UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tags à La Rochelle | Page d'accueil | Retour à l’Oeuvre inachevée ... »

22/01/2014

Rêves et liberté

écriture,philosophie,rêves, socièté, art

Quand nous rêvons, nous sommes libres d'agir dans le cadre de situations qui seraient impossibles dans la vie dite "réelle".

On se retrouve dans des maisons inconnues, on change de lieu en une seconde, on joue d'un instrument de musique alors qu'on en est incapable, on côtoie des "people" on vole comme un oiseau et on fait bien d'autres choses  encore ...

La rigidité de la logique, de l'enchaînement des causes aux effets, des contraintes du temps linéaire, tout cela disparait et nous sommes invités à un extraordinaire voyage dans un monde où tout est possible y compris l'absurde.

Il arrive que l'on se trouve dans des situations terribles. Par exemple on tombe dans le vide mais on se réveille avec un tel soulagement !  Ma nature craintive et mon vertige rendent impossible un saut à l'élastique, même si quelque chose au fond de moi aimerait cette sensation. C'est probablement pour cela que, dans un rêve, voler, tomber, marcher au bord des falaises, m'a toujours donné l'impression de vivre des aventures interdites.  Dans le monde du rêve, même si il y a parfois de l'angoisse, la vie est passionnante !

Pour ceux qui auraient besoin d'une dose de potion alchimique je recommande l'excellent texte de Jean Bissur intitulé Gérard Dorn, Jung et l'alchimie.http://carl-gustav-jung.blogspot.fr/2014/01/gerard-dorn-j...

Ariaga

Commentaires

Qu'est-ce que , finalement, l'état de "rêve" ?
Elucubrations compensatoires, imagination sans bornes...ou "voyage" dans un ailleurs...?

Bonne journée !

Écrit par : La Licorne | 22/01/2014

Rêve et Liberté...Deux mots qui me font accourir bien sûr. Les analyser est tout autre, un exercice délicat.
Je fais partie des gens qui (sauf exception) ne se souvienne plus (ou très vaguement) de leurs rêves au réveil mais j'ai l'esprit très rêveur .
Une façon sans doute de m'échapper quand la réalité ne me convient pas, comme tu l'écris "Quand nous rêvons, nous sommes libres d'agir dans le cadre de situations qui seraient impossibles dans la vie dite "réelle"."

Écrit par : Louis-Paul | 22/01/2014

Tout est sombre au pays des désirs obscurs.... Doux rêves lumineux chère Ariaga ! :)

Écrit par : Hortense | 22/01/2014

on ne se refuse rien, tout est possible
logique d'inclusion élargie

Écrit par : Thierry | 23/01/2014

Dans les vergues près d'artimon je ne me sens pas largué
on a beau carguer et tenir sans abattre on se sent bien remonté
depuis le lit du vent des rêves qui sans trêve nous emmène
à celui qui se démène, à celui qui se promène
depuis le château en faisant le gaillard laissant tillac au près

Écrit par : Thierry | 23/01/2014

Souvent, mes nuits sont alimentées de cauchemars où transpirent probablement mes angoisses. Si seulement ce cerveau qui travaille trop pouvait se mettre au repos de temps en temps, ..
cassiopee.binhoster.com

Écrit par : Sedna | 23/01/2014

@ La licorne, c'est vrai qu'il y a une zone brumeuse d'états autour du rêve ...

Écrit par : ariaga | 23/01/2014

Le rêve est un mystère...

http://grandsreves.over-blog.com/article-d-ou-viennent-les-reves-116862157.html

Le rêve est un voyage...

http://grandsreves.over-blog.com/article-le-voyage-nocturne-102450900.html

Écrit par : La Licorne | 23/01/2014

J'aime le rêve. On se trouve dans des situations souvent passionnantes et l'on aimerait ne pas se réveiller, ou bien alors se rendormir pour le continuer ! Mais je pense qu'il y a toujours une part de notre subconscient qui apparaît. Quant à se retrouver dans une chute, là c'est moins amusant !
Bises Ariaga

Écrit par : danae | 23/01/2014

ah le suc conscient, je savais bien que notre cerveau consommait bien du sucre et tant de notre énergie !

Écrit par : Thierry | 23/01/2014

@ Louis-Paul, tu es un rêveur éveillé, les artistes le sont souvent.

