vous voyez, je suis bien gardée ...

déménagement,exploration,Tarbes,blog,chevaux,photos

Et une impressionnante statue du Maréchal Foch au bout de très belles allées. Difficile de prendre la photo sans se faire écraser car beaucoup de voitures circulent autour.

déménagement,exploration,Tarbes,blog,chevaux,photos

Rassurez vous, amis, ce blog ne va pas devenir touristique, même si j'ai envie, au fil des mois, de vous faire partager ma découverte de Tarbes. J'ai trouvé mon banc, prolongement du voyage de cet été, et je vais aller y méditer des textes pour reprendre le cours normal du travail du Laboratoire. Je vais aussi commencer un long périple pour aller visiter tous les blogs amis sur lesquels je ne doute pas que je vais faire de belles découvertes.

   Ariaga

 

 

24/07/2015

Transhumance

voyage,vacances,écriture,jeu,philosophie,nature

Dessin de ÉPHÊME

Inspirée par l'ami Thierry qui, dans un de ses commentaires, a employé ce terme en "jouant" avec le mot déménagement, je propose que nous  "amplifions", comme l'aurait dit C.G.Jung, avec le mot transhumance.Voilà ce que cela a donné pour moi ...

TRANSHUMANCE

TRANS est le début de tout ce qui est aller au delà, passer au travers, transgresser... je pense à passer la porte de l'immobilité.

TRANSE l’inquiétude, l'appréhension à l'idée du changement qui peut vous mettre en transe.

J'entends aussi HUMAIN probablement parce que ce sont les humains qui ont commencé à déplacer les moutons.

J'entends HUMER, et tel le mouton qui arrive à l'estive je hume l'herbe fraîche. 

HUE ! Cela fait avancer les chevaux et pourquoi pas les moutons, ne soyons pas racistes !

MANCE, je pense à "mens", l'esprit et à la mancie, la divination, sans vraiment voir le rapport.

Pour finir, ce que je trouve intéressant c'est le côté féminin de la transhumance, je crois qu'il y aurait à dire sur ce sujet ...

Ariaga

 

16/07/2015

Déménagement

écriture,jeu,déménagement,culture,vacances,philosophie,alchimie

Aujourd'hui, nous allons "jouer" avec le mot DÉMÉNAGEMENT qui me semble d'actualité. Certains, les alchimistes en particulier,  appellent cette manière de regarder les mots "langue des oiseaux", d'autres, les psychanalystes, "amplification". En cette période de vacances je préfère le mot "jeu" (je?). Comme je l'ai déjà expliqué sur ce blog, il faut se donner un temps très court pour laisser venir ce qu'évoque le mot choisi. Voici le résultat pour moi, à vous de faire des ajouts ou des commentaires si cela vous amuse.

DÉMÉNAGEMENT

DÉ le dé du hasard car on ne sait jamais ce qui va advenir.

MÈNE on peut espérer que cela mène quelque part.

J'entends aussi AIME, on peut aimer les déménagements et pour ma part, je ne déteste pas car on reconstruit du nouveau.

ÂGE, avec l'âge cela devient plus difficile, je pense aussi aux ages de la vie qui sont des déménagements.

MENT, on peut beaucoup vous mentir au sujet d'un déménagement !

EN NAGE, faire les cartons quand il faut chaud fait bien transpirer !

Ariaga

Mon ami Pierre Trigano est passé me voir et il m'a suggéré un ajout :

DÉMÉNAGE M'AN ! (maman) Quand on quitte un lieu pour aller vers une vie encore inconnue il faut que notre identité ancienne qui est comme une "maman' nous quitte, déménage, pour nous laisser libre de nous renouveler.

 

 

 

 

 

09/07/2015

Mes francofolies

écriture,voyage,déménagement,francofolies,la rochelle,photo,Tarbes

Il y en a qui vont aux concerts pendant les francofolies. Pour moi qui progresse, en ce moment, sur béquilles, il  n'en est pas question. Dans une position difficile et douloureuse devant l'ordinateur j'en profite pour vous annoncer la grande Ariagafolie : Je déménage à nouveau avec tout ce que cela comporte d'imprévu et de surprises ...

Je quitte la bonne ville de la Rochelle à la mi-Aout (miaou !!! fait mon chat)pour aller m'installer à Tarbes. Le lecteur curieux se demande ce qui est passé par le cerveau surchauffé de cette bonne vieille Ariaga. Tout simplement le désir de me rapprocher de ma famille et en particulier de mon frère qui habite à quelque kilomètres de Tarbes. Et vous allez avoir droit à un scoop : Ce frère (qui a un clone) est cet ÉPHÊME dont vous avez pu voir des dessins sur le blog et le site et aussi lire des textes, en particulier sur ses voyages au Pérou.

J'ai pour habitude, pendant les vacances, de trouver pour le Laboratoire un thème festif destiné à ceux qui ne partent pas mais je dois avouer que, cette année, je suis un peu dépassée par les événements. J'ai quand même une petite idée qui serais de s'amuser autour du thème du déménagement. Si certains d'entre vous ont des choses amusantes à raconter  (y compris humour noir) vous avez mon mail sur le blog. Pour moi, je crois que je vais commencer à "jouer', comme j'aime, avec le mot déménagement.

Ariaga

 

 

16/12/2012

Entre deux maisons

entre deux maisons.jpg

Entre le moment où je vais quitter le lieu où je loge, pour émigrer vers un autre lieu, il va y avoir une période où je serai nulle part ... Un vide entre ma date de départ, à Noël, et celle de l'emménagement. Le second logis étant beaucoup plus petit que le premier j'ai du me résoudre à de lourds sacrifices et me séparer de biens auxquels je tenais plus que je ne le pensais, en particulier les livres.

