UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le blog est un vampire psychique | Page d'accueil | Soufisme : de la nécessité du plaisir »

08/03/2007

Henri MICHAUX : poésie curative

Henri Michaux me semble apporter la touche finale (jusqu'à la prochaine fois) à un mouvement de révolte qui est en train de s'apaiser. Vous allez devoir, je le crains, à nouveau me supporter assez régulièrement. Le poème s'intitule : "Toujours son "moi"." On le trouve ,dans son intégralité, à la page 112 du tome I de la Pléiade.

 ............

je m'affaire dans mes branchages

je me tue dans ma rage

je m'éparpille à chaque pas

je me jette dans mes pieds

je m'engloutis dans ma salive

je me damne dans mon jugement

je me pleure

je me dis : c'est bien fait !

je me hurle au secours

je me refuse l'absolution

je reprends mes supplications

je me refuse toute révision

c'est mérité

et puis au diable, au diable

et grande fuite et crevaison dans le bénitier

.........

Je fais pour mes écorchures la réclame qu'il faut

mais ce n'est tout de même pas si béant que ça. 

Commentaires

Je connais peu la poésie de Michaux. Merci Ariaga pour cet extrait très explicite !...
(j'aime beaucoup : "Je fais pour mes écorchures la réclame qu'il faut")

Écrit par : Arianil | 09/03/2007

On voit bien là que c'est le "je" qu'on doit soigner, à défaut de pouvoir le guérir...

amitiés,

Écrit par : Phène | 09/03/2007

Ah! Michaux, je m'y suis baigné au cours de l'année passée. Inclassable, foisonnant, riche

Écrit par : Gabriel | 09/03/2007

Connaissais pas. Intéressant.
Je ne sais pourquoi, mais en lisant la dernière phrase j'ai l'impression qu'Henri Michaud parle de moi et se paie ma tête...
Bises (votre complice égocentrico-parano-schizo-névropatho-...-...,etc,etc)

Écrit par : profdisaster | 09/03/2007

Oui un bon gars ce Henri Michaux, toujours original et surprenant. J'aime bien la chute qui relativise tout l'ensemble !

Écrit par : Marc Blot | 10/03/2007

@Cher Désastre, les chants des névrosés, sont le chants les plus beaux (plagiat!)et puis "mes petits sont beaux, dit la maman crapaud". Bises d'Ariaga-crapaud.

@Gabriel, j'étais sure que vous connaissiez bien Michaux.

@Phène, pas facile de soigner le Je sans qu'il devienne envahissant, voyez le désastreux état de notre pauvre Désastre....

@Arianil, le meilleur baume pour mes écorchures est de te lire.

@Marc Blot, merci de votre présence sur mon blog, le votre est tout à fait intéressant et solide.

Écrit par : ariaga | 10/03/2007

bonjour,
je viens juste de voir ton commentaire sur mon blog , en effet il y en a que je rate , j'ai pourtant coché la case me "prévenir par mail", mais ça ne marche pas, alors parfois je découvre un peu tard, d'accord pour un échange, ton blog me plait , ça fait plusieur fois que je viens, j'y trouve une paix et une réflexion.....
et Henri Michaux , évidemment je ne peux pas passer à côté, son ailleurs immédiat m'a toujours troublée. Première lecture quand j'avais 20 ans avec "Plume" et "Lointain intérieur", re- lecture, toujours fascinant, comme une giboulée, j'aime....
à bientôt Ariaga et merci pour ce blog à touches de pensées, bonheur médité , récit des racines....
bye.

Écrit par : azazel | 10/03/2007

oh! la semaine passée, nous avions Michaux à l'écran chez nous!
j'aime

Écrit par : objectif-plume | 12/03/2007