UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pensées brèves | Page d'accueil | Histoire de pieds »

24/04/2016

Vertu de la patience

 

citations,Jung,patience,Maître Eckhart,photo,thérapie,psychologie

Radmila Moacanin, dans un ouvrage intitulé C.G.Jung et la sagesse tibétaine où elle commente une citation de Jung extraite du Commentaire sur le Mystère de la Fleur d'Or écrit ce texte sur les vertus de la patience pour laisser se développer le processus d'individuation :

" Jung observa que ceux de ses patients qui arrivaient à s'affranchir par eux -mêmes de l'esclavage où les maintenaient leurs problèmes et qui atteignaient des niveaux supérieurs de développement et d'intégration psychique, ne faisaient en réalité que permettre aux choses de se produire d'elles-mêmes. Ils laissaient leur inconscient leur parler en silence, et ils écoutaient ses messages avec patience, en y accordant toute leur attention, avec le plus grand sérieux. En d'autres termes, ils établissaient une relation consciente avec leur inconscient.

" L'art de laisser les choses arriver d'elles-mêmes, l'action par l'inaction, laisser les choses se faire d'elles-mêmes, comme le disait Maître Eckart, devint pour moi la clef de la porte d'accès à la voie.Nous devons être capables de laisser les choses se produire d'elles-mêmes dans la psyché. Chez nous il s'agit d'un art que la plupart des gens ignorent totalement. La conscience ne cesse d'interférer, d'aider, de corriger et de nier, ne laissant jamais se développer en paix le processus psychique ."(Jung)

Quand on autorise le processus psychique à se développer en paix, l'inconscient féconde la conscience, et la conscience illumine l'inconscient. La fusion mutuelle et l'union des deux contraires accroissent la conscience et élargissent la personnalité. Selon Jung cela s'accomplit dans les meilleures conditions quand le processus n'est pas dirigé de l'extérieur et que le thérapeute n'interfère pas sur le travail de la nature."

Il me semble que ce que pense Jung, sur le plan psychique, au sujet de la patience peut aussi s'appliquer à certains domaines de la vie courante ...

Ariaga

 

 

 

 

 

Commentaires

Le vert ne tue pas la patience
mais là où poussent les impatiences
sur ce tapis les vieilles membrures grincent

Écrit par : Thierry | 24/04/2016

Laisser les choses se produire par elles mêmes et sans tentation aucune d'interférer par conscience ( bonne ou mauvaise) interposée! Laisser le temps au temps!

Écrit par : alezandro | 25/04/2016

"Je l'apprends tous les jours, je l'apprends au prix de douleurs envers lesquelles j'ai de la gratitude: la patience est tout!"
Rainer Maria Rilke dans sa lettre du 23 avril 1903 (Lettres à un jeune poète)

Écrit par : Louis-Paul | 25/04/2016

C'est accepter ce qui vient.....Sans jugement !

Écrit par : Daniel | 26/04/2016

@ Thierry, joli commentaire de la photo. merci.

Écrit par : Ariaga | 26/04/2016

@ Alezandro, c'est un beau programme mais la conscience qui fait difficilement son chemin depuis des millénaires est forte !

Écrit par : Ariaga | 26/04/2016

@ Louis Paul, c'est vrai qu'il y a des moments de vie douloureux qui vous font grandir. Mais il ne faut pas en abuser ...

Écrit par : Ariaga | 26/04/2016

@ Daniel, c'est un vrai poison, le fait que nous n'arrêtons pas de juger : c'est bon c'est mauvais, c'est beau c'est laid etc. Les philosophes en ont fait des tonnes sur le sujet.

Écrit par : Ariaga | 26/04/2016

@ ARIAGA À TOUS, on a trouvé un moyen de me protéger de l'écran et de bien grossir les textes alors je vais pouvoir profiter un peu plus pour répondre aux commentaires et surtout aller faire un tournée des popotes !

Écrit par : Ariaga | 26/04/2016

Tout ce que dit Jung est parfaitement juste et s'applique précisément à tous les domaines de la vie courante évidemment, et ce sans la nécessité du moindre "thérapeute".
Quelles "opérations" attends-tu Ariaga ? Si tu peux les éviter, évite !! (Même s'il faut laisser les choses se dérouler sans intervenir...)

