UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Livre Rouge de C.G.JUNG | Page d'accueil | Barrières »

18/09/2011

Ouvrir le Livre Rouge

Livre,écriture,culture,philosophie,alchimie,spiritualité Jung

Un plaisir ne peut être indéfiniment retardé sans devenir souffrance. Contempler le contenant ne suffisait plus et j'ai ouvert le Livre Rouge de C.G.JUNG, sans réfléchir, tout simplement, au début du fac-similé.

Cesser d'imaginer, voir cette première page écrite et illustrée sur parchemin de la main de Jung, fait monter à mes yeux une grande bouffée d'humide émotion. Les pages sont trop grandes (40 sur 30 cm) pour être photographiées nettement en entier mais je partage avec vous, amis, (photo ci desus) , le début de cette première page, en latin. Voilà le moment où Jung à commencé l'Oeuvre du Livre Rouge, ces 13 pages de ce qu'il intitule Liber Primus. J'ouvre plus loin et viennent les 190 pages du Liber Secondus.

Comment ne pas être touchée par la régularité des caractères gothiques allemands, les lignes tracées pour écrire droit et non effacées,

Livre,écriture,culture,philosophie,alchimie,spiritualité Jung

les enluminures et les merveilleuses représentations des visions de Jung qui montrent son talent de peintre. Comment ne pas être submergée par tant de travail, tant d'occasions à nous offertes de rêver et d'imaginer.

Vous me direz, il y a une traduction ? Certainement et des introductions, et des commentaires, et des notes mais ... ce sera pour bien plus tard. Pour l'instant je vais contempler une à une les pages du manuscrit original  et cela va prendre du temps ... beaucoup de temps !

C'est pour plus tard la lecture attentive du texte traduit. La recherche de ce que ne m'a pas déjà apporté l'oeuvre de Jung . Ces clès tant attendues qui ouvrent des portes encore fermées sur la Psychologie des Profondeurs.

Livre,écriture,culture,philosophie,alchimie,spiritualité Jung

Je vais vous dire un secret, il y a autour du livre comme le parfum d'un monde inconnu et j'ai l'impression  que des yeux d'ailleurs me regardent jusqu'à l'âme.

Ariaga

Commentaires

Vivement que je le trouve sous mon nez ...
Bon dimanche
Amitiés - Daniel

Écrit par : bichon39 | 18/09/2011

Les livres parlent par leur contenu mais aussi, quand on les touche sans regarder les mots. Merci du partage. C'est une merveille.
Bonne fin de week end.

Écrit par : elisabeth | 18/09/2011

Fabuleux, je n'avais jamais rapproché Jung de la Gothique allemande et là, j'ai l'impression en te lisant que le temps perd ses repères , qu'il existe bien comme tu le dis " un autre monde " et je me mets à rêver en toute liberté ... Merci pour ce moment, Ariaga ;-))

Écrit par : Kaïkan | 18/09/2011

ton texte est sublime, ce partage d'émotions très touchant, merci Ariaga ! et de voir ces lignes en vieil allemand, cela me rappelle le vieux bouquin sur lequel mon père m'a fait apprendre cette langue quand j'étais petite, avec les SZ comme des B et les S comme des F.. je me demande si ce n'est pas cette écriture qui m'a fait préférer l'allemand à l'anglais, car j'ai toujours été fascinée par les écritures diverses(le grec, le russe, etc)
Je te souhaite une bien douce fin de dimanche, Ariaga, et te laisse au doux plaisir de la découverte de cet ouvrage magnifique..

Écrit par : ambreneige | 18/09/2011

Je pense au mot "Patience", au temps d'autrefois qui est tout le contraire de celui de maintenant...Les enluminures à la main et la calligraphie, toutes ces heures à s'appliquer, se concentrer sans cesser de penser à ce qui nous anime, comme une lente décantation pour atteindre le sublime...
Je t'embrasse Fille et Femme du Livre Rouge

Écrit par : Aslé | 18/09/2011

@ Bichon 39, cela me surprendrait que tu le trouves, comme cela, sous ton nez. Il faudra le trouver, le porter, lui trouver sa place. Je plaisante ami, en ce moment j'ai besoin d'émerger avec un grand rire. Il parait que celui de Jung était impressionnant !

