UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Histoires autour d'une table | Page d'accueil | Un étonnant Noël avec Jung »

16/12/2012

Entre deux maisons

entre deux maisons.jpg

Entre le moment où je vais quitter le lieu où je loge, pour émigrer vers un autre lieu, il va y avoir une période où je serai nulle part ... Un vide entre ma date de départ, à Noël, et celle de l'emménagement. Le second logis étant beaucoup plus petit que le premier j'ai du me résoudre à de lourds sacrifices et me séparer de biens auxquels je tenais plus que je ne le pensais, en particulier les livres.

Je risque d'être coupée de la liaison internet pendant assez longtemps mais je sais que vous garderez le laboratoire et y maintiendrez de la vie, j'en ai eu la preuve ces dernières semaines.

Pour les fêtes de fin d'année le cadeau sera un conte de la Gaillarde conteuse illustré par des dessins de Éphême.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus, et je vous souhaite un bon Noël et le meilleur pour l'année qui vient.

Ariaga

Pour terminer l'année sur une réflexion qui me semble de plus en plus d'actualité, je vous propose un petit plus : un de mes poème assez ancien qui m'est revenu en mémoire quand j'avais du mal à me séparer de mes biens matériels. Il s'intitulait POSSESSION.

***

Voici venir le temps de l'homme nouveau.

La bouche béante de désirs,

prisonnier d'un corps qui a perdu son âme,

asphyxié sous les emballages d'une nouvelle religion,il psalmodie avec les autres adeptes le "Je possède donc je suis ".  

   Avoir plus, avoir encore.

   Vivre en tout plaqué or.

   Respecter les gardes obèses des hordes affamées.

   Sucer le sang de la terre et arracher sa beauté.

   Tu achèteras le monde à crédit.

   Les sentiments sont sans valeur, l 'amour est bien meilleur en promotion,

   un clic et voilà l'affaire. 

   Voici venu le temps de la possession.

 

        Et moi je me demande

        si un puissant démon

        ne s'est pas emparé

        du monde.  

        Ariaga
 

Commentaires

Chère Ariaga bonne transhumance , pas transe humaine, tu passeras de cis à trans et sera sise ailleurs mais entre temps il y aura ce passage.
Mes parents viennent de faire ce pas et je vois bien un peu ce dont il est porteur, de renoncement, de souvenirs, d'inventaire, de tri et de séparation souvent définitive et cela pas qu'au bénéfice de l'age mais aussi de l'étroitesse non de l'esprit des espaces qui vous restent.

A la pause session il est donc possible de répondre par le manque non d'habits ni d'habitus mais le fait de ne pas assez habiter son être fait voir et penser l'avoir comme un but en soi, là il n'y a que des moyens que souvent justifient les médiocres par d'autres souci.
Et puis de quoi cette accumulation est elle donc le symbole sinon d'accaparement mais pas de partage.
Crésus et Harpagon en tant que stéréotypes n'ont pas laissé que de bons souvenirs.
j'en reste là , laissant de la place aux autres pour exprimer leur sensibilité, trop coutumier du fait de traiter des choses dans des approches systématiques qui ne favorisent pas le rassemblement.
Bonne fin d'année et merci des moments que tu me fais vivre, et de ta capacité à permettre des expressions accomplies.

Écrit par : Thierry | 16/12/2012

Pas christique pour deux sous, pourtant l'ombre du veau d'or et des marchands du temple plane sur nos têtes !

Écrit par : Thierry | 16/12/2012

Arf....voilà que tu pars en migration vers on ne sait où. Alors que moi, qui suis souvent absente est là ....! Ô rage et désespoir...!
Bon promis Ariaga je viendrai pendant ton absence foutre un peu de mon grain de sel...heu de poivre en fait ...j'aime l'épicé.

