UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Agrandir l'espace | Page d'accueil | Ville engloutie »

03/07/2008

La Grande Fortune

 

DSC03589.jpg

   Quand je veux "interroger" au sujet d'un projet je me contente souvent d'ouvrir, au hasard, une page du Yi King. Mais le départ pour le voyage imaginaire des compagnons du banc est une affaire qui ne concerne pas que moi. Elle concerne tous ceux qui fréquentent le laboratoire du Rêve et de l'Alchimie spirituelle. La Géomancie, ou divination par la terre, est proche du Yi King mais, quand je le pratique  dans la nature, je "ressens" mieux cet Art Sacré.

   J'ai attendu que la mer se retire, laissant le sable juste un peu humide pour que le bâton puisse laisser des marques. J'ai respiré longuement l'air salin, j'ai regardé le ciel, puis la terre, et j'ai posé ma question. Qu'en sera t-il de nos vacances rêvées ? J'ai tracé dans le sable, laissant ma main agir, quatre lignes de traits. Quatre lignes seulement car je pensais qu'un signe, une Mère comme on dit, suffisait pour donner la réponse. J'ai compté, pair, impair et tracé la figure. Je l'ai gardée précieusement dans ma mémoire et je vous l'ai représentée sur la photo grâce à des pierres car je voulais conserver une trace de cette merveilleuse chance. En effet, j'avais tiré la figure géomantique Fortuna MaJor, la Grande Fortune, le meilleur et le plus favorable des signes. Il n'est pas besoin de connaître l'Art Sacré de la Géomancie pour voir que cette figure s'ouvre comme une coupe prête à accueillir toute les beautés de la nature et de l'esprit. On peut aussi la voir comme un athanor destiné à se remplir d'un soleil d'or. Les pierres que j'ai disposées ont, elles aussi, un sens mais il faut bien que je garde mon jardin secret.

   La vue de cette figure m'a remplie d'une joie si grande qu'il m'a fallu toute la journée pour me décider à la partager. Une petite crise d'égoïsme. Je vais vous donner le sens symbolique de cette "Grande Fortune" dans les "maisons" en relation avec notre projet.

   Sur le plan de la créativité, elle représente la réalisation des désirs les plus profonds, l'épanouissement, et une grande fête de l'esprit et des sens. Pour le voyageur, elle signifie qu'il fera un grand et beau périple d'où il reviendra transformé. L'avenir du projet envisagé est une réussite, en particulier spirituelle, au delà de tout ce qui était espéré et, c'est cela qui m'a le plus touchée, il est dit que dans "la maison des amis" on rencontrera des amis véritables et que l'on bénéficiera de la forte protection d'un groupe et d'une famille.

  Quelle belle journée j'ai passé à finir mes valises en chantonnant (au désespoir de mon entourage) et en pensant que tracer des signes dans le sable c'est quand même mieux que de regarder l'horoscope dans un journal. Voyageurs du banc, les augures sont favorables, nous pouvons partir.  

          Ariaga
 

 

Commentaires

Serais tu romaine de souche !!! Sourires !! bises !

Écrit par : patriarch | 03/07/2008

Fascination des bétyles.

Écrit par : Henri-Pierre | 03/07/2008

"Arrivée de toujours, qui t'en iras partout"...

Écrit par : Ray | 04/07/2008

Je suis, c'est vrai, un peu silencieux ces temps-ci. Je travaille pour mon oncle. Mais bientôt de retour je serai... avec des photos de Tarzan qui se porte comme un charme, le bougre.

Amitiés.

Écrit par : MG | 04/07/2008

Chère amie,

Tes mots enivrent mon simple esprit, aussi je ne peux pas te laisser partir seule, je t'accompagne dans ce merveilleux voyage... Dois-je prendre quelque bagage avec moi ?

Bien à toi, et bonjour à tous les voyageurs, Mary
© La Poétaniste

Écrit par : Mary the Poétaniste | 04/07/2008

Moi aussi, parfois, j'attends que la mer se retire... Mais je peux toujours attendre...

Heureux de vous (re)lire.

Écrit par : Laurent M | 04/07/2008

Une coupe comme signe de grande fortune... belle cène et à ta santé Ariaga ! :) Bises dans la nuit

Écrit par : lechantdupain | 04/07/2008

Je connais le Yi-King mais pas la Géomancie...tu m'apprendras pendant ce voyage ?

Écrit par : tanette | 04/07/2008

quel merveilleux voyage que celui que tu viens de dérouler devant moi sur un petit bout de plage.. tu as eu bien raison de garder ta Joie pour toi toute une journée, non pas comme une crise d'égoïsme mais comme un petit bonheur qui croît, de la mm manière que le vin se bonifie au fil du temps..
merci Ariaga pour tes mots toujours si plein de poésie et de finesse ..

Écrit par : ambre | 05/07/2008

@ Patriarch, je ne suis pas romaine mais celte mail il y a eu des envahisseurs...

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Henri- Pierre, nous regarderons avec une crainte révérencieuse les "parques tisserandes" et garderons le souvenir des pierres sacrées. Bienvenue .

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Mary the Poétaniste, j'espère que le grand vent du large ne t'emportera pas loin du banc. Acrroches toi à la poésie....

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

Laurent M. Il ne faut pas attendre que la mer se retire, il faut la vider. Avec de la patience....

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Ray, arrivée après avoir perdu mon visage j'arriverai sur la Terre Mère et elle me reprendra dans son giron.

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ MG, j'aime quand des liens un peu distendus reviennent comme un élastique qui aurait perdu de sa vigueur et qui se transforme en un superbe boomerang.

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Lechantdupain, je vais vider la coupe avec délices en regardant les étoiles en ta compagnie.

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Tanette, je crois que nous aurons besoin de passer de nombreuses années ensemble pour que tu sois pénétrée par l'essence de la Géomancie mais, si tu veux, je peux te recommander quelques ouvrages sérieux.

Écrit par : ariaga | 05/07/2008

@ Ambre, moi aussi je te remercie car quand je vais chez toi, non seulement je souris beaucoup ,mais je prends des leçons de vie et de philosophie.

Écrit par : ariaga | 06/07/2008

Je suis partante pour ce voyage...

Écrit par : elisabeth | 07/07/2008