UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rêves de vacances au Laboratoire | Page d'accueil | La Grande Fortune »

02/07/2008

Agrandir l'espace

 

P6271080_5.jpg

     Au moment du départ pour les vacances imaginaires du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle, je me suis aperçue, en lisant vos commentaires, que l'espace prévu était insuffisant. Il y en a déjà, comme Guelum et Muse qui trouvent le véhicule exigu. En plus, un certain Laître Dubois m'a inspiré l'idée de faire du banc un lieu où pourraient venir ceux qui étaient mis au banc de la société et cela en fait du monde ! Je vous propose donc un banc où l'espace herbeux est plus vaste. Un peu roussie l'herbe ? C'est parce que, à la chaleur de votre amitié l'athanor commence à chauffer et que sa chaleur se répand. Et puis, nous pouvons occuper plusieurs bancs. Imaginez un train de bancs voguant vers le beau pays des rêves...

  Nous aurons tout l'espace nécessaire. Lung Ta pourra nous enseigner la méditation Zen, Mariedumonde nous dispenser des paroles de sagesse. Tout près du bord de l'eau, Patriarch continuera à voir passer, comme dans son enfance, des bateaux imaginaires qui l'emmeneront au bout du monde. J'espère qu'il retrouvera, au cours de notre voyage, son champ secret. Lechantdupain sera de garde de nuit près de son télescope. Le lendemain nous nous grouperons autour de lui et il nous racontera les étoiles...Beaucoup, silencieux, sont déjà venus, d'autres viendront. Il va me falloir consulter les augures et ce sera le grand départ.

          Ariaga.
 

 

Commentaires

Chers amis(ies) du banc, il faut reconnaître que notre chère Ariaga a beaucoup d'imaginations ,des rêves plein la tête, et une faculté certaine à nous faire partager son activité favorite : l'ALCHIMIE
transformer son banc en merveilleux "véhicule" "qui ne pollue pas", pour partir en vacances et nous y entrainer ,relève de la magie...
alors je propose l'égrégore du banc...
elles est pas belle la vie !
la définition de l'égrégore étant :" esprit de groupe ou force produite et influencée par les désirs et émotions, de plusieurs individus, émis dans un but commun".
Cette nuit j'étais sur le banc et je peux vous dire que nous étions déja nombreux nous regardions ensemble dans la même direction, le ciel était dégagé magnifique,les étoiles brillaient, et nous avons partagé dans un même élan la beauté, la paix et la plénitude de cet instant....
ouh la la ça commence fort ce matin, et dis moi Ariaga c'est plutôt rare que" j'ouvre" les commentaires, ça c'est la nuit étoilée
bises à tous
marie

Écrit par : mariedumonde | 02/07/2008

Asseyons-nous nombreux dans ce véhicule porté par les pensées positives de tous afin de partager comme le dit Mariedumonde la beauté, la paix, la plénitude...

Écrit par : tanette | 02/07/2008

j'arrive faire un brin de causette sur le banc à palabre , dès que je suis en vacances , environ ........... décembre , peut être ! il y fera froid ! non promis j'y viendrai faire un tour , je m'assiérai même sur l'herbe s'il y a trop de monde !

Écrit par : aloredelam | 02/07/2008

J'aime ce qui est dit (et laissé à entendre ici).
Nous ne prendrons jamais assez conscience des "Grands Voyages de l'immobile"
Un banc et, devant soi, la Mer. "La Messe est dite"
PS: une privation de réseau m'a tenu éloigné du web ces derniers jours.

Écrit par : michel gonnet | 02/07/2008

Voilà ta note qui fait écho à la mienne. Un banc accueillant où l'on peut rêver, quoi de plus ?

Écrit par : elisabeth | 02/07/2008

Peut m'importe en fait l'herbe ou le banc...l'essentiel est d'être bien, et là où règne l'amitié, le partage on ne peut qu'être bien.
En plus si tu me proposes comme horizon la mer je ne me lasserai pas tant elle se renouvelle à chaque instant.

Écrit par : muse | 02/07/2008

Bonjour,

Entièrement d'accord, l'essentiel n'étant pas l'endroit même si celui-ci est très beau mais bel et bien les personnes qui y sont, la rencontre avec l'autre est un de nos plus beaux actes d'être humain. Très touchant et quelle imagination. Louise.

Écrit par : Louise | 02/07/2008

"Peu importe le banc, ou l'herbe" ... merci Muse... et "l'essentiel n'étant pas l'endroit mais les personnes"... Merci Louise... ceci parce que j'ai crée une petite image numérique d'un banc... qui ne se trouve pas face à la mer... Ariaga, je t'envoie l'image... si tu regardes bien, je le transporte à l'aide du léger vent qui me porte vers toi... bientôt il va atterrir...
Bises.

Écrit par : Mutti | 02/07/2008

@ Mariedumonde, j'apprécie le style et la profondeur de pensée de ton commentaire et cette définition de l'égrégore. Je vais verser ce texte dans l'Athanor et je pense que certains jours je mettrai en note les "pépites" de vos commentaires. on pourrait appeler cela : les dits du banc" ou "paroles dites sur le banc"ou. "...".

