UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Repos : silence et méditation | Page d'accueil | Henri MICHAUX : poésie curative »

06/03/2007

Le blog est un vampire psychique

Le BLOG, notre blog, a tout le temps faim du sang de notre esprit. Il est source d'une sorte d'accoutumance, d'"assuétude" qui fait que, pour celui qui n'en fait pas un simple amusement, il commence, de manière insidieuse, à s'emparer de notre vie. Blog, de quoi vais-je te nourrir demain. Cela trotte dans la tête pendant la nuit. De belles idées viennent qui s'évanouissent le matin. Alors on cherche laborieusement dans des notes, de vieux textes. Les rêves disparaissent au profit de rêvasseries dans un demi sommeil. 

Le blog nous donne des satisfactions pour mieux les reprendre. Par exemple, des "amis" qui disparaissent sans un mot d'adieu; on clique sur leur blog et il n'y a plus rien. Parfois on croit apercevoir leur ombre ailleurs, mais comment savoir si ce n'est pas une illusion. 

Quand on est, comme moi, une laborieuse capricorne (heureusement allégée par un ascendant gémeaux) on se sent vite des "devoirs" envers son blog.  A un tel point que l'on devient désagréable avec son entourage s'il vous dérange quand vous vous occupez de lui. En plus, oh honte ! cette pauvre Ariaga qui a toujours été un être libre et si peu conventionnel tombe dans le travers (accentué par le fait que 80/100 des visiteurs sont de mystérieux inconnus venus de google et autre) d'être fière de la fréquentation et de se demander, est-ce que ça va leur plaire, est-ce qu'ils vont comprendre? Autant se prostituer ! Du coup l'angoisse s'installe.  Juste punition des muses, la veine poétique s'épuise etc. etc. 

Alors, aujourd'hui, après avoir fait une cure de désintoxication sur mon banc, dans un sursaut de survie, avant que tout mon sang ne soit bu par le blog JE BRANDIS L'ETENDARD DE LA REVOLTE et j'édicte de nouvelles règles. 

-Je veux que mon blog me procure du PLAISIR et pas des soucis. C'était son but premier.

-Il peut crier famine, si je n'en ai pas envie, je ne lui donnerai rien à manger. Si, au contraire, j'ai envie de le gaver, d'écrire des notes longues, je m'en ficherai qu'elles disparaissent à toute allure dans les souterrains du blog. Si il est gentil j'irai, peut-être, leur donner un permis de visite avec des liens, de temps en temps. 

-Que ceux qui ne lisent pas mon "à propos"et jugent le blog uniquement sur la page d'accueil, aillent jouer ailleurs, il y en a des millions d'autres. Et puis, note positive, j'ai quand même sur ce blog rencontré quelques vrais amis, beaucoup plus intéressants que ceux de la vie courante probablement grâce à leur virtualité, (ils comprendront). 

-J'ai le droit de me contredire, de ne pas vérifier précisément mes sources, de faire des fautes d'orthographe, de ne pas répondre à tous les commentaires, bref, plus de devoirs, rien que du plaisir !

         Non mais alors ! Ce n'est pas une s........ de Blog qui va me faire la loi. D'autres ont essayé et ils ont échoué. Ariaga est coriace et il lui reste du sang malgré les ponctions répétées du vampire. 

   Je vous embrasse tous et si vous êtes dans mon cas révoltez vous !

           Ariaga
 

Commentaires

tout à fait d'accord avec ce point de vue, dans sa globalité !
Voilà qui est dit !

Écrit par : uhsn | 06/03/2007

bravoa Ariaga
voila qui est dit...

je sais pourquoi MAINTENANT je ne veux pas dans l'immédiat avoir un blog
je passe déja beaucoup de temps sur mon micro à aller "pomper" sur mes âmes soeurs
sans rancune et prends le temps de vivre à coté
marie

Écrit par : mariedumonde | 06/03/2007

Hihi...
Je suis d'accord avec vous, mais n'en dites rien à mon blog... il est tyrannique.

