UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Autres mondes. | Page d'accueil | Vacances avec mon chat »

19/09/2014

Se poser des questions.

écriture,philosophie,spiritualité,religion,Dieu,scientifiques,Jung,création,socièté

Il est naturel de se poser des questions et Jung pensait que la curiosité est une qualité majeure. Il est donc normal, amis lecteurs, que mon esprit, que j'ai bien du mal à garder au repos, bouillonne d'interrogations auxquelles mon côté paradoxal offre les réponses les plus variées et les plus contradictoires. Cela fait du bien de partager alors, comme pour les pensées du carnet, je vous en propose quelques unes. Il y en a bien d'autres ...

***

Les scientifiques pensent que les premiers systèmes vivants se sont formés à partir d'une "soupe primitive" mais qui a mis les ingrédients dans la soupe ?

***

Est-ce-que j'ai vraiment envie d'un Dieu qui se mêle de la vie des hommes? J'aurais tendance à répondre non mais qui n'a pas fait un jour une prière ?

***

Le pire crime contre le Divin n'est-il pas de vouloir s'assurer le monopole de la vie religieuse ?

***

Est-ce que l'on ne confond pas le plus souvent philosophe et intellectuel ?

***

Ariaga

 

 

Commentaires

eh eh le seul fait de poser la question est déjà le chemin de la réponse... Et il est plus difficile de poser la question que d'y répondre... Alors sois fière de ton bouillonnement intellectuel... :) Bises

Écrit par : Lechantdupain | 19/09/2014

Il y avait un bouillon de culture qui agrégeait des tas d'expériences et des gros yeux dans le bouillon pour les demi sel ( on oubliera missel mais pas micelle) et la voie tracée continue de questionner en observant et en écoutant, en déconcertant aussi , mais les instables sont dans la quête et pas besoin de s'appeler Artaud. Du côté d’Antonin noble-val on n'en finit pas d'explorer des abimes de réflexion, ça ne laisse pas toujours indemne mais loin des indemnités on peut être payé et recevoir un sacré salaire dans ces chemins traversiers.
Quatre interrogations toutes plus subtiles les unes que les autres et qui font faire quelques tours dans nos circonvolutions spinales.

Miller mit à l'heure le brouet primordial,ni minestrone ni julienne cette question que posait déjà dans le roman de la vie Albert Ducrocq à l'époque de mon adolescence semble s'épaissir pas à cause de bouillons cub ou même de viandox passé de mode , mais bien parce que les découvertes que l'on ne cesse de faire nous parlent de molécules prébiotiques et de présence de celle ci dans de nombreux endroits. Le rôle de l'eau est lui aussi essentiel mais pas suffisant et l'étincelle fait long feu à venir !

Pour la dernière interrogation, peut être a ton brouillé les pistes et intervertis les rôles ce qui rend la confusion plus aisée et la distinction plus difficile, le chemin de Kant était fait de régularité métronomique
mais certains sans s'égarer se dispersent en tout sens. La puissance de la pensée n'est peut être rien sans la force de conviction pour la faire partager aux autres et aussi une clarté et une lisibilité suffisante qui n'en limite pas trop l'accès.


J'avais déjà mal au crane chère Ariaga, cette fois c'est complet mais merci quand même pour cette animation littérale où le Littré ne râle pas mais n'en peut !

Écrit par : Thierry | 19/09/2014

Se poser des questions est être curieux et montre qu'un esprit est toujours en ébullition. Mais pour se poser les questions citées et faire les réponses, il faut déjà avoir le ventre plein. Ceux qui n'ont rien à manger se posent d'abord les questions terre à terre : Où pourrais-je bien trouver un grain de riz, une miette de pain ou une sauterelle ? Une fois leur ventre rempli, il pourront peut-être rêver à un Dieu, un scientifique, un philosophe ou à un intellectuel s'ils ont été éduqués. Dans tous les cas, les êtres humains pensent, sans aucun doute.

