UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Soufisme : de la nécessité du plaisir | Page d'accueil | Quaternité, nature et fonctions du conscient chez C.G.JUNG »

12/03/2007

Tarot : pourquoi Le Jugement ?

   Tard le soir, une interrogation s'est doucement insinuée. Profdisaster, Arianil et d'autres, semblent être en harmonie avec une arcane du Tarot. Et moi ? Je dois vous faire une confidence, ma connaissance du Tarot est très limitée. Après avoir, comme je l'ai déjà raconté, rencontré l'ouvrage "anonyme" de Valentin Tomberg : Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot, j'ai pensé qu'une longue digestion s'imposait et j'en suis restée là. Mais je regarde souvent avec affection, sans y toucher, les deux Tarots que je possède, un ancien Tarot de Marseille et un très beau Tarot rond (The Motherpeace Round Tarot Deck, by Karen Vogel and Vicki Noble). J'avoue que j'aime beaucoup les Arts divinatoires, qui me semblent être un accès privilégié aux richesses de l'inconscient, mais j'ai choisi de pratiquer la Géomancie (un peu aussi les Runes, mais avec précaution...), plus proche de mon ressenti. 

   L'heure était venue de savoir quelle arcane m'était destinée . Comment ?  Dans ce genre de recherche je procède "à l'instinct". Je suis allée dans mon lieu habituel de méditation et j'ai décidé, après méditation, de m'en remettre au hasard. J'ai donc "tiré", avec le Tarot de Marseille, une Lame parmi les 22. Je ne sais à quoi je m'attendais, mais mon premier sentiment a été la déception. Cette Lame XX, Le Jugement, ne faisait rien vibrer en moi. En plus, je la trouvais très laide. Je suppose que je me "voyais" en Impératrice, ou pourquoi pas en Amoureux(euse). J'ai été voir l'illustration du tarot rond : une croix ansée et des rayons de couleur se diffusant sur le monde à partir du coeur de la croix. Mieux. Restait Valentin Tomberg, une bonne trentaines de pages, commençant par la résurrection des morts au son de la trompette de l'Ange de la Résurrection. Moi j'étais déjà morte de fatigue à cette heure tardive. Alors je m'en suis à nouveau remise au hasard (auquel je ne cois pas vraiment) et j'ai, dans le chapitre, ouvert une page. C'est à ce moment là que ça a fait tilt ! 

   C'était la page 665 et il s'agissait de la MEMOIRE. Cette mémoire que l'on peut qualifier de divine, et que la littérature occultiste appelle la chronique d'Akasha, est une manifestation de la Totalité. La chronique d'Akasha est, je cite, " à l'histoire qui est en train de se dérouler comme la mémoire du moi conscient en train d'agir est à la mémoire totale de l'inconscient psychique. La "Chronique d'Akasha" est l'analogie macrocosmique de la mémoire totale inconsciente (ou plutôt extra-consciente ) microcosmique." Suivent des pages passionnantes , qui demanderaient une note à elles toutes seules, mais d'autre s'en chargeront peut-être, sur les niveaux de cette mémoire.

   Le sommeil s'était enfui et une profonde paix m'avait enveloppée. Ce que je fais sur ce blog a un sens et peut être re-présenté par une Arcane du Tarot qui m'a été donnée par ce Hasard qui n'est pas du hasard. Mon travail d'alchimie Spirituelle (avec pour outillage certains concepts de Jung, et la symbolique alchimique), travail auquel s'associent des lecteurs de bonne volonté, est un travail sur la mémoire. Un travail destiné à élargir la porte qui donne sur l'inconscient personnel et l'inconscient collectif. Il devrait, avec la grâce de Dieu, comme le disaient les alchimistes du Moyen-Âge, augmenter notre degré de conscience de la Totalité. 

   Je crois que je vais dorénavant considérer les lames du Tarot avec un autre regard... 

       Ariaga
 

Commentaires

Là, je dois dire que je suis soufflée !!

