UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fréquences | Page d'accueil | L'interprétation des rêves selon C.G.JUNG 1/2 »

04/02/2007

Jeux de pensées de C.G.JUNG enfant

A l'époque C.G.Jung avait environ huit ans :

"...une pente dans laquelle était enfoncée une pierre faisant saillie - ma pierre. Assez souvent, lorsque j'étais seul, je m'asseyais dessus et alors commençait un jeu de pensées qui prenait à peu près la forme suivante : "Je suis assis sur cette pierre. Je suis en haut, elle est en bas. " Mais la pierre pouvait tout aussi bien dire : "Moi, je..." et penser : "Je suis placée ici sur cette pente, et il est assis sur moi. "Alors se posait la question : "Suis-je celui qui est assis sur la pierre, ou suis-je la pierre sur laquelle il est assis ? " - Cette question me troublait chaque fois ; je me redressais doutant de moi-même, me perdant en réflexions et me demandant : "Qui est quoi ?" Cela restait obscur et mon incertitude s'accompagnait du sentiment d'une obscurité étrange et fascinante. Mais ce qui est indubitable, c'est que cette pierre avait avec moi de mystérieux rapports. Je pouvais y rester assis des heures entières, tout envoûté par l'énigme qu'elle me posait. "

Ma vie, Témoins. Gallimard p. 40-41.

 

Commentaires

Je retrouve là des choses de ma propre enfance...

Écrit par : profdisaster | 04/02/2007

Moi aussi... je me suis intéressé de la même façon pour une pierre, une feuille, le vent, ou même quelqu'un d'autre. Qui serions-nous si nous étions autre ?

Là aussi, la question porte en elle plus de germes de pensée que tout réponse.

Écrit par : Souplounite | 04/02/2007

les questions sont toujours riches que les réponses .. j'ai compris ça très jeune aussi, vu les difficultés de mes parents à y répondre.

Écrit par : Honorine | 05/02/2007

L'air embaumé qui flue me sent-il ?

Écrit par : joruri | 05/02/2007

@ profdisaster, ça ne m'étonne pas.
@souplounite, le premier visiteur de mon blog, merci de revenir me rendre visite avec ce témoignage.
@honorine, c'est bien d'avoir deux noms, cela me fait une soeur de plus.
joruri c'est très beau ce que tu dis là. Je me le suis répété plusieurs fois.

Écrit par : ariaga | 05/02/2007

rire .. et si je n'étais que 2 ! polyphrène !!!!

Écrit par : Cil' Honorine | 05/02/2007