UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cortège de bateaux | Page d'accueil | Emergence »

18/11/2008

Faire l'autruche !

IMG_2264_3_2.jpg

Depuis quelques temps, submergée par des problèmes concernant ceux qui me sont les plus chers, je tente de surnager. Mais je me sens comme une traînée d'eau qui va inéluctablement s'enfoncer dans le sable, et il ne restera plus que quelques noirs paquets d'algues. Je n'ai plus le loisir de répondre correctement aux commentaires, plus d'inspiration pour les notes ou, si cette inspiration vient, ni le goût, ni la force de lui donner une forme satisfaisante. J'ai toujours eu la folle idée que je pouvais porter mon petit monde sur mes épaules mais c'était pure vanité...Alors, pour un moment, je vais faire l'autruche et enfoncer ma tête dans le sable. Je ne ferme pas le blog, j'y tiens trop, mais je le mets entre parenthèses pour un certain temps. Il est possible que j'y apporte quelques modifications (les liens) et, à mon rythme, j'irai vous rendre quelques visites. Vos comentaires me feront toujours plaisir et je lirai les mails et leur répondrai dans la mesure du possible. Pour patienter vous avez sur ce blog près de 400 notes et 5200 commentaires dont certains sont très copieux !

Je reviens dès que possible mais je pense que vous serez tous d'accord avec moi pour penser qu'un blog doit être une source de plaisir et non une contraine supplémentaire.

Je vous embrasse tous lecteurs connus et inconnus.

Ariaga

Commentaires

Alors bon courage à toi !

Écrit par : aliscan | 18/11/2008

Merci de prendre soin de toi en posant la limite sacrée !

"Prendre soin des autres sans prendre de soi ce n'est pas construire le soin, c'est construire la négligence" Th.D'Ansembourg

De tout coeur avec toi,

Alex

Écrit par : Clidre | 18/11/2008

Tu as entièrement raison, fais ce que tu as à faire pour les tiens et surtout ne t'enfonces pas !!! Bises.

Écrit par : patriarch | 18/11/2008

je trouve la photographie saisissante... n'oublie pas l'eau suit un cycle et finit toujours par reparaître, vive et vivifiante....
Mille et une bises et plein de bonnes choses, plein.

Écrit par : jlb | 18/11/2008

Fais comme l'oiseau...
J'aime beaucoup cette photo et moi aussi je crois que vouloir prendre soin des autres suppose de s'accorder à soi même quelque attention.

Écrit par : jean | 18/11/2008

Il est bon de savoir où il est important, pour ne pas dire essentiel, de mettre son énergie afin de répondre à la situation de la manière la plus juste. Il y a un temps pour l'infiltration, et un temps pour l'évaporation...

Écrit par : deed yea | 18/11/2008

@ariaga, clidre, jean ...

"faire l'autruche" ! un titre qui sonne comme une "négligence" de l'autre, mais à soigner vos maux dans votre monde d'apparences, vous pourriez faire des découvertes...
http://charlesattend.over-blog.com/article-24737495.html

Sylvie

Écrit par : Nom supprimé | 19/11/2008

Merci de prendre soin de toi en posant la limite sacrée !

"Prendre soin des autres sans prendre de soi ce n'est pas construire le soin, c'est construire la négligence" Th.D'Ansembourg

De tout coeur avec toi,

Alex

Écrit par : Clidre | 19/11/2008

courage!
bien affectueusement
Cpatricia

Écrit par : cpatricia | 19/11/2008

Oui, bon coup rage, les ami(e)s !

Bien amicalement :-)

Sylvie
http://charlesattend.over-blog.com/

Écrit par : Cigogne :) | 19/11/2008

La photo est magnifique.
On reste avec toi, prends bien soin de toi et de ceux qui t'entourent, c'est la vraie vie.

bises de danae

Écrit par : danae | 19/11/2008

Il y a un moment pour tout , pour chaque chose, dans le mouvement de la vie..
Le bon moment, celui qui nous sourit, celui où tout est simple est celui où nous nous accordons à ce mouvement .
Alors , acceptant totalement ce qui Est.. nous Sommes.

Ariaga, la Vie te porte et ma pensée t'accompagne .

