UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Photos de l'état des lieux! | Page d'accueil | Un cadeau de C.G.Jung »

06/12/2010

Coeur gelé

 

porte close avec neige.jpg

 

Il faudrait ouvrir la porte

Il faudrait franchir la porte

Mais quand le coeur est gelé

On ne peut plus avancer ...

Ariaga

Commentaires

Le coeur est gelé à l'extérieur Ariaga, mais je sais qu'à l'intérieur il est encore bien chaud...je t'embrasse aussi, passe une bonne soirée...bien au chaud...

Écrit par : le Pierrot | 06/12/2010

Bonjour Ariaga,

Je viens le lire ta note Cœur gelé et çela m'a glacé le sang,
alors je t'envoie des pensées chaleureuses parce que je sais,
je connais ce qu'est le fond du trou, et que même si l'on est tous diffèrent et que chacun le vit a sa manière, et même si je ne te connais pas, je suis touchée par tes mots.
Il ne devrait pas y avoir de cœur gelé, le cœur est un soleil et un soleil qui gèle cela n'existe pas !
Le corps gèle, les pensées gèlent mais pas le cœur qu'en penses-tu Ariaga ??
bon je t'envoie un lien pour dégeler le coeur ,un peu d'humour ^^:
http://www.youtube.com/watch?v=7oN7QhLuJfo&feature=player_embedded
Bises

Écrit par : Peau d'âme | 06/12/2010

que faudrait-il pour que ton coeur se dégèle, ne fut-ce qu'un peu?
Moments difficiles pour toi...
Juste un peu d'amitié, juste quelques mots sincères, qui viennent du...coeur, oserais-je le dire?
Du coeur de l'amitié, fût-elle virtuelle
Je t'embrasse, Ariaga

Écrit par : Coumarine | 06/12/2010

Douceur d' une flamme qui réchauffe le coeur.
Simplement dit. C' est aussi la douceur d' une femme, en toi, en moi, en chacun de nous....

Écrit par : noëlle | 07/12/2010

Lutter sans lutter, l’essentiel est toujours avec soi :

« ……Poutant, lorsque deux êtres sont unis dans l’intimité de leur cœur,
Ils brisent même la dureté du fer et de l’airain.
Et lorsque deux êtres se comprennent totalement dans l’intimité de leur cœur,
Leurs paroles sont douces et fortes comme un parfum d’orchidées. » Yi King – 13, 5

Nous l’oublions parfois. Puis nous revient cette douceur de l’échange avec notre propre cœur aussi bien qu’avec le Cœur des êtres et des choses. Aucune porte ne saurait l’arrêter durablement.

Cordialement,
Amezeg

Écrit par : Amezeg | 07/12/2010

Comment peut-il gelé le cœur, là où il est????? Bises.

Écrit par : patriarch | 07/12/2010

Même pas vrai !!!! L'engourdissement vient du chagrin, de la vie qui a reflué... Mais ton principe de vie est si intense et présent que tu envoies en fait une belle porte, qui protège,et rassure sur l'ensemble de la forteresse. De plus elle nous présente incidemment ( regarde bien !) les palmes vertes du renouveau !!!
Mais ta peine,elle, a droit d'existence.Tiens bon !!! Bises amicales, Dominique.

Écrit par : Dominique | 07/12/2010

OUI, à ce moment difficile...


J'ouvre la porte
Je franchis la porte
Je viens réchauffer ton coeur
Tout doucement...plein de douceur.
Douce journée.

Écrit par : anne marie | 07/12/2010

La raison nous dit de faire
Et pense en nous l'action
Pour un futur meilleur
Décrit à sa façon..

Le coeur en nous se serre
Devant tant de leçons
Sachant que le Meilleur
N'arrive qu'à son heure..

Nous le trouvons froid
Mais en fait il attend
Cet instant où la Vie
Tout à coup bondit.

Écrit par : Lilou | 07/12/2010

Bonjour Ariaga, le retour à l'écriture c'est déjà l'amorce du dégel.
Amicales pensées Michel

Écrit par : aliscan | 07/12/2010

Mais quand le coeur est gelé ça ne veut pas dire qu'il est mort, il a besoin de cet hiver, de ce temps de repos...
Je t'embrasse fort

Écrit par : Aslé | 07/12/2010

Comme l'oiseau de mon histoire (je dis : ses pattes sont gelées et son cœur ne vaut pas mieux). mais l'enfant le prend entre ses mains, et le mets dans sa poche, au chaud, tout près du cœur. C'est ce que je te souhaite, que faire de mieux ? je t'embrasse.

Écrit par : la Mère Castor | 07/12/2010

Oui Ariaga il faut du mouvement pour se réchauffer et chasser l'hébétude du froid qui vous transi en même temps qu'il vous transcript
du transept il ne faut pas porter la croix , je t'envoie une brassée de bois et des baisers à la volée pour te donner de l'animation.

