UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pensée dirigée, rêve et poésie | Page d'accueil | Expérimentation sur la symbolique des rêves. »

15/02/2007

L'image de Dieu

"Nos images sont en règle générale des images de quelque chose"..."l'image de Dieu est l'expression d'une expérience sous-jacente de quelque chose  que je ne peux pas atteindre avec des moyens intellectuels, c'est à dire par la connaissance scientifique, à moins de me livrer à une transgression irresponsable"... Lorsque je dis que je n'ai pas besoin de croire en Dieu parce que "je sais", je veux dire par là que je sais ce qu'il en est des images de Dieu en général et en particulier. Je sais qu'il y va d'une expérience universelle et, dans la mesure où je ne suis pas moi-même une exception, je sais que j'ai moi aussi une telle expérience que je peux appeler Dieu...Cette étrange force qui se manifeste pour ou contre mes mouvements conscients m'est bien connue. C'est pourquoi je dis  : "Je le connais."Mais pourquoi devriez vous appeler ce quelque chose "Dieu"? Je répondrais : "pourquoi pas ?  On l'a toujours appelé "Dieu". 

                       C. G. Jung.  

Correspondance, T.5, p. 138.  

Commentaires

Dieu...est le jour où je nais, en un silence fracassant, à ce que je suis et qui n'est pas quelque chose que je puisse saisir mentalement.

Dieu s'imagine dans mon coeur comme un Amour sans images qui dissout en douceur l'idole "moi" que je croyais être...

Écrit par : mouniprema | 15/02/2007

Audacieux, mais bon, ce n'est pas mon point de vue.

Écrit par : profdisaster | 15/02/2007

@mouniprema, tu est beaucoup plus avancée que moi dans la relation au divin et je ne peux que contempler la beauté de ton amour, moi je suis encore dans la Nature, les moments premiers mais je chemine, je chemine...

@Cher Désastre enfin une dissonance dans la musique de notre couple qui commençait à ronronner. L'ennui aurait fini par s'installer (hi!hi). Le problème c'est que ce texte est de Jung, pas de moi et c'est vrai que, sournoisement, j'ai pensé qu'il pourrait susciter des réactions. Il est sorti du contexte d'une lettre qui se voulait très "scientifique" où Jung, à son habitude, dit qu'il pourrait changer d'idée . Il ne lui restait plus que deux ans à vivre et il a encore beaucoup parlé non de l'idée de Dieu, mais de Dieu avec une tendance au panthéisme.

Écrit par : ariaga | 15/02/2007

Là ou j'en suis .. à "chercher " dieuDieuHalah..etc" .. qu'importe le nom qu'on lui donne, est que cette notion même disparaitra avec l'extinction de la race humaine.
Celle avec qui je marche, avec qui j'ai signé un contrat .. à durer infini .. est la VIE.
La Vie survivra à tout et à tous .. elle est la seule qui aujourd'hui représente une vérité pour moi.
Elle est à accueillir ici et maintenant .. uniquement ..
Comme c'est difficile !!!
Elle est l'Alchimie même !
Elle est le symbole, la représentation, le rêve manifesté, elle est .......... !


Tout ce que tu nous en racontes aussi Araiga.

Écrit par : cile | 15/02/2007

Bonsoir Ariaga.
Vous avez raison (ah zut, nous sommes d'accord, c'est le ronron qui s'installe de nouveau !...) ;)
Je respecte tout à fait son point de vue. Je ne le partage pas, c'est tout.
C'est l'éternel problème : si Dieu il y a, est-ce simplement l'Etant, l'Etre ou le Sur-Etre ?
Je comprends l'optique panthéiste (je l'ai embrassé un bon moment), celle que Spinoza expose dans sa philosophie par exemple. Seulement pour moi c'est insuffisant. Pour mon "coeur" et pour mon intellect, si vous voulez.

Écrit par : profdisaster | 15/02/2007

Dieu existe-t-il ou pas ? Eternel débat comme celui du sexe des anges. Affectueusement.

Sous mon pseudo, je t'ai mis un lien à un article à ce sujet.

Écrit par : lancelot | 16/02/2007

@cile, je suis comme toi un chantre de la Vie, sous toutes ses formes des plus divines au quotidien.

@Cher Désastre, encore une fois je partage vos goûts, il va falloir nous résigner... Spinoza est mon philosophe préféré, avec Nietzsche, le mal compris et le mal lu. Il est difficile de parler de Dieu, d'où le texte, moi je ne peux que le ressentir, depuis toujours, c'est pour cela que j'en reste à la Nature.

@Lancelot, je suis allée voir avec intérêt. Il y a des réponses mais tellement de questions restent, heureusement !

Écrit par : ariaga | 16/02/2007

Pour vous éclairer sur Dieu, un poème de Hafiz :

---

J’
Ai
Tant
Appris de Dieu
Que je ne peux plus
Me
Prétendre

Chrétien, Hindou, Musulman,
Bouddhiste, Juif.

La Vérité a tant partagé de sa Substance
Avec moi

Que je ne peux plus me prétendre
Homme, femme, ange
Ou même pure
Ame.

L’Amour est devenu
Si complètement l’ami de Hafiz
Qu’il s’est transformé en cendres
Et m’a libéré

De tous les concepts et images
Que mon esprit ait jamais connus.

---------

Bien à vous,
AZ

Écrit par : Al Zeituni | 06/03/2007

Merci, al Zeituni, pour ce très veau poème. Je suis allée sur votre site et je compte y retourner car je le trouve vraiment très intéressant et plein de richesses à découvrir. Amicalement. Ariaga.

Écrit par : ariaga | 06/03/2007