UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La femme buvard | Page d'accueil | Photos de l'état des lieux! »

26/10/2010

Déménagement

 

voyage dans une bouteille.jpg

 

Sortir le bateau de la bouteille où il était enfermé depuis des temps ...

Pas facile de vider une maison de tout ce qui s'est accumulé au long des annnées et surtout des souvenirs de l'autre tant aimé qui est parti vers les contrées inconnues de la mort.

Pas facile de réduire de moitié le volume des "biens" auxquels on était attaché.

Et la poussière derrière les meubles, les livres dont on se demande ce qu'ils peuvent bien faire dans sa bibliothèque. Je n'ai quand même pas été assez stupide pour perdre mon temps à lire toutes ces bétises ?

Et les objets qui parlent fort et rendent les yeux humides.

Oui, il va falloir sortir de la bouteille et affronter le guerrier armé de l'extérieur. Être privée quelques temps d'Athanor ordinateur qui ira faire une cure de désintoxation car il a été trop sollicité.

Je l'ai écrit tellement souvent : "Il faut vider le vase pour le remplir", à moi de mettre ces belles paroles en pratique.

Ariaga

 

Bateau en bouteille.jpg

 

 

Commentaires

Ho, j'ai connu cela moultes fois, et je vais encore déménager l'an prochain, la dernière fois ce coup çi...courage dans tes cartons Ariaga, pas trop gros ceux des livres, c'est lourd...

Écrit par : le Pierrot | 26/10/2010

@ le Pierrot, rassure toi, ami, ce n'est pas moi qui les porterai ...

Écrit par : ariaga | 26/10/2010

La collection "la pléiade" est à conserver en premier ! C'est une ancienne libraire qui te dit cela .
Bon courage Ariage, ne garde que ce qui en vaut la peine.
Je t'embrasse, te souhaite tous les courages pour te "transvaser" dans ton nouvel endroit, un petit nid douillet que tu vas te créer, c'est ce que je te souhaite de tout mon coeur.

Écrit par : danae | 26/10/2010

J'ai (presque) les même à la maison, et je ne les ai pas tous lus non plus
mais quel plaisir sensuel ;o)

bon courage pour cette "mue"

chaleureusement

frédéric

Écrit par : frédéric | 26/10/2010

Au plaisir de te retrouver plus tard donc :)
Prend soin de toi, évite les lumbagos, lol

Écrit par : Muriel | 26/10/2010

Je crois que ce sont les plus durs moments d'une vie. Mais que de bons souvenirs nous reviennent aussi en mémoire.

Bon déménagement et prends soin de toi, ces jours là. Biises de nous deux;

Écrit par : patriarch | 27/10/2010

C'est difficile, ce ne sont que des objets, mais... Je pense à toi, vide, jette, oublie, ton coeur reste plein.

Écrit par : la Mère Castor | 27/10/2010

C'est difficile, ce ne sont que des objets, mais... Je pense à toi, vide, jette, oublie, ton coeur reste plein.

Écrit par : la Mère Castor | 27/10/2010

Je pense que tu sauras en gros faire le tri mais pour le reste, je comprends que ce soit déchirant ! je n'ai pas de recette miracle pour éviter ces larmes ! Mais dans la vie, il y a certaines périodes difficiles et il faut faire face en les affrontant. Je te souhaite bon courage.

Écrit par : elisabeth | 27/10/2010

Bon courage pour voguer sur la houle du moment, et patienter jusqu'à l'arrivée au nouveau havre de paix.

Écrit par : Francine | 27/10/2010

Oui beaucoup de déchirements supplémentaires et peut-être quelques bonnes surprises redécouvertes comme des trésors marins. A l'abordage de ton nouveau bateau Corsaire ! Je t'embrasse.

Écrit par : lechantdupain | 27/10/2010

Bon alors, ce camion, il est plein ? bon courage ariaga, et bonne journée, prends ton temps...

Écrit par : le Pierrot | 28/10/2010

Le guerrier devant le goulot de la bouteille a quand même l'air bon enfant... ouf.

Écrit par : Marie-Claire | 28/10/2010

Le " Simple " en nous dit:
" de quoi ai je besoin aujourd'hui"
Il sait aussi que hier le besoin était différent.
Il a confiance car demain le besoin parlera de lui même au présent.
Il sait que l'essentiel s'exprime par un ressenti vibrant.

Ces mots m'ont aidé à " vider le vase "
Chaque fois que ma pensée s'accrochait à un détail suspendant le geste dans "que faire ?"
Le corps a toujours une réponse Joyeuse, simple, légère qui surgit alors comme le point d'équilibre en nous.

Je suis quelque part là ..tout près.

Écrit par : Lilou | 28/10/2010

Prend soins de to, le chemin continue ...