Écrit par : ariaga | 23/01/2014

@ Hortense, les désirs obscurs sont nos jardins secrets. pour moi, j'aime tous les rêves, même sombres.

Écrit par : ariaga | 23/01/2014

quand se tire mon rêve errance
ce n'est pas une délivrance
je quitte ma petite enfance

Écrit par : Thierry | 23/01/2014

J'aime beaucoup les rêves car, en effet, ils sont un merveilleux espace de liberté !
Bonne journée.

Écrit par : Bonheur du jour | 24/01/2014

Comme toi, j'ai le vertige. Pourtant mes plus beaux rêves sont ceux où je volais dans le ciel, léger comme une plume. L'un m'a particulièrement marqué: je volais dans le ciel, dans le Sud de la France. Le rêve était en couleurs. Je voyais les côtes et la mer toute bleue. J'avais un sentiment de liberté et de bonheur.

Écrit par : Daniel | 24/01/2014

@ Thierry, je vois que tu as retrouvé une grande forme !

Écrit par : ariaga | 24/01/2014

@ Danae, grâce au rêve nous avons une autre vie et même tomber peut-être une sensation grisante puisque l'on se réveille.

Écrit par : ariaga | 24/01/2014

@ Bonheur du jour , j'ai été faire un tour chez toi et, comme bonheur du jour j'ai ramené un joli bouquet.

Écrit par : ariaga | 24/01/2014

@ Sedna, je ne crois pas aux cauchemars, seulement à des rêves où il se passe des choses dangereuses et qui sont souvent pleins d'enseignements.

Écrit par : ariaga | 24/01/2014

@ Daniel, j'ai beaucoup volé dans mes rêves, moins maintenant. je me souviens comme c'était beau quand, avec des ailes immenses, je montais en spirale vers le soleil sans me brûler.

Écrit par : ariaga | 24/01/2014

Je suis un grand insomniaque qui dort peut mais me réveille en pleine forme et n'ai nul besoin de starter pour démarrer ma journée. Il m'arrive souvent dans les courtes phases de sommeil qui me restent de planer et de me déplacer dans le firmament. C'est mon rêve le plus fréquent! Il m'arrive de voyager ainsi par les airs de contrée en contrée, sans visa, sans passeport, sans contrôle douanier, sans dépense énergétique, sans porter atteinte à la couche d'ozone...etc. Un bonheur indicible!
Bonne fin de semaine chal-heureuse!

Écrit par : toobanal | 24/01/2014

ta photo est magnifique !

Les rêves ... ah lala .. toute une vie "parallèle" !!! surtout que parfois, on les croit vraiment réels ! au point que pour certains, on est bien contents de se réveiller !
Très beau weekend à toi Ariaga ! bisous

Écrit par : ambreneige | 25/01/2014

Nos rêves nous appartiennent, et c'est ça notre liberté. On ne peut pas nous les voler. Impossible. On est comme devant un écran où une histoire se déroule sans que l'on ait demandé quoi que ce soit. Passe un bon week end Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 25/01/2014

@Toobanal, je comprends ton plaisir pour l'avoir éprouvé et je suis comme toi, une petite dormeuse.

Écrit par : ariaga | 25/01/2014

@ ambreneige, merci pour le compliment ! Tout a fait d'accord au sujet de la vie parallèle . En plus les rêves, surtout quand ils sont "en série" et qu'on les regarde comme un livre d'enseignement de l'inconscient, sont d'une grande aide.

Écrit par : ariaga | 25/01/2014

@ Élisabeth, oui, les rêves sont un bien précieux que personne ne peut nous enlever.

Écrit par : ariaga | 25/01/2014

Pour moi dormir sans avoit rêver c'est une nuit pour rien !!!
Il y a des lieux, des pièces que je ne retrouve qu'en songe à des années d'intervales. Comme si ces lieux existaient vraiment. C'est très étrange. C'est passionnant. Evidemment il y a aussi les cauchemards ...
Bonne nuit et beaux rêves chère Ariaga.

Écrit par : Hécate | 25/01/2014

Le rêve est la résurgence de nos secrets, doutes, désirs. Certains sont si "réels" que je mets quelques instants, au réveil, pour réaliser que ce n'était "qu'un rêve" ! Et ils me poursuivent alors pendant des heures...!

