UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pas de vacances au Laboratoire | Page d'accueil | Accastillage et baptême »

08/07/2012

Le bateau des vacances

Le bateau des vacances imaginaires.jpg

Nous allons, comme l'a suggéré Mariedumonde, partir en bateau sur l'océan des vacances imaginaires. Il n'est pas facile de trouver le navire rêvé et j'ai du chercher dans les profondeurs du blog. Celui avec lequel nous allons naviguer ne paie pas de mine mais il a un tel désir de retrouver la haute mer, de quitter le triste lieu où on l'a attaché pour mourir, que, dès que je l'ai vu, j'ai compris que c'était celui là et pas un autre !

Il y a des travaux à faire ... mais les navigateurs du Laboratoire ne manquent pas de courage. Il faudra aussi lui trouver un nom.

Ariaga

Commentaires

Pour lancer la recherche du nom je propose, en attendant mieux, « Le patient » ou « Patience des mers ».

Écrit par : Amezeg | 08/07/2012

J'ai bien un nom qui me vient...Mais ,ce serait trop en dire sur le billet que je prépare pour ma future publication ;ce bateau conviendra très bien pour le "voyage" que j'ai en tête ...:)
Amitiés d' H

Écrit par : Hécate | 08/07/2012

Bonsoir chère Ariaga,

en découvrant ton "billet" aujourd'hui, le mot qui m'est venu spontanément est esperanza pourquoi je n'en sais rien, je ne suis pas spécialement branché sur l'espagnol mais c'est ainsi, alors j'ai cherché
et j'ai trouvé que pour un bateau breton qui va voyager , dans sa langue c'est encore plus joli espoir se dit en breton esperañs avec un signe sur le n, tu me confirmeras chère amie je ne voudrais pas commettre une erreur, qu'en penses tu ?

il est tard je m'en vais rêver à bord bien entendu
bisous du soir

Écrit par : mariedumonde | 08/07/2012

Mousse Phène à bord, capitaine !!! Bien amicalement, douce âmie

Écrit par : Phène | 09/07/2012

pour moi ce sera: "Quand tu voudras! " belle journée Bises

Écrit par : patriarch | 09/07/2012

Un beau rouge plein de dynamisme. Et symbole de l'unité car la somme de ses chiffres modulo 9 donne le UN.

Écrit par : Francine Plantet | 09/07/2012

Ta photo, Ariaga, me rappelle cette chanson :
http://www.youtube.com/watch?v=QqDTYR1c2Lc&feature=related

Larguons les amarres !!!!!

Écrit par : La Licorne | 09/07/2012

Pour moi je dirais "Grenade", comme le fruit bien sûr !

Écrit par : Guillaume | 09/07/2012

@ARIAGA À TOUS, le départ est un peu retardé et l'accastillage aussi car je subis (avec joie) une invasion de barbares d'origine familiale. Ce sera court et je viens vite m'occuper du navire. J'avais pensé pour le nom à "la délivrance", en pensant à ce navire libéré de ses chaînes et à la délivrance des prisons de l'esprit et du corps par les voyages imaginaires. J'attends encore d'autres suggestions. Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 09/07/2012

Une invasion de pirates ,Ariaga ! Voilà ce que c'est que d'affrêter un rafiot ....:)
Amicales pensées ,et...à une prochaine escale !

Écrit par : Hécate | 09/07/2012

ce bateau a l'élegance de ceux qui ont vécu et bien vécu. Comme une fierté indestructible, une générosité, un partage. Il est petit mais a assez de place. Il est usé mais pas détruit.Il tend sa proue vers nous et nous convie au voyage...de l'esprit, de l'imaginaire mais toujours à plusieurs.
Je le nommerais bien "douce évasion" comme si tout était permis avec sa délicate protection...

Écrit par : Annethé | 09/07/2012

un escargot sur un bateau ? Pourquoi pas. (sais-tu comment afficher un gif ? Si tu ne sais pas je te dirai)

Écrit par : la Mère Castor | 10/07/2012

Et si on l'appelait "Liberté" ?
Bonne traversée avec tes barbares ;-)
Bises amicales.
Nelly

Écrit par : pseud | 10/07/2012

Pourquoi pas, en toute modestie bien sûr, "Amiral Ariaga" ? Il faut un haut gradé à l'autorité de fer dans un écrin de velours pour diriger l'équipage dépenaillé, rêveur, brouillon et hétéroclite du Laboratoire.

Bon vent à tous !!!