Moi, je n'ai pas l'instinct de possession...suis-je normale ?
Mais j'ai un souvenir qui encore me fout en boule contre mon mari.... lorsque j'ai quitté Paris pour le SO...lors du déménagement, mon cher époux à vider une petite pièce ( un réduit ) de notre appartement où nous posions nos " petits bordels de choses " lui, ses souvenirs de Petit Chanteur à la Croix de Bois et aussi ses souvenir de la Marine Nationale ( 3 ans ) et un fatras d'outils ...et moi, une petite boite à chaussures ( pour être précise de bottes ) où j'avais déposé mes rédactions de 6eme à la 3 eme corrigées par ma prof de Français .....à l'arrivée à BDX, pas de boîte ..
Rien de mes souvenirs ...que dalle!
J'ai mal vécu cet épisode...mon mari s'est excusé d'avoir viré cette boîte à la poubelle sans l'avoir ouverte ( il était persuadé que je n'avais jamais entreposé quoi que soit dans cet antre). Il n'a même pas pris le temps de regarder....c'est triste ! Mais bon, je lui en ai pas tenu grief. Lors du décès de mon mari, mes enfants ont eu accès aux souvenirs de mon mari .
Moi, quand je m'en irai vers des espaces incertains ...pas grand chose restera de moi.
Ce n'est pas grave....c'est un peu triste seulement.

Écrit par : *MeL* | 16/12/2012

Que laisse t on, que laissera t on, que veux t on laisser, doit on laisser quelque chose, à son corps défendant en se fendant , oh pas l’armure juste la position ?
Nous sommes les seuls à avoir ce regard (parfois hagard) sur des choses qui ne sont pas sans importance, des marqueurs, des jalons, des amulettes, des amusettes, des petits rien à la Félix Leclerc mais qui sont des éléments du grand tout de notre vie, du grand trou de notre mémoire, des éléments du récit de nos vie.
merci Mel

Écrit par : Thierry | 16/12/2012

il faut bien du courage pour se séparer de nos biens rassurants, de nos désirs et laisser peu à peu place au vide infini qu'en équilibriste inconscient nous avons frôler toute notre vie. Tu es courageuse Ariaga et je te souhaite bonne installation en ton nouveau domaine.. Bises

Écrit par : lechantdupain | 16/12/2012

posséder des livres ce n'est pas rien car c'est pas tant l'objet qui est important...c'est ce qu'il contient...ce qu'ils apportent ...moi je t'avoue qu'il y a des livres qui m'ont construit et j'avoue encore que me séparer d'eux enfin de certains me ferait très mal...je comprends tes sacrifices..
j'espère que tous ces changements ne seront pas trop pénibles et que tu passeras tout de même de bonnes fêtes ...je penserai à toi...
besos
tilk

Écrit par : tilk | 16/12/2012

Chère Ariaga les livres...oui, je pense à tous ceux qui n'étaient pas à moi, les livres des bibliothèques de mon quartier...et qui me manquent encore pour certains. J'aime beaucoup mon vieux livre de poche, Baudelaire, aux pages jaunies, aux feuilles qui se détache. Si je devais choisir, c'est celui-là que je garderais et aussi "Les Hauts de Hurlevent".
Reviens-nous dès que possible. Mes amitiés.

Écrit par : Hécate | 16/12/2012

Bonjour chère âmie Ariaga,
-------------------------------------------

Ici, se séparer des choses aide à en trouver d'autres où la lumière est plus éclatante.
Là, tu as tout à gagner dans cette vie nouvelle où tout est à reconstruire.
Enfin, tous mes voeux t'accompagnent pour que la paix soit avec toi, là, ici et ailleurs, bien affectueusement, Jack le poétiste.

Écrit par : Jack Maudelaire | 16/12/2012

Ma chère Ariaga,

Milles pensées bienveillantes pour cette nouvelle aventure...

Jean

Ps : un conte de la gaillarde illustré par Ephême... quintessence de la plume et du trait !!!

Écrit par : Jean | 16/12/2012

Bon courage pour ce changement de lieu Ariaga, et patience pour le net...des bisous et bonne journée...

Écrit par : le Pierrot | 17/12/2012

Laisser l'ancien et avancer vers la lumière............
lacher les attaches qui retiennent.....

les livres sont exterieurs a toi.......ils ne sont pas toi....Rires.
peut-etre t'ont ils aidés ...un temps....a te rapprocher de toi..
mais ils sont exterieurs...sourire...

Il faudra bien un jour les lacher .....
pour ETRE en DIRECT avec l'Esprit.....
et ainsi lire dans le livre interieur....

Ainsi ce que la personnalitée pense etre un sacrifice et en fait une libération...... ...Rires......

de plus un demenagement est un changement vibratoire......et donc il y a des connexions et des deconnexions...Rires...

tout est bien.....

Joyeux Yesel.....car Noel veut dire sans lumière.....Rires...

