UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2016

C.G.Jung, citation sur l'ombre

citations,jung,philosophie,spiritualité,ariaga,psychologie des profondeurs

" Vous allez sans doute secouer la tête avec incrédulité, si je me hasarde à remarquer que je n'aurais probablement guère été en mesure de formuler le concept d'ombre si l'existence de l'ombre n'avait été une expérience majeure de ma vie, faite non seulement sur les autres mais aussi sur moi-même. ...

Mon ombre est, de fait, tellement grande qu'il m'était impossible de ne pas en tenir compte dans mon projet d'existence, et que je devais même la considérer comme une partie essentielle de ma personnalité, tirer de cette vérité reconnue les conséquences et en assumer la responsabilité. J'ai du reconnaître, à travers beaucoup d'expériences amères, que le péché que l'on croit que l'on est, on peut le regretter, certes, mais non le supprimer. Je ne crois pas au tigre qui s'est converti une fois pour toutes au végétarisme et ne mange plus que des pommes. ma consolation a toujours été ce Paul qui ne tenait pas pour en dessous de sa dignité d'avouer qu'il portait une écharde dans sa chair.

Mon péché est devenu pour moi ma tâche la plus chère. Je ne m'en décharge sur personne pour ensuite me prendre pour un sauveur qui sait toujours ce qui est bon pour autrui."

Lettre de C.G.JUNG du 9 novembre 1955.

 

citations,jung,philosophie,spiritualité,ariaga,psychologie des profondeurs

12/09/2016

Quelques citations de C.G.Jung

citations,Jung,philosophie,ariaga,photo,psychologie des profondeurs

Pierres sur la mer, Ariaga.

Tout s'est bien passé pour ma première opération et je remercie ceux qui, par divers moyens, m'ont témoigné leur sympathie. En attendant la seconde, et les soins pré-opératoires, je profite d'un petit créneau, avant  une nouvelle interdiction d'utiliser l'ordinateur, pour préparer quelques citations de Jung. Ainsi, le Laboratoire ne sera pas complètement déserté et l'esprit de mon très cher Carl Gustav y maintiendra un souffle de vie de la pensée. Je vous embrasse tous amis connus et inconnus. Ariaga.

Voici la première citation :

"On confond en général la connaissance de soi avec la connaissance de son moi conscient que l'on tient pour sa personnalité. Quiconque dispose tant soi peu de conscience de son moi croit naturellement , avec la plus grande assurance, se connaître. Or, le moi ne connait que ses propres contenus ; il ignore tout de l'inconscient et de ses teneurs. L'individu mesure en général la connaissance qu'il a de lui-même à la moyenne de connaissance de soi qu'il rencontre chez les êtres qui constituent son environnement social et non aux données psychiques réelles qui pour la plus grande part lui sont cachées. "

C.G.JUNG, Présent et avenir,p.13.

10/08/2016

La nuit de feu

citations,philosophie,spiritualité,religion,Eric Emmanuel Schmitt,Pascal,citation

Nuit de feu, Ariaga

La nuit de feu de Eric-Emmmanuel Schmitt, c'est ainsi que Pascal nommait sa nuit d'illumination, ne se raconte pas, on le lit en une grande respiration. C'est un texte que C.G.Jung, qui connut de grands moments de rencontre avec l’absolument Autre, aurait certainement apprécié. Voici une citation (p.181) qui me semble devoir intéresser tous ceux qui s’interrogent sur l'existence de Dieu et sur les abus du fanatisme. Ariaga.

***

 "Face au questionnement sur l'existence de Dieu, se présentent trois types d'individus honnêtes, le croyant qui dit : "Je ne sais pas mais je crois que oui", l'athée qui dit : "Je ne sais pas mais je crois que non", l'indifférent qui dit : "Je ne sais pas et je m'en moque."

L'escroquerie commence chez celui qui clame : "Je sais ! " Qu'il affirme : "Je sais que Dieu existe" ou "Je sais que Dieu n'existe pas", il outrepasse les pouvoirs de la raison, il vire à l'intégrisme, intégrisme religieux ou intégrisme athée, prenant le chemin funeste du fanatisme et de ses horizons de mort. Les certitudes ne créent que des cadavres.

