UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Alchimie : la voie humide | Page d'accueil | Etienne PERROT sur l'alchimie »

09/01/2007

Univers musical

Je ne m'étais jamais interrogée sur mon "univers musical" parce que j'y baignais tout naturellement ; un peu comme ma relation avec la Nature et avec le Divin. Un échange avec profdisaster m'a incitée à l'introspection.

D'abord, il me semble que mes goûts musicaux, contrairement au reste de mon "être" qui est multiple, complexe et évolutif, sont restés très figés. Je peux écouter la même musique pendant des années sans jamais me lasser. Explication ? Je crois que j'ai trouvé : je n'écoute pas vraiment la musique, j'en attends un bien-être physique. C'est exactement comme de respirer convenablement un air pur. Et ce qui me donne ce bien-être physique correspond à un "type" en moi (archétype?), ce "type" étant directement lié à mon rythme biologique. Cardiaque je crois.  Ce rythme est à quatre temps : boum boum / boum boum ! C'est probablement pour cela qu'écouter un rythme à trois temps (genre valse) me disloque.

Comme j'ai besoin de musique pour me sentir bien, j'en écoute beaucoup. Des exemples , En tête une sorte de drogue dont je ne peux me passer : J.S. BACH. Mais attention, le dépouillé sans orchestre, chant et autres fioritures. Le genre Clavier bien tempéré ou l'Art de la fugue, les suites pour violoncelle seul pendant des heures. C'est pénible pour mon entourage...Ensuite tout ce qui est tambours, batterie, tribal, la musique Soufi (j'aime beaucoup) et dans l'électronique la "transe". Et puis une musique de sorcière,"médecine woman", de Medwyn Goodall. Et aussi un peu de celtique quand le rythme convient. Ces musiques accompagnent l'activité physique ou intellectuelle.

  J'écoute aussi des musiques pour la détente ou la méditation (certaines depuis dix ans). Ce sont des musiques du genre méditation zen ou dites "newage"ou musiques du monde. Qu'est-ce que j'ai en ce moment sur la table de ma chambre (Bach est dans la chaîne )Je crois que beaucoup vont sourire gentiment. :

Kitaro, David Sun (eternal spirit) Terry Oldfield, Bill Douglas, Aeoliah, Orion, les Dreamflight de herb Ernst, Michel Pépé et surtout la pile complète des oeuvres de LOGOS. Pauvre Ariaga, vous comprenez qu'elle soit un peu désemparée quand vous échangez sur la musique. Mais c'est mon univers, je me suis confessée. Content mon cher Désastre ?

Dernière minute, j'avais oublié une exception, un ovni qui me fascine, Eric SATIE mais seulement celui pour piano des Gnossiennes, morceaux en forme de poire, et surtout les Gymnopédies. 

Ouf ! j'ai l'impression que le monde se referme sur moi...comme une boite...musicale.  

 

 

Commentaires

Euh... je ne connais rien de tout ça. J'ai un peu honte... ;)
Par contre, nous avons le même goût pour Bach (et pour le même Bach : Clavier bien tempéré,etc) et j'aime également Satie.

Écrit par : profdisaster | 09/01/2007

pareillement, je ne peux m'empècher de vivre en musique et de voir le monde "tourbillonner" de tous les sens ,
L

Écrit par : aloredelam | 09/01/2007

J'intitulerai plutôt ce joli billet "débordement musical". :-)

Ces derniers temps je suis plongé dans la musique du silence, que ce soit en roulant ou à la maison, alors que j'avais l'habitude de meubler ma solitude avec un arrière fond musical. Maintenant je chante tous les jeudis soir et j'ai eu ma dose musicale vois tu ?

Bach je trouve que c'est trop "ingénieur du son" avec ses concertos brandebourgeois. Mes préférés: Mozart, Beethoven, Schubert, Dvorak, mais surtout surtout Mozart.

De Medwyn Goodall j'aime aussi Merlin et Angel sleep. Sinon dans les New Ages il y a la série Anugama c'est pas mal, Deuter (Land of Enchantment c'est très doux et berçant), Vangelis et la série Tao music.

Je crois que je vais m'arrêter de peur que tu ne cherches un-autre-blog-rempli-de-féminité pour te ressourcer. :-)

Écrit par : lancelot | 10/01/2007

Pas vraiment surprise .. nous écoutons des choses communes.
Et petite question : qu'est ce qui détermine le choix du cd que tu vas faire tourner ?

Écrit par : Honorine | 10/01/2007

D'accord avec Honorine sur la question : qu'est ce qui détermine le choix du CD? C'est très mystérieux pour moi. Je suis capable d'écouter les musiques les plus variées selon les moments, l'humeur, l'environnement, les rencontres... Je me demande si ce n'est pas un peu la même chose pour le choix des livres, des films...
En fait j'ai tendance à faire confiance aux gens que j'aime (sans pour cela être influençable!) Et d'ailleurs, je prends note de quelques noms dans les commentaires ci dessus pour écouter quelques extraits!

