UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les noeuds du quotidien | Page d'accueil | L'écume des rêves »

26/11/2017

C.G.Jung parle à son âme

 

citations,spiritualité,alchimie,jung,philosophie,photo,ariaga

J'ai éprouvé de l'émotion et trouvé un écho dans ma propre âme à la lecture de ce texte du Livre Rouge. Peut-être en sera t-il de même pour vous amis lecteurs. J'ai mis en caractères gras ce qui m'a particulièrement marquée. Ariaga.

***

" Mon âme, où es-tu? M'entends-tu? Je te parle, je t'appelle — es-tu là? Je suis revenu, je suis rentré — J'ai secoué de mes pieds la poussière de tous les pays et je suis venu à toi, je suis avec toi ; après de longues années de longue marche je suis à nouveau venu vers toi. Veux-tu que je te raconte tout ce que j'ai regardé, vécu, ingurgité ? Ou bien ne veux-tu rien entendre de tous ces bruits de la vie et du monde ? Mais il faut que tu saches une chose, il y a une chose que j'ai apprise : que l'on doit vivre cette vie. Cette vie est le chemin, le chemin que l'on cherche depuis si longtemps et qui mène à l'inconcevable que nous qualifions de divin. Il n'y a pas d'autre chemin. Tous les autres chemins sont de mauvais chemins. J'ai trouvé le bon chemin ; il m'a conduit jusqu'à toi, jusqu'à mon âme. Je reviens, calciné et purifié. Me reconnais-tu ? Comme la séparation fut longue ! Et comment t'ai-je trouvée? Comme mon voyage fut étrange ! Par quel mots te décrire, par quel sentiers tortueux une bonne étoile m'a conduit jusqu'à toi ? Donne-moi ta main mon âme presque oubliée. Quelle chaleur me procure la joie de te revoir, toi mon âme si longtemps désavouée. La vie m'a ramené à toi. Remercions la vie que j'ai vécu, pour toutes les heures sereines et pour toutes les heures tristes, pour chaque joie et pour chaque douleur. Mon âme c'est avec toi que mon voyage doit continuer. "

 C.G.Jung, Le Livre Rouge, ed. L'Iconoclaste,p. 149-150

Commentaires

Oui, comment ne pas vivre cette vie puisqu'elle nous est donnée ? De toutes façons il n'y a pas d'égarement possible puisque nous sommes issus du Divin (du Soi) et en définitive, uniquement Son expression, rien de distinct de Lui.

Écrit par : Aloysia | 26/11/2017

Merci pour cette belle lecture. Jung - et toi en prenant la peine de partager tes lectures - m'offre une belle lumière ce matin. Que la vie te soit douce et lumineuse ;)

Écrit par : :) | 27/11/2017

comme ecrivent tes amies , la lumière du matin.
Touchez quelques mots du carnet rouge.
merci belle Ariaga

Écrit par : lamangou | 27/11/2017

Savoir renouer avec son âme alors qu'elle est toujours présente et discrète.

Écrit par : Francine | 28/11/2017

Quel texte superbe ! ce chemin là m'est souvent inconnu.. peut-être devrais je suspendre un moment le temps de mon quotidien et me promener dans les méandres tortueux de mon esprit ..

Écrit par : Sedna | 28/11/2017

Tout le monde devrait se connecter à son âme au moins une fois par jour. L'âme , enrichie par nos expériences multiples, est pleine de sagesse. Elle est notre ADN spirituel !
Une belle vie mérite que l'on s'attarde un peu sur son âme.

Écrit par : Daniel | 28/11/2017

Quel beau texte, merci Ariaga, comme je comprends ton émotion. Partir à la conquête et à la reconquête de soi est le travail - parfois difficile - de la vie, ouvrons nos yeux et notre coeur... Douce et lumineuse journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 29/11/2017

@ il n'y a pas d'égarement possible dans l'absolu mais dans la vie terrestre nous pouvons errer ...

Écrit par : Ariaga | 29/11/2017

@ :) C'est vrai que, en ce moment, je partage plus mes lectures que des pensées personnelles originales . Il y a des périodes ...

Écrit par : Ariaga | 29/11/2017

@ lamangou, le carnet rouge est inépuisable.

Écrit par : Ariaga | 29/11/2017

@ Francine, oui, elle est là, permanente, mais souvent nous l'oublions.

Écrit par : Ariaga | 29/11/2017

faire un brin de causette avec mon âme sans la mettre à nu c'est trouver le fil conducteur d'une vie en soulevant la gaine de protection

Écrit par : Thierry | 29/11/2017

j'ai toujours eu des problèmes avec l'existence de l'âme...
mais c'est vrai que c'est touchant
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 29/11/2017

Ils donnent le frisson, ces mots, Ariaga ...
Comme une vibration, comme un battement là, à l'intérieur ...
Comme de douces retrouvailles ^^
Oui, je connais ces rendez-vous pudiques et allant à l'essentiel ...
Pensées douces vers toi, tout doucement pour ne pas troubler cette rencontre de Toi à Toi ;-))

Écrit par : Kaïkan | 30/11/2017

Il y a quelques mois, j’avais lu "De l’âme" de François Cheng et j’avais noté dans un fichier des références d’autres auteurs sur ce thème de l’âme, fichier que je continue d’alimenter. Je vais y ajouter ce texte (avec le lien bien sûr) que je ne connaissais pas même si je sais que Jung a beaucoup écrit sur l’âme. Je sais qu’il y a un ouvrage présentant ses écrits (L'Ame et la Vie) mais celui-là est-il dedans ? je ne sais pas…
Je te remercie beaucoup d’avoir publié ce texte, amitié.