Lise

Écrit par : Lilou | 19/11/2008

Et sais-tu Ariaga ce que fait l'autruche,?
Contrairement à ce que l' on croit, elle a donné rendez-vous à l'eau sous la surface des choses et oui, c' est ainsi alors que tous croient à une fuite, elle savoure la face cachée du monde ... Pas folle l'emplumée ;-))
Elle nous dira aussi la joie des algues au creux des bras d'ondines, le feu des coraux aux coeur des sable, la danse d'éol aux rythmes des marées, les naissances d'aqua aux rires des bancs ( de poissons ;-)), les secrets enfouis au subconscient des épaves habillées de coquilles et de végétaux et tant et tant de choses encore ... Prends bien le temps de l'accompagnement, Ariaga ...En pensée avec toi, eux ...

Écrit par : Kaïkan | 19/11/2008

Garde ton énergie pour tes proches qui te sont chers, on garde de toute façon contact avec toi. Je te souhaite bon courage.

Écrit par : elisabeth | 19/11/2008

Tu as raison de souffler, et de prendre un peu de temps pour toi et tes proches Ariaga...
les tiens sont plus importants que le reste, alors prends ton temps, et prends bien soin de toi...
je t'embrasse.

Écrit par : le Pierrot | 19/11/2008

Ce novembre est bien lourd sur nos épaules, on sent ici et là l'essoufflement la fatigue voire le découragement qui rôdent, tu n'es pas la seule.
Prends soin de toi et de tes proches ; il n'y a que l'amour donné et l'amour reçu qui comptent vraiment.
Le reste est babioles et peut attendre. Je t'embrasse.

Écrit par : la Mère Castor | 19/11/2008

à trêve bientôt, chère Ariaga, bises

Écrit par : djaipi | 20/11/2008

Prends soin de toi et des tiens et reviens-nous quand tu en sentiras la possibilité. Bon courage.

Écrit par : TANETTE | 20/11/2008

L'absence de textes, des mots, du partage n'est pas absence véritable. L'esprit d'un être plane et perdure, l'ayant connu, nommé, aimé... il Est...
Nous t'attendons, je t'attends, sans impatience... à quelque niveau qu'elle fût, toute Rencontre est inscrite à jamais dans l'Esprit... la communication reste établie...

A tout bientôt,
Je t'embrasse.

Écrit par : Mutti | 20/11/2008

Alors comme ça, tu vas m'espionner chez mon pote ?
je sais bien ce que tu penses...ra la la, toi alors...
bonne soirée Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 20/11/2008

merci ariaga pour ce blog passionnant que tu tiens de main de maître,
reposes toi si tu le peux, prends le temps de respirer, et accomplis ce que tu ressens de faire.
les êtres qui te sont chers méritent toute ton attention et l'amour que tu leur donnes,
et ce sentiment nous nous devons de le respecter.
je t'envoie mes plus belles pensées d'amour et d'amitié
mariedumonde

je suis allée faire un petit tour chez "mutti"
j'ai vibré et frissonné sur "le mot en question"
superbe... merci mutti

Écrit par : mariedumonde | 21/11/2008

tu nous retrouveras
derrière
le silence, chère amie

Écrit par : r_i_d | 21/11/2008

Je suis bien d'accord avec ta conclusion Ariaga. Pour le reste bon courage, bises dans l'œuf :)

Écrit par : lechantdupain | 21/11/2008

C'est donc que tu caches un oeuf. Il sera philosophe, forcément ;-) ou sophique ...
Couve-toi bien... Ne prends pas froid. Je te prête ma veste. Garde-la sur tes épaules....

Écrit par : guelum | 22/11/2008

P'tit coucou matinal, bon week end à toi...

Écrit par : le Pierrot | 22/11/2008

Et que lirai-je, moi, le samedi matin avec mon café, alors que dehors tout dort encore ?

Écrit par : Gicerilla | 22/11/2008

---> A Ariaga,

L'autruche qui enfouit sa tête dans le sable veut, en tout cas, vous donner le sentiment que cette tête est la la partie la plus importante de sa personne.
[Katherine Mansfield]

Écrit par : Jack Maudelaire | 22/11/2008

T'inquiètes Ariaga, le nours il sait rebondir...
bise et bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 22/11/2008

De tendres pensées, de la chaleur, nous te prenons dans nos bras aussi.
Le jour, la lumière pour vous.
Tendrement.

Écrit par : patrick | 24/11/2008

16h44, je passe, dépose sur la quai mon sac de petits coucous pour toi, et repars de suite...à plus Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 24/11/2008

coucou Ariaga , oui les alchimiste sont dans le chaudron , il faut couper les gaz et mettre en pause ,
y a kun mô : I_ber_nah_cion !
l'iver s'annonce rude , j'ai déja une crise de foi(e)

Écrit par : lam | 24/11/2008

Une bise et mes pensées affectueuses Ariaga, cela conviendra-t-il?