J'ai pour ma part "Le Tarot des Imagiers du Moyen-âge" d'Oswald Wirth, ouvrage d'une grande richesse que je te recommande vivement car il ne manquera pas de te plaire, m'est avis :)
Avant ce commentaire, je suis allée le consulter pour jeter un oeil sur ton arcane, voici les premières lignes :

"Si resplendissante au soit la lumière solaire, elle s'arrête à la superficie des choses, sans parvenir à nous en révéler l'essence intime qui ne tombe pas sous le sens.
Or les oeuvres de pure beauté, qu'elles soient produites par la nature ou par l'Art, traduisent en leur forme extérieure un ésotérisme, ou esprit intérieur caché, qu'il appartient à l'intelligence de discerner.
Le Jugement intervient à cet effet pour distinguer le spirituel du matériel, le fond signifié de la forme expressive, le verbe vivant de la lettre morte.
Tout est symbole, car tout procède d'une idée génératrice qui se rattache à des conceptions transcendantes."

Dans les "interprétations divinatoires", on y lit aussi :

"Pénétration spirituelle, compréhension, assimilation de la pensée intérieure, ésotérisme, spiritualisation de la matière. Sublimation alchimique."

Hum-hum, pour le moins troublant...

Écrit par : ada veen | 12/03/2007

La lecture de ton post m'interpelle sur une similitude qui n'a rien à voir avec ton billet, question de vagabondage de mon esprit, mais que je partagerai volontiers avec toi et tes amis bloggeurs le contenu.

Nous sommes tous notre propre maître intérieur. Les "médias" (tarots, cartes, yin king etc etc ...) ne sont que des canaux. Il y en a qui se dispensent de canaux. Avec ou sans canaux, la concentration est indispensable pour faire "parler" les "médias".

Écrit par : lancelot | 12/03/2007

Aïe, et moi qui suis un rationaliste (j'allais mettre "incorrigible" rationaliste mais j'ai déjà utilisé cet adjectif hier). Je vais essayer de faire un effort et de considérer les choses sous cet angle : "Un travail destiné à élargir la porte qui donne sur l'inconscient personnel et l'inconscient collectif".
Mais quand je vois écrit : page 665, ça fait peur et puis au tarot je pensais qu'on allait que jusqu'au 21 et là vous tirez la lame 22 ! En plus ça fait fuir le sommeil... or je suis déjà insomniaque. Bon, ici j'en apprendrai peut-être plus: wait and see...

Écrit par : Marc | 12/03/2007

"Le jugement" est une lame décisive, bien en accord avec notre temps. Ariaga en phase avec le macrocosme ? Bien possible...
D'accord avec Lancelot : les "arts divinatoires" sont des "canaux", des béquilles, des miroirs, des révélateurs, qui peuvent être utiles si bien employés. C'est aussi une forme de fétichisme spirituel : par l'objet, se souvenir d'autre chose.

Écrit par : Arianil | 12/03/2007

Troublant tout cela.
Ariaga, comme c'est bien écrit, comme c'est fluide et élégant. Et le ton m'a fait penser (bizarrement peut-être) aux débuts des Méditations de Descartes (pas si "cartésien" que ça, le René). Drôle non ?
Quand vous parlez de votre approche "prudente" des runes, que voulez-vous signifier ?
Enfin, pour information, en m'en remettant au hasard, la première lame de tarot que j'ai tirée était "la Justice".Une lame en parfaite adéquation avec mon signe astrologique. C'est aussi celle qui me "parlait" le plus à cette époque. Aujourd'hui ce n'est plus le cas.(comme vous le savez). Bises.