Écrit par : Thierry | 07/12/2010

Ne laisse pas s'éteindre l'athanor Ariaga, même si cela t'es difficile, je souffle avec toi sur les braises en attendant que tu puisses alimenter de nouveau le feu. Je t'embrasse.

Écrit par : lechantdupain | 07/12/2010

Juste une brassée de bises venteuses pour ranimer la braise qui vit toujours en toi. Avec la fin des frimas, il faut sortir de la coquille, et reprendre le chemin de ta curiosité et de tes envies.

BISES

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 07/12/2010

Ton cœur gelé, amie Ariaga, je le réchauffe par de chauds baisers d'amitié. Tiens bon, tu n'es pas seule, tu sais... On pousse la porte avec toi.

Écrit par : Sophie | 08/12/2010

Je t'envoie, Ariaga, un peu de chaleur pour réchauffer ton coeur qui ne pourra pas rester gelé longtemps avec tous les témoignages d'amitié que tu reçois ! Bises

Écrit par : danae | 08/12/2010

ARIAGA À TOUS, je lis vos messages et ils me font chaud au coeur ... et puis je crois que je vais arrêter de culpabiliser d'être ainsi sans forces et sans idées. Tout le monde à le droit d'avoir sa "dépression" même l'atmosphère !

Écrit par : ariaga | 08/12/2010

On a le droit d'être sans force Ariaga...de se laisser voguer en ses souvenirs....de se dire, c'était le temps du Bonheur ....ce temps me manque cruellement.
Mais la Vie continue ..et il faut Vivre .
Je t'embrasse

Écrit par : *MeL* | 08/12/2010

Bonsoir Ariaga ...Difficile moment que de changer de lieu .Merci de penser à moi ,et je te dis bien des choses par-delà ces quelques mots ...
Bien à toi
H.

Écrit par : Hécate | 08/12/2010

Je repasse faire un petit coucou (malgré ma pause :-)), juste pour dire je ne sais pas si lorsque tu es passé sur mon blog tu as vu mon rêve : http://unsensee.blogspot.com/2010/11/la-traversee-daya.html , un des enseignement que j'en ai tiré c'est que parfois il est bon d'épouser les courbes des vagues , sans résister, sans culpabiliser, juste accueillir et se laissez porter.
je t'embrasse.

Écrit par : Peau d'âme | 09/12/2010

je passe apres une longue absence pour te saluer et apprécié ton blog

a bientot xxx

Écrit par : veronique | 09/12/2010

il va dégeler...
bientôt
kissous
Amélie

Écrit par : amelie | 10/12/2010

un bisou bien matinal, pour réchauffer ton coeur Ariaga, passe un bon week end, et ne prends pas froid....

Écrit par : le Pierrot | 11/12/2010

Le coeur je l'ai
si fort ancré là
au milieu de la poitrine
il n'est jamais apaisé
et par à coup
il me rappelle à l'ordre
ses sautes me disent
que le corps réagit

une porte si lourde à pousser Ariaga
que même en étant une battante
il faut faire jouer les gonds
et tourner la roue du temps
nous sommes avec toi pour
entrouvrir et amorcer ces pas

Écrit par : Thierry | 11/12/2010

ARIAGA À TOUS, je sais que vous devez me trouver silencieuse mais je "couve" et aujourd'hui, en lisant une lettre de Jung, il y a eu comme un déclic. L'oiseau s'est agité dans l'oeuf ! J'essaierai de vous raconter cela demain dans une note si les korrigans me laissent tranquille. Je vous embrasse amis si fidèles.

Écrit par : ariaga | 12/12/2010

Petit passage du soir, afin de me rendre compte si tout va bien, et que tu n'as pas froid...bisou Ariaga, passe une bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 12/12/2010

Je t'offre une peau de mouton pour te réchauffer ! Je vois que cela va mieux dans ton dernier commentaire. Tu as eu le déclic ! Bonne reprise.

Écrit par : elisabeth | 12/12/2010

Allez, au boulot très chère!

Écrit par : astrale | 12/12/2010

Si je n'avais pas lu ton article suivant, je te dirais simplement "laisse-toi porter, ne lutte pas, tente d'accepter et petit à petit tout se remettra en route, il ne peut en être autrement"

Écrit par : pseud | 18/12/2010

LE SEL
comme principe....

Écrit par : cpatricia | 21/12/2010

Sourire...
Qui, quoi ne peut plus avancer..."qaund le coeur est gelé" ?
Et si l'on allait s'asseoir sur la colline pour regarder ce "coeur gelé", simplement, sans "faudrait"...

Bien à toi,
Nathamsa

Écrit par : Nathamsa | 14/02/2011

J'en suis là aujourd'hui...

Écrit par : Ella | 24/02/2011