En notre siècle où, comme jadis, on tue au nom de Dieu, il importe de ne pas amalgamer les croyants et les imposteurs : les amis de Dieu restent ceux qui Le cherchent, pas ceux qui parlent à Sa place en prétendant L'avoir trouvé."

03/08/2016

Enfer, miracles, péchés

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,religion,enfer

Petites idées sur des sujets incertains ...

***

Si l'enfer existe ne serais-ce pas tout simplement une éternelle privation d'Amour?

***

Pourquoi ne pas croire aux miracles quand on pense à la Vie qui est une succession de miracles ?

***

Et si une des plus grandes fautes état la mégalomanie spirituelle ?

***

Ariaga

 

 

27/07/2016

Prière de Saint François d'Assise

écriture,citation,spiritualité,philosophie,religion,prière

Petites lumières de la prière. Ariaga.

Tout le monde, régulièrement ou à un moment de vie, ressent le besoin de prier. Il y a quelques années j'avais publié sur ce blog une prière de Saint François d'Assise qui me semblait convenir à tous, pratiquants ou non d'une quelconque religion, car elle s'adresse au  Dieu de notre cœur et le cœur est en chacun de nous. Elle me plait par sa simplicité. Je la récite chaque matin et, en ces temps difficiles, j'éprouve le besoin de la partager à nouveau avec vous, amis lecteurs. Ariaga.

Dieu de notre cœur,

Dans le silence de ce jour naissant,

Je viens te demander la paix, la sagesse, la force.

Je veux regarder aujourd'hui le monde

Avec des yeux tout remplis d'amour

Être patient, compréhensif, doux et sage,

Voir au delà des apparences

Tes enfants comme tu les vois toi-même

Et ainsi ne voir que le bien en chacun.

Ferme mes oreilles à toute calomnie,

Garde ma langue de toute malveillance,

Que seules les pensées qui bénissent

Demeurent en mon esprit,

Que je sois si bienveillant et si joyeux

Que tous ceux qui m'approchent sentent Ta présence.

Revêts-moi de Ta beauté Seigneur

Et qu'au long de ce jour, je Te révèle.

Saint François d'Assise

 

21/07/2016

Peut-on échapper au jugement?

écriture,philosophie,spiritualité,Jung,pensées,jugement,amour

Oiseau-bavard, Ariaga

 

Dès que l'on pense, on juge en un tribunal intérieur qui siège en permanence. C'est vrai, c'est faux, c'est bon c'est mauvais, c'est laid c'est beau, c'est désirable, ce ne l'est pas ...et patati et patata ...

Y aurait t-il un moyen d'y échapper ?  Je n'en vois qu'un : l'amour inconditionnel envers tout ce qui EST. Mais je crois aussi que seuls des êtres exceptionnels y parviennent et ce n'est pas mon cas. Il me faudra encore des vies pour y parvenir ...

Ariaga

18/07/2016

Sur la pointe de l'esprit

éciture,philosophie,spiritualité,pensées,jung,alchimie spirituelle

 Itinéraire. Ariaga

C'est sans forme, sans couleur, sans sons et pourtant il me semble que si je me hausse, me hausse, encore et encore, sur la pointe de mon esprit ... je pourrai le toucher !

Ariaga

11/07/2016

Respiration cosmique

écriture,poésie,philosophie,pensées,spiritualité,photo,culture

Marée-basse. Ariaga

 

Quand le caquetage mental se sera enfin retiré,

comme une grande marée,

je pourrai peut-être entendre la respiration cosmique,

au moment du dernier mot.

Ariaga

08/07/2016

Des petites phrases...