Écrit par : ariaga | 18/09/2011

@ Élisabeth, c'est vrai, regarder un beau livre, attendre de l'ouvrir, c'est presque sensuel.

Écrit par : ariaga | 18/09/2011

@ Kaïkan, il y a une telle atmosphère sur ton blog où je vais depuis des années, que là aussi je passe dans un autre monde, "le monde de Kaïkan" vers lequel je vogue sur un étrange navire. Oui, tu aimerais ce livre.

Écrit par : ariaga | 18/09/2011

Toujours j'ai aimé cette écriture ...même si je ne comprends pas la langue allemande . Mon arrière grand-père écrivait en lettre gothiques .
J'ai ,chez moi des livres anciens qui sont de cette écriture gothique allemande . Je les regarde...:)
Merci pour ce partage...distillé ! ...Et désolée que ton commentaire se soit volatilisé ...:(
Merci tout de même Ariaga .

Écrit par : Hécate | 18/09/2011

Comme tu le soulignes, c'est dans les détails, innombrables, que l'on est saisi par l'émotion...les ratures, les dessins, les traits au crayon de bois, etc
Parfois, en le refermant, j'ai même l'impression qu'une main ridée appartenant à un vieux sage va reprendre la plume pour enrichir l'ouvrage...c'est un partage et une étreinte avec le plus intime dans l'intime.
Merci de nous faire partager ces émotions.

A ceux que cela pourrait intéresser, je fournis le lien du dernier billet de cgjung.net avec des liens vers des commentaires journalistiques, des émissions de radio, etc autour de la sortie de l'opus.
Je pense aller voir les oeuvres et l'original à Paris.

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 18/09/2011

oups, le lien :
http://www.cgjung.net/nl/lettre-information-2011-09-18.htm

Écrit par : Jean | 18/09/2011

C'est ainsi que j'ai appris l'allemand , avec un très âgé professeur, pendant la guerre, et je dois dire qu'au début il m'arrivait de me tromper avec certaines lettres de l'alphabet grec..... Je n'avais que 12 ans....
et c'était dans un séminaire.....

Belle journée. Bises

Écrit par : patriarch | 19/09/2011

J'étais curieuse de découvrir les illustrations de ce livre si précieux et je ne suis pas déçue. Les enluminures sont splendides et j'ouvre grand mes yeux sur l'écriture gothique si bien tracée (comme le petit vieux qui serait aussi un dessin de Jung ?). Je t'embrasse Ariaga

Écrit par : danae | 19/09/2011

@ Ambreneige, ce qui est beau c'est de voir ces très grandes pages couvertes de cette écriture avec des majuscules ornées. Je suis contente que cela t'ai fait plaisir.

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

@ Aslé, oui, ce mot patience, cet exercice pour un homme qui, quand on voit le nombre d'ouvrages écrits, son activité avec ses patients, sa famille, sa correspondance, cet exercice donc devait être un véritable ascèse.

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

@ Hécate, c'est peut-être un bénédiction pour mon amour propre si mon commentaire chez toi est parti car s'il était aussi bourré de fautes que ma réponse à ton commentaire sur la dernière note, j'aurais eu honte. Tu écris tellement bien, tes textes sont d'une telle "tenue" que me "vautrer", comme on dit vulgairement, chez toi m'a peut être été épargné par un hasard secourable (si tant est que le hasard existe).

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

Je ne m'arrête pas à une faute Ariaga ,j'attache de la valeur à la pensée qui est mise chez moi . Il y a des divans cramoisis pour se vautrer ,se prélasser ,rêver ,dialoguer ,divaguer ,et mon boudoir pourpre est ouvert à qui veut bien ...Sans prétention d'autre que le partage d'un instant .
Crois-tu que je ne suis pas un rien intimidée ici ,parmi ces brillants et savants commentaires ? ...
Ton acceuil m'a encouragée largement :)
Bien sincèrement .

