UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Francofolies de la Rochelle | Page d'accueil | Nuit maudite à Marqueyssac (1) »

18/07/2013

Les bouches de la terre

écriture,littérature,science fiction,jules vernes,jacques van herp,photo

 

(suite de l'article précédent)

Sans aller très loin, sur notre bonne vieille terre et depuis longtemps, des auteurs ont supposé qu'il y avait des lieux inconnus ou oubliés. Cela se passe, le plus souvent, dans une vallée cernée de rochers infranchissables ou dans de hautes montagnes , des forets inextricables, des régions polaires inexplorées. Où encore sous terre ou dans les abysses marines.

Le thème de la terre creuse avait déjà été exploité en 1741 par Ludwig Holberg qui, en latin mes amis, avait raconté Les voyages de Niels Klim dans le monde souterrain. (Je ne l'ai pas lu !) D'autres, ont imaginé, au contraire, une terre solide jusqu'au coeur et creusée de gigantesques cavernes . Elles peuvent être peuplées par des êtres de la préhistoire, comme dans le "best seller" de Jules Verne Voyage au centre de la terre  ou par une civilisation supérieure prête à remonter à la surface pour apprendre aux hommes raison et bonne manières comme dans la race à venir de Bulwer Lyton.

Si je vous ai parlé de ces auteurs plus ou moins anciens c'est pour monter que, depuis très longtemps, comme l'écrivait Jacques Van Herp à la fin de son chapitre : " Certains auteurs ont mis le doigt sur de possibles originaux. Et il y a aussi, derrière tout cela , le thème du voyage initiatique ainsi que des implications psychanalytiques qui contribuent à sa magie."

Si je n'ai pas plus parlé des contemporains et mieux creusé le sujet c'est que il a été remarqueblement bien traité et illustré sur le blog de Jacqueline W.  : Bright moments. Je vous recommande de lire son article intitulé : Logique de l'art des permutations : copy right. En plus vous découvrirez, si vous ne le connaissez pas déjà, un blog superbe.

Ariaga

Commentaires

La bouche est grande et la dent est dure...bise Ariaga, j'espère que tu ne souffre pas trop de la chaleur, chez moi c'est pas froid du tout, ra la la...

Écrit par : le Pierrot | 19/07/2013

Dans le Vercors, il y a des ruisseaux souterrains et de temps en temps, un éboulement de terre se fait. Les paysans entoure le trou de grosse pierres...

Bonne journée Bises

Écrit par : patriarch | 19/07/2013

@ le Pierrot, je connais la chaleur de Montpellier mais je ne m'attendais pas à celle de la Rochelle.

Écrit par : ariaga | 19/07/2013

@ Patriarch, je pense plutôt à des trous qui sont une entrée pour aller sous terre. Imagination ...

Écrit par : ariaga | 19/07/2013

Jules Verne était visionnaire...et sans doute initié.
Tout ce qu'il a écrit s'est révélé, à long terme "possible" et plus ou moins "vrai"...
"Voyage au centre de la terre" est LE livre qui ne s'est pas encore vérifié...
Peut-être une question de temps ?

Écrit par : La Licorne | 19/07/2013

Merci Ariaga de réaliser des connexions qui permettent d'ouvrir des pistes de réflexions en éveillant notre sensibilité à la dimension paradoxale, symbolique de la parole. La part initiée inconsciemment préexiste à l'enclenchement de la parole selon la volonté consciente...

« On a bouleversé la terre avec des mots. » Alfred de Musset

O bouches l'homme est à la recherche d'un nouveau langage
Auquel le grammairien d'aucune langue n'aura rien à dire.

Calligrammes (1918), la Victoire
Guillaume Apollinaire

“There are 100 billion neurons in the adult human brain, and each neuron makes something like 1,000 to 10,000 contacts with other neurons in the brain. Based on this, people have calculated that the number of permutations and combinations of brain activity exceeds the number of elementary particles in the universe.”
Vilayanur Ramachandran
http://www.ted.com/talks/vilayanur_ramachandran_on_your_mind.html

Écrit par : Jacqueline W. | 19/07/2013

Il faut voir où le dos le mène, Pas de notes assez fortes
ni de voix assez rauque pour Sépultura (groupe de métal brésilien)
mais de la terre remontent les voix des disparus.

Écrit par : Thierry | 19/07/2013

Lolll, il faut prendre un peu de hauteur, pour "oser" plonger dans de telles profondeurs !

Alors, allons-nous descendre avec un fil d' Ariane ?
Chacun le sien ?

Pour ce qui est de la question de la terre, creuse ou solide, nul doute, elle est les deux.

