UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Arrivée des bateaux des internautes | Page d'accueil | Vision du vieil alchimiste »

15/07/2009

Par la terre et par les airs

randonneuses_2.jpg

Photo Danae

Tout ce qui arrive par la mer à la réunion d'été du voyage imaginaire des bancs du Laboratoire du Rêve et de lAlchimie Spirituelle est en attente d'accostage, mais d'autres internautes s'annoncent aussi par la terre et par les airs comme vous pouvez le voir sur la photo ci- dessus. Il s'agit d'un groupe de randonneuses mené par notre amie Danae. Elles progressent dans un terrain difficile, chargées de grands sacs de rêves et d'imaginations qu'elles apportent avec le secret espoir d'en faire cadeau à mon cher Carl Gustav. Je suis un peu jalouse...

Pas loin du banc de l'amour, où je me suis déja installée pour tout l'été, plane silencieusement un magnifique albatros. Il s'agit de Jack MAUDELAIRE. Il est privé de la parole mais il parle à mon coeur et il dit : " Je profite du beau temps pour enfiler mes ailes d'albatros afin de suivre le voilier de l'Amour où se sont réfugiés tous les coeurs aimants. Ainsi, je peux respirer le silence des hauteurs et en même temps écouter les paroles que partage à bord tout l'équipage." Cela me réchauffe de la froidure nocturne de savoir qu'il est là, qu'il écoute, et qu'il veille.

Eipho, quittant la biosphère annonce son arrivée imminente en dirigeable. Il a envoyé un message :"  Bonjour à tous, bonjour Ariaga. J'arrive depuis un dirigeable. Actuellement aux positions 29.30N 34.0E, Je pense arriver dans trois jours. Gardez-moi une petite place sur un des bancs et s'il n'en reste pas, je m'assiérais au milieu. " Nous l'attendons avec impatience., moi et mes amis intérieurs.

Muttifree Dans son vaisseau spatial rêve à partir d'une photo que son  oeil zoom hyper puissant a repérée dans un coin du laboratoire. Elle me l'a fait parvenir, par les ondes très spéciales qui nous relient, son interprétation de l'image et un texte qui termineront pour aujourd'hui les "Dits du Banc"

Mutti sur Ariaga rivière.jpg

Ariaga et Muttifree

" Observatrice itinérante, secrètement nichée au cœur de mon vaisseau spatial, mon œil devenu zoom a reçu « l’impression de la rivière » que chacun peut venir admirer (photoblog d'ariaga) quand bien même il serait dans l’instant assis à l’avant ou à l’arrière du cercle magique des bancs…
Au fil de cette onde enchevêtrée de chevelures d’ondines que laissent deviner les fleurs bijoux dont elles ornent leurs coiffures, se laissent voir aussi en fond de lit, les cristaux magiques dont elles bâtissent leurs demeures. Prenez garde, si vous vous laissez emporter par l’« impression de la rivière », les lavandières d’antan devenues fées guettent ceux qui passent près d’elles à la tombée de la nuit tandis que pour les laver, elles plongent leurs haillons dans l’eau sombre. Oui, prenez garde et tenez en votre regard l’innocence de votre cœur pur afin qu’elles ne vous invitent à tordre les linges lavés en lesquels vous finiriez broyés… préférez l’aube et la naissance d’un nouveau jour pour admirer la rivière et recevoir en cadeau l’inspiration artistique et spirituelle des Sylphides. Puis, au soleil levant, tenez- vous tranquillement sur la berge et acceptez le bonjour des Dryades libres qui dansent joyeusement autour des arbres et vous invitent à l’éternelle amitié de tous les hôtes subtiles de la Grande-Mère Nature…
Et si par un heureux hasard depuis le cercle des bancs, ou près de la rivière, vous levez les yeux vers le ciel, vous verrez comment tout ce petit monde sculpte les nuages et leur donne la forme que vos rêves appellent…"

Ariaga et les amis du banc

 

Commentaires

très jolies ces histoires !!!!

Écrit par : cpatricia | 15/07/2009

Hou la la, j'ai du mal à suivre, mes neurones sont en panne Ariaga...qu'importe, juste le plaisir de te faire la bise et te souhaiter la bonne journée...

Écrit par : le Pierrot | 16/07/2009

Bonjour Ariaga
Je suis tout essoufflée, je viens d'arriver avec mes randonneuses sur ton banc, nous avons marché la tête dans les étoiles et sur notre dos un sac apportant des cadeaux pour ton cher Carl Gustav mais aussi pour toi et tes visiteurs, des crêpes toutes fraîches qui sortent de chez mon boulanger !
des bisous et merci.