Écrit par : Lauriza | 19/09/2014

@ Lechantdupain, il n'y a que des questions mal posées ....

Écrit par : Ariaga | 19/09/2014

@ Thierry, pour ton mal au crâne respire avec le ventre ... Merci de citer Antonin Artaud dans les œuvres duquel j'ai fait de dangereuses et merveilleuses plongées.

Écrit par : Ariaga | 19/09/2014

Lauriza, mille fois d'accord avec toi, pendant que nous coupons les cheveux en quatre et nous plaignons sans cesse il y a des gens qui meurent de faim. Krishnamurti a très bien parlé de ce sujet en disant qu'avant d'accéder à une vie spirituelle il faut d'abord ne pas avoir faim.

Écrit par : Ariaga | 19/09/2014

Se poser des questions, poser des questions, celles-là et d'autres et surtout, se poser question, en cette curiosité de tout, du minime au macro, en ce questionnement de nous à nous, de nous au monde, de nous aux questions et surtout, surtout privilégier les questions aux réponses ;-))
Belle soirée à toi, Mon Ariaga ;-))

Écrit par : Kaikan | 19/09/2014

Hello Ariaga, tous,

Te voici l'âme métaphysicienne en ce début de week-end...je suis d'accord avec Kaikan, les questions sont d'excellents supports, comme les symboles.

Bises amicales,
Jean

Écrit par : Jean Bissur | 20/09/2014

Nous suivions tous le fil d'Ariane, seulement certains le savaient, mais au delà du labyrinthe et du Minotaure ce ne sont pas que les torts qui nous minent et les questions ne sont jamais minables il faut juste avoir une jour, le temps ...et le courage de se les poser.
La question la plus importante qui se pose pour les populations de Monrovia en ce moment, avec un caractère encore plus aiguë qu'avant est comment vais je faire pour survivre jusqu'à demain ?

Écrit par : Thierry | 20/09/2014

@ Kaïkan, il y avait un enchanteur qui m'empêchait de laisser chez toi un commentaire sur Goethe ! Et je pense que poser des questions est profondément humain.

Écrit par : Ariaga | 20/09/2014

@ Jean Bissur, un peu de métaphysique, c'est quasiment du repos à côté des complications informatiques d'un site ... tu le sais mieux que moi.

Écrit par : Ariaga | 20/09/2014

@ Thierry, pour survivre jusque à demain tu peux t'accrocher au très fin fil d'une "araignée" il parait qu'ils sont extrêmement solides!

Écrit par : Ariaga | 20/09/2014

C'est très bien de se poser des questions. La curiosité est un bon stimulant pour vivre de façon intéressante. Moi la question que je me pose souvent est celle-ci "Pourquoi tout ça!"

Écrit par : Daniel | 21/09/2014

Se poser des questions c'est bien d' être curieux de tout, mais pour trouver les réponses là on se heurte à un mur, même si on a de l'imagination. Alors moi j'attends d'être "de l'autre côté" !!!
Je t'embrasse

Écrit par : danae | 21/09/2014

Ariaga je me pose comme vous ces questions et je pense qu'effectivement la soupe primitive a été contée par quelqu'un ou quelqu'une ...dont nous sommes une émanation, une infime partie qui enrichissons l'expérience qu'il ou qu'elle a de sa création.

Écrit par : Old Nut | 21/09/2014

Nous ne trouverons pas la réponse ici-bas il me semble Ariaga, seulement des tentatives de réponses... Mais la vie reste belle et les étoiles brillent ! Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 21/09/2014

Bonjour Ariaga,

En écho à tes questions:
Qui a mis les pieds dans le plat du Suprême ?...
Ne sommes-nous pas tous des Dieux potentiels ?....
La pensée religieuse ne peut être utilisée que si elle est libérée de l'influence des religions.
Ne jamais admettre une vérité dans le mental sans admettre simultanément son contraire...

Écrit par : Icare | 21/09/2014

@ Icare, merci, j'aime beaucoup tes réponses !