Écrit par : Bruno | 28/10/2010

Que de déchirements, dans un déménagement; il faut trier, jeter, des morceaux de notre passé, autrement dit des morceaux de nous. Et puis il y a ce dont on ne se séparerait jamais - tes Pléiades, Ariaga, quel trésor ! -, mais aussi des objets auprès desquels on a ri ou pleuré, ou qui ont été touchés par ceux qu'on aime.
Ne jette pas trop quand même, hein, Ariaga !
J'espère te retrouver bientôt ici et là.
Je t'embrasse, et t'envoie du courage.

Écrit par : Sophie | 28/10/2010

Au moment de jeter l'encre, tu t'amarres pas amère
et ce sont des trésors que voilà pas des plaies de l'Illiade
après des odyssées qui n'en finissent pas, bien sur tout ne rentre pas dans une bouteille mais c'est la clairvoyance et la transparence
qui font que les dépouilles même si elles nous chatouillent
peuvent être laissé de côté dans une mue si belle
qui apelle la musique et pas ce tintamarre de mots

Écrit par : Thierry | 28/10/2010

Je me suis toujours demandée si cette tache que vous allez accomplir était un passage obligatoire pour continuer à vivre sa propre vie. Est-il vraiment besoin de chambouler, nettoyer, vider, écarter toutes ces choses d'avant car avant n'est plus ? Ou s'agit-il simplement de rangement comme on arrangerait ses idées dans sa tête. Une autre organisation qui fait de la place sans forcément laisser le vide ? J'imagine que chacun vit cette situation différemment et plus que tout, c'est la symbolique du geste qui importe, quoi qu'elle contienne. Bon courage Ariaga.

Écrit par : Gicerilla | 29/10/2010

bon courage alors !
belle collection de la Pleiade !!
bonne journée

Écrit par : amelie | 29/10/2010

Je me prépare aussi à quitter mon passé
pour la èniemme fois dans mon cas
et je m'en réjouis d'avance
tant il est bon de voyager léger
libre puisque attachée qu'à l'essentiel
que je transporte partout avec moi.
Ceux que j'aime et ce que j'aime m'habitent

Écrit par : kea | 29/10/2010

Ménage tes forces....pour bien repartir sur les sentiers des rêves, ton fidèle chien photographique gentiment en bandoulière, toi nez au vent à humer les vers qui frémissent dans l'air. Bon courage, je frémit en pensant à tous ses cartons à remplir puis vider !!!!!

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 29/10/2010

A droite sur la photo, le personnage ressemble à un moine errant zen…

Va t'il glisser le bateau, les livres, et le coquillage dans son baluchon? Bon courage Ariaga , amicalement

Écrit par : venezia | 29/10/2010

Attention au dos...

Écrit par : aliscan | 30/10/2010

Pense à changer d'heure cette nuit, ce couo ci, on gagne une heure, c'est cool...bise ariaga, bon week end...

Écrit par : le Pierrot | 30/10/2010

Les objets ont donc une âme?
Celle qu'on leur a donné
et que personne d'autre que soi ne comprends.

Écrit par : jeandler | 30/10/2010

A la suite du décès de ma mère ,j'ai bien passé trois semaines dans la crucialité des souvenirs ,de ceux qu'on ne peut garder faute de place ...Terrible moment ,séparation de tout un pan de vie.
Il n'y a pass de livres que je n'ai pas autour de moi ...Aussitôt lu le livre qui me fait de l'oeil ,c'est une rencontre un livre ,une passion qui n'attend pas !
H

Écrit par : Hécate | 01/11/2010

Ce n'est pas facile de trier, c'est comme tourner le dos à notre vie ...
mais tout se fait, presque naturellement, tu verras ...
Bon courage, à bientôt Ariaga !
Bises amicales.
Nelly

Écrit par : pseud | 01/11/2010

ARIAGA À TOUS, j'ai lu vos messages et cela m'a donné beaucoup de forces pour une épreuve dont j'ignorais qu'elle puisse être aussi difficile physiquement et psychologiquement. Diminuer de moitié ... ce n'est pas rien ! Et tourner le dos à l'ancienne vie, même si elle semblait très difficile, sera un apprentissage que j'espère enrichissant. Il vous faudra un peu de patience mais je pense que je pourrais ainsi me renouveler. Je vous embrasse amis fidèles.

Écrit par : ariaga | 02/11/2010

c'est dur mais cela fait du bien, ca fait de la place, de se défaire d'objets, courage amie, je t'embrasse.

Écrit par : Peau d'âme | 02/11/2010

Le chant des oiseaux te suit toujours, c'est l'essentiel :)

Écrit par : Muriel | 03/11/2010

pour moi cela a toujours été un déchirement et j'espère ne plus déménéger
besos
tilk

Écrit par : tilk | 03/11/2010

Vider pour remplir à nouveau, c'est entamer en quelque sorte un nouveau cycle, mettre en place une nouvelle énergie. Mais que c'est douloureux....On abandonne le passé. Bon courage Ariaga.