A bientôt

Écrit par : Miche | 20/07/2013

j'en ai trouvé un autre exemplaire ;-)

http://zenpourlesnull.canalblog.com/archives/2013/07/18/24689921.html

Bon et doux week-end à toi Ariaga :-)

Écrit par : ambreneige | 20/07/2013

Coucou Ariaga, il me revient à l'esprit notre voyage sur Mars et en voici le lien : http://danae.unblog.fr/category/espace/
mais je l'avais un peu épuré car il était un peu trop fou ! Bisous et bon we malgré la chaleur

Écrit par : danae | 20/07/2013

@ La Licorne, beaucoup de choses, en effet, se sont vérifiées au sujet des hypothèses de Jules Verne mais je dois dire que je ne crois pas beaucoup à une "vie" dans les profondeurs de la terre.

Écrit par : ariaga | 20/07/2013

@ Jacqueline W., l'intérêt des blogs, en effet est de faire des belles rencontres et d'échanger des informations. Je dois dire qu'en ce moment je voyage peu sur internet car je suis fatiguée. Et puis l'été tout s'endort un peu. Je vais peut-^tre réveiller les lecteurs avec un savoureux récit de Éphême quand il aura fini de l'écrire !

Écrit par : ariaga | 20/07/2013

@ Thierry, j'ai fort apprécié ton astuce sur le dolmen ...

Écrit par : ariaga | 20/07/2013

@ Miche, des fils d'Ariane individuels mais reliés à un seul anneau, c'est une idée qui me plairait bien !

Écrit par : ariaga | 20/07/2013

Impressionnant!
Bonne fin de soirée

Écrit par : Fethi | 20/07/2013

çà donne envie de s'y réfugier, pour se bercer un peu les peines...
Mille bises, ma dame Ariaga, je suis toujours là, bien que par très fréquente...

Écrit par : Sophie | 21/07/2013

Photo formidable, comme d'habitude.

Le blog, que tu mentionnes, est très travaillé et j'en félicite l'auteur...les thèmes sont engagés et traités avec soin, c'est vraiment appréciable.

Bon soleil à tous,
Jean

Écrit par : Jean | 21/07/2013

@ Ambreneige , quand les boches de la terre se mettent à parler en leur langue si particulière c'est vraiment impressionnant.

Écrit par : ariaga | 21/07/2013

@ Danae, C'est vrai que ce voyage sur Mars était bien sympathique.

Écrit par : ariaga | 21/07/2013

@ Fethi, merci d'être venu au Laboratoire. Un peu ensommeillé en ce moment mais le texte de Éphême, un habitué, que je vais proposer dès demain va réveiller tout ça !

Écrit par : ariaga | 21/07/2013

@ Sophie, enfin de retour à l'écriture avec un très beau texte. Je désespérais ...

Écrit par : ariaga | 21/07/2013

Cette photographie m'évoque une effrayante bouche d'ombre...Celle d'un ogre de pierre ...Toutes choses inanimées ayant une âme...a dit je ne sais plus quel écrivain ! Sans yeux cette bouche regarde ...Elle joue sur la fantasmatique sans doute.
Amicales pensées par une torride journée de dimanche.

Écrit par : Hécate | 21/07/2013

Tout à fait évocatrice cette bouche noire.... C'est un bon prélude aux voyages à travers les paysages des entrailles de la terre... et peut-être de nos âmes.

Écrit par : ÉPHÊME | 21/07/2013

@ Jean, oui, en effet,c'est un excellent blo, les illustrations et les compilations de textes représentent un travail qui me laisse pantoise. Et les sujets sont passionnants. Évidemment ce n'est pas un blog "facile" ...

Écrit par : ariaga | 21/07/2013

@ Hécate, je reconnais bien là ta sensibilité au fantastique. Merci, tes visions me plaisent beaucoup.

Écrit par : ariaga | 22/07/2013

@ ÉPHÊME, les entrailles de la terre, en tant que spéléo, tu es descendu dans leur gorge.J'aime beaucoup le texte que tu m'as proposé pour publier sur le blog. Quand est-ce que tu ouvres un blog toi même ?

Écrit par : ariaga | 22/07/2013

Avec l'écriture de mon dernier texte, et les autres activités du week end, je n'ai pas eu le temps de mettre un commentaire ici. J'ai relu la note de Danae sur le voyage de mars, elle a déjà vu les entrailles de la terre, étant spéléo. Moi je n'ai visité que les Grottes des Demoiselles dans l'Hérault, pas loin de chez moi. C'est déjà bien. Il y faisait assez froid (17°) et ma belle-soeur avait très peur, le vertige pendant la visite. Je passe maintenant au texte d'EPHEME.... bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 22/07/2013

La littérature est très riche sur le sujet, y compris la littérature ésotérique. Je pense à cet autre monde appelé: la terre de Shamabala.

Écrit par : Daniel | 25/07/2013