Écrit par : Gabriel | 10/01/2007

Bon Jour,

S'il y a eu des êtres sur terre qui ont aperçu les profondeurs de la musique et qui se sont approchés de la perfection idéale, je nommerai Jean-Sébastien BACH. Il y avait autour de lui des créatures célestes qui lançaient des sons tout à fait merveilleux pour qu'il puisse cheminer au fond des horizons et pénétrer les mystères de la musique suprême. Il entendait Sa voix lui parler intérieurement et comprenait les secrets cachés du monde musical autant qu'il saisissait leurs puissantes compositions.

Amicalement - HOJIKA

Écrit par : HOJIKA | 10/01/2007

profdisaster, aloredelam, lancelot, Honorine, Gabriel, HOJIKA, vous avez formé une sorte de choeur d'anges qui m'a murmuré de douces paroles avec le bon rythme.
Je précise cependant à lancelot que je n'aime absolument pas les grosses machines genre concerto brandebourgeois, je vais chercher la série Tao music. N'y aurait-il pas "une pointe d'ironie" dans sa dernière phrase ?
Amicalement à tous. Ariaga.

Écrit par : ariaga | 10/01/2007

Merci Ariaga, je découvre ce billet musicologique et cela a le mérite de stimuler les réactions, car la musique nous touche si directement que nous sommes spontanément amenés à réagir aux goûts des autres.
De mon côté, j'associe volontiers la triade corps/âme /esprit à celle de la musique rythme/mélodie/harmonie. D'où mon goût pour des créations qui puissent nourrir mes trois plans (je dis "mes", car la même musique peut produire des résonances différentes en chacun, évidemment).
Une certaine méfiance de ma part à l'égard des musiques de transe, purement rythmiques.
Inversement, pas d'affinités fortes non plus pour les musiques de relaxation, peu ou pas rythmées, bien que j'en possède plusieurs dans ma discothèque, ayant eu aussi ma phase "new age". Je connais Logos, dont j'avais surtout apprécié l'album "Eve". Moins convaincu par Kitaro et Terry Oldfield (autant écouter Mike !) et surtout allergique à Pépé : je ressens une influence occulte malsaine, assez présente dans nombre de musiques new age, mais particulièrement concentrée chez ce compositeur. Par ailleurs, autant je suis en affinité avec les folklores celtiques , andins ou indiens (d'Inde), autant les sons tibétains me répugnent. Quant aux musiciens classiques occidentaux, outre les grands noms habituellement cités, j'ajouterais volontiers Sibelius (l'appel de l'Hyperborée sans doute !).

Écrit par : Arianil | 11/01/2007

C'est pour te faire titiller Ariaga, la pointe d'ironie.

Écrit par : lancelot | 11/01/2007

@arianil : Dans ce billet je ne parlais pas vraiment de mes goûts musicaux ,qui sont sans importance, mais de ma relation physique étrange avec la musique. Si j'écoute(mais peut-on appeler cela écouter?) le Bach le plus "basique" c'est parce que ça me fait du bien dans mon corps. Je "sais" que Mozart est divin mais au bout d'un moment mon coeur se met à battre irrégulièrement. La transe est une sorte de drogue calmante. Les musiques "plates" et sans rythme aucun me font du bien justement parce qu'elles ne "cassent" pas mon rythme biologique. C'est comme cela, cher Arianil...et mon évolution est lente. J'ai d'autant plus honte que j'ai, sincèrement écrit un billet sur mes mérites du silence. Je suis un être très pluriel ! Et encore une fois merci de tes commentaires, ils me font avancer.

Écrit par : ariaga | 12/01/2007

Satie... Un ovni pour certain, mais quel ovni ! Extraordinaire !

Écrit par : Spirit of boz | 10/10/2007

Carl philipp emanuel, c'est très beau

Écrit par : Psyché | 16/11/2011

Eric de son prénom, oui j'aime

Écrit par : Psyché | 16/11/2011

Pour répondre à l'idée de goûts musicaux très figés, je crois que nous avons un cerveau d'une part sensibilisé à la musique ou pas et d'autre part notre cerveau est configuré pour tels types de musique, le mien par ex est attaché à des polyphonies semblables qui se retrouvent chez tous les compositeurs que j'aime, ce qui ne veut pas dire que je n'aime pas les dissonances, mais chez Debussy par ex les harmonies sont très différentes des compositeurs très classiques et il privilégie les aigus qui ne me sont pas favorables, nous sommes proches des compositeurs parce que nous avons une âme soeur, j'aime beaucoup Stravinsky qui est très moderne et j'aime aussi la bonne musique électronique comme celle de Pierre Henry par ex ou de Hugues le Bars

Écrit par : Psyché | 16/11/2011