Je risque d'être coupée de la liaison internet pendant assez longtemps mais je sais que vous garderez le laboratoire et y maintiendrez de la vie, j'en ai eu la preuve ces dernières semaines.

Pour les fêtes de fin d'année le cadeau sera un conte de la Gaillarde conteuse illustré par des dessins de Éphême.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus, et je vous souhaite un bon Noël et le meilleur pour l'année qui vient.

Ariaga

Pour terminer l'année sur une réflexion qui me semble de plus en plus d'actualité, je vous propose un petit plus : un de mes poème assez ancien qui m'est revenu en mémoire quand j'avais du mal à me séparer de mes biens matériels. Il s'intitulait POSSESSION.

***

Voici venir le temps de l'homme nouveau.

La bouche béante de désirs,

prisonnier d'un corps qui a perdu son âme,

asphyxié sous les emballages d'une nouvelle religion,il psalmodie avec les autres adeptes le "Je possède donc je suis ".  

   Avoir plus, avoir encore.

   Vivre en tout plaqué or.

   Respecter les gardes obèses des hordes affamées.

   Sucer le sang de la terre et arracher sa beauté.

   Tu achèteras le monde à crédit.

   Les sentiments sont sans valeur, l 'amour est bien meilleur en promotion,

   un clic et voilà l'affaire. 

   Voici venu le temps de la possession.

 

        Et moi je me demande

        si un puissant démon

        ne s'est pas emparé

        du monde.  

        Ariaga
 

07/10/2012

Séparations ...

Les fleuves du Laboratoire.jpg

Le habitués du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle doivent se rendre compte que je suis irrégulière et un peu perturbée depuis mon retour de la Rochelle. Ariaga ne tourne pas rond ! C'est vrai, mais je crois que, avec de la patience, ces perturbations seront positives.

J'ai décidé de tourner une page douloureuse de ma vie et cela commence par un déménagement. Les déménagements, je connais, mais ici il s'agit d'aller s'installer, à la Rochelle,  pour les petits curieux qui auraient probablement trouvé la réponse tout seuls, dans un logement beaucoup plus petit. Je dois donc me séparer d'une grande partie de mes possessions pour ne garder que l'essentiel. Et tout ceci très vite, avant la fin de l'année.

La démarche m'apparait comme alchimique. Ne doit on pas opérer de nombreuses distillations pour transformer le matériau de l'Oeuvre en espérant que l'expérience de la perte sera transmutée en expérience du don et de la joie de se sentir plus léger ...

Il m'est difficile d'assumer, comme j'aime le faire, la vie des blogs. Pas d'inspiration pour un esprit occupé à trier, jeter, mesurer. J'ai songé à fermer le Laboratoire pendant quelques mois et puis cela m'ai fait mal, rien que d'y penser. J'ai alors pensé au projet initial de ce blog, qui devait être assumé par plusieurs personnes qui ne m'ont pas suivie dans ma démarche. Depuis, j'ai fait de belles rencontres avec des auteurs de blogs, ou des lecteurs sans blog, qui contribuent régulièrement à la vie de ce lieu de recherche.

Alors ? Alors, tout en me gardant la liberté d'écrire des commentaires sur les textes publiés, ou de vous faire rire avec quelques moment cocasses de mon " émigration " ou même, peut-être, de poétiser, je vais laisser la place à d'autres chercheurs qui publieront dans le cadre du Laboratoire des notes en accord avec le titre et l'esprit du blog. Ceci pour quelques mois et je vous promets, ensuite, de redevenir plus active. J'ai encore beaucoup à dire ... Et puis, il y aura toujours des photos.

Comment cela va t-il s'organiser ? On verra, laissons nous emporter par les petits ruisseaux et les grandes rivières de l'amitié.

A bientôt

Ariaga

 

 

28/11/2010

Photos de l'état des lieux!

Les mots ne viennent pas encore alors, pour vous faire patienter, quelques photos ....

 

La montée des marches.jpg

Constat du nombre de marches qu'il me reste encore à monter pour "assimiler" le changement de vie.

après le déménagement.jpg

Constat partiel du travail de rangement nécessaire

 

ruines et rivière.jpg

Constat "symbolique" de mon état psychique !

 

Je vous embrasse tous, en vous remerçiant de votre fidélité et je vais, si internet ne me joue pas trop de tours, entamer un long voyage sur les blogs amis.

Ariaga

 

 

 

 

26/10/2010

Déménagement

 

voyage dans une bouteille.jpg

 

Sortir le bateau de la bouteille où il était enfermé depuis des temps ...

Pas facile de vider une maison de tout ce qui s'est accumulé au long des annnées et surtout des souvenirs de l'autre tant aimé qui est parti vers les contrées inconnues de la mort.

Pas facile de réduire de moitié le volume des "biens" auxquels on était attaché.

Et la poussière derrière les meubles, les livres dont on se demande ce qu'ils peuvent bien faire dans sa bibliothèque. Je n'ai quand même pas été assez stupide pour perdre mon temps à lire toutes ces bétises ?

Et les objets qui parlent fort et rendent les yeux humides.

Oui, il va falloir sortir de la bouteille et affronter le guerrier armé de l'extérieur. Être privée quelques temps d'Athanor ordinateur qui ira faire une cure de désintoxation car il a été trop sollicité.

Je l'ai écrit tellement souvent : "Il faut vider le vase pour le remplir", à moi de mettre ces belles paroles en pratique.

Ariaga

 

Bateau en bouteille.jpg