UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Silence... | Page d'accueil | Peut-on échapper au jugement? »

18/07/2016

Sur la pointe de l'esprit

éciture,philosophie,spiritualité,pensées,jung,alchimie spirituelle

 Itinéraire. Ariaga

C'est sans forme, sans couleur, sans sons et pourtant il me semble que si je me hausse, me hausse, encore et encore, sur la pointe de mon esprit ... je pourrai le toucher !

Ariaga

Commentaires

Oui !

Écrit par : Miche | 18/07/2016

Du bout du crâne, quelques araignées ? Je note qu'elles sont blanches mais tout de même, il y a ce plafond qui me chiffonne et puis les araignées, ça chatouille. A ta place, je ne me contorsionnerais pas inutilement... ;)

Écrit par : Aloysia | 18/07/2016

Peut-être me trompe-je...
mais ça m'a l'air d'être un cactus !

Pas du tout envie de la toucher !!!!

Écrit par : La Licorne | 18/07/2016

...de LE toucher !

Écrit par : La Licorne | 18/07/2016

@ Aloysia, quelques araignées au plafond cela donne un peu de fantaisie !

Écrit par : Ariaga | 18/07/2016

@ La Licorne, une grande fille comme toi qui a peur de quelques épines !

Écrit par : Ariaga | 18/07/2016

en alerte, en attention, sur le qui vive

aciculaires mais pas patibulaires

ceux qui mendient bullent

sont ils aussi persans ?

pour percer à jour

trouver l'accès sans crever l'abcès

quand on est mou il faut bien se protéger

sinon gare , le malheur est sur des rails

Écrit par : Thierry | 18/07/2016

Ariaga , tu me fais rire, parce que je viens de visiter le château "Sans Souci" du Roi Frédéric II de Prusse, à Postdam, qui était comme tu dois le savoir à la fois un grand musicien capable de composer et un philosophe et même franc maçon très attaché à notre Voltaire. Or dans son salon de musique il avait - à l'époque ! - fait peindre au milieu de son plafond une énorme TOILE D’ARAIGNÉE, avec l'araignée trônant au milieu... Dans le style XVIIIe baroque, je t'assure que c'était génial !

Écrit par : Aloysia | 18/07/2016

Comme une ballerine tu fais des entrechats
se hausser sans se gausser , ce que fit Gauss brillant esprit
et si ça pique c'est peut être l'esprit de sel qui se manifeste

Écrit par : Thierry | 18/07/2016

les cactidés affutent les sens pour éviter de pénibles rencontres
on ne saurait s'y frotter comme le dit quelque blason célèbre
mais si l'essence même de la réaction est de comprendre
là où ça fait mal peut être y a t il dans ce dialogue
des choses à retirer, et pas que des épines
du moins c'est ce que je me disais en broyant
ma haie (d'horreur)

les cactus me font revenir au temps de ma grand mère maternelle
qui en avait une belle collection sur les rebords de ses fenêtres
et est ce un hasard si mon fils les chérit aussi, mais pas contre son coeur

Écrit par : Thierry | 18/07/2016

brrrrr cela me fait penser à des insectes et je n'aime pas trop cela...

J'aurais aimé, en revanche, qu'un lutin photographe saisisse cette image de toi haussée sur la pointe des pieds et penchée sur cette fleur!

Écrit par : Ambre Neige | 19/07/2016

Aller au plus haut
au plus loin de soi-même
pour effilocher l'infini!

Écrit par : Marie Minoza | 19/07/2016

Aurais tu une araignée qui te gratte le plafond ?

Écrit par : Sedna | 19/07/2016

Thierry,Je vois que la mollesse n'est pas là et que ta verve naturelle est bien présente. Merci.

Écrit par : Ariaga | 20/07/2016

@ Aloysia, j'ai beaucoup apprécié l'histoire du plafond du château Sans souci.

Écrit par : Ariaga | 20/07/2016

@ Ambre Neige, tu as raison j'étais sur la pointe des pieds ! Je voudrais bien en faire autant en ce moment ....

Écrit par : Ariaga | 20/07/2016

@ Marie Minoza, je voudrais l'avoir écrit ...

Écrit par : Ariaga | 20/07/2016

@ Sedna, il doit bien y avoir une araignée dans ce coin là !!!!! mais comment l'as tu su ?????

Écrit par : Ariaga | 20/07/2016

quand une araignée gratte c'est que huit yeux nous observent et qu'il est question de soi; soit on en rit, soit on en pleure mais il doit bien y avoir un juste milieu, un bavoir qui empêche les projections et favorise les protections.

Écrit par : Thierry | 20/07/2016

a ras Cnide et les cnidaires, pas atrabilaire, il ne devait pas payer cher les domestiques et autres gens de maison, ce roi finalement soldat qui préférait guerroyer au loin plutôt que de chasser les habitants secrets de ses recoins. La soie lui était pourtant familière car il ne manquait pas d'élégance sans être très élancé, pas autant que pierre le grand en tout cas. Donc le ménage c'était sans souci, un coup de plumeau par ci et quelques belles lettres échangées par là entre Voltaire et Diderot et puis ces majestés avaient de telles hauteurs de plafond, à la mesure de leurs ambitions et autres prétentions qu'il ne devait pas être aisé sans échelle, prolongateur télescopique ou autre artifice de faire un tir contre la gente poilue qui se repaissait de mouches à satiété.

Écrit par : Thierry | 20/07/2016

Toujours s'élever pour toucher l'intouchable.
belle vie à toi
:-)

Écrit par : Maria-D | 21/07/2016

@ Maria-D, la vie est belle même quand elle est difficile.

Écrit par : Ariaga | 21/07/2016

Il y a quelques années j'avais écrit un texte qui commençait ainsi :
La vie est belle parce que difficile et difficile parce que belle,,, ta réponse me renvoie à ces mots

merci à toi
as-tu des nouvelles de Kaikan ?

Écrit par : Maria-D | 23/07/2016

J'aime beaucoup ta photo, je pense que c'est un cactus boule comme j'en ai dans mon jardin. Le toucher ? Tu vas te piquer aie !

Écrit par : elisabeth | 23/07/2016

@ Maria-D, je n'ai aucune nouvelles de Kaïkan et ce la me rend bien triste.

Écrit par : Ariaga | 25/07/2016