Écrit par : frere Solaire | 17/12/2012

Comme je possède pas grand chose, je n'ai jamais eu beaucoup de soucis, et la possession n'est pas ma tasse de thé. Avoir assez pour VIVRE suffit... cela nous permet de pouvoir beaucoup donner et aussi recevoir... autre chose que ce que beaucoup pense donner le bonheur et qu'il n'auront jamais: la présence, l'écoute, la tendresse et l'amour sans avoir besoin de les porter en bandoulière.....

Bonne journée avec bises

Écrit par : patriarch | 17/12/2012

En fait suite a ton Titre......ENTRE deux maisons......

je partage quelques mots ..de coeur...qui s'avancent...
sur etre ENTRE....

etre ENTRE...c'est etre écarté et donc s'est etre mal positionné....
il y a un mouvement d'alternance qui se cré ..un jeu de yoyo qui se fait...
des allers retours......d'un logis a l'autre....d'un monde à l'autre...de l'ancien au nouveau.....
Rires....


Evidement quand on quitte quelque chose..quand on se met en mouvement.....
on penetre dans l'inconnu..au dela des reperes mentaux..rires...
est là tout un tas de facettes et visages cachées apparaissent dans l'experience qui apporte conscience...pour se liberer....
connais toi toi meme...

il en est de meme des alternances ...
entre les deux consciences.....
celle du haut et celle du bas....
entre la personnalitée et l'Etre...

dans ces jeux d' alternance des tensions energetiques se créent et se vivent.....ainsi que des souffrances...des attaches..etc...une part de soi n'est pas libre...et tire en bas......rabaisse....pleurniche...vie dans le passé.....freine la progression vers les aspects superieurs de l'Etre... ......refuse de mourrir....vie dans l'illusion.....etc..

l'alchimie spirituelle... c'est depasser toutes les barrieres mentales qui se levent et se dressent et empechent d'acceder à la Paix et aux regions de JOIE d' Amour et d'unité.....
seul le Feu de l'Esprit peut bruler ces formes energies pensées qui habitent la Forme et attachent.........


Bien sur au dela ..c'est une experience voulu et souhaité par l'ame.......
Il y a de nombreuses initiations a decouvrir....pour celui qui porte l'attention de sa conscience sur l'interiorité.....

la conscience est éclairé par l'Esprit...ainsi il decouvre par lui meme....

il peut voir et alors decouvrir les mouvements diverses et variés qui naissent dans son interiorité...suite a l'experience....

ainsi il peut se voir dans un face a face........voir ce qui vit en lui......et mettre en lumiere des zones d'ombres....et ainsi se liberer .... en CONSCIENCE..

Le Chemin de retour c'est trouver son chemin entre les agitations et mouvements diverses et variés qui naissent dans l'interiorité .......
sans etre emporté par ceux ci.......rester au centre..stable dans la paix ....Rires...

a chaque pas..
la lumiere de l'Etre grandit dans le Temple...et des nouveautées bousculent alors ce qui est etabli et en place.....

les transmutations se succedent au fil des ouvertures et abandons a l'Esprit ......

c'est cela l'alchimie spirituelle......

un travail de la conscience du haut sur la conscience du bas..pour que celle ci quitte des positionnements des enfermements..des conditionnements..des croyances...etc...(petites morts) et s'aligne sur celle de l'ETRE....



Distingue clairement qu'il y a deux conscience en toi. Celle de la dense matière de ta chair et celle de ton être essentiel qui a la faculté d'être attentif à cette chair. Voilà où se situe le centre de ton attention où tu dois installer ton vouloir ardent.

Hermès Trismégiste

Écrit par : frere Solaire | 17/12/2012

Misèèère !!! J'en tremmmmble !!!!!!!!!! DEMMMENNNNAGER ... Rhhhhaaaaaa ! Mes sels...... Mes herritiers préféreront fuir dans l'hémisphère sud plutôt que de s'attttaqquer aux 250 m2 de la maison (sans le garage !) bourrrrée depuis des siècles, aux murs chargés de livres, CD, DVD, dans les placards de n'importe quoi, et ailleurs d'on ne sait quoi . Je pense organiser une vente sauvage dans la rue avant cette extrémité.

BON COURAGE ARIAGA, nous sommes, de (très) loin de tout coeur avec toi, et soignons nos dos et reins en pensant à toi.

BISES malgré les (houiiiillle)(Hips) gourbatttures.

