UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Remonter des abysses | Page d'accueil | Voeux de Ariaga et du vieil alchimiste »

17/12/2018

C.G.Jung alchimie et réalité

jung,citation,alchimie,livre rouge,expérience,photo

Photo Ariaga

 En 1959, deux ans avant sa mort, dans une postface au Livre Rouge (p.619)Jung explique pourquoi il a brusquement cessé d'y travailler à cause de sa rencontre avec l'alchimie. Voici ce texte qui, lui aussi, s’interrompt subitement. Ariaga.

***

" J'ai travaillé pendant seize ans à ce livre. La rencontre avec l'alchimie, en 1930, m'en a détourné. Le début de la fin arriva en 1928, lorsque Richard Wilhelm m'envoya le texte de la Fleur d'Or, un traité alchimique. Le contenu de ce livre trouva alors le chemin de la réalité et je ne pus plus continuer d'y travailler. Cela pourra apparaître comme une folie à l'observateur superficiel. Et cela en serait devenu une si je n'avais pas su saisir et capter la force grandiose des expériences originelles. Grâce à l'alchimie j'ai pu finalement les intégrer dans un tout. J'ai toujours su que ces expériences-là renfermaient quelque chose de précieux, et c'est pourquoi je n'ai rien trouvé de mieux que de les consigner dans un livre "précieux", c'est à dire couteux, et de dessiner les images qui surgissaient lorsque je revivais ces expériences - aussi bien que possible. Je sais à quel point cette entreprise était terriblement inadéquate mais malgré un travail très prenant et tout ce qui me détournait d'elle, je lui suis resté fidèle, même si jamais une autre /

                         possibilité          "

 

 

Commentaires

J'ai du mal à suivre... L'histoire ne dit pas quelles expériences il a eues ni comment... Il faudrait être spécialiste comme toi. Mais en quoi l'expérience d'un autre peut-elle nous aider ?

Écrit par : Mayallila | 17/12/2018

Je ne connais pas assez Jung pour commenter. Je dirais simplement que la vie est une suite d'expériences à vivre.

Écrit par : Sedna | 18/12/2018

@ Sedna, pas besoin de connaitre bien Jung, tu as tout compris !

Écrit par : Ariaga | 18/12/2018

@ Mayallila, Jung parle des expériences qu'il relate dans le Livre Rouge, c'est a dire de sa propre expérience de dialogue avec l'inconscient. C'est vrai que c'est un peu difficile sans le contexte. Merci.

Écrit par : Ariaga | 18/12/2018

Ma sorcière est très contente de faire un tour dans ton blog...Ça lui fait voir du pays. Par contre, comme moi, elle trouve le texte un peu obscur. C'est une petite sorcière de province qui n'a pas beaucoup été à l'école. Le lecteur a l'impression qu'il continu à rédiger le Livre Rouge tout en l'ayant arrêté... Mais c'est intéressant. et je ne le savais pas. Je garde toujours en moi le choc de la découverte de l'original au Musée Guimet, avec les fabuleuses illustrations exposées dont certaines sont malheureusement très mal reproduites, avec des reflets, palettes, ce qui est indigne pour un livre de ce prix et de cet intérêt.

Écrit par : ÉPHÊME | 19/12/2018

Merci Ariaga pour ce texte admirable de Jung. De précieuses informations. Je vais laisser infuser quelques temps...

Écrit par : Altaï | 19/12/2018

Quelle photo ! je trouve ça très rustique et j'adore. Pour le texte, je ne saurais commenter. Je vais le relire. Je te souhaite de passer de belles fêtes de fin d'année.

Écrit par : Elisabeth | 22/12/2018

@ ARIAGA À TOUS, oui, j'avoue, une peu perdue dans mon univers je ne me suis pas rendue compte que ce texte est un peu difficile pour ceux qui n'ont pas eu en main le Livre Rouge de Jung. J’explique quand même un peu : Jung écrivit de 1913 à 1930 son voyage intérieur et ses dialogues inouïs avec son âme. Il interrompit brusquement ce travail visionnaire qui resta plus ou moins secret et ne fut publié que longtemps après sa mort. Le petit texte ci dessus, publié en Postface dans le livre rouge est l'explication qu'il donne, deux ans avant sa mort, de ce subit arrêt .

Écrit par : Ariaga | 23/12/2018

On peut s'appeler Jung et avoir été tenté par l'irrationnel. . C'était un libre choix que je comprends assez bien.

Belles fêtes de fin d'année,chère amie.
Fraternellement.
Roger

Écrit par : Roger Dautais | 23/12/2018

Écrire un commentaire