Écrit par : danae | 16/07/2009

Enchanté par cette lecture !!! Merci et bises x 2

Écrit par : patriarch | 16/07/2009

Puis-je dire que ce banc est fait en cerf-volant ? Agrèable de s'y être installé après ce voyage. Le bois de ce banc est fait de mille écritures et mille amis pourront s'y reposer. Merci ariaga de cet élan d'amitié, sur un banc qui s'élance jusau'à l'horizon. Le banc sans fin qui fait le tour de la terre. C'est une ronde en vérité, une ronde de lecteurs et de penseurs. L'alchimie des esprits au delà des laboratoires du rêve.

Écrit par : eipho | 16/07/2009

ARIAGA à TOUS : Je suis restée trop longtemps sur le banc, dans des positions inconfortables et une certaine humidité, occupée à guetter les arrivées et je me suis BLOQUE LE DOS. Je vais aller m'allonger pour un jour ou deux aux pieds du banc sur un matelas confortable et ne pourrai m'approcher d'Athanor- Ordinateur pour répondre à vos commentaires. Près du banc de l'amour je vais guérir vite et j'espère que l'activité va continuer. Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 16/07/2009

ouh la la ça doit faire mal !
quand tu reviendras sur le banc comme je suis près de toi, promis je te ferai un doux massage pour toi amie
je t'embrasse fort

Écrit par : mariedumonde | 16/07/2009

j'espère que tu as un coussin de nuages à glisser sous ton dos… repose toi bien

Écrit par : venezia | 16/07/2009

---> Bonjour très chère,

Je viens me poser sur ton ciel,
là où les branches sont des limailles de soleil,
et écouter en sourdine au milieu des regards
qui s'y perdent, les mots amicaux
qui fleurissent sur ton banc cerclé
de douces présences parmi les faisceaux
lumineux de l'été qui semblent crépiter
plus sur les plages que dans les coeurs.
Restent les plus fidèles dont le coeur
est enchanté par leur visage par toi éclairé,
et qui ne manqueront pas à l'appel du tien
qui résonne d'amitié.

Merci beaucoup pour mon ami l'albatros, je suis touché...
Bien tendrement, Jack qui t'envoie ses plus tendres pensées.

Écrit par : © Jack MAUDELAIRE | 17/07/2009

Qu’il est doux de se poser sur ce banc, de nourrir ses rêves, ses pensées, des merveilleuses histoires nous y sont contées. J’ouvre mon cabas et je porte en cadeau, quelques branches de thyms et de romarins afin qu'il vous transporte au pays ou chante les cigales.

Écrit par : Virginie | 17/07/2009

Le changement de temps est mauvais. Il a plu en Alsace et je pense que par chez toi aussi. Tu en as pris "plein le dos". J'espère que tu vas bientôt retrouver la position verticale sans souffrir.... Bon rétablissement, tu pourras ainsi faire une pause. Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 17/07/2009

Je te souhaite un bon rétablissement afin que tu puisses nous accueillir sur ton banc comme tu sais si bien le faire ! Je t'offre un petit bain d'algues afin de te guérir.
bisous

Écrit par : danae | 18/07/2009

Elle est belle cette fraternité des bancs en été et il y a ici des noms amis de la toile que j'aime tout particulièrement. Sur ce banc, j'aimerais dire que la pensée chinoise est en rond et j'ai envie de t' adresser des ronds d'humanités, Ariaga, si tu permets sur ton adresse mail. Je t'embrasse.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 18/07/2009

P'tit coucou du dimanche Ariaga, je pars chez ma fille 3 jours, yes ! bise, à plus...

Écrit par : le Pierrot | 19/07/2009

Danae, la randonneuse, Danae amie précieuse que je sais intéressée par la psychanalyse quand je lui parle de la mienne. Danae, notre amie voyageuse intrépide !

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Notre Jack, tel l'Albatros de Charles Baudelaire, dans le silence de ses créations. Merci à lui.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Même en vacances, Mutti magicienne nous fait parvenir de ses nouvelles artistiques. Délicieuse amie de la toile !

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Je suis heureux que ma décédée grand-mère paternelle-pensée émue pour elle- lavandière d'antan est devenue fée. Anne, ma grand-mère, femme courage !

