UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Alchimie : liste des notes déjà publiées ( I ) | Page d'accueil | Les Philosophes hermétiques sont-ils fous ? »

24/02/2007

Naissance, mort, vie.

La mort est psychiquement aussi importante que la naissance et constitue comme celle-ci une partie importante de la vie.

          C. G. JUNG

Commentaire sur le Mystère de la Fleur d'Or

Albin Michel, p. 64
 

Commentaires

Aimer c'est mourir... pour que l'Amour ne cesse de chanter et se renouveler sur la page vierge de notre coeur...

Oui, pour moi, la vie est intimement liée à un "mourir" pour préserver la légèreté de l'être...

Amitiés au plus profond, chère Ariaga.

Écrit par : mouniprema | 24/02/2007

A mon sens, la vie est indivise. De quelle vie parle Jung ?

amicalement,

Écrit par : Phène | 24/02/2007

@Mouniprema, toujours aussi "profonde" dans une si belle formulation.
@Phène, pour Jung , tout est cheminement vers la Totalité, cet indivis dont vous parlez ; mais pour notre vie consciente, qui est différenciation, c'est un but et non un acquis.

Écrit par : ariaga | 25/02/2007

D'accord, Ariaga. Alors il en s'agit là que de l'existence...

chaleureusement,

Écrit par : Phène | 25/02/2007