écriture,philosophie,photographie,pensée,blog,tarbes,imagination,symboles

Fantômes-à-Tarbes. Ariaga

J'ai compris que ma guérison sera longue alors, pour ne pas devenir un fantôme sur le net, et pour que le Laboratoire ne soit pas désert cet été, j'ai décidé de publier le plus régulièrement possible. Juste une petite phrase, une pensée, une citation, certaines de mes photos, même si elles sont sans relation avec le texte.  

Je comprendrai qu'il y ai peu de réactions, d'autant plus que je n'ai pas encore la force d'aller vous visiter, mais l'essentiel est que je sois présente, que je recommence à penser, car je n'en peux plus de ce plein-vide de la douleur. Et si je marche très difficilement, au moins je vais marcher dans ma tête !

À très bientôt.

Ariaga

 

 

 

 

11/04/2016

Pensées brèves

éciture,philosophie,réflexion,spiritualité,société,culture

Quelques brèves réflexions issues de mon petit carnet :

 

Je ne suis pas venue de nulle part, j'ai toujours été là.

***

Dans un infini de grandeur je suis un infini de petitesse mais un infini quand même.

***

Quel serait le sens de la vie si il n'y avait pas de mort ?

***

L'amour n'est pas le sacrifice, l'un est don gratuit dans la joie, l'autre devoir.

***

Ariaga

 

 

 

 

27/12/2015

Vers une lumineuse année 2016

voeux,écriture,philosophie,spiritualité,art,illustration,paix,nature

Illustration ÉPHÊME

 

L'année nouvelle arrive et je souhaite à tous qu'elle soit une occasion de remercier la Vie.

J'espère que la lumière sera plus forte que l'ombre et que ce qu'il y a de meilleur dans la nature humaine favorisera le progrès vers un monde harmonieux et en paix.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus.

Ariaga

07/11/2015

Se laisser trouver par Dieu

dürckheim,citations,philosophie,spiritualité,religion,culture,photographie,dieu

Je propose aux amis du Laboratoire de méditer pendant cette fin de semaine sur cette citation de Karlfried Dürckheim  que je trouve réconfortante pour tous ceux qui se sont épuisés dans une action un peu frénétique à la recherche du divin. Ariaga.

***

" Les choses divines! Il faut s'arrêter de faire pour recevoir! L'homme dit par exemple : C'est un travail de trouver sa profondeur. Il faut chercher le divin. C'est absolument faux. L’Être divin vient vers nous : on doit se laisser trouver. On ne doit pas dire : " Je cherche Dieu ", mais : " Je voudrais me laisser trouver par Dieu ". C'est l'Être qui vous cherche.

Il y a  cette histoire de l'homme qui toute la nuit essaie d'enfoncer la porte derrière laquelle il croit entendre la voix des anges. Et il peine à pousser la porte. Finalement, mort de fatigue, il tombe en arrière, la poignée de sa porte dans la main et s’aperçoit que la porte s'ouvre vers lui. Mais elle ne s'ouvrait pas dans l'autre sens!

Vous devez donc permettre à l'Être de venir vers vous. En le cherchant, vous le repoussez de l'autre côté. "

L'esprit guide, entretiens avec Karlfried Dürckheim.

Albin Michel, p. 51

 

08/10/2015

Nouveau carnet de pensées et réflexions

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,photo,nature,Jung,déménagement

Dans le maelstrom du déménagement j'ai égaré le petit carnet où je note les idées et interrogations qui me passent par la tête. Cela a certainement un sens et j'en commence un nouveau dont je vous donnerai parfois des petits bouts. Il n'y a là rien de travaillé et je peux parfois me contredire ce qui, pour moi, est le signe que tout va bien  !!!

***

Nous sommes des récepteurs émetteurs qui captent toutes les formes d'énergie. Des unités reliées directement à la Totalité de ce qui Est.

***

Nous sommes informés de tout mais nous sommes aussi incapables de traiter correctement l'immensurable masse de ces informations. 

***

Nous sommes "saturés" alors nous choisissons, nous jugeons selon la grille d'une image mentale et de la structure parlée. Notre seule fonction bien reliée au Grand Émetteur est la sensation et encore ... nous pouvons être trompés par le mental.