Écrit par : ÉPHÊME | 17/12/2012

Toute fin est aussi un commencement. Mais l'histoire continue, on tourne la page. Certes? des choix douloureux sont à faire. Il faut trier. Nos habitudes sont malmenées, nos repères s'effacent. Il faut reconstruire quelque chose. On va vers l'inconnu, occasion unique de se transformer. Tout cela plairait beaucoup à Krishnamurti !!

Écrit par : Daniel | 17/12/2012

Je comprends la difficulté de se séparer de ses livres.... J'aurais du mal, je le reconnais. Mais il ne faut pas s'encombrer.

Écrit par : Bonheur du jour | 17/12/2012

Ni choir , ni déchoir
entre deux lieux de vie
entre deux expériences
entre deux émotions

Oui mais la mer et le port et le pont et l'île (où je vais assez souvent)
c'est un bel enchaînement

les livres pas si facile que ça, seuls les incendies et les inondations ou les typhons nous en débarrassent définitivement, sans possibilité de choisir lesquels laisser choir

il y a des livres qu'on a tant lu qu'on les connait par cœur, d'autres qu'on a corné et froissé de long en large , des qu'on a pas encore eu le temps d'attaquer , tout est affaire de circonstances et d'émotions

Écrit par : Thierry | 17/12/2012

Bon passage à toi Ariaga... et à chacun de nous...

Écrit par : Miche | 18/12/2012

Je pense que tu as conservé un certain (gros) livre...rouge!
Bon courage pour cette période d'entre deux et à bientôt Ariaga. Toute mon amitié.

Écrit par : Louis-Paul Fallot | 18/12/2012

Bonjour chère Ariaga,
L'important est de conserver avec grand soin le parchemin du Coeur sur lequel est écrite la Parole secrète qui indique la voie à suivre pour atteindre la Sérénité intérieure... Je pense fort à Toi. Bon courage. Amitié très fidèle. Bises

Écrit par : Phène | 18/12/2012

Nos vies palimpseste n'empestent pas la détestation mais les écrits promeuvent la déforestation, le passage à l’électronique ne présage rien d'évident entre peur et illectronisme mais si nous ne sommes pas des électrons libres, la théorie des champs peut donner à notre gaz diffus une grande portée.
La parole perdue ou retrouvée, l'inconnaissable ou l'indicible, la cible de choix de nos efforts et de notre quête ?

Je n'ai vu que récemment le film de Cronemberg il m'a éclairé d'une certaine manière et donné matière à panser certaines plaies.

Bon courage pour l'ouverture des cartons, pas forcément des cadeaux avec des noeuds mais la vie ne perd pas au point de ne pas redécouvrir avec un oeil neuf les choses. Transposition transmutation et métamorphose au programme.

Écrit par : Thierry | 18/12/2012

Bonjour Ariaga,
je te souhaite une belle transition,
de ne garder que le meilleur,
ce peu qui nous est si précieux,
et surtout cet Amour qui nourrit chaque jour.
je t'embrasse
passes de belles fêtes .

Écrit par : plume bleue | 18/12/2012

ARIAGA À TOUS, je n'ai pas beaucoup de temps pour aller sur mon blog et sur les blogs amis car il me reste peu de jours avant le déménagement. Sachez cependant que je lis tous vos commentaires et que je suis ravie par leur gentillesse et leur qualité. Avant de perdre le contact avec le net je vais essayer d'aller faire un tour chez les blogs amis. Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 18/12/2012

Chère Ariaga j'espère que ce déménagement se passera bien, et que tu trouveras dans ce moment transitoire un bel élan pour entrer dans ta nouvelle demeure. Amitiés à toi. Bonnes fêtes de Noël et Premier de l'An.

Écrit par : Hécate | 18/12/2012

Si je devais, si nous devions déménager .... Misère, la maison est pleine. Mais je crois que je garderais les photos de la famille, avant tout. Le reste... Bon courage pour ce déménagement (je ne t'oublie pas, je suis seulement très occupée)

Écrit par : la Mère Castor | 19/12/2012

tout quitter, tout recommencer. Mille bons voeux pour ce changement de vie.

arielle

Écrit par : arielle | 19/12/2012

Tu as choisi, chère Ariaga, d'illustrer ta situation avec deux maisons sur l'eau... sais-tu que l'eau est le symbole des émotions ? Et que marcher sur l'eau signifie savoir les contrôler ? Te voici donc sur l'eau, allant d'une demeure à l'autre.... et si de plus on considère que l'oiseau est symbole de liberté, tout ce que tu débarrasses ne va-t-il pas t'alléger ?
Tout un programme passionnant, sous l'apparence de la difficulté.