C'est drole, j'envisage une note qui traite elle-aussi du blog, mais je ne compte pas traiter exactement du même problème.
Bises, ma chère Ariaga. (votre photo du banc m'évoque un endroit que je connais bien à Paris).

Écrit par : profdisaster | 06/03/2007

Tu as dit ce que je pense quelquefois. Mon blog à certains moments (rares tout de même) me pèse un peu. Je me force quelquefois. Personne ne voit ma peine qui est, je l'avoue, brève. Mais il est bon de le dire aux lecteurs qui pourraient penser que c'est un plaisir et rien que du plaisir.
Tu as été franche et je te remercie.
Bonne nuit.

Écrit par : elisabeth | 06/03/2007

Bon, je ne suis pas allé lire l'à propos mais je conçois bien qu'Internet soit une drogue comme les autres!
Les règles énoncées ici me paraissent saines !
Quand j'ai crée un blog, j'ai tout de suite cherché des contributeurs, ainsi il grossit (presque) tout seul
et moi justement, je m'y sens moins seul.
Marc

Écrit par : Marc Blot | 06/03/2007

Il y en a un qui n'avait peut-être pas de blog mais qui est mort il y a deux jours après avoir écrit 100 livres en 50 ans. Qu'est-ce qu'il a du se faire chier pour en arriver là !

Écrit par : A. | 07/03/2007

Désolé Ariaga, mais je crois qu'il est déjà trop tard...

Écrit par : Ray | 07/03/2007

J'avais aussi écrit un billet concernant cet aspect du caractère accro des blogs (que j'ai mis en lien sous mon pseudo ici).

Comme pour Marc Blot, mon blog a vu son lectorat augmenter de jour en jour sans que je fasse quoique ce soit. Je me laisse aller en fonction de mon humeur. Des jours se passent sans qu'un billet soit publié. Des billets paraissent sous le coup de mon inspiration. Ainsi va la vie. On se laisse aller au gré du courant.

Laisse toi donc aller, mais surout laisse toi vivre c'est le plus important. Bises.

Écrit par : lancelot | 07/03/2007

Ariaga, vous, virtuel hédoniste ? Je n'en crois rien !
Vous ne tiendrez pas longtemps ! ;-)

Écrit par : saint-rich | 07/03/2007

espace de liberté dont on se laisse si facilement déposséder par le bloguestement correct !
reprends ta liberté .. et une gousse d'ail pour le vampire !

Écrit par : cile | 07/03/2007

Je reste cool mais j'essaie de ne pas me contredire, de vérifier mes sources et de ne pas faire (trop) de fautes d'orthographe. Tant pis si c'est ringard.

Écrit par : Marc | 07/03/2007

Je rencontre les même difficultés avec mon blog.
J'ai plaisir à y écrire tant que je ne me sens pas d'obligation de le faire... j'aime jouer avec les mots mais n'aime pas devenir leur esclave... Et quand je les sens prendre un ascendant sur moi, j'étouffe et ressens le besoin de m'éloigner de cet espace...
D'où certainement, cette impression de blogueuse capricieuse que je dois laisser aux gens qui me lisent...

J'ai arrêté le dernier car il n'était plus un lieu de partage avec des blogueurs que j'aimais lire... mais devenait un hall de gare d'inconnus qui lisaient, parcouraient, soulevaient... une impression de voyeurs déplaisante...

REcommencer plus loin avec les personnes qu'on apprécie permet de se sentir plus légère...
Le chemin des mots se retrouve alors plus facilement.