Écrit par : profdisaster | 12/03/2007

c'est une carte tj'étais dans le silence depuis quelque temps mais le tarot...je ne peux pas m'empécher de réagir
il y a bien 22 arcanes, 21 sont numérotées et le mat n'a pas de numéro le compte est bon, le mat c'est l'éternel chercheur qui évolue à travers les autres lames,mon chouchou c'est alexandro jodorowsky dans son interprétation de tarot de marseille "restauré" sur lequel il a travaillé toute sa vie son ouvrage "la voie du Tarot" est impressionnante et un très bon outil de travail sans trop de prise de tête
voici en autre un tout petit extrait du jugement
je suis obligé de faire très court "nouvelle conscience, désir irrésistible, de même que le "diable "arcane XV est un ange déchu, on peut imaginer que l'ange du "jugement"est un diable sublime ayant parcouru le chemin depuis les profondeurs du désir jusqu'à, la lumière de la conscience" c'est une carte passionnante à travailler et puis derriere il y a le monde
affectueusement ariaga et vous tous
le mat qui cherche tout le temps encore et encore

Écrit par : le mat | 13/03/2007

excusez moi j'ai eu un bug et mon texte ayant disparu j'ai du le retaper je ne comprends pas le probleme
ne m'en veuillez pas d'avoir perturbé ainsi le bon déroulement de ce blog
près de vous tous

Écrit par : le mat | 13/03/2007

merci de ta visite .. pas très dispo non plus.. gros travail de photo .. à bientôt.

Écrit par : Cile | 13/03/2007

Merci à tous pour ce que vous ajoutez à ma méditation-divination sur "mon" arcane du Tarot.
@ada veen, oui c'est troublant...et ça me parle bien.

@profdisaster, les runes sont très anciennes, liées aux forces de la nature avec lesquelles il faut bien composer...elles demandent une connaissance approfondie.

@le mat , je suis sensible à votre visite et je vais tenir compte de vos observations, en particulier au sujet de Jodorowski.

@Lancelot, tout a fait d'accord, les "médias" ne sont que des supports, et on peut s'en passer (c'est pourquoi, je tire au hasard). la méditation avec question est aussi très utile. Mais c'est agréable, par exemple comme le le fais pour la géomancie, de lancer des pierres pour le comptage ou de tracer dans le sable.

@Arianil, oui, manipuler des baguettes ou lancer des picèes; ou toucher des cartes, active les émergences de l'inconscient et la représentation symbolique.

@Marc, aujourd'hui, vous serez puni au fond de la classe. Il faut bien lire. J'ai écrit que j'ai tiré la lame XX. Pour le reste le mat a répondu. Si j'ai précisé la page c'est pour ceux qui aimeraient faire la réduction théosophique du nombre 665 =8. je pense à Arianil qui aime bien les nombres. Je vous souhaite un bon sommeil.

@Cile, gros bisous.

Écrit par : ariaga | 13/03/2007

Le 8 est un infini vertical, l'infini fait homme ; chiffre de pouvoir par excellence, ici pouvoir de la mémoire ?...

Écrit par : Arianil | 13/03/2007

bonjour
voilà que mon vagabondage à propos des méditations sur les 22 arcanes majeures du tarot m'amène à visiter votre page sur l'arcane du Jugement riche de sens et de sensibilité. Et comme l'envie d'en savoir (toujours) + me fais remonter jusqu'à votre page d'accueil, je trouve votre article intitulé 'la vie après la mort' accompagné de ses commentaires + ou - complaisants.
Quel choc ! quelle déception ! je me sens tout à coup en colère.
Je dois vous avouer que je n'ai pas eu votre chance d'aimer/être aimé longtemps d'une compagne/d'un compagnon bien que j'ai tout de même appris la saveur amère du déchirement et des attachements.

Du sentiment ou je suis plongé , j'aimerais vous dire bien des choses mais je serai sans doute trop maladroit, mal compris aussi. Alors je vous dis seulement ceci.
Pensez à effacer (aussitôt que possible) de votre fronticipe cet article qui n'honore ni votre compagnon bien-aimé ni votre sagesse et rappelez-vous ; du Jugement à la beauté du 'Monde' il n'y a qu'un pas.
Je vous embrasse.
Eric

Écrit par : eric | 03/05/2012