Écrit par : Aloysia | 27/04/2016

Ah !! Je viens juste de lire ce que tu as écrit juste au dessus ; bon c'est à moi de mettre des lunettes. Parfait. Oui, l'affichage de l'écran peut être grossi et il est bon de pouvoir se protéger de son rayonnement... Prends bien soin de toi.

Écrit par : Aloysia | 27/04/2016

Une leçon pour l'existence, pour ma part, j'ai encore bien du chemin à parcourir avant d'atteindre la vallée de la patience.. ne plus juger, laisser le temps au temps : oui, mais ai-je encore le temps de tout cela ?

Écrit par : Sedna | 27/04/2016

@ Sedna, tu sais bien amie que le temps n'est que l'idée que l'on s'en fait.

Écrit par : Ariaga | 27/04/2016

Il y a des moments où on n'a pas vraiment le choix entre être patient-e et ne pas l'être alors autant en voir toutes les vertus :-)
J'ai la réponse à la question que je me posais concernant le "truc" permettant que tu puisses mieux "supporter" l'écran sans trop fatiguer tes yeux, j'en suis contente pour toi.
Gros bisous et belle journée pleine de ... patience! :-)

Écrit par : Ambre Neige | 28/04/2016

Bonjour amie,
comme quoi, laisser du temps au temps est la bonne formule
Très riche ce texte
On a eu un peu la même idée sur la "sagesse"
à bientôt
Bises
Daniel

Écrit par : dany2121 | 28/04/2016

Ces mots me parlent, "permettre aux choses de se produire d'elles-mêmes" me semble être une des clefs pour vivre et avancer dans son évolution... Merci Ariaga pour ces mots importants, bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 28/04/2016

Il paraît que bien souvent ce dont nous avons besoin et qui serait bénéfique pour nous, se présente à nous mais que nous ne savons pas le voir, trop absorbés et influencés par nos pensées. Les mots de Jung sont très justes. Merci de les partager avec nous, Ariaga. Belle fin de journée. Amitiés.

Écrit par : Françoise | 28/04/2016

de la sapience à la patience
il faut s'armer pour faire face
est ce un bouclier ou bien une lance

l'attente est anxiogène chez certains
mais le destin n'est pas que d'attendre mais de tendre
vers un état d'équilibre harmonieux

si la détente vient, pas celle d'un ressort, on peut emmagasiner
des énergies nouvelles et partager ces moments

Écrit par : Thierry | 28/04/2016

@ Aloysia, non je ne peux pas éviter mais c'est parfaitement au point.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2016

@ Ambre Neige, à toi aussi patience et sérénité.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2016

@ Dany2121, oui, il y a des liens invisibles entre ceux qui se connaissent depuis longtemps à travers l'écriture.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2016

@ Plumes d'Anges, oui essayer de diminuer le volume du bruit du caquetage mental pur écouter les vraies leçons.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2016

Revenons à Jung : laisser les choses advenir par elles-mêmes n'est pas un art !! Car si cela devient un "art" nous sommes dans la plus parfaite fumisterie ! L'ego se couronne lui-même pour sa belle trouvaille. Les choses arrivent d'elles-mêmes ; point.

Écrit par : Aloysia | 29/04/2016

@ Aloysia, cela se défend ...

Écrit par : Ariaga | 29/04/2016

pacefull, ainsi va le rythme personnel
quand on s’évertue à accélérer le temps ou le pas
ce n'est pas sans conséquences
dans les séquences qui se jouent
advienne que pourra
car nous la force de la volonté
ne déplace pas des montagnes
il y a des montages et des démontages
qui parfois du succès propagent
mais quand tout résiste et que vous prend la rage
ce n'est pas le scorbut et il n'y a pas de but au score
si je me convainc de l'inanité de mes efforts
peut être serais je moins accablé par l'enjeu
même si pas confiant dans l'issue de la voix
à la recherche de la parole perdue
je dois d'abord m'écouter
même si j'ai peur d'être débouté
de mes droits, envers et contre tout

Écrit par : Thierry | 30/04/2016

la science de la patience
un long apprentissage
qui tire de l'expérience
des raisons d'attendre
sans jamais se tendre
sauf sur la carte
quand le menu
n'est pas affiché
je vous fiche mon billet

Écrit par : Thierry | 30/04/2016

Garder ou conserver, ne pas perdre
voilà tout ce qui importe de ce bien
fort précieux qui permet de résister
à tout, un atout dans mon jeu, dans mon je
qui moins souvent se cabre

un affaire de...
un souffle pour...
une éternité en somme...