Écrit par : Hécate | 19/09/2011

@ Hécate, ce n'étais une faute mais trois, énormissimmes. Pourquoi aurais tu été intimidée. Il y a ici quelques échanges sur le "fond", comme on dit, mais au fil des années, surtout depuis le décès de mon compagnon, j'ai été de plus en plus sensibles à ces amis qui passent juste pour dire qu'ils sont là, qu'ils m'apportent un peu de leur chaleur. Il y a une Alchimie Spirituelle, avec des majuscules, mais il y a aussi une alchimie du quotidien, de la vie ici et maintenant, qui me semble, elle aussi, essentielle à la réalisation d'un passage Ici. On est bien chez toi, à lire un bon livre.

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

Je frétille à l'idée de découvrir bientôt cet "incunable" de Carl Gustav. Il y a des lustres, j'ai réalisé, suite à une commande, un manuscrit enluminé du chapitre de Rabelais "Comment Grandgousier congneut l'esperit merveilleux de Gargantua à l'invention d'un torchecul" (GARGANTUA chapitre XIII). Je crois que cela lui aurait plu. J'y ai passé des centaines d'heures, et j'imagine du coup parfaitement le travail colossal réalisé par le père JUNG. Mais c'est aussi très apaisant de faire ce travail de fourmi, et l'esprit est alors très libre, alerte, disponible, délié.

BISES

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 19/09/2011

@ Jean, Je la vois comme toi cette main ridée qui, dans une autre dimension, continue le travail. Jung disait que pour certains les murs étaient moins épais, peut être à t-il, par l'intermédiaire de cet ouvrage, contribué à donner à ceux qui sont dans ses pas, et dont j'espère, comme toi, faire partie un moyen, de se rapprocher de lui.

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

@ Patriarch, je ne sais si cela t'a laissé de bons souvenirs, mais j'ai plaisir à t'imaginer jeune en train de lire ces caractères gothiques.

Écrit par : ariaga | 19/09/2011

Dans la revue de l'INREES(Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires) qui s'appelle "Inexploré", un article est consacré justement à l'histoire de ce fameux livre rouge. Je l'ai lu hier soir.

Écrit par : Daniel | 19/09/2011

Ce premier contact avec ce bel ouvrage est plein de promesses ! Ton émotion est palpable, tu sembles comme une enfant ouvrant un cadeau à Noël ... Bref, je débarque qu'ici, et je regrette de ne pas avoir plus de temps pour parcourir tes archives et comprendre un peu mieux ton parcours. Lentement, mais sûrement, je viens moi aussi à ta découverte !
Bonne lecture à toi.

Écrit par : Tempérance | 19/09/2011

J'ai eu l'occasion de le survoler aujourd'hui, au musée Guimet. Il y a de très belles reproductions. Par contre, je n'ai pas vu de traduction, si c'est le cas, c'est vraiment dommage.
Conjointement à l'exposition sur le livre rouge, il y avait une interessante conférence de Mme Christine Maillard traitant sur le livre rouge: "L'Asie dans la pensée interculturelle de Carl Gustav Jung: aspects d'une rencontre".
Une autre conférence ayant pour titre "C.G.Jung et les images d'Asie" aura lieu le 24 septembre, 8 et 29 octobre, à 14h30 toujours au musée Guimet à Paris.

Écrit par : etienne | 19/09/2011

Il y a une réelle sensualité dans ta façon de présenter Le Livre et on devine tout de suite le plaisir que tu peux ressentir ... c'est comme si tu étais restée derrière une porte, peut-être, à laisser courir ton imaginaire en attendant Le Moment de l'ouvrir ...
Amitiés.

Écrit par : pseud | 19/09/2011

Je t'écoute... cela se suffit.

