UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le cercle des bancs | Page d'accueil | Par la terre et par les airs »

09/07/2009

Arrivée des bateaux des internautes

Arrivée du bateau de l'amour.jpg

Mariedumonde ses amples jupes gonflées par le vent de la marée montante guettait au bout de la jetée. Soudain elle a couru vers le banc où je reposais en rêvant d'amour et, toute essoufflée d'émotion elle m'a dit : "Je viens de regarder au loin sur l'horizon, un magnifique bâteau d'un autre temps, chargé, d'internautes de tous poils, qui voguent allègrement, la brise m'a apporté quelques voix et je peux te dire, qu'ils arrivent.....
j'ai entendu : "destination les bancs d'Ariaga, ohé matelot, hissez haut" Elle est pas belle la vie !"

Les vieux bateaux sont sortis de leurs cimetières, d'autres ont brisé les vitrines où ils étaient enfermés, d'autres ont quitté les bassins où on les contraignaient à tourner en rond. Ils ont traversé mers, nuages, murs de garages et viennent tous chargés de voyageurs de l'imaginaire vers le cercle de bancs. On entend claquer les voiles, hoqueter les vieux moteurs,souffler les rameurs et chanter les anciens matelots. A leur tête le magnifique bateau aperçu par Mariedumonde, un navire dont le nom est Amour.

Ceux là seront les premiers mais je pense que d'autres viendront par la terre où les airs ou par...

Ariaga

 

 

Commentaires

Comme cela est bien dit, c'est très joli...j'attends encore un peu que la bise soit plus soutenue, afin d'hisser ma voile, et vers ton banc aborder...bise Ariaga, t'es une reveuse...

Écrit par : le Pierrot | 09/07/2009

Bonjour à tous, bonjour ariaga.
J'arrive depuis un dirigeable. Actuellement aux positions 29.30N 34.0E, je pense arriver dans trois jours. Gardez-moi une petite place sur un des bancs et s'il n'en reste pas, je m'assierais au milieu.
Bon été et/ou vacances à toi et à tes lecteurs.

Écrit par : eipho | 09/07/2009

Très jolie photo !!
Je crois bien que je vais grimper le long du mat et me faire une petite sieste la haut sur ce nuage … il m’a l’air bien douillet !

Écrit par : Virginie | 09/07/2009

Bonjour
Il est chouette ton blog et ce que tu écris me plaît bien !!

Écrit par : Daniel | 10/07/2009

Sourires !!! J'arrive, mais je vais mettre du temps, je n'ai plus assez de souffle pour gonfler le spi !!


Bises !!

Écrit par : patriarch | 10/07/2009

Observatrice itinérante, secrètement nichée au cœur de mon vaisseau spatial, mon œil devenu zoom a reçu « l’impression de la rivière » que chacun peut venir admirer (photoblog d'ariaga) quand bien même il serait dans l’instant assis à l’avant ou à l’arrière du cercle magique des bancs…
Au fil de cette onde enchevêtrée de chevelures d’ondines que laissent deviner les fleurs bijoux dont elles ornent leurs coiffures, se laissent voir aussi en fond de lit, les cristaux magiques dont elles bâtissent leurs demeures. Prenez garde, si vous vous laissez emporter par l’« impression de la rivière », les lavandières d’antan devenues fées guettent ceux qui passent près d’elles à la tombée de la nuit tandis que pour les laver, elles plongent leurs haillons dans l’eau sombre. Oui, prenez garde et tenez en votre regard l’innocence de votre cœur pur afin qu’elles ne vous invitent à tordre les linges lavés en lesquels vous finiriez broyés… préférez l’aube et la naissance d’un nouveau jour pour admirer la rivière et recevoir en cadeau l’inspiration artistique et spirituelle des Sylphides. Puis, au soleil levant, tenez- vous tranquillement sur la berge et acceptez le bonjour des Dryades libres qui dansent joyeusement autour des arbres et vous invitent à l’éternelle amitié de tous les hôtes subtiles de la Grande-Mère Nature…
Et si par un heureux hasard depuis le cercle des bancs, ou près de la rivière, vous levez les yeux vers le ciel, vous verrez comment tout ce petit monde sculpte les nuages et leur donne la forme que vos rêves appellent…

Écrit par : Mutti | 10/07/2009

Un bateau qui a pour nom amour ne peut que transporter de belles choses pour cet été sur la toile. Je t'informerai de la parution de : "Marrakech...", Ariaga. Je t'embrasse et prends soin de toi. Chris-T.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 10/07/2009

J'aimerais t'adresser des roues et tu en ferais ce que tu voudrais. Tu me dis et re-bisous. Chris.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 10/07/2009

P'tit bisou du samedi matin, avant d'aller acheter mes fruits au marché...bon week end Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 11/07/2009

---> Bonjour très chère,

Je profite du beau temps pour enfiler mes ailes d'albatros afin de suivre le voilier de l'Amour où se sont réfugiés tous les coeurs aimants. Ainsi, je peux respirer le silence des hauteurs et en même temps écouter les paroles que partage à bord tout l'équipage...

A bientôt, Jack qui t'envoie un sourire d'amitié.

Écrit par : © Jack MAUDELAIRE | 11/07/2009

@ le Pierrot, je t'attends en rêvant... J'espère que tu auras un beau banc rien qu'à toi car avec toutes tes copines il faut de la place. Peut être en as tu ramené un des Amériques.