Écrit par : Thierry | 30/04/2016

Comme le dit un dicton populaire "Tout vient à point à qui sait attendre....."

Écrit par : Ulysse | 30/04/2016

La patience dans la vie
c'est de savoir attendre la mort
sereinement quand on sent
qu'elle va bientôt venir
qu'il faudra quitter le navire
et demeurer absent
laisser en paix l'esprit qui dort
et rejoindre les parvis

Écrit par : Thierry | 01/05/2016

Je crois aussi qu'il faut être patient, cela permet de penser mieux et d'approfondir. Contente que tu ai trouvé un moyen de te protéger de l'écran et de venir nous visiter. Passe une bonne semaine.

Écrit par : elisabeth | 02/05/2016

@ ARIAGA : un grand merci à ceux qui ont mis les derniers commentaires. Je les ai lus et appréciés mais je crois que plutôt que de répondre puisque je dois m'"économiser" je vais chercher dans mes divers "écrits" matière à une prochaine note.

Écrit par : Ariaga | 04/05/2016

Nous serons patients et tu nous en apprends les vertus ;)

parfois les circonstances, on dit "c'est de circonstance"
nous imposent la patience et l'attente qui va avec
on ne contrôle rien, on ne sait rien, on se contente d'attendre et d'en savoir plus, ce peut être dur voire insoutenable mais pourtant...

Écrit par : Thierry | 05/05/2016

Accepter sereinement l'instant qui passe en saisir le meilleur...
Admettre que la vie est un passage et que la mort en fait partie...
que de sagesse dans cet écrit!

Écrit par : Marie Minoza | 07/05/2016

@ Marie Minoza, merci d'apprécier la pensée de Jung,cela me fait plaisir d'être en harmonie ...

Écrit par : Ariaga | 07/05/2016

je n'ai pas assez de temps pour développer, mais j'adhère complètement
belle journée

Écrit par : shana | 10/05/2016

Non la patience ne suffit pour accepter le destin
l'extinction du souffle vital d'un être cher
dans ses retranchements on serait tenté d'aller
mais c'est la mise à nue, la mise à mort
qui jette dans l'arène, pas celle des mots encore
pour non gémir mais comprendre le trouble
qu'engendre, l'absence, le départ à jamais
Non la patience est bien modeste quand on se ronge
depuis des jours dans l'attente d'informations
qui ne viennent pas borner votre horizon dévasté
et qu'il faut tenir, sans rompre la digue
jusqu'aux actes officiels qui scelleront rituellement
un état de fait, mais que plus rien ne sera comme avant
non la patience ne sert de rien dans ces moments d'angoisse
intense ou dansent les souvenirs

Écrit par : Thierry | 10/05/2016

Ce matin est le grand jour, celui du départ
l'adieu a été donné hier, mais sans le baiser de paix
paix à toi où que tu sois,

je sais que tu me comprendras Ariaga

Écrit par : Thierry | 12/05/2016

@ Thierry, oui, je te comprends et je suis avec toi en esprit.

Écrit par : Ariaga | 12/05/2016

la patience n'est pas toujours récompensée, quand décomposé par le drame, les traits tirés, le teint hagard, on a perdu le nord, on cherche une boussole, on se sent solitaire par la perte d'un être cher

mais après les larmes vient le temps de l'acceptation
après les émotions et le pathos l'intégration des faits
on ne peut refaire l'histoire, on ne réécrira pas le scénario

la patience c'est d'attendre que la paix nous envahisse
que la place du souvenir se fasse sans creuser de trop grosses ornières
dans notre chemin

la patience c'est de comprendre, pas intuitivement, par le travail et l'expérience, ce qu'il en reste, comme leçons pour la suite
pas de ligne de fuite, la poursuite d'une trajectoire, infléchie certes
mais aussi réfléchie dans le miroir que l'autre nous a tendu

Écrit par : Thierry | 13/05/2016