Écrit par : Daniel | 04/11/2010

a tout bientot alors...
Am'

Écrit par : amelie | 04/11/2010

Dé - ménager ... se ménager et jeter les dés aux combinaisons d'une nouvelle destination ... Je t'embrasse Belle Amie ;-))

Écrit par : Kaïkan | 05/11/2010

passage
dans l'heure d'hiver

bon courage
je sais , je crois savoir que tu n'en manques pas

Écrit par : jeanne | 06/11/2010

Nous naviguons sans cesse et notre petite bouteille est l’espace mystérieux, parfois opaque et parfois transparent, où s’abritent toutes nos errances, tous nos voyages, toutes les tempêtes et toutes les douces brises agitant ou caressant notre vaisseau de quête. De là, notre regard se porte sur les mots et les dits étrangers les ramenant à l’occasion dans cet athanor bien scellé au sein duquel ils participeront à la maturation de l’élixir de vie, perdant alors une part de leur propre importance en se fondant intimement aux divers composants de l’Œuvre. Le sage pèlerin établit ainsi peu à peu sa demeure en cet espace opaque et transparent, ouvert et fermé, vide et plein.
Bon courage, Ariaga !

Écrit par : Amezeg | 06/11/2010

moi j'en ai que deux de la pléiade : Verlaine et Apollinare
besos
tilk

Écrit par : tilk | 06/11/2010

tout plein de courage pour toi...parce que ce n'est pas facile d'abandonner.
Je t'embrasse fort fort fort

Écrit par : Aslé | 06/11/2010

@ ARIAGA À TOUS, j'ai récupéré mon ordinateur qui a subi une grande cure de révision et de nettoyage mais mon déménagement a lieu demain avec tout ce que cela comporte comme changements pour la wifi et les nouvelles installations. En plus le nouveau contrat m'a attendu huit jours à la nouvelle adresse. Donc le silence risque de se prolonger un moment .... qui sait cela sera peut-être un repos pour vous tous de ne pas avoir à me lire ! Je vous embrasse amis connus et inconnus ...

Écrit par : ariaga | 07/11/2010

Mais non Ariaga, ta présence virtuelle manque ! Bon courage pour ce déménagement, trouve vite tes nouveaux points de repère, et reviens dès que tu le peux, te reposer et reprendre souffle ou nouvelle respiration parmi nous. Je t'embrasse.

Écrit par : lechantdupain | 07/11/2010

Un petit passage matinal, pour la bise et te souhaiter une bonne journée Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 08/11/2010

Même si je ne me suis pas manifestée plus tôt, je pense à toi,
et te suis dans ce déménagement, à tel point que je me suis glissée dans un de tes petits cartons.
Je t'embrasse fort amie !

Écrit par : mariedumonde | 08/11/2010

A bientôt Ariaga...

Écrit par : *MeL* | 09/11/2010

allez, laisse un peu les cartons! quand reviens-tu? y'a du vent, y'a de la tempête, mais le soleil finit par revenir...bises, marie

Écrit par : astrale | 11/11/2010

A bientôt, bises

Écrit par : Ray | 12/11/2010

Des ménages, déméne âge, et quand on nage !
il y a de la poussière et des éternuements, des nues dont on tombe
il y a le temps accumulé mais pas annulé et cette pression pour tout ficeler, tout controler, et mener à bien le transfert de ces biens les plus précieux, ceux auquels on tient le plus et le dépouillement d'une partie car il n'y a pas le choix, quand la place se réduit
et puis c'est comme une bouée à l'amer, les souvenirs qui remontent, les albums feuilletés pas comme des bonnes pâtes, le souci du temps passé.
Ariaga bon courage pour le rangement après le dérangement, les surprises et les retrouvailles, la remise en exergue de détails et d'objets
puisque ce grand chambardement est une occasion rare de voir remonter à la surface des sédiments d'une vie.

Écrit par : Thierry | 13/11/2010

DE LA PART D'ARIAGA,

Sur son île déserte, avide de nouvelles de tous, qui lui manquent.

J'ai eu tout à l'heure un contact avec notre muse préférée. Elle aurait dû revenir dans le monde virtuel ce jour. Mais les dieux du binaire l'ont boudée. Elle est donc encore coupée du monde, car en délicatesse "theèchnnique" avec tous nos modes de communications habituels (Internet, téléphone...), du fait de problèmes avec ORANGE, toujours aussi efficace.

Elle devrait bientôt, descendue de l'éther, revenir babiller parmi nous, en textes ou en images, pour notre plus grand plaisir.