Écrit par : Ariaga | 21/09/2014

@ Daniel, Ah!!! le célèbre "pourquoi quelque chose plutôt que rien" ...

Écrit par : Ariaga | 21/09/2014

@ Danae, moi aussi sur certains sujets et je suis très curieuse de savoir ... mais pas plus tôt que prévu !

Écrit par : Ariaga | 21/09/2014

@ Old Nut, alors il aurait jeté la soupe, mais peut-être qu'il ne la trouvait pas bonne ?

Écrit par : Ariaga | 21/09/2014

Bon Jour Ariaga,
En chaque question se cache parfois plusieurs réponses, mais une seule est la bonne... Belle semaine, chère Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 22/09/2014

Même si la soupe a été préparée par un très-haut et touillée par sa divine cuillère de bois, n'y a-t-il pas désir tout aussi formidable à en naître ? Et si la soupe était la moitié du travail et en surgir l'autre moitié. Si cette vibration universelle qu'on nomme Dieu attendait juste de nous de mêler notre pouvoir créateur au sien. Pourquoi ne voit-on toujours que deux solutions, ou Dieu est au-dessus, ou il n'existe pas. Et s'il attendait tout simplement que nous découvrions enfin notre part divine pour jouer avec lui au milieu de cette nature qui est encore lui, dispersé en elle pour nous être plus proche ?
Et pendant que nous nous posons mille questions, il s'ennuie, tout seul dans son huitième circuit, (Laurent Huguelit - les huit circuits de conscience - ouvrage récemment savouré), où nous peinons grandement à le rejoindre.

Mon discours est intellectuellement indéfendable
et philosophiquement acceptable !

Écrit par : la gaillarde conteuse | 22/09/2014

On peut rêver !

Écrit par : la gaillarde conteuse | 22/09/2014

Elles soufflent fort tes questions... Quelque chose qui t'anime, qui cherche à s'exprimer peut être... Mais n'est-ce-pas la raison d'être des questions ?

Et puis, il y en a ces deux-là :
"Est-ce-que j'ai vraiment envie d'un Dieu qui se mêle de la vie des hommes? J'aurais tendance à répondre non mais qui n'a pas fait un jour une prière ?"
"Le pire crime contre le Divin n'est-il pas de vouloir s'assurer le monopole de la vie religieuse ?"
Soit tu fais une différence entre dieu et le divin, soit en les posant l'une à la suite de l'autre c'est ton "coté paradoxale" qui parle. o)))
Amitiés Ariaga

Écrit par : Miche | 22/09/2014

@ Plumes d'Anges, oui, la vie reste belle et nous devons en apprécier le suc jusqu'à la dernière goutte.

Écrit par : Ariaga | 23/09/2014

@ Phène la multiplicité dans l’Unité ?

Écrit par : Ariaga | 23/09/2014

@ Miche, tu as raison, c'est mon côté paradoxal qui s'exprime.

Écrit par : Ariaga | 23/09/2014

@ la gaillarde conteuse, j'ai beaucoup aimé ce texte mais il a un peu court-circuité mes derniers neurones et je crois que je vais me mettre un peu en vacances ...

Écrit par : Ariaga | 23/09/2014

Je suis curieuse de tout aussi.....
Je me sens bien avec la religion que mes parents ont choisie, celle que leurs parents avaient choisie également pour eux, celle qui demeure dans la famille depuis de nombreuses générations.

Écrit par : elisabeth | 23/09/2014

Se poser des questions est vraiment sain. Je suis, depuis mon enfance, une poseuse de questions en permanence, au risque de lasser ceux qui m'entourent. Et mes questions sont de tout ordre. Comme vous, je me demande comment la vie a bien pu démarrer (grâce à cette soupe dont vous parlez) ou encore pourquoi les paquets de café sont de 250 gr et pas de 200 ou de 100...
Bon courage et bonne journée.

Écrit par : Bonheur du jour | 26/09/2014

Excellentes questions... très justes !!

Écrit par : Aloysia | 14/10/2014