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Moi qui suis un gros dormeur, j'aime l'aube du jour et parfois me lever de très bonne heure pour saisir la naissance du jour comme celle de la Création.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Je me permets, Ariaga, et si ça t'agace tu me le dis de présenter mon carnet de voyage, voyage initiatique dans le cas où certaines de personnes du banc voudraient le lire. Tous les retours de lecture sont les bienvenus. Voyage initiatique à l'orée de nos enfances, dans le cadre du Maroc, pays voisin : "Marrakech, Où le mâle m'a dit : la Mort !" aux éditions EDILIVRE. Voici un lien utile pour se procurer le livre :
http://www.edilivre.com/doc/10372
J'espère que j'aurai l'amitié de pouvoir t'adresser un exemplaire dédicacé et si les amis du banc veulent avec leur super ordi méga-sonique commander le livre et ensuite en discuter, j'en serai ravi.
Il est si difficile pour des auteurs, comme moi, sans nom, de se faire connaître.
J'espère que ce commentaire que certains pourront prendre pour une pub ne t'agacera pas.
Ce n'est pas de la publicité mais juste que j'ai envie que l'on découvre mon livre. Écrire est douloureux pour moi et les relectures d'épreuves me coûtent de longues heures.
Merci !
Bon dimanche à tous.
Je t'embrasse.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

Je ne pense pas que mon commentaire sur la suggestion de lecture pour mon nouveau livre : "Marrakech, Où le mâle m'a dit la mort", EDILIVRE a été publié, je ne le retrouve plus...
Voici le lien pour les liseurs du banc :
http://www.edilivre.com/doc/10372

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 19/07/2009

@ Chris-Tian Vidal, mais non tu as raison de parler de ton livre car en période estivale c'est la plus grande liberté qui règne ici. Comme pour le précédent, je vais bientôt t'en commander un exemplaire dédicacé. Pour te faire sourire, voici ce que disait un de mes amis corse, assez connu, et aujourd'hui décédé : "tout pour mes amis, la justice pour mes ennemis". (humour !)

Écrit par : ariaga | 19/07/2009

ARIAGA àTOUS, Je suis restée étendue sur mon matelas de nuage pour soigner mon dos(si cela pouvait être vrai !) et il y a un mieux. Je peux taper debout...vous comprendrez tous que j'assure un "service minimum" sur le blog. Ceci pour aller vraiment mieux et laisser "émerger" mes amis intérieurs qui font beaucoup de bruit en ce moment. En particulier le vieil alchimiste qui est assez ronchon. Je vous embrasse tous, même ceux que je ne connais pas.

Écrit par : ariaga | 19/07/2009

Je me suis attardée à parler avec les lavandières ...
J' aime ces échanges du quotidien, elles m'ont confié leur secrète complicité avec le vieil alchimiste des cieux ... Les lys en éprouvette de neige et de givre au coeur même de l'été ... non non, je ne suis pas folle, les mots n'étant plus les mots et les apparences dénuées d'apparats ...

Écrit par : Kaïkan | 19/07/2009

je me suis remise à scruter l'horizon, je crois que nos grands bâteaux sont restés au large, les vacanciers sont trop nombreux sur la côte, on ne peut plus approcher, il va nous falloir attendre la nuit
comment vas ton dos chère Ariaga ?
je t'embrasse fort

Écrit par : mariedumonde | 20/07/2009

@ Virginie et @ Danae, c'est gentil de me faire des cadeaux. le thym, le romarin et les algues, je vais mettre tout cela dans le vase sur l'athanor et faire une potion magique pour pour mon dos.

Écrit par : ariaga | 22/07/2009

@ Mariedumonde, pour le massage tu pourrais utiliser les cadeaux de Danae et virginie. Et je me coucherais bien sur les coussins de nuage de Venezia. Et si on mangeait, en douce, les crépes de Danae ?

Écrit par : ariaga | 22/07/2009

@ Eipho, j'adore ta manière de voir le banc ! Quand viens tu t'y installer et nous conter des histoires d'Ailleurs ?

Écrit par : ariaga | 22/07/2009

@ Patriarch, je suis enchantée que tu sois enchanté par les histoires des amis du banc.
@ cpatricia, je pense que Jung et Etienne Perrot sourient.

Écrit par : ariaga | 22/07/2009

@ kaïkan, les apparences dénuées d'apparats cela me parle...j'ai lu sur ton blog un texte qui m'a bouleversée et je te remercie pour cette profonde émotion.

Écrit par : ariaga | 23/07/2009

@ Venezia, Princesse au petit pois, il faudra que tu me confies le secret de la confection des coussins de nuages.

Écrit par : ariaga | 23/07/2009

@ Elisabeth, ton expression "plein le dos", me va comme un gant !

Écrit par : ariaga | 23/07/2009

@ Jack MAUDELAIRE, merci Ami de déposer de si jolis poèmes sur le banc de l'Amour des vacances imaginaires. Tes mots sont doux à nos oreilles et à notre coeur.

Écrit par : ariaga | 24/07/2009

Bonjour Ariaga
Je découvre ton espace aux rêves ... comme c'est joli ce que tu dis en toute fin de ton billet ... je connaissais un cercle des fées et j'avais le bonheur de "posséder" un trio Douceur et Poésie et voilà que je découvre un cercle de bancs ... Je lève les yeux aux nuages pour dessiner un rêve !
Passe une douce journée
Hespérie

Écrit par : Hespérie | 28/07/2009