Écrit par : ÉPHÊME | 25/01/2014

Bonjour Ariaga,

Ton texte me rappelle ce que disait Freud : le rêve est une psychose de courte durée, inoffensive et même utile, acceptée par le sujet qui peut, à son gré, y mettre un point final...et qui nous enseigne qu’une modification, même aussi poussée de la vie psychique peut disparaître et faire place à un fonctionnement normal.

bises amicales

Écrit par : Isabelle | 26/01/2014

Bonjour chère Ariaga,
J'ai un jour rencontré quelqu'un qui avait le soi-disant pouvoir de continuer un rêve interrompu dans son prochain sommeil s'il avait été réveillé au beau milieu de l'intrigue ! Etonnant !... Belle journée, chère âmie Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 27/01/2014

Ce que dit Phène m'est déjà arrivé, mais ce n'est pas un pouvoir, juste une constatation et non une volonté, et sans doute des circonstances spécifiques : l'état du rêve au moment du réveil est bien mémorisé, mais complètement oublié au cours des activités de la journée, le soir une fatigue qui me fait sombrer rapidement dans le sommeil et l'image du rêve du matin qui vient spontanément, puis quelque chose qui me réveille moins d'une heure après l'endormissement et me permet ainsi ce constat de suite du rêve.

Il y a des rêves qui sont juste une image fixe, d'autres qui semblent être une succession de plans fixes avec des éléments qui les lient, d'autres encore qui s'expriment avec une telle fluidité que l'on pourrait les prendre pour le niveau de conscience ordinaire.

Écrit par : Francine | 27/01/2014

dans les rêves il y aussi des paysages et des lieux familiers, mais pas familiers dans la vraie vie, familiers seulement en rêve, des lieux où on revient régulièrement. Ca m'intrigue beaucoup.

Écrit par : la Mère Castor | 28/01/2014

@ Hécate, je le ressens comme toi et, en rêve, je me trouve dans des endroits que j'ai quittés depuis longtemps où avec des personnes que j'avais complètement oubliées.

Écrit par : ariaga | 28/01/2014

@ ÉPHÊME, tu devrais peut-être pratiquer le "rêve éveillé".

Écrit par : ariaga | 28/01/2014

@ Isabelle, je crois que le rêve est un enseignement de l'inconscient et que nous ne pouvons pas nous en débarrasser comme cela. Je viens de lire ton intéressant article sur la libido.

Écrit par : ariaga | 28/01/2014

@ Phène, je n'ai jamais réussi cet exercice qu'en rêve éveillé. J'envie cette personne car il y a des rêves que l'on voudrait continuer dès la nuit suivante. Je crois cependant que les séries de rêves ne sont qu'un grand rêve où la temporalité est différente de celle que nous connaissons.

Écrit par : ariaga | 28/01/2014

Je te remercie de ton passage. Je t'embrasse.

Écrit par : danae | 28/01/2014

Voilà un sujet qui me passionne (d'ailleurs, j'étais persuadée d'avoir déjà commenté ton message... je crois que j'ai besoin de sommeil...).
Tout est permis en rêve, y compris avoir de supers-pouvoirs lol et réaliser ce que nous ne pouvons (ou voulons) faire dans notre vie diurne alors, oui, que d'aventures mais que d'aventures et des plus rocambolesques !! Au fond, nous ne nous reposons jamais ^^ ! Il semblerait que même lorsque nous n'en avons aucun souvenir, nous rêvons tous, à chaque sommeil... intriguant !
Comme en témoigne Phène, j'ai aussi connu quelqu'un qui était capable, une fois réveillé, de se rendormir et de continuer son rêve sans le moindre "contrôle" de son conscient, vraiment rendormi et à fond ! Fascinant ! Combien de fois ai-je essayé cela sans y parvenir jamais...
J'ai parlé des rêves à mes débuts bloguesques, si ça te dis, c'est par ici : http://khayaa.canalblog.com/archives/2009/08/31/14902732.html
Je m'en vais découvrir le lien que tu donnes.
Bonne fin de soirée.
Zoubis xoxooxx

Écrit par : Khayaa | 28/01/2014

@ khayaa, merci pour ce commentaire très intéressant . J'ai suivi le lien et j'ai lu ton article. Ces échanges sont vraiment enrichissants.

Écrit par : ariaga | 29/01/2014