REVIENS VITE !!!

éphême.

Écrit par : ÉPHÊME | 15/11/2010

Coucou et bisou toi, j'espère que tout se passe bien...

Écrit par : le Pierrot | 15/11/2010

bon courage alors !

Écrit par : amelie | 17/11/2010

Bises Ariaga, je ne t'oublie pas.

Écrit par : danae | 18/11/2010

Un petit bonjour Ariaga,
porte toi bien, à bientôt !

Écrit par : Peau d'âme | 19/11/2010

J'espère que tout se passe sans heurt. A bientôt ?

Écrit par : Gicerilla | 21/11/2010

Quand tu reviendras, si cela t'interesse, jette un coup d'oeil sur le rêve que j'ai décrit ici :
http://entramelie.hautetfort.com/archive/2010/11/09/un-phoque-aux-jeux-olympiques.html
Je ne sais pas tout interpréter, et des fois ça fait un peu peur...
Merci
A bientôt
Amélie

Écrit par : amelie | 22/11/2010

ARIAGA À TOUS, je vines enfin de récupérer un tel. et un internet particulièrement capricieux. Je ne savais pas qu'un déménagement pouvait être aussi traumatisant et je vous demande encore un peu de patience car je me sens incapable d'écrire quoi de ce soit de sensé ! Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 23/11/2010

Nous donner de tes nouvelles ainsi est un grand bonheur
merci et réacclimates toi calmement
pas de pression

Écrit par : Thierry | 23/11/2010

Que ce déménagement se transforme en : des ménagements. Le mouvement est indispensable et souvent salutaire : la spirale bienveillante. Mais comme tu le dis ça bouscule ou bascule. Tiens le choc ! Amicalement, Dominique.

Écrit par : Dominique | 24/11/2010

Tant de messages d'amour Ariaga, un goutte de plus celle qui adoucit ta bouteille à la mer et nous tous dedans....POLSKA

Écrit par : POLSKA | 25/11/2010

Du bout du pont, je t'envoie milles embruns ... Bah, tu sais dire et lire des choses insensées donne respiration aussi ;-)) Pensées douces Mon Ariaga ...

Écrit par : Kaïkan | 26/11/2010

Ariaga, s'il te plaît reprend ta plume...:)

Écrit par : Muriel | 26/11/2010

Bonjour !

Écrit par : aliscan | 26/11/2010

Bonjour Ariaga

Le vase n'est-il pas encore assez vidé pour le remplir ?
Amicales pensées

Écrit par : Francine | 26/11/2010

J'imagine que ce doit être comme un tsunami ce déménagement. Avec bien des déchirements pour faire des choix (impossibles). A bientôt.

Écrit par : elisabeth | 26/11/2010

Bon, je pense que tout est terminé, que je vais pouvoir enfin venir boire le caoua, un de ces jours...bisou Ariaga, faut penser à te reposer un peu maintenant, relax, cool...bon week end à toi...

Écrit par : le Pierrot | 27/11/2010

s'il est quelque chose dont j'ai un mal fou à me défaire, ce sont bien mes livres..
Tu dis : " Et la poussière derrière les meubles, les livres dont on se demande ce qu'ils peuvent bien faire dans sa bibliothèque. Je n'ai quand même pas été assez stupide pour perdre mon temps à lire toutes ces bétises ?"
Assez stupide ? certes non. Mais jeune sans doute, avec d'autres espoirs, d'autres attentes, d'autres croyances. N'est-ce pas aussi respectable ? pour ma part, il y a des livres que j'ai lu quand j'avais 11 ans, ... 14 ans, ... je ne me résouds pas à m'en défaire ! (faut dire que j'ai vraiment un problème avec les "liens du passé") j'y fais encore parfois référence.. ;-) mais bon, ce doit être moi la stupide ;D
Bon courage ma chère Ariaga pour ce ménage automnal, ce déménagement, ce rangement, ce tri ! Plein de courage à toi p'tite Ariaga, et mes plus douces et affectueuses pensées aux senteurs ambrées ..

Écrit par : ambre | 28/11/2010

Je ne dirais qu'une chose "Les pierres angulaires sont les plus lumineuses perles se soie". Courage, tout arrive, en temps et en heure..

Écrit par : Muriel | 28/11/2010

ARIAGA À TOUS : Je remercie tous ceux qui ont mis des commentaires sur ma note déménagement. Je m'excuse de mon silence mais je rencontre de grandes difficultés avec internet dans ma nouvelle installation et je dois guetter le moment où cela "passe". Je me sens toute" rouillée" mais avec un peu d'huile dans les rouages je pense m'en sortir. Je vous embrasse amis connus et inconnus.

Écrit par : ariaga | 28/11/2010

Mille tendresses de nous trois...

Écrit par : Diane | 03/12/2010