UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La voie étroite | Page d'accueil | C.G.Jung et la psychologie des profondeurs : liste des notes déjà publiées »

17/03/2007

Le secret d'amour

   Le livre le plus original, personnel, d'Etienne PERROT s'intitule Coran teint, sous titré le livre rouge, (Ed. La Fontaine de Pierre). C'est un ouvrage auquel s'appliquent de nombreux qualificatifs : alchimique, prophétique,  onirique, symbolique, poétique. L'auteur l'a divisé en vingt-cinq "sourates"destinées à emmener le lecteur, par un chemin proche du surréalisme, vers une transmutation poétique au sens originel du terme : celle des "artistes" alchimistes grecs qui se donnaient le nom de poïêtai, c'est à dire poètes. Le titre Coran, veut dire "prédication". La teinture est la teinture alchimique. Mais Perrot, adepte de "la langue des oiseaux" chère aux alchimistes, fait aussi dans ce titre allusion à l'évêque semi -légendaire Corentin ami du roi d'Ys, la cité engloutie de Cornouaille, ceci parce que Perrot était d'Audierne dans le Finistère. Je vous ai choisi, difficilement car il y en a tellement qui me plaisent, un extrait qui parle de l'Amour, un sujet  qui m'est cher, comme ceux qui me suivent ont du s'en rendre compte. 

        "Quel est le secret de Jung ? C'est le secret d'amour, pratiquement baptisé par lui "transfert", dont il a publié les images puissantes gravées par un alchimiste du XV° siècle et incluses dans Le Rosaire des Philosophes. Elles peignent les phases de l'union de l'homme et de la femme, des deux parties de l'être, les approches, le dépouillement des vêtements, l'entrée dans le bain de la transformation, l'union nuptiale, la mort qui s'ensuit, la naissance de l'androgyne et, pour finir, les symboles de l'accomplissement : la reine, le roi, la résurrection du Christ et le couronnement de Marie - la matière : mater-materia - par la Sainte Trinité. Ces noces transformantes sont le coeur du dialogue alchimique restauré par Jung, mais, mystérieuses et secrètes par essence, elles demeurent ignorées de la plupart au profit d'aspects plus voyants de l'oeuvre intérieure, et surtout plus descriptibles par la raison. Mais comment cette oeuvre pourra-t-elle aboutir sans l'agent qui, seul, opère la transformation : le feu secret des alchimistes, feu qui est l'amour éclairé, ou, ce qui revient au même, la conscience empreinte d'amour ? Les images intérieures défileront alors en une ronde sans fin, sans conduire l'être vers son centre, siège de l'amour qui l'attire, aimant des sages. "

Etienne PERROT, Coran teint, p. 52.  

Commentaires

C'est un peu thèmatique en ce moment Ariaga. Non ? ça me plaît bien en tout cas.
J'espère en tout cas que cette thèmatique témoigne chez vous d'une plénitude (ce que je pense) et non d'un manque. Bises.

Écrit par : profdisaster | 17/03/2007

L'Amour : l'aimant qui nous attire, nous aspire irrésistiblement dans le coeur pour que nous y noyions toutes nos fausses identités nées de la pensée qui nous empêchent de respirer au grand large du silence...

Avec toi, dans le Secret...

Écrit par : mouniprema | 18/03/2007

c'est Pan pan qui sort du bois , le printemps qu'à n'aille en bas canal

Écrit par : aloredelam | 18/03/2007

La Connaissance de l'Amour véritable, nous révèle le Secret...

amicalement, Ariaga,

Écrit par : Phène | 18/03/2007

@Cher désastre, ne vous inquiétez pas, je suis en harmonie avec moi même et l'amour, quelle que soit la forme qu'il prenne est l'essence de l'harmonie.

@ Mouniprema, c'est vrai que l'amour est un aimant, il nous conduit vers le centre, là où la différenciation devient unité.

@Phène j'ai envie d'attendre pour connaître le Secret, car je pense que sa véritable connaissance ne se situe pas ici et maintenant.

@aloredelam, merci pour le bienfaisant rire que m'a procuré ton commentaire. Tu ne pourrais pas me faire une contrepétrie un de ces jours, j'aime bien...

Écrit par : ariaga | 18/03/2007

Tout désir se tait en Sa présence,
je ne sais ce que je suis
quand je suis auprès de lui :
c'est comme si mon âme se versait
et coulait dans tous mes nerfs.
Oui, il a un temps pour l'Amour,
un temps pour Aimer,
pour vous dire Bonne Journée...

Amicalement - Marie

Écrit par : Marie | 19/03/2007

Je passerai bien des heures à le talire mais le temps me manque et je serai obilger de revenir pour savourer les profondeurs de ton blog

Écrit par : Pierre | 21/03/2007

@Marie et @Pierre je vous remercie de votre visite. Je suis allée voir vos blogs et j'y ai pris plaisir. A bientôt.

Écrit par : ariaga | 22/03/2007

Bonjour Ariaga,

C'est gentil à vous d'être passée voir mon blog et je ne manquerai pas de revenir voir le vôtre...

Merci et à bientôt, Marie la jeune fille de l'EAU

Écrit par : Marie la jeune fille de l'EAU | 22/03/2007