***

L'image que nous avons de nous mêmes est l'aboutissement et la concentration de millénaires de mémoires.

***

Quand nous jugeons, nous classons, nous utilisons des catégories qui n'existent pas dans la nature et, finalement, nos évaluations nous renvoient à nous mêmes. 

***

Ariaga

16/07/2015

Déménagement

écriture,jeu,déménagement,culture,vacances,philosophie,alchimie

Aujourd'hui, nous allons "jouer" avec le mot DÉMÉNAGEMENT qui me semble d'actualité. Certains, les alchimistes en particulier,  appellent cette manière de regarder les mots "langue des oiseaux", d'autres, les psychanalystes, "amplification". En cette période de vacances je préfère le mot "jeu" (je?). Comme je l'ai déjà expliqué sur ce blog, il faut se donner un temps très court pour laisser venir ce qu'évoque le mot choisi. Voici le résultat pour moi, à vous de faire des ajouts ou des commentaires si cela vous amuse.

DÉMÉNAGEMENT

DÉ le dé du hasard car on ne sait jamais ce qui va advenir.

MÈNE on peut espérer que cela mène quelque part.

J'entends aussi AIME, on peut aimer les déménagements et pour ma part, je ne déteste pas car on reconstruit du nouveau.

ÂGE, avec l'âge cela devient plus difficile, je pense aussi aux ages de la vie qui sont des déménagements.

MENT, on peut beaucoup vous mentir au sujet d'un déménagement !

EN NAGE, faire les cartons quand il faut chaud fait bien transpirer !

Ariaga

Mon ami Pierre Trigano est passé me voir et il m'a suggéré un ajout :

DÉMÉNAGE M'AN ! (maman) Quand on quitte un lieu pour aller vers une vie encore inconnue il faut que notre identité ancienne qui est comme une "maman' nous quitte, déménage, pour nous laisser libre de nous renouveler.

 

 

 

 

 

22/06/2015

L'école du Deuil

Edgar Morin, sociologie,philosophie,société,citations,culture,université,école

 

Amis lecteurs, impossible de rendre compte de la "complexité" et de l'immense richesse contenue dans les tomes de La méthode d'Edgar Morin  et je ne parle pas de tout le reste de son oeuvre ! Je vais donc me limiter au cours de ces notes à ce qui m'a le plus marqué et que je crois pouvoir partager avec vous sans faire peur à ceux qui sont allergiques aux obscurités d’une certaine philosophie. L 'essentiel de ce que je vais proposer se trouve dans son introduction générale à La méthode.

L'université, pense t-il, la Recherche sont "une école du deuil". On est loin de l’époque ou Pic de la Mirandole avait pour projet d'avoir une vision générale de l'homme et du monde. De nos jours, le chercheur doit se spécialiser dans un domaine très précis et renoncer aux questions fondamentales pour cultiver son tout petit carré de savoir. Edgar Morin écrit:

"Désormais spécialiste, le chercheur se voit offrir la possession exclusive d'un fragment du puzzle dont la vision globale doit échapper à tous et à chacun. Le voilà devenu un vrai chercheur scientifique, qui oeuvre en fonction de cette idée motrice : le savoir est produit non pour être articulé et pensé, mais pour être capitalisé et utilisé de façon anonyme."

Éventuellement quand le Chercheur est à la retraite on lui accorde le droit à quelques méditations philosophiques qui feront sourire les jeunes chercheurs. Les savoirs sont dissociés, et l'homme s'émiette. Je citerai pour terminer cette question :

" La nécessaire décomposition analytique doit-elle se payer par la décomposition des être et des choses dans une atomisation généralisée? Le nécessaire isolement de l'objet doit-il se payer par la disjonction et l'incommunicabilité entre ce qui est séparé? La spécialisation fonctionnelle doit-elle se payer par une parcellisation absurde? Est-il nécessaire que la connaissance se disloque en mille savoirs ignares? "

Il ne cultive pas la langue de bois ce cher Edgar Morin !

Ariaga