UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2016

Sur la pointe de l'esprit

éciture,philosophie,spiritualité,pensées,jung,alchimie spirituelle

 Itinéraire. Ariaga

C'est sans forme, sans couleur, sans sons et pourtant il me semble que si je me hausse, me hausse, encore et encore, sur la pointe de mon esprit ... je pourrai le toucher !

Ariaga

25/01/2015

Le chemin vers la porte

écriture,philosophie,spiritualité,jung,alchimie spirituelle

Maintenant que ceux qui veulent lire des textes "sérieux"au sujet de Jung, des rêves  ou de l'alchimie peuvent me suivre sur le site consacré à ces thèmes, j'éprouve le besoin d'écrire et de publier, ici, d'une manière différente tout en demeurant fidèle au titre : Laboratoire du rêve et de l'alchimie spirituelle.

J'ai subi, ces derniers temps, des soucis de santé dont aucun n'était très grave mais dont l'accumulation m'a fait prendre conscience d'un fait que j'occultais plus ou moins : Je suis "vieille" et l'itinéraire qui mène à la porte de sortie comporte de moins en moins de kilomètres. Le temps devient précieux et doit être employé, non seulement à profiter de la beauté  et de la joie de l'existence mais aussi à préparer les bagages ; trier, éliminer, brûler, changer son regard, être de plus en plus le creuset d'un travail d'alchimie spirituelle dont le matériau se trouve  au quotidien.

Comment cela va t-il se traduire pour ceux qui continueront le chemin avec moi ? Des textes parfois très fréquents, des silences, de la poésie, des rêves éveillés, des réflexions, des lectures, des réactions à un commentaire, et Jung toujours présent mais comme une suite de bornes sur un chemin de vie.

Il est évident que je n'attends pas des commentaires sur chaque texte, vous pourrez butiner comme je le fais pour mes amis de blog qui publient fréquemment. Je vais d'ailleurs partir en visites car j'ai été interdite de blogs depuis quelque temps et j'ai hâte d'aller aux nouvelles.

Ce que j'écris aujourd'hui est un peu confus car je ne sais pas très bien vers où je vais mais je connais votre indulgence ...

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

04/09/2014

Nouvelles pensées du carnet

écriture,spiritualité,philosophie,photo,pensées,culture,alchimie spirituelle

Pour de précédentes pensées vous pouvez aller ici : Pensées du carnet.

***

Je déménage de corps en corps pour prendre conscience du Soi en moi mais le problème est que j'oublie mon ancienne adresse.

***

La parcelle divine qui réside en moi est comme un iceberg, elle émerge à peine.

***

Le but n'est pas de purifier mon moi intérieur, car il est parfait, mais de me rendre compte de son existence.

***

Ce sont les petites choses ennuyeuses du quotidien, que l'on remet sans cesse au lendemain, qui encombrent le chemin qui mène vers les grandes réalisations.

***

Ariaga

 

 

30/09/2012

Cartes postales

bateau devant la tour.jpg

Je suis de retour au Laboratoire et le "travail" va reprendre.  Voici, en attendant un texte qui mijote sur l'athanor, deux photos que j'ai prises dans le style "cartes postales de vacances". Celle du haut symbolise le fait que ma tour intérieure est maintenant enveloppée dans la voile de la transformation et celle d'en bas la décision qui doit être prise de rentrer dans le port avant que ne tombe la nuit ...

 

entre les tours de la Rochelle.jpg

À très bientôt.

Ariaga

24/10/2006

Pourquoi C.G. JUNG plutôt que S. FREUD ?

J'ai la plus grande admiration pour les travaux et l'oeuvre de S.FREUD car il est le premier a avoir donné à l'analyse des rêves l'importance qu'elle méritait. Mais je suis en quête de réponses au problème de l'être humain malheureux parce  qu'il se sent profondément insatisfait, seul devant une sorte de mur. Ce mur le prive d'une partie de sa totalité psychique. Il a aussi le pressentiment qu'il existe une autre totalité, plus vaste que la sienne, et cela l'angoisse et le fascine à la fois. J'ai trouvé chez C.G. JUNG de meilleures pistes de réponses que chez Freud. 

Autre raison de mon choix, les résultats très différents, quand il s'agit d'opposer le conscient et l'inconscient. Dans le cas de S.FREUD on observe des rapports de force conflictuels alors que dans le cas de C.G.JUNG il y a des rapports de dialogue et de coopération. En effet, le souci essentiel de S. FREUD était d'apporter des preuves, contre tous ses opposants, à sa théorie de la sexualité. Pour lui, ce qui est essentiel c'est le désir au sein du triangle parental. Ce désir provoque une lutte incessante entre l'envie et la peur d'une sanction. S'il y a faute, imaginaire ou réelle, il y a aussi punition et renonciation ce qui est à l'origine de refoulements. Or, le refoulement est une autre forme de violence puisqu'il provoque un rejet de soi même ou des autres. Cette théorie de la sexualité comme fondement de l'inconscient montre que le besoin sexuel n'unit pas les hommes mais les sépare.

 Autre  source de conflit, la lutte entre les forces de vie et les forces de mort, ceci est tout à fait passionnant et mérite d'être longuement médité. Ce sera pour un autre jour. 

Si S.FREUD envisage presque le rapport avec l'inconscient comme une guerre pour défendre le Moi, C.G.JUNG à une autre vision : il tente d'êtablir une relation constructive entre le Moi et l'Inconscient. Il veut faire émerger, autant que faire se peut, par une sorte de coopération entre ces ennemis, coopération excluant la domination de l'un ou de l'autre, une forme de totalité psychique. Le Rêve, et surtout les séries de rêves, sont à la base de ce travail qui fait partie de l'alchimie spirituelle.

C.G. JUNG a aussi une conception "alchimique" de l'inconscient qui est, pour lui, un matériau brut destiné à  être transformé par le contact avec le conscient. Même le aspects les plus noirs font partie de ce matériau qui, lorsqu'il est bien identifié , commence à être transmuté et redevient une énergie positive.

Un dernier point, et pas le moindre, expliquant mon amour pour C.G.JUNG est le caractère de ses écrits. Il pensait que les théories ne sont que des propositions. Souvent, et ses détracteurs le lui ont reproché, il a changé d'avis. Il plaisantait avec ses amis sur le sort réservé à une oeuvre qui serait certainement malmenée par ses successeurs. Je pense que certains d'entre eux, ceux que l'on surnomme "les jungiens purs et durs" trouveront mon texte bien "léger" mais, encouragée par mon rêve du 21,  je le vois me sourire avec l'ironie qui le caractérisait. Je pense aussi, lui qui aimait tant le genre épistolaire, que, s'il était encore vivant, il aurait un énorme blog. 

 

20/10/2006

Pierre philosophale

Frères cailloux pleins de boue

Cris de pierre dans la terre

Cailloux de vitrine

Cailloux ordinaires éclatés de lumière

Etes vous la PIERRE ?

 

Sans bouche de chair

Vous goûtez la saveur

Grise

De la matière

Eternelle seconde de l'univers

Etes vous la PIERRE ?