Écrit par : Anna | 07/03/2007

Fichtre ! Moi qui viens de commencer, je vais prendre garde ! Mais les symptomes que vous décrivez ne sont-ils pas ceux des créateurs, en général ? (peur de la panne d'inspiration, interrogations : "est-ce que ça va leur plaire ? est-ce qu'ils vont comprendre ?").
Ca n'a rien de malsain en soi, car avez-vous jamais eu l'impression de ne plus être vous-même ? Je ne le pense pas ...
Bien à vous,
Ada

Écrit par : ada veen | 07/03/2007

bravo ariaga ! that's the spirit !
je pense en réalité que l'on est toujours sur le fil du rasoir , comme je disais à anna et la contradiction règne en maître(esse) les gens demandent l'originalité qui te caractérise et qui est tout sang ta colère ta passion et en même temps tu te sens aspiré par la spirale et il s'ensuit une lutte perpétuelle contre ce type de vertige qui est la marque des esprit libres et qui veulent le demeurer , claquer la porte pour continuer à être soi risquer de déplaire mais finalement maintenir ce qui fait que tu es toi , drole d"équation que les artistes connaissent bien , vive la vérité , d'ailleurs une alchimiste ne peut pas aller contre sauf à devenir une charlatan , n'est il pas ?
L

Écrit par : aloredelam | 07/03/2007

le commentaire de Anna m'interresse plus particulierement parmi les autres émis..
je suis une passante tres reguliere ,içi et ailleurs parmi vos liens.
je n'ai pas de blog,je commente peu,voire parfois carrement pas du tout.même dans les lieux où je passe chaque jour.je prends beaucoup, c'est vrai ,des pistes ,des reflexions ,des ouvertures,que je poursuis ensuite, de mon coté.
je ne viens pas avec une envie de voyeurisme,et n'ai pas l'impression le plus souvent d'etre cela, sinon,je ne reviens pas,dans ces endroits là.
dire j'ai aimé ou j'ai été interressée,ne me semble pas apporter grd chose à tous.
en fait je fonctionne,ptetre bien comme avec les livres ,je fouille ,je feuillette je ressens entre les lignes,,je me pose eblouie,ou interpellée autrement, il y a des ecritures qui m'emballent ,des sujets qui me rejoignent,des mots qui me bléssent,des personnalités qui me sont etrangeres, des endroits que je ferme de suite ,d'autres où le temps est infini, mais je ne pensais pas etre intrusive par mes passages, ni etre ressentie ainsi,sinon,qu'en est il de ce syst qui rayonne?
vous tous, alors, dites attendez vous quelque chose,de nos passages,de la lecture de vos ecrits ?
est ce le syst qui vampirise,l'exigeance d'honneteté dans votre façon de tenir ce lieu,d'y ETRE , nous lecteurs sommes nous ceusssse là même ,qui vous dépossedons de votre moelle....,sans retours?
bon pour le coup là, j'ai ete un peu longuette.
merci ,en tout cas pour ce que vous donnez!

Écrit par : m. | 08/03/2007

Bonjour.

Merci pour ton passage chez moi. Je suis Pèlerin et sur mon chemin il m'arrive de laisser des traces.
Je ne crois pas qu'il y aie une autre Sou sur la Toile...
Tendres pensées.

Je repasserai.

Écrit par : Sou | 08/03/2007

Je remercie tout monde pour ces commentaires de qualité qui mettent dans le "vase" alchimique posé sur le feu de l'athanor de mon blog une précieuse matière à transmuter. Et puis je découvre de l'inconnu(ue) ce qui fait ma joie. Les nigredo, stades de passages par le noir, finissent toujours par déboucher sur la lumière. Quelques réflexions en vrac...

D'abord, merci à ces inconnus, qui me connaissent et qui me disent des choses si importantes et si touchantes et aussi si bien pensées. Ils font honneur à ce blog.

@SainRich, vous m'énervez, car je crois que vous avez raison.

Cile, j'ai déjà plein de gousses d'ail dans ma cuisine, mais c'est parfois insuffisant.

@Anna, marie du monde, Aloredelam(qui m'appelle alchimiste)Lancelot, mon cher Désastre, vous êtes de vrais amis.

Ray, je m'inquiète, seriez vous irrémédiablement contaminé?

ada veen, ne vous laissez pas impressionner par mes divagations c'est aussi valable pour
@marc car je crains que Saint-Rich ait raison : je connais mes sources à la ligne près et même si je n'ai pas de dons naturels l'orthographe est pour moi un gros souci ! Mais on peut toujours rêver ?

