UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Retour à l’Oeuvre inachevée ... | Page d'accueil | David Peat et la synchronicité »

05/02/2014

Consulter notre ami intérieur

écriture,voyants,médiums,philosophie,jung,socièté

Beaucoup de gens consultent à grand frais voyants, médiums, coach de vie, pour tenter de résoudre leurs problèmes et certains développent une véritable dépendance. Ils ne peuvent plus agir sans le soutien de ces béquilles plaquées or. Je crois que cela serait plus économique et plus profitable si ils s'asseyaient tranquillement chez eux pour méditer en silence et ouvrir grand les oreilles de leur cœur à leur ami intérieur. Il est là, à leur disposition, et ses conseils sont, de loin,  les meilleurs  ...

Ariaga

Commentaires

faire silence pour entendre des images (sic)
ouvrir les yeux pour voir les réponses de la vie sous forme de synchronicité

Écrit par : Frédéric | 05/02/2014

Oui réfléchir chez soi tranquillement, rien de mieux ! Bises Ariaga

Écrit par : danae | 05/02/2014

Et comprendre enfin que ce qu'on s'évertue à chercher à l'extérieur...est là, à l'intérieur... et a toujours été là, discret... en ami attendant patiemment, pour nous aider, qu'on s'adresse à lui... :-)

Écrit par : La Licorne | 06/02/2014

Oui, mais ce n'est pas nouveau... et cela se passe à tous les niveaux (politique, social, médical, religieux).
Dès l'enfance on apprend à s'en remettre à la pensée, à la décision d'autrui.

Pour autant, nous ne sommes pas des vases clos et hermétiques, là où il est dit un dedans, il y a forcément un dehors.

Amitié Ariaga.

Écrit par : Miche | 06/02/2014

Assurément, tu as su écouter le tien pour partager avec nous ces paroles d'une justesse inouïe.
Bises, amie.

Écrit par : ambreneige | 06/02/2014

Bonjour chère Ariaga, mais comment reconnaître l'ami intérieur ?...
Cela va paraître peut-être farfelu, mais quand je ne sais que penser de quelque chose, je demande à l'un de mes oiseaux de me faire comprendre ce qu'il ressent à ce sujet. Il répond toujours...:)))
Mes amitiés.

Écrit par : Hécate | 06/02/2014

Le même jour, j'écris sur mon blog un billet qui aborde le même thème que toi. Cela me laisse perplexe. Nos ondes se seraient-elles croisées?

Écrit par : Daniel | 06/02/2014

J'adhère tout à fait au propos! Chez nous il y a une expression qui nous incite à "écouter nos os".
Bonne journée chal-heureuse!

Écrit par : thami | 06/02/2014

@ Frédéric, oui, les images parlent, surtout celles de notre film intérieur.

Écrit par : ariaga | 06/02/2014

@ Danae, oui, fidèle amie.

Écrit par : ariaga | 06/02/2014

@ la Licorne, je ne saurais dire mieux ... merci.

Écrit par : ariaga | 06/02/2014

@ Miche, c'est vrai et depuis la plus haute antiquité on consulte les augures.

Écrit par : ariaga | 06/02/2014

Comme tu as raison! D'autres prennent aussi d'autre "béquilles" encore bien plus dangereuses. (Je sais de quoi je parle).
Mais aujourd'hui, "on" nous vend le "développement personnel", la "méditation de pleine conscience" et encore plein d'autres choses qui n'ont d'objectif et de finalité que marchand! C'est devenu tendance, et malheureusement il n'est pas toujours facile de s'y retrouver...Mais nos partages peuvent être aussi de bons conseils. Amitiés.

Écrit par : Louis-Paul | 06/02/2014

A Louis-Paul : là aussi nous pouvons nous ouvrir à notre "ami intérieur" ou "espace intérieur" ou être à l'écoute de notre intuition, avant de nous lancer dans des formations, ou pour retenir de ces formations ce qui est cohérent avec notre vibration personnelle. Il y a de