UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une vie de rocher | Page d'accueil | Avoir un don, chance ou malchance? »

22/09/2018

Derrière le masque

 

poésie,philosophie,spiritualité,photo,perou,masque,ariaga

Photo Éphême (Pérou)

 

Comme une marguerite

elle s'exfolie

un peu beaucoup

à la folie

sa chair se fripe

comme vieux habits

puzzle qui se défait

dans la glace

le masque craque

révélant les morceaux

de multiples visages.

 

Vidée des mots et des semblants

elle attend ...

Ariaga

Commentaires

C'est très beau...

Écrit par : Miche | 22/09/2018

J'aime le dévoilement de ces multiples visages qui peu à peu se défont... Et aussi beaucoup la photo d'Ephême.

Écrit par : Aloysia | 22/09/2018

Il n' y a pas qu’Agamemnon
qui se mit en scène
du côté de Mycénes
le masque mortuaire rehausse les hautes figures
au delà des altitudes de l'altiplano
on reste circonspect
devant le martelage
de la feuille d'or
si malléable à l'état natif
c'est à mettre à leur actif
les Andes ont brillé
entre lune et soleil
on n'y voit pas la marque
d'un éternel sommeil
l’œil exorbité semble vif

Écrit par : Thierry | 23/09/2018

Au départ ces masques mortuaires en or étaient recouverts de cinabre, un sulfure de mercure rouge sang symbolisant la vie. On peut en voir des traces sous les yeux. Exposés superbement dans les salles noires des musées péruviens, ils sont tous très émouvants, et faisaient partie de tout une parure en or, coiffe, pectoral..., recouvrant le défunt. Leurs yeux ouverts, troublants, annoncent le retour à la vie après le passage dans l'autre monde. Leur ressemblance avec le masque mycénien dit (à tort) d'Agamemnon est troublante (merci Thierry...).

Écrit par : ÉPHÊME | 23/09/2018

elle attend
le renouveau
elle attend
la vie venue
elle attend
la renaissance

Écrit par : Maria-D | 24/09/2018

tous les visages d'une vie, une addition plus qu'une soustraction.
Ce masque, tout craquelé qu'il soit, est extrêmement présent et vivant.

Écrit par : la Mère Castor | 24/09/2018

Elle attend qu'un nouveau ciel pour elle se fasse jour.

Écrit par : alezandro | 24/09/2018

Ma curiosité est grande. J'aime aller voir derrière les masques. C'est là que souvent on trouve la vérité!

Écrit par : daniel | 24/09/2018

l'étalement de la feuille (pas si dure)
ce n'est que léthalement symbolique
ces parures honorent et décorent

Écrit par : Thierry | 24/09/2018

Tant de vies à dévoiler.. Ce masque superbe attend peut-être la suivante.. Il vit !

Écrit par : Sedna | 24/09/2018

Le masque qui dissimule ou qui dévoile, le masque de fer, le masque mortuaire, le masque Vénitien ou celui de carnaval, chacun sait garder son énigme et nous pousse dans de grandes interrogations fondamentales

Écrit par : Chinou | 24/09/2018

Le masque qui dissimule ou qui dévoile, le masque de fer, le masque mortuaire, le masque Vénitien ou celui de carnaval, chacun sait garder son énigme et nous pousse dans de grandes interrogations fondamentales

Écrit par : Chinou | 24/09/2018

superbe !!! j'adore les masques
j'ai même une petite collections
de masques du mali et du guatemala
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 25/09/2018

le masque n'est pas un casque
une mascarade avez vous dit
mais qui va rester en rade

Écrit par : Thierry | 25/09/2018

Ce masque ne m'inspire pas trop pour faire un grand discours , mettre le masque ce peut être se cacher, mais aussi pour dans l'impersonnalité accomplir un travail en se détachant du "monde".

Celui ci en tout cas est certainement beau et précieux mais il ne me donne pas envie d'essayer de savoir qui est derrière.

je t'embrasse amie

Écrit par : mariedumonde | 26/09/2018

@ ARIAGA À TOUS, merci pour vos commentaires si intéressants. Une vie trop chargée m'empêche de répondre toujours individuellement mais c'est ce que VOUS écrivez qui est intéressant, pas mes accusés de réception !

Écrit par : Ariaga | 29/09/2018

Le masque craque et laisse apparaitre un visage sculpté par les expériences... Le chemin de la vie laisse ses traces, le masque tombe inévitablement. Belle journée Ariaga, à bientôt. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 01/10/2018

Un masque pour cacher les vrais secrets de la vie...

Écrit par : Marie Minoza | 01/10/2018

Un peu de tristesse dans ma lecture, un lien avec la chanson de Berger : La groupie du pianiste

Écrit par : Frédéric | 02/10/2018

masque et poésie de toute beauté

Écrit par : les Caphys | 02/10/2018

Très beau masque... bonne journée chère Ariaga

Écrit par : Joëlle | 04/10/2018

J'aime beaucoup ce thème du masque.
Bon week end.

Écrit par : Bonheur du Jour | 06/10/2018

Emouvant poème, Ariaga ! Les masques, comme celui-ci en particulier, d'une autre civilisation, me fascinent, m'effraient !

C'est le masque qui exprime, qui cache,
Qui questionne, qui traque.
Le masque te sonde, te cherche,
Devant lui, rien n'échappe,
On ne peut pas mentir,
On ne peut qu'avouer !
Le masque est secret,
Le masque est sacré,
Le masque est la vérité,
Le masque est le Maître !
An

Écrit par : Binh An | 08/10/2018

Cette très belle photo qui accompagne ton poème me ramène à une expo sur les masques vue à deux et à Marseille, au Mucem il y a quelques années récentes. « le masque craque révélant les morceaux de multiples visages. » Et l’expo avait pour titre « Le monde à l’envers ». Merci pour ce que lis et vois ici et ce que j’ai retrouvé ensuite sur le mien. Amitié à vous deux.

Écrit par : Louis-Paul | 10/10/2018

on pourra le marteler autant de fois que l'on voudra le masque n'est pas une seconde peau

Écrit par : Thierry | 11/10/2018

Voyage en métamorphose.
Ci vit un masque mortuaire ôté.

Écrit par : Altaï | 12/10/2018

Noir d'origine, mais pas mis à bas ni mis à prix
qu'on ôte le masque et pas besoin de mascotte
car naval est l'objet qu'on y touche et on coule

Écrit par : Thierry | 13/10/2018

Derrière le masque, Mon Ariaga, le Rire, le Rire du Vivre ...
Pensées tendres vers toi

Écrit par : Kaïkan | 14/10/2018

Il est vraiment très beau ce masque. Ce que je remarque, c'est que les masques existent depuis la nuit des temps, d'après ce que l'on a pu trouver dans des fouilles archéologiques.

Écrit par : elisabeth | 19/10/2018

Écrire un commentaire