Écrit par : muse | 25/11/2008

Je sais ce que c'est. L'important est que tu sois bien. Ton absence ne sera pas entière du moment ou ton blog reste en ligne.
A bientôt
RAFRAFI

Écrit par : RAFRAFI | 25/11/2008

Fort occupée moi même par un travail envahissant, je suis bien d'accord avec toi que le plus important est d'être là pour les gens que l'on aime. Prend le temps qu'il te faut, nous t'attendrons...
Je t'embrasse bien fort et pense à toi... et à tes proches.
Bon courage, mille bises.

Écrit par : Pimprenelle | 26/11/2008

Oui ça doit rester un plaisir...Il y a déjà bien assez de contraintes terrestres. Il ne faut pas s'en inventer d'autres...Bon ! si je comprends bien on a de quoi tenir l'hiver avec tes 400 notes...Je souris...J'irai souris dans tes archives grignoter quelques lignes...et qui sait ?
En attendant je t'embrasse et prends bien soin de toi

Écrit par : Aslé | 26/11/2008

Trés belle photo .
Grandeur d'âme jaillit de tes mots pour nous tenir tout prés de toi même dans ton silence ...
Je t'embrasse bonne soirée.

Écrit par : soulef | 26/11/2008

Bonjour, il est vrai que "blog" doit rimer avec plaisir. L'inspiration vient et s'en va quelques fois, ne pas se forcer ne pas s'obliger, tout comme dans les instants de la vie que l'on choisi de vivre ou non...
Mais peu importe la fréquence des parutions, lorsque des mots sont posés sur la toile, ils continuent d'exister et perdurent des pensées profondes, des ressentis existants et présents...Toujours...
Alors, que te dire? Bonnes vacances de la tête? Doux sourires...

Écrit par : Titia | 29/11/2008

Comme j'entends bien cela, que les chemins pris soient de douceur, de tendresse et d'ombre familière où se repose la Lumière.

Écrit par : michelgonnet | 29/11/2008

Bonjour douce amie, je suis bien d'accord avec toi. Il y a des moments, dans la vie, où on est moins bloguesque et effectivement, il faut écrire nos articles avec plaisir. Je suis un peu comme toi, en ce moment. Je te dis de prendre bien soin de toi. Je t'embrasse bien amicalement. Chris-Tian.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 29/11/2008

C'est dimanche, il est 11h06, je passe déposer mon petit coucou dominical, et je file décongeler mes filets de lotte pour midi...tu seras pas là pour te régaler avec moi, tant pis !
bise Ariaga, bon dimanche...

Écrit par : le Pierrot | 30/11/2008

un coucou de ton illustrateur préféré. Repose toi bien, récupère, et quand tu seras en forme reviens nous faire rêver avec tes textes magiques et tes poèmes doux ou remuants.

Je t'embrasse.

ÉPHÊME

Écrit par : éphême | 01/12/2008

Merci pour ta visite, j'espère que tu vas trouver des réponses à tes problèmes !

Écrit par : aliscan | 01/12/2008

Coucou du soir Ariaga, bonne soirée, bise...

Écrit par : le Pierrot | 01/12/2008

Bon alors, cette nouvelle note, kesse t'attend, HEIN ?
bise Ariaga, bonne fin d'après midi...

Écrit par : le Pierrot | 02/12/2008

quelques pensées affectueuses ici...

Écrit par : muse | 04/12/2008

le Pierrot, t'écris plus depuis trois jours, on attend !!

Écrit par : francesca | 05/12/2008

Bonjour Ariaga
Je ne connaissais pas ton blog avant ton passage dans mes chuchotis tout à l'heure. J'ai donc suivi le lien et me voici face à une longue liste de commentaires qui fait suite à une jolie et un peu triste note.
J'ai vécu ces choses dont tu parles, il ne faut pas t'en faire, tout va revenir, quand le moment sera venu.

Ariaga, ce n'est pas moi qui ai déposé ce commentaire qui te parle du Pierrot. Je ne suis pas francesca, mais Fanzesca. Je mets toujours le lien de mon blog au bas de mes commentaires. Il te faut donc chercher ailleurs.

Mais je reviendrais.
Ne ferme surtout pas ton blog, la forme va revenir, c'est sûr !
Ecris-moi si tu veux pour éclaircir ce quiproquo.
Je t'embrasse chère inconnue

Écrit par : Fanzesca | 05/12/2008