Écrit par : ariaga | 11/07/2009

@ Eipho, on va installer un endroit bien confortable pour que tu te poses avec ton dirigeable. Ton arrivée sera annoncée et les amis du banc te feront fête.

Écrit par : ariaga | 11/07/2009

@ Virginie, une grande rêveuse comme toi sera assise sur un nuage comme sur un coussin. Merci pour le compliment.

@ Daniel ta visite et le fait que mon blog te plaise me font bien plaisir.

Écrit par : ariaga | 11/07/2009

@ Patriarch, moi aussi le souffle me manque souvent mais je m'aperçois que c'est affaire de moral et que parfois il me vient un deuxième souffle...

Écrit par : ariaga | 11/07/2009

J'avais pour habitude, autrefois, d'accourir à l'annonce de l'arrivée des bateaux. Ici, je redécouvre mes très anciennes habitudes...

Amitiés.

Écrit par : Joseph | 11/07/2009

@ Chris-Tian, merci de rentrer dans le cercle. Pour les roues, tu me les expédies par mail malle poste en pièce jointe. Je patienterai pour ton prochain livre mais pas trop longtemps !

Écrit par : ariaga | 11/07/2009

Je suis un bateau qui a pas mal navigué, et qu'on avait abandonné sur un quai où je me morfondais....

Mais c'est curieux, à l'annonce de cet élan donné par le premier bateau vu par MarieduMonde, ma rouille est tombée d'elle même, mes cales se sont vidées de l'eau qui s'y était infiltrée, et même le gouvernail a cessé de résister aux impulsions qu'on lui donnait. Bien qu'encore un peu hoquetant, j'ai réussi à m'extraire de mes cales, et je vogue vers vous.
Si vous avez besoin de faire du covoiturage, pardon, du cobateaurage, j'ai quelques places libres que je mets à votre disposition.
A bientôt.

Écrit par : Renard | 11/07/2009

Les vieilles barbes donneuses de leçons vont me foudroyer de leurs regards de pères mais puisqu'il est question d'amour tant qu'à faire j'aurai préféré à poil plutôt que de tout poil ! :) bises vers toi Ariaga et au banc de cercles :)

Écrit par : lechantdupain | 11/07/2009

@ Mutti, ton texte est une perle...

@ Joseph, je vois de mon banc ta course vers la jetée.

Écrit par : ariaga | 12/07/2009

@ Jack MAUDELAIRE tes ailes de géant planent silencieusement au dessus du banc de l'amour. C'est bien.

Écrit par : ariaga | 12/07/2009

@ Lechantdupain, la nudité participe de la beauté de la nature, tu pourras donc, mais attention à la fraîcheur bretonne, venir tout nu. Si tu frissonnes nous pourrons te faire un vêtement d'algues.

Écrit par : ariaga | 12/07/2009

je vois que les bateaux arrivent de tous côtés, ça risque de faire un embouteillage,
Chère Ariaga as tu fléché le parcours,pour arriver au premier banc, mes jupes bien gonflées par le vent , j'ai un peu pris froid, j'ai du quitter la jetée, je vais donc m'asseoir un peu sur le banc près de toi.
bises marines pour toi

Écrit par : mariedumonde | 12/07/2009

ARIAGA à TOUS, les moments de grande transhumance comme les WE d 14 Juillet me plongent dans une espèce de grande somnolence...d'un coup de baguette magique j'ai figé les internautes juste avant leur arrivée. Je compte ressusciter Mercredi !

Écrit par : ariaga | 13/07/2009

Le Kaïkan est en route ...
J'avoue qu'il a bien besoin de se ressourcer un peu ...A son bord, hommes, femmes et enfants ivres de vent et de liberté ... Des bancs déjà bien habités s'impatientent de vous rejoindre ;-))

Écrit par : Kaïkan | 13/07/2009

à mercredi alors ! Bon week end de 14 juillet ! :-)

Écrit par : ambre | 13/07/2009

J'aime bien ces voiles tissés de plusieurs réalités palimpsestuelles...
Bonne journée lumineuse!

Écrit par : too banal | 14/07/2009

Bonjour Ariaga, ce matin, je vais défiler, tu viens avec moi ?
je plaisante, tu sais bien que je ne sais pas marcher au pas, moi...
bise ma belle, je te souhaite un bon mardi, avec plein de fanfares...

Écrit par : le Pierrot | 14/07/2009

Belle photo qui donne envie de partir ...

Amitiés,
Joséphine.

Écrit par : Joséphine | 14/07/2009

@ Renard, ces bateaux qui agonisent dans la vase, les champs ou les hangars me remplissent de tristesse. Quelle joie, quelle grande nouvelle, de savoir que 'un d'entre eux s'est échappé de sa prison . J'ai une photo de CE bateau et tu la verras ressusciter bientôt. Merci pour la proposition de co voiturage je crois qu'elle peut intéresser certains.

Écrit par : ariaga | 15/07/2009

@ Mariedumonde, fais attention au vent sous tes jupes car dans certaines légendes bretonnes il peut avoir des conséquences surprenantes. Cela a, par exemple expliqué certaines grossesses dérangeantes...

Écrit par : ariaga | 15/07/2009

@ Kaïkan, le navire qui porte ce nom et contient tant de trésors de l'imaginaire doit, en effet, être rempli de bancs habités par des poètes, des musiciens, des plasticiens de tous genres. Quelles richesses promises !

Écrit par : ariaga | 15/07/2009

Le grand voyage est commencé, hardi !

Écrit par : Ray | 15/07/2009