Écrit par : Miche | 20/09/2011

Ces enluminures sont vraiment très belles... J'adore ! Cela rappelle les vieux grimoires contenant plein de mystérieux secrets... à élucider soi-même !... Merci du partage Ariaga.

Écrit par : Phène | 20/09/2011

Je suis heureuse pour toi Ariaga et j'espère apprendre ici de tes lectures, de tes chemins en lus, minés d'âme ...

Écrit par : Veronica | 20/09/2011

tout cela est plein de charme et de mystère. Heureusement tu es là pour faire le guide.

Écrit par : la Mère Castor | 20/09/2011

@ ARIAGA À TOUS, un petit coup de fièvre, (le Livre rouge qui sait ?) fait que je ne peut pas répondre aujourd'hui à vos commentaires si intéressants. Je risquerais de dire de grosses bêtises ! A très bientôt.

Écrit par : ariaga | 20/09/2011

Etienne,

Hormis le livre rouge, je sais qu'il y a qques oeuvres peintes et sculptées de Jung, comment les as tu trouvé ?

Bon courage Ariaga

Jean

Écrit par : Jean | 20/09/2011

Bonjour Ariaga,

l'image de ce "Barbe-bleue" frappe mon esprit et me confirme que ce livre rouge est un grimoire...

Bon voyage dans tes profondeurs...(il me le faut ce livre!)

Écrit par : Nout | 21/09/2011

"Barbe-bleue" endormi après ses forfaits ? Pourquoi pas. Pour moi il ressemble étrangement aux superbes mosaïques gallo-romaines du dieu "Oceanos", fréquentes dans le S.W de la France (Séviac, Maubourguet...), mais là il a dû un peu abuser des langoustines farcies aux plantes illicites, ou déboucher quelques amphores de trop, à moins que quelques archétypes malicieux lui susurrent quelques blagues lestes durant sa méridienne...

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 21/09/2011

ARIAGA À TOUS, la fièvre est passée mais j'ai des problèmes avec mes yeux (fragiles) que je dois mettre au repos pendant deux ou trois jours. La lumière qui émane du Livre rouge les a brulés, peut être. D'ailleurs vous n'avez pas vraiment besoin de moi, le laboratoire vit sa propre vie ... A bientôt.

Écrit par : ariaga | 21/09/2011

Ariaga ,soigne toi bien ...Les yeux fragiles ,oui ...Les miens sont tellement affaiblis ...Trop de séquelles de toutes sortes . Prends soin de toi . Et reviens ...dès que possible . Très égoïstement ,tu me manques déjà ...L'âme du Laboratoire c'est toi !
Amitié d' H

Écrit par : Hécate | 21/09/2011

Prends soin de toi Ariaga, un livre n'est qu'un livre, il vaut moins que ta santé... Je t'embrasse

Écrit par : lechantdupain | 21/09/2011

Hécate,

Je viens de survoler ton blog que je trouve très attrayant pour qui aime la belle plume...

Jean

Écrit par : Jean | 21/09/2011

Oh! merci Jean de votre regard jusque chez moi . Ce sont mes coups de coeur . Un partage ouvert à qui le veut bien :)
Hécate

Écrit par : Hécate | 21/09/2011

Prends soin de toi Ariaga, ne dit-on pas, précieuse comme la prunelle de tes yeux ! Bises

Écrit par : danae | 22/09/2011

Quelle merveille ! Ce livre est un vrai trésor. Merci Ariaga !!

Écrit par : ZIBELINE | 22/09/2011

Repose toi bien Ariaga, rétablis toi vite

Écrit par : Anthéa | 22/09/2011

ARIAGA À TOUS, mon problème oculaire était un peu plus sérieux que je ne le pensais mais rien de très grave. Théoriquement, pendant encore quelques jours, je ne dois pas utiliser mes yeux, en particulier devant des écrans. Les consignes, ce n'est pas trop mon genre, alors je viens quand même vous remercier pour vos commentaires. Je ne peux répondre individuellement et aller sur vos blogs mais cela va bientôt s'arranger et je ferai alors un grand voyage. Je vais aussi publier une poésie dans les heures qui viennent. En effet, ce sevrage de la vie fait que cela travaille à l'intérieur ...

