UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'interprétation des rêves selon C.G.JUNG 2/2 | Page d'accueil | Le sang de l'alchimie, c'est l'amour »

07/02/2007

Méditation et imagination en alchimie

Quand je parle d'alchimie sur ce blog je fais référence, pour l'instant, aux philosophes alchimistes de la nature" du Moyen Äge. Les racines sont beaucoup plus anciennes, grecques arabes, chinoises, etc. La constance des alchimistes envers une recherche assez désespérante quant aux résultats, peut s'expliquer par leur "attitude mentale" à l'égard de l'Oeuvre.  S'appuyant sur les textes d'un auteur du Moyen Äge, où il est écrit que l'Oeuvre doit être accomplie "avec l'imagination vraie et non avec celle qui est chimérique", C.G.Jung parvient à l'hypothèse suivante : "il semble très possible que l'auteur soit en fait de l'avis que le secret essentiel de l'art est caché dans l'esprit humain ou, pour l'exprimer en termes modernes, dans L'inconscient. Ce serait pour cette raison que l'homme ignorant ne peut accomplir l'Oeuvre sans avoir étudié les anciens philosophes, prié Dieu, et s'être mis dans une certaine condition mentale. 

La méditation, le premier des exercices propres à aider l'alchimiste à s'élever à la hauteur de sa tâche, est considérée par les alchimistes comme un "colloque intérieur" avec un invisible "autre" qui peut être, par exemple, soit Dieu, soit un autre "soi même", soir un ange gardien.  Ce colloque intérieur, dépassant le stade d'une simple réflexion, est un rapport avec l'autre en nous, assimilée par Jung à un dialogue avec l'inconscient.  Il s'agit d'une "relation dialectique vivante", comparable à celle de la psychologie des profondeurs.

L'imagination , n'est pas une vague rêverie ou une idée qui nous vient à l'esprit, au sens de pensée sans substance, c'est une représentation voulue, certains diront "pensée dirigée". Comme beaucoup de concepts alchimiques cette imagination est mise en relation avec l'âme et Dieu. Quand les auteurs parlent de la faculté imaginative de l'âme, il faut se représenter une sorte de délégation de pouvoirs à partir du divin. En simplifiant : l'âme est le "vicaire de Dieu et, dans cette fonction, elle gouverne la pensée ; pensée qui gouverne le corps en devenant une "âme corporelle résidant dans le sang". L'imagination serait donc un phénomène à la fois spirituel et physique, ce qui pourrait expliquer son influence sur les transformations de la matière. La faculté imaginative de l'âme de l'alchimiste lui permettait ainsi d'entretenir un rapport avec la matière qu'il espérait transmuter.

Le domaine intermédiaire entre la matière et la psyché était, pour les alchimistes, celui des corps subtils. Le corps subtil était considéré par ces alchimistes, utilisant à la fois la symbolique alchimique et des conceptions religieuses, comme une véritable réplique et Modèle de la vraie Pierre spirituelle et céleste : Jésus Christ. Le projet de l'alchimiste étant de produire le "corps transfiguré de la résurrection".

L'imagination était donc liée, en remontant la chaîne de la délégation de pouvoirs, à l'imagination de Dieu. Cela permettait à l'"artiste" de saisir et de se représenter "le plus grand" qui avait alors la possibilité de passer d'un état potentiel à la réalité substantielle. Avec l'aide de Dieu, formule fréquente en alchimie, "tu peux concevoir le plus grand", ton corps peut le réaliser, était-il enseigné à l'adepte.

Ce que l'imagination tente de faire accéder à la représentation, ce plus grand, c'est, pour la psychologie des profondeurs de Jung, l'émergence de représentations symboliques des contenus archétypiques de l'inconscient. 

 

Commentaires

c'est passsionant et rend les choses un peu plus clair ,
merci ,

Écrit par : aloredelam | 07/02/2007

Merci, ami des mers du Sud, tu as tout compris. C'est l'âme poétique qui aide...

Écrit par : ariaga | 08/02/2007

l'âme poétique .. l'âme créatrice ..
Honorine et Cile .. dialoguent elle ? qui est dans qui ?
Elles existent .. elle vivent .. méditations dans la photo .. Imagination dans le regard pour illuminer le quotidien ..

Poursuivons .. c'est passionnant !

Écrit par : Honorine | 08/02/2007

j'aime beaucoup "la délégation de pouvoirs à partir du divin"il fallait y penser mais c'est vraiment ça en fait, celui qui a délégation de pouvoirs a le pouvoir temporairement tant qu'on ne lui a pas retiré... très interessant il y a de la méditation dans l'air.
quant à jesus christ, si on admet que chaque homme a la divinité en lui, nous sommes tous des jésus('homme) en devenir de Christ(dieu).
en ce moment je travaille pas mal sur cette idée interessant non que tu en parles aussi.
et je dois dire que je suis dans une période où je tends à "dialoguer" avec Christ.
Et pour réaliser tout ça et avancer il faut l'ingrédient indispensable pour toute alchimie
l'AMOUR jésus avait cet amour en lui elle n'était que parcelle lumineuse et a éclaté en lumiere éblouissante quand il est devenu Christ.
Il y a du "boulot"
merci Ariaga je me régale
affectueusement
affectueusement

Écrit par : mariedumonde | 09/02/2007

Merci,@ mariedumonde, pour ton commentaire. C'est un plaisir d'écrire pour recevoir en échange d'aussi beaux textes. Affectueusement.
Et aussi à toi @honorine, tu es une perle.

Écrit par : ariaga | 09/02/2007

C'est un vrai plaisir pour moi que de m'arrêter sur ce billet pour goûter la sustantifique moëlle de l'élixir résultant des talents alchimistes de ma "magicienne blanche" bien aimée. Bizz.

Écrit par : lancelot | 10/02/2007

Sieur Lancelot, vous êtes vraiment gracieux...

Écrit par : ariaga | 10/02/2007