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 10/07/2012

Ce Monsieur X 300088 ne serait-il pas le « Je n’ sais pas » qui convient pour se lancer à la découverte de nos antipodes tandis que le fameux « Pourquoi pas ? » emporta Charcot à la découverte de l’antartique ? Reconnaître son ignorance est peut-être essentiel pour s’acheminer vers la délivrance... ?

Écrit par : Amezeg | 10/07/2012

"Les copains d'abord" ? :-)

Écrit par : La Licorne | 10/07/2012

Bonjour Ariaga,

Passage éclair pour témoigner de mon amicale pensée...

J'allais proposer "Les copains d'abord" mais Licorne m'a devancé...décidément, malgré nos petites divergences de plumes, nos esprits semblent se mettre d'accord en ce moment.

Je vote donc comme Licorne.
Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 11/07/2012

Partir avec ce vieux navire qui me rappelle tant les souvenirs du chantier de la Campanette (un monsieur qui ramène à la vie les vieux bateaux posés sur son entrepôt en herbe), voilà qui me convient parfaitement. Et vogue sur ton blogue ce navire qui a tant navigué et a sans doute tant d'histoires à raconter.

Écrit par : Louis-Paul | 11/07/2012

Une marée d'herbe, une marée verte, la voici découverte, et ce sol foisonnant qui nous repose la vue, un calme de calame pas mité mais pas agité, nous voici habité de songes et d'envies, prêts à frotter et à peindre, à der rouiller et à gratter sans verrouiller aucune porte, puisque le large est là si bien palpable qui nous rend capable de nous projeter au delà des chandeliers, alors étalons l'antifouling et défoulons nous avant de fouler le pont qui résonnera de nos rires et nos chansons.
e la nave va !

Écrit par : Thierry | 12/07/2012

ARIAGA À TOUS, les envahisseurs reculent, encore une journée difficile et nous allons pouvoir nous occuper à nouveau du bateau. Je pense que je vais lui chercher des voiles et une ancre pour commencer. Pour le nom, j'ai lu toutes vos suggestions et j'ai un faible pour l'une d'entre elles. Je vous le dirai mais il faut bien ménager le suspense et puis de nouvelles idées peuvent encore arriver. ...

Écrit par : ariaga | 12/07/2012

Les barbares m'ont signifié par missive portée de longues heures à dos de cheval que l'assiégée résistait vaillamment et se portait comme une charmante princesse.
Ou comme une charmante sirène?
Avis au marins...
Un bisou de troubadour!

Écrit par : Pimprenelle | 12/07/2012

Ah, quelle idée géniale ! :) et quelle belle photo Ariaga !
J'aime, tu sais partager, pas que l'amer en partage d'ailleurs :)

ah pour le nom oui, j'ai un faible aussi !!!

moi ce sera en écho aux "Copains d'abord" :

"L'écho peint d'abord" !!! et à babord et à tribord les amis !

Pensées bien ancrées !

Écrit par : Veronica | 15/07/2012

en rêve-errance à sa peinture qui a de la patine et de la bouteille !

Monsieur X, yes ! :)

Écrit par : Veronica | 15/07/2012

Alors, principe de Marine, il n'est jamais bon de débaptiser un bateau. De mémoire, c'était le Kalinka.

Nous avons eu un voilier nommé "Bugale an don vor" … en souvenir de ce conte "L'enfant de la Haute Mer" : http://chantalserriere.blog.lemonde.fr/2008/10/12/la-solution-lenfant-de-la-haute-mer-de-jules-supervielle/

Écrit par : La Dame de Nage | 20/07/2012

@ La Dame de nage, en tant que fille , petite fille, et arrière ... d'officiers de marine, je connais cette superstition mais, dans notre monde imaginaire tous les interdits peuvent être bravés ! Merci pour m'avoir redonné l'occasion d'avoir envie de relire l'enfant de la mer de Supervielle. À bientôt.

Écrit par : ariaga | 20/07/2012

Je découvre ce blog et c'est heureux.
Ce rêve de bateau me rappelle un livre de René Fallet dont a été tiré un film "le drapeau flotte sur la marmite" ; rêve d'un cheminot qui voulait vivre la mer.
De l'humour pour des vacances, c'est bon à prendre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/René_Fallet

Écrit par : Fanchon | 04/08/2012

@ Fanchon, et moi j'ai découvert ton blog ou plutôt votre blog, car si j'ai bien compris vous êtes deux, et je l'ai ajouté à ma liste.

Écrit par : ariaga | 04/08/2012