Écrit par : la gaillarde conteuse | 19/12/2012

Ton poème me parle... bon courage pour ton emménagement.

Écrit par : Guern'de Bé | 19/12/2012

Je sais que ce ne doit pas être facile pour toi de te séparer de certaines choses. Pour d'autres c'est vite fait. Mais je comprends que pour certains objets ce doit être un déchirement. Prends le temps qu'il te faut pour ne pas avoir de regrets. Et puis tu dois préparer ta vie qui va commencer après ce changement important.
Bon courage et bonne installation.

Écrit par : elisabeth | 20/12/2012

Bonsoir amie,
moi aussi, je pense que des démons se sont emparés du monde.
Ce monde tôt au tard finira par imploser pour renaître de ses cendres, toutes les civilisations sont passées par là, nous allons dans un mur ...
En espérant que tu rejoindras assez vite cette toile, je te souhaite bon vent
Je t'embrasse
Daniel

Écrit par : bichon39 | 21/12/2012

Bonsoir Ariaga, en cette nuit étoilée, la plus longue de l'année parait-il, j' ai cru voir un vaisseau radieux glissant lentement dans les couloirs du temps. Il portait un nom en lettres d' or, voilé par le silence qui pouvait l'approcher. Je l'ai remercié et lui ai tendu la clé.
Je te souhaite joie et légèreté dans ce passage d'un monde à l'autre
sur Notre Terre Gaïa et de belles fêtes de fin et de nouvelle Année.

Écrit par : Elleno | 22/12/2012

Chère Ariaga, sois sûre que pendant ton changement de lieu je ne t'oublierai pas. Je sais il y a des possessions auxquelles on tient le plus comme les livres que tu cites et je t'approuve. Mais je m'aperçois qu'au cours des années qui me poussent "vers la porte" (lol) on se détache plus facilement des biens puisqu'on sait qu'un jour on les quittera tous. Alors le seul bien valable, c'est l'attache à sa famille ! Je te souhaite de belles fêtes même dans l'étourdissement d'un déménagement.

Écrit par : danae | 22/12/2012

Y a t il un grand écart quand on doit mettre au rancart mais pas à l'index ce qui nous fait mettre les pouces ?
Tu nous en a fait faire des voyages pas que subliminaux mais aussi sublimes et pas minimaux, les maux chassés, les mots enchâssés
les gemmes que tu aimes mis en lumière.
Sois assurée que je serais prêt pour les retrouvailles, vaille que vaille !

Écrit par : Thierry | 23/12/2012

Bonjour chère Ariaga ,
je viens de souhaiter un Joyeux Noël illuminé par le bonheur intérieur...

Écrit par : Phène | 23/12/2012

ARIAGA À TOUS,le moment de l'"arrachement" du net est très proche. Avant de partir, et de revenir le plus vite possible, je vais vous faire un cadeau de Noêl et de Nouvel An : Un texte de la gaillarde conteuse illustré par ÉPHÊME. J'espère que vous apprécierez. Ce sera pour demain ...
Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus.

Écrit par : ariaga | 23/12/2012

Aurevoir chère Ariaga. Et merci encore pour tes mots chaleureux. Bon Noël .Amitiés.

Écrit par : Hécate | 24/12/2012

Nous sommes le 11 janvier 2013 à l'aube du 12 janvier 2013.
Tu reviens quand ?

Écrit par : *MeL* | 11/01/2013

Je suis touchée de ce que je te lis Ariaga, désolée de n'avoir pas lu plus tôt pour te dire mon soutien à ce déménagement, c'est toujours difficile de se séparer, d'un lieu d'habitudes, de choses matérielles qu'on a fini par aimer, animer ... Je sens un peu ta tristesse qui est bien naturelle mais aussi je sais ta sagesse, et j'apprends même sans déménager peu à peu à me séparer du superflu, c'est vrai c'est fou comme le flux pas toujours de ces biens accumulés peut nous parasiter l'horizon, devenant superflou !

Je t'accompagne en pensée sur ce nouveau chemin plein de possibles et de vie !

Écrit par : Veronica | 18/01/2013

Je voulais écrire le flux du luxe, comme les mots se confondent, quand l'essentiel est ailleurs, beaucoup plus simple et léger ...

Amitié

Écrit par : Veronica | 18/01/2013