Écrit par : ariaga | 08/03/2007

J'ai adoré ta "méditation" sur le blog.
Le blog, je le vis comme un journal de bord que la vie écrit chaque jour au plus profond de mon coeur.
Rester à l'écoute et se laisser porter sur les ailes de l'instant par les vagues de l'inspiration spontanée et simplement partager pour la joie de se "connecter" de l'intérieur,par-delà l'espace et le temps, à d'autres coeurs...
Merci à toi pour ce partage, chère Ariaga.

Écrit par : mouniprema | 08/03/2007

Qu’allez-vous là vous plaindre ? J’ai toute une famille de blogs à nourrir…moi…et bien sûr…je ne conçois pas de les laisser mourir tant qu’il y aura encore quelqu’un à les lire…à les lire vraiment…Mais j’ai cette chance d’avoir aujourd’hui un blog personnel à moi…mais il n’empêche, je n’oublie pas ceux qui m’ont aidée… ;)

Vampirement vous Ariaga…

(sans orthographie aucune)

Écrit par : Aslé | 08/03/2007

A la lecture de cette note et de ses commentaires, je vois que nous partageons les mêmes symptômes et états d'âme associés. Même sensation de vampirisme (c'est vrai, comme le dit ada veen, que toute création peut provoquer une fatigue analogue) nourri en partie par l'exigence que l'on se fixe, exigence renforcée par les échanges, la présence des visiteurs.

Trouver l'acte juste, suivre l'intuition du jour et s'embarquer dans chaque note comme dans une aventure. Sans paresse (qui fait abandonner) ni routine (qui oblige abusivement). Et pour les commentaires : surtout ne pas se forcer !...

Plus généralement, je reste très méfiant à l'égard d'internet (bien qu'utilisateur fréquent). La communication digitalisée n'est-elle pas un simulacre démoniaque ?...

Écrit par : Arianil | 09/03/2007

C'est vraiment drole ce post ! Mais si c'etait aussi vrai que pour le reste, pas que pour les blogs ?

Écrit par : yubai | 09/03/2007

@Aslé, moi j'ai un enfant unique, mais je l'ai trop gavé dès sa naissance et c'est devenu un goinfre qu'il fallait mettre un peu au régime.

Arianil, je crois que le démon et ses manifestations sont nécessaires. Mon côté gnostique...le tout est de bien le repérer, comme tu sais le faire. Je ne crois pas à la lumière sans ombre !

@yubai, vos visites me font toujours plaisir, et j'aime beaucoup aller sur votre blog. Il est excellent pour éviter de rester dans son coin à se regarder le nombril. Merci de vos compliments sur une photo. Venant de vous , j'y suis très sensible. Amitiés.

@mouniprema, je suis d'accord avec toi sur le fait que des connexions s'établissent. Tu le vois d'une manière plus mystique que moi, qui pense qu'une sorte d'inconscient collectif des blogs est en train de se former, mais le résultat est le même. Merci de ton beau commentaire.

Écrit par : ariaga | 10/03/2007

bonjour, sur ton blog par hasard !
je n'ai pas lu l'avant propos, je n'ai pas lu non plus tous les commentaires ci-dessus, mais je trouve cette notre rafraîchissante, elle me laisse entrevoir que je n'en suis pas à ce point vis-à-vis de mon blog mais que ça pourrait venir sans même que je m'en rende compte... et puis ça me permet une belle réflexion
merci beaucoup

Écrit par : gaiia | 10/03/2007

bon et bien j'ai lu ton a propos ! alors merci encore ! je reviendrai avec le plus grand plaisir

Écrit par : gaiia | 10/03/2007

Je découvre ce blog au hasard de la toile ...
Je souris, victime aussi de ce vampirisme parfois ...
Comme toi, j' ai décidé de m' alléger des " devoir" alors, je poste comme je crée, parfois peu, parfois plus, dans diverses directions ...
Mon blog, il est mon carnet de bord ...
Merci pour cette bouffée d' air ...

