UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« EXPLOSION! | Page d'accueil | Déserts »

01/08/2008

Le pays de Mutti

Rêve de banc_2.jpg
                                        Création numérique de Muttifree
 
     Je me suis allongée sur le banc et je suis partie voyager dans le monde de Muttifree. C'est un univers de miroirs et de reflets où l'on trouve les sept merveilles : voir, entendre, toucher, goûter, sentir, rire, aimer. J'ai fait la traversée du miroir et j'ai pénétré dans l'image qu'elle m'avait envoyé comme clef de son monde imaginaire. J'ai vu, de mes yeux vu, des bateaux à lunettes, des chats en chaussettes du bleu jusqu'à la lune et un banc engrossé par une chaise mâle et bien d'autres choses incroyables. Je suis submergée, je plonge dans cette mer de l'imaginaire.
    Les habitants du banc, se sont emparés du blog. Je vais rester en silence et écouter leurs murmures de plus en plus insistants qui montent jusqu'à la tour de mes délires oniriques. Je vais devenir autre, je vais devenir les autres, et me laisser bercer de leurs mots. 
                Ariaga
 
        
 
 

Commentaires

Tu as l'air de t'y plaire !!!!!

Bises !

Écrit par : patriarch | 01/08/2008

Le niveau de l'eau monta jusqu'à dépasser le banc, mais celui-ci resta populaire auprès des êtres branchiés.

Je vous embrasse, secrète Ariaga.

Écrit par : r_i_d | 02/08/2008

Merci Ariaga… voyager dans le monde de Mutti, est-ce bien raisonnable ?
Qui oserait tenter d’admirer la totalité de ce qui est à voir, à entendre, à toucher, goûter et sentir du bout de ses sens informels, d’entrer dans ce rire tranquille qui est Joie de se ressentir Etre et d’Aimer inconditionnellement toutes les apparences. Qui oserait être libre de l’éloge aussi bien que du blâme, libre de ses peurs, de toutes ses imperfections, de sa candeur et de sa naïveté pour pénétrer l’intemporel où le savoir s’éteint, là où le voyage ne connaît plus de fin et s’éternise d’émerveillements perpétuels… L’Océan subtile de l’empathie, comme celui de la matière soulève parfois des tempêtes dévastatrices et inonde les plages du mental qui s’écrouleront sous la force des vagues successives, ne laissant plus, à voir, qu’un rivage virtuel, imaginé parce qu’uniquement formé d’ondes de conscience…

Écrit par : Mutti | 02/08/2008

moi aussi je tombe en silence devant l'univers merveilleux de Mutti.. quelle sérénité !

Écrit par : ambre | 02/08/2008

oh, Mutti je crois bien que nous étions "connectées" ensemble à l'instant ;-)

Écrit par : ambre | 02/08/2008

Comme cela est beau et me parle, je dois être d'une naïveté d'enfant quelque fois, mais tant pis, je veux voyager, y croire...
Alors, alors...
bravo !
délice, des délices, vérités, des vérités, -"les sept merveilles -voir, entendre, toucher, goûter, sentir, rire, aimer."
J'ai du remonter lire, j'avais déjà perdu dans l'escalier, courant trop vite, les trois dernières : sentir, rire, aimer. Les quatre premières, étant nécessaires, indispensables, vitales, aux trois suivantes...
Ce matin, j'ai fais de belles courses, mon sac est plein, je vais aller le rependre sur mes toiles...

Écrit par : patrick | 02/08/2008

Il y a un effet miroir qui fonctionne pour certains éléments et pas pour d'autres ... ça m'intigue et ça me plait .....
a bientôt
P

Écrit par : cpatricia | 03/08/2008

L'univers de Mutti est un univers onirique dans lequel j'aime aller faire un tour, comme dans celui de Mel qui est dans mes liens. Je vois, encore, que ce banc n'en finit pas de partages et de fraternités. Très Chère Ariaga, je t'embrasse et je te souhaite un très bon dimanche. Je ne t'oublie pas. Chris-T

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 03/08/2008

Plaisir de voir les bancs se rencontrer :)

je vous embrasse toutes les deux et vous tous

Écrit par : Lung Ta | 03/08/2008

Chère Ariaga,

Par son imaginaire énergétique, Mutti nous transporte vers cet univers onirique aussi grand que la paix du coeur. Ayant un banc virtuel qu'elle controle parfaitement, elle nous affranchit de l'entrave de l'horizon en nous faisant voyager dans les confins de sa créativité...

Marie qui t'embrasse

Écrit par : La poétaniste | 04/08/2008

@ r-i-d, je sens, en effet que le niveau de l'eau de l'inconscient monte autour du banc. Pour le constater il faut lire attentivement les commentaires et les contributions. Heureusement, peu le font car certains s'enfuieraient effrayés...

Écrit par : ariaga | 05/08/2008

@ Mutti/Ambre, Ambre/Mutti, que voilà une belle connexion de talents...

Écrit par : ariaga | 05/08/2008

@ Patriarch, tu as bien raison, je me plais beaucoup au pays de Mutti.

Écrit par : ariaga | 05/08/2008

@ Patrick, si tu es perdu dans l'escalier, sors ton carnet d'aquarelle et fais nous une belle représentation du " banc ". Tous les voyageurs de l'imaginaire apprécieront.

Écrit par : ariaga | 05/08/2008

Chris-Tian, oui c'est vraiment ce partage sur le banc. Je suis allée chez Mel, j'ai beaucoup aimé.

Écrit par : ariaga | 06/08/2008

@ cpatricia, j'aimerais bien plus de détails sur ce que tu entends par "effet miroir".

Écrit par : ariaga | 06/08/2008

@ Lung Ta, pour moi un grand plaisir quand tu es avec nous sur le banc. Ta présence spirituelle est forte.

Écrit par : ariaga | 06/08/2008