UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Panne d'inspiration | Page d'accueil | G.Jung et la prière »

10/04/2013

Chaos métallique

art,photo,insolite,métal,destruction

Beauté de l'erreur qui monte des failles en une haute stridence nourricière de la danse des contraires.

Le monde jetable pulse du hasard

explosion en étoile d'une ligne trop droite

qui se tord en un désir de mort

dans les fours alchimiques de la dissolution.

Ariaga

Commentaires

Des tôles concrètes
Entends-t-on le tollé des taules soumises à concrétions ?
Non seulement celles qui s'enroulent en étoles,
S'affichent sur la toile.
Société de con somation !
.
Quelques mots à ma façon pour venir accompagner ton grand Art Ariaga, bises étoilées

Écrit par : lechantdupain | 10/04/2013

Tôles ondulées, avez vous donc une âme...bise Ariaga, demain chez moi, 2 autres photos très sympas, tu verras si tu repasses...bise et bonne fin d'après midi...

Écrit par : le Pierrot | 10/04/2013

Ordo ab chaos !
quand les tôles dézinguées, déglinguées mais pas froissées s'entassent en tas avant que des récupérateurs ne viennent les broyer et les fondre
c'est mieux de la ferblanterie, pas plaquée mais laminée que des ondulations d'amiante ciment aux relents douteux et aux effets néfastes.
Alors laquées ou galvanisées, d'alu ou de fer doux , elles sont dures à défaire et les rivets résistent mais le revêtement tient bon lui qui évite la corrosion.
Alors c'est sur ça rappel des logements d'urgence, des abris semi cylindriques, des favela et des townships , de rio à Soweto , de la recup et du bris collage .

Écrit par : Thierry | 10/04/2013

@ Lechantdupain, je suis ravie que ces quelques tôles t'ai procuré une si belle inspiration. Merci l'ami.

Écrit par : ariaga | 10/04/2013

@ Le pierrot, et poète avec ça. C'est la granpaternité qui de donnes des ailes.

Écrit par : ariaga | 10/04/2013

@ Thierry, une photo et quelques lignes et te voilà parti à nous conter de bien intéressantes choses pleines de sens ... Cela vaut le coup pour moi de retrouver un peu d'inspiration.

Écrit par : ariaga | 10/04/2013

Torsion de l'ego voué à se liquéfier... Bises et bon WE, chère et douce Ariaga

Écrit par : Phène | 11/04/2013

Quels commentaires !!!! Je suis très terre à terre, simplement des tôles en fin de vie...Elles vont retourner dans un four.....

Bonne journée avec bises x 2

Écrit par : patriarch | 11/04/2013

@ Phène, je ne voudrais quand même pas que mon ego se retrouve dans cet état. Il faut en conserver un peu, en bon état, pour ne pas se laisser submerger pas l'inconscient.

Écrit par : ariaga | 11/04/2013

@ Patriarch, oui, mais re -tourner dans un four c'est une belle image alchimique. La vie des symboles ...

Écrit par : ariaga | 11/04/2013

Je suis admiratif de ton imagination pour écrire sur un simple amas de tôles. Quoique si on y regarde de près l'ensemble dégage une belle vision artistique.

Écrit par : Daniel | 11/04/2013

La raison froide et métallique peut conduire au chaos si l'on n'y prend garde.
La distorsion du sens produite par l'intellect grand ou petit format, logos trop coupé de l'éros, demande pour remède une dissolution – alchimique – des rigidités très galvanisées du penseur reclus en sa tour d'ivoire ou d'acier clinquant.

Écrit par : Amezeg | 11/04/2013

"Une ligne droite qui explose en étoile" mais pas dans la galaxie en tout cas. Et que dire des rectangles (voitures à la casse) qui finissent en cubes ? Je suis effarée quand je pense à tout ce que nous jetons. Si tous les 3-4 ans nous jettons nos téléphones portables et ordinateurs, chacun, cela fait une grande montagne de déchets.... Je n'ose plus y penser. Bonne après midi.

Écrit par : elisabeth | 11/04/2013

Pas de fioriture, j'adore !

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 11/04/2013

@ Amezeg, on me dit que j'en raconte à partir d'un simple tas de ferrailles mais toi tu philosophe alors elle n'est pas belle la bande du Laboratoire ?

Écrit par : ariaga | 11/04/2013

@ Daniel, j'aurais du te répondre avant Amezeg mais c'est en pensant à ton commentaire que j'ai écrit.