Écrit par : Kaïkan | 10/03/2007

@ gaiia, merci de ta visite et de ton commentaire. Moi aussi je suis allée te rendre visite et je compte bien y retourner. Et bien sur que tu es digne d'être appréciée.

@ Kaïkan, toi aussi je suis allée te voir. Dis donc c'est du costaud ! Ce que j'aime avec les commentaires c'est que , en cliquant sur les noms je découvre plein de blogs intéressants que je n'ai pas le temps de chercher au hasard. Amitiés.

Écrit par : ariaga | 11/03/2007

Tu as parfaitement décrit ce que je ressens parfois, c'est-à-dire ce sentiment de laisser le blog m'envahir et devenir une obligation... et pourtant, j'aime écrire, beaucoup !
Que l'être humain est ambigu et complexe !
Bises... et je vois que tu as quand même posté d'autres articles après celui-ci : c'est bon signe de redémarrer après un coup de gueule !

Écrit par : Elena | 13/03/2007

Merci Elena, ta visite m'a fait grand plaisir. Bises.

Écrit par : ariaga | 14/03/2007

Bonjour ariaga
Je me joins à ces commentaries dans lesquels je reconnais “mes” symptômes. Mon NeD blog me fait le même coup. Est-ce un problème d’être accro à la partie de nous même qui désire exposer légitimement notre intérêt pour la Transformation? Le sentiment du voyeurisme des « anonymes silencieux » lui aussi est légitime, même s’il est désagréable ; n’accompagne-t-il pas toute manifestation ? Le plaisir est quand même dans le partage et, pourquoi pas, dans l’offrande. Je crois que ces vampires (votre blog et les autres) sont des véhicules, des montures et surtout des espaces de nourritures subtiles. Merci pour vos petits plats précieux, je me régale. Djaipi.

Écrit par : djaipi | 21/03/2007

.
Observons nous
alchimisons....
Decouvrons-nous
sourions.....
et ri petit -patapon
c'est un formidable moyen de transcendance par l'observation de Soi.....
Devenir CONSCIENT des "energies " "vampires " "demons" peut importe le nom qui nous traversent et oeuvrent dans notre Temple nous balladant comme des marionnettes......
l'alchimie mental est un art qui devient un jeu.......
A bientot........

Écrit par : exos | 28/03/2007

@exos j'ai été intéressée par votre commentaire et j'ai enfourché la grosse souris pour aller voir votre blog. Hélas, après plusieurs tentatives, j'ai le regret de vous dire que tout se bloque au niveau de la première page et que je ne peux absolument pas circuler sur votre blog. Avez vous une explication? (j'utilise firefox).

Écrit par : ariaga | 28/03/2007

Oh yeah !

Des fois je culpabilise de ne pas publier plus de billets que je garde en brouillon aussi.

Je crois tellement à la synchronicité et à la spontanéité que je ne me soucis plus de la même façon de mettre à jour le contenu. L'essentiel est que l'information qu'on y trouve soit pertinente.

B.
Blog Carl Jung
http://blog-carl-jung.blogspot.com

Écrit par : B. | 24/05/2007

Belle analyse ! ;-)

Écrit par : Almaterra | 25/09/2007

N'est-ce pas le summum de l'hédonisme de créer un post sur son blog qui parle de son blog ?

En tout cas, bravo pour votre humour et votre talent. J'en redemande...

Écrit par : Angelina | 26/09/2007

@ Almaterra, ton blog est un monde, plein de strates. On pourrait y passer des heures et je songe à m'y établir pour les vacances...

@ Angelina, moi aussi j'aime ton humour. Une visite sur ton blog m'en a donné une idée. A bientôt j'espère.

Écrit par : ariaga | 26/09/2007

Avec grand plaisir ! Je garde un lit pour toi ! ;-)

Écrit par : Almaterra | 27/09/2007