Écrit par : ariaga | 25/09/2011

Merci de nous donner de tes nouvelles Ariaga, prends soin de toi bien sur, c'est là le plus important ! A bientôt ici ou ailleurs, je t'embrasse !

Écrit par : lechantdupain | 25/09/2011

Prends soin de tes yeux Ariaga.
Mais je ne suis pas en accord avec toi.
Amitiés
*MeL*

Écrit par : *MeL* | 25/09/2011

Faute de ne toujours pas savoir qui est ce René, je vais essayer de découvrir davantage Carl...

Raaaaaaaahhhhhhhhh que d'hommes que d'hommes !!!

Belle soirée à toi

Écrit par : Lmvie | 25/09/2011

"Je vais vous dire un secret, il y a autour du livre comme le parfum d'un monde inconnu et j'ai l'impression que des yeux d'ailleurs me regardent jusqu'à l'âme."
Ariaga , j'ai des frissons en lisant cette phrase... je l'entends moi-aussi! et je me sens toute petite...

Écrit par : voixlactee | 27/09/2011

Un petit mot pour dire que j'ai vu l'expo au musée Guimet et que ça vaut le coup.
D'une part l'édition n'offre qu'un pâle reflet du manuscrit de Jung, dont l'état est phénoménal (mais hélas on ne peut le feuilleter).
Et puis il y a des sculptures et peintures diverses de Carl, peu connues.
On peut voir ou télécharger le livret de l'expo ici :
http://www.guimet.fr/Le-Livre-Rouge-de-C-G-Jung-Recits

Écrit par : rémi | 06/10/2011

Merci Rémi pour ces précieux renseignements. Je suis certaine que cela valait le coup !

Écrit par : ariaga | 08/10/2011

Je suis allée voir hier l'expo au musée Guimet: un vrai bonheur. J'ai été fascinée par les sculptures-totem de Jung, par ses mandalas et c'était très émouvant de voir les manuscrits.

Il y a aussi quelques merveilleux "mandalas noirs" du bouddhisme ésotérique tibétain; la partie consacrée à Jung et l'Asie est très intéressante, meem si le choix des œuvres asiatiques est restreint (très belle sélection néanmoins)

Le livret téléchargeable (et même imprimable) sur le site web du musée Guimet est très bien fait et d'autant plus utile qu'il n'y a aucun catalogue disponible sur place. (à part le livre rouge… )

Écrit par : venezia | 10/10/2011

@ Vénezia, je ne peux aller voir l'exposition mais je commence à avoir des échos, comme le tien, de ceux qui l'ont visitée et cela me passionne. Merci du partage.

Écrit par : ariaga | 11/10/2011

Bonsoir Ariaga ,je pense que tu dois savoir que David Cronenberg a fait un film autour de Jung et de Freud :" A Dangerous Method " .
J'essayerais de le voir quand il sortira .
Amicalement à toi.
H

Écrit par : Hécate | 11/10/2011

@ Hécate, moi aussi j'essaierai mais je ne sais si cela passera dans mon coin.

Écrit par : ariaga | 12/10/2011

De même pour moi !

Écrit par : Hécate | 12/10/2011

Un voyage professionnel qui m'a laissé le temps de prendre le métro jusqu'au bord de Seine et du musée Guimet...Un moment de grande émotion et je me suis permis de te citer.
Belle journée à toi.

Écrit par : Louis-Paul | 14/10/2011

ARIAGA À TOUS, Je suis allée sur le blog de Louis Paul et j'ai beaucoup apprécié une note où il exprime avec sensibilité son ressenti devant le Livre Rouge exposé au musée Guimet. J'invite tous ceux qui s'intéressent à ce livre à lire cette note.

Écrit par : ariaga | 14/10/2011