Écrit par : ariaga | 11/04/2013

J'espère que tu vas sortir de ce chaos de ferrailles, l'esprit apuré. Je t'embrasse.

Écrit par : danae | 11/04/2013

Sur "ce coup", je reprendrais la formule de Patriarh "Quels commentaires!!!!". Peu inspiré par ces tôles donc mais je m'en retourne à un autre commentaire dont je te remercie et qui mérite une réponse. Belle soirée.

Écrit par : Louis-Paul | 11/04/2013

Purée...mais c'est un de mes dégats " fractalisant" que j'avais jeté à la poubelle-ordi et que je n'ai pas recyclé.....honte à moi !
Bien que les erreurs sont parfois très construites et tenancières de vérité.....

Écrit par : *MeL* | 11/04/2013

@ Élisabeth, tu as raison c'est assez terrifiant et notre Mère Nature souffre.

Écrit par : ariaga | 12/04/2013

@ Jean, tu parles de la photo ou du texte quand tu dis "fioritures"! (je plaisantes)

Écrit par : ariaga | 12/04/2013

@ Danae, heureusement je ne suis pas dessous !

Écrit par : ariaga | 12/04/2013

Danse avec les tôles, ce n'est pas d'une épaule dont on a besoin , quand aux taules elles sont disparates pourtant le recyclage a commencé il y a longtemps et le four électrique a permis la récupération de la plupart des déchets ferreux, pour les non ferreux il n'y a qu'à voir comment dans la banlieue de Dakar on fond les cannettes pour faire des casseroles en aluminium.
Mais les métaux lourds sont les plus dangereux pas seulement parce que dense ils sédimentent au fond dans les culots mais surtout parce qu'ils s'accumulent dans les chaines biologiques (à l'inverse l'aluminium , métal léger s'il en est avec le magnésium et le lithium, n'est pas métabolisable du fait de sont électropositivité ).

Écrit par : Thierry | 13/04/2013

Cloaque de métallos, quand on met à l'eau le métal souvent il se ronge de cette exposition, se dissout et doucement s'évacue dans les fossés et les mares, il a le chic pour s'accumuler et se concentrer dans toutes formes d'oxydes mais pas uniquement et s'il est un peu plus noble il se retient en grains. Les tributs qu'il faut payer là à la modernité dans un amoncellement hétéroclite où les ferrailleurs ferraillent dur pour séparer le bon grain de l'ivraie avant que de livrer le fruit de leur tri savant à des transformateurs qui vont convertir de nouveau en fils, plaques et rondins ces matières pas si vulgaires mais bien emmêlées . C'est qu'ils s'y entendent à s’emmêler en plus on n'en finit pas de nous en inventer de nouveau comme le dernier acier de Florange qui est plaqué d'aluminium , sans doute colaminé (mais calaminé) , après tout on a bien revêtu le fer de zinc en son temps et il n'a pas pris son envol, ce sont les duralumins qui ont sonné l'heure des plus léger que l'air.

Écrit par : Thierry | 13/04/2013

@ Louis-paul, je te remercie pour ta belle réponse à mon commentaire sur ton blog. Ces échanges sont vraiment enrichissants.

Écrit par : ariaga | 13/04/2013

@ * MeL, tu sais que rien ne se perd alors ce n'est pas étonnant que tes dégâts non recyclés soient arrivés chez moi. Je savais bien quand j'ai vu ce tas de ferrailles il me rappelait quelque chose qui traînait dans mon esprit !

Écrit par : ariaga | 13/04/2013

@ Thierry, c'est toujours très enrichissant de te lire.

Écrit par : ariaga | 13/04/2013

J'aime beaucoup ce cliché d'une vraie photographe, où le réel torturé des tôles n'est qu'un tremplin vers les tréfonds de l'imaginaire.

Écrit par : éphême | 13/04/2013

@ Éphême, tu me fais plaisir ...

Écrit par : ariaga | 13/04/2013

Tremblons carcasses que nous sommes, Dame Nature est de plus en plus furieuse... :(

Bon, eh bien je continue à chercher la corrélation entre les tôles et l'alchimie... mes neurones sont un peu fatigués, je l'avoue... quand bien même, je cherche... et j'aime bien ce qui prête à me faire réfléchir et vaguer puis divaguer d'idées en réflexions... ;-)

Mais si tu me donnes la langue au chat, je ne t'en voudrais pas, lol ^^

Zoubis du soir.

Écrit par : Khayaa | 15/04/2013

Je préfère "l'étole"

Bisous

Écrit par : Lmvie | 17/04/2013