Écrit par : Louis-Paul | 30/11/2017

Tant d'intimité dans ces dialogues qui nous font...
Merci Ariaga pour ce partage
Amicales pensées

Écrit par : Miche | 01/12/2017

c'est un texte profond qui ne laisse guère le choix aux égarements! Les rendez-vous avec soi-même sont quand même les meilleurs garants de fidélité, passé le temps des retrouvailles!

Écrit par : alezandro | 01/12/2017

Un texte plein d'espoir et de chaleur. Je te remercie car c'est un peu ce que je fais depuis le décès de mon mari : je continue ce qu'il a commencé ainsi que ses actions durant nos 44 années de mariage. Bon week end Ariaga et merci beaucoup.

Écrit par : elisabeth | 01/12/2017

@ Sedna, ou te demander si esprit et âme c'est pareil ...beau sujet de méditation.

Écrit par : Ariaga | 01/12/2017

@ Daniel, je crois en effet qu'il vaut mieux se connecter à son âme une fois par jour que des dizaines de fois à son téléphone !

Écrit par : Ariaga | 01/12/2017

@ Élisabeth, je trouve que tu réagis avec un courage et une volonté magnifiques. Je pense très fort à toi.

Écrit par : Ariaga | 01/12/2017

@ Plumes d'Anges , quand je vais sur ton blog, j’ouvre grand les yeux, c'est un début ...

Écrit par : Ariaga | 01/12/2017

le temps passe , la vie passe et passe le temps!.....
pourquoi ce matin plus précisément ais je cliqué sur "Ariaga"
"le hasard n'existe pas , c'est le chemin que Dieu emprunte pour ne pas être reconnu " disait Einstein.
Comme toi chère amie , j'ai trouvé un écho dans mon âme , tu sais que je ne suis pas très Jung que je connais pas dans cette vie, mais cet extrait est sublime et tellement d'actualité, merci merci merci !......
je prends l'engagement de passer plus souvent faire un clin d’œil sur ce blog extraordinaire où tu partages tes connaissances et que tu fais vivre et que tu entretiens avec amour.
Malgré mon "éloignement" je n'ai cessé de penser à toi .
D'âme à âme chère Ariaga

Écrit par : mariedumonde | 03/12/2017

Bonjour Ariaga, tes choix de lecture, toujours un plaisir à savourer...

L'âme...invisible et pourtant en présence intense...échappant à la mortalité, vivante pour l'éternité...
Mon âme...douce et compréhensive compagne, m'empêchant de sombrer dans le gouffre de mes errances humaines, flamme étincelante guidant mes pas dans les ténèbres de mes incertitudes...
Pour moi simple mortelle, mon âme garante de mon éternité...

Amicales pensées douce âmie...
Michèle

Écrit par : michèle | 03/12/2017

ma chère Ariaga,

merci pour ce beau texte qui réveille si bien la présence à soi; Amitiés

Écrit par : venezia | 04/12/2017

@ Thierry, il faut parfois prendre des risques.

Écrit par : Ariaga | 05/12/2017

@ Tolk, depuis des années que je te suis et te lis, et regarde tes peintures, je suis certaine que ton âme existe car elle s'exprime ....

Écrit par : Ariaga | 05/12/2017

@ Ariaga, Kaïkan, je me réhabitue doucement à ta présence sur le vaisseau qui m'a tellement manqué.

Écrit par : Ariaga | 05/12/2017

@ Louis Paul ce texte est extrait du Livre Rouge de Jung dont l'édition illustrée est une splendeur. Il y a aussi une édition avec juste les textes. Les textes que Jung avait écrit (en caractères gothiques), dans un état second, avec ses dessins , ont été publiés après un délai de cinquante ans.

Écrit par : Ariaga | 05/12/2017

Oui je me souviens bien de ta Note au moment où tu l’as reçu !
Et aussi de mon émotion que j’avais raconté après avoir vu l’expo à Paris et où je te cite avec lien.
http://www.louispaulfallot.fr/archive/2011/10/14/ces-quelques-minutes.html

Écrit par : Louis-Paul | 05/12/2017

@ Louis -Paul, pour moi aussi les souvenirs reviennent. Merci, ami.

Écrit par : Ariaga | 05/12/2017

Bonsoir Ariaga, voila, avec cette phrase : "l'inconcevable que nous qualifions de divin" tu ouvres le sujet avec bienveillance et , ce sujet m'interpelle car j'y crois . La mort n'étant qu'une étape !! Merci pour ce billet précis et novateur !

Écrit par : Jerry OX | 08/12/2017

@ Mariedumonde, oui, je sais que tu penses à moi, comme je pense à toi. Il y a des affinités d'âmes qui sont au delà du temps et des mots.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2017

n@ Jerry OX, merci pour le mot bienveillance.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2017

@ Miche, l'intimité ...oui, le mot est intéressant et juste. Merci.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2017

@ Alezandro, oui, mais nous aimons tellement nous contourner.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2017

@ Michèle, je dois dire que la lecture du livre rouge c'est plus qu'une lecture, c'est tomber dans un chaudron bouillant !

Écrit par : Ariaga | 09/12/2017

Écrire un commentaire