Écrit par : ariaga | 02/07/2008

@ Mutti, ton image est magnifique, il y a même l'arbre de Kaïkan. Lis ma réponse précédente et je crois que ton banc illustrera très bien ces paroles glanées chez les passagers du banc.

Écrit par : ariaga | 02/07/2008

Cette nuit, les dieux étant en colère, j'ai regardé les feux de la Terre. Effrayé je me suis réfugié près de ton banc loin des fumées destructrices. Le feu est régénérateur mais je préfère la chaleur humaine. Bonne nuit Ariaga. Bises.

Écrit par : lechantdupain | 02/07/2008

Cette nuit, les dieux étant en colère, j'ai regardé les feux de la Terre. Effrayé je me suis réfugié près de ton banc loin des fumées destructrices. Le feu est régénérateur mais je préfère la chaleur humaine. Bonne nuit Ariaga. Bises.

Écrit par : lechantdupain | 02/07/2008

ah! le train de bancs... :-) bises

Écrit par : djaipi | 02/07/2008

La mer, la mer, toujours recommencée...
Bon voyage et grosses bises

Écrit par : Ray | 03/07/2008

Chère Ariaga,

Être avec toi, c'est contempler le monde, et même si la forme vivante a plus de beauté, le reflet de ton blog a de vives couleurs que nous aimons caresser...

Bien à toi et bonne journée à tous, Mary
© La Poétaniste

Écrit par : Mary the Poétaniste | 03/07/2008

@ Aloredelam, alias Lam, j'espère bien que tu viendras sur le banc à palabres. lannée dernière il y avait surtout des dames mais je crois que, cette année, ce seras plus mixte.

Écrit par : ariaga | 03/07/2008

@ Lechantdupain, Je sens que la muse te visite et que tes gardes nocturnes nous faudront de bien beaux chants. Que ferons nous pour apaiser la colère des dieux ?

Écrit par : ariaga | 03/07/2008

@ Michel Gonnet tu as raison, les grands voyages de l'immobile peuvent nous mener très loin et très haut. Et là, il n'y a pas de pannes d'internet.

Écrit par : ariaga | 03/07/2008

@ Elisabeth, toujours fidèle, @ Tanette dont un esprit malin du net m'avait privée, je suis heureuse de voir que vous faites partie du voyage.

Écrit par : ariaga | 03/07/2008

réflexion faite , cogito ergo sum je vais m'installer sur le ban de poisson que vous voyez au loin, oui ceux qui sont de toutes les couleurs , de temps en temps je m'envolerai vers votre banc et j'écouterai les pieds dans l'eau et les fesses sur l'herbe , je dirai quelques bon mots et replongerai d'un bon dans l'eau fraiche , car l'été est ardent , et moi de même , ce sera un bel été , lam

Écrit par : lam à l'eau | 03/07/2008

Je crois que je vais m'allonger sur ton banc, l'océan dans les oreilles, le ciel dans les yeux et le vent sur la peau...

Écrit par : Gabriel | 04/07/2008

…Ouf !!! Reste une petite place pour moi sur le banc…C’est bon de le retrouver même s’il n’est que virtuel, j’ai mes habitudes maintenant et je retrouve de vieilles connaissances…C’est l’été…

A bientôt à regarder Lam. nager sur les flots, au grand dam de l’inquisiteur poisson d’eau douce…sourire….

Bises ariaguistes…

Écrit par : Aslé | 04/07/2008

@ Lam, pour que tu sois les fesses sur l'herbe et les pieds dans l'eau il va faloir que tu t'installes tout au bord de la falaise avec une marée très très haute mais tout est possible. J'espère qu'une haute vague ne t'emportera pas...

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

@ Gabriel, cher poète, ta présence sur le banc était indispensable. Avec toi, les muses seront avec nous.

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

@ Ray, cette année les femmes sur la banc sont gâtées par tant de présence masculine de "premier choix". J'espère que tu viendras avec un peu de chaleur de Montpellier tout en laissant là bas la pollution et le détestable vent marin.

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

@ Muse et @Louise je pense que vous allez faire de belles rencontres. Je connais la sensibilité et le sens de l'amitié de Muse. Louise est une découverte mais j'ai visité son blog et je sens que c'est une belle personne.

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

@ Djaipi, contente de te voir monter dans le train de bancs. J'espère que tu seras accompagné de Ned et que tu te chargeras de la cartographie pendant nos voyages.

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

@ Princesse Aslé, ce n'est pas une petite place que tu vas avoir sur le banc. Nous t'attendions tous mais il est normal que tu fasses ta rentrée après d'autres car tu es LA PRINCESSE du banc. Je n'ai pas oublié que tu l'as gardé depuis l'été dernier sur ton blog situé sur tes terres en asléide.

Écrit par : ariaga | 04/07/2008

Trop tard pour moi alors ? pas grave, j'aime m'assoir par terre mais je préfère l'herbe verte, heureusement il y en a un peu :-))

Mes vacances imaginaires je vais les passer avec Rembrandt : Devoir de vacances mais comme il s'agit "de voir " mieux, je l'accueille avec joie.

Bonnes vacances à vous, voguez bien, pour moi je retourne dans mon atelier du silence.

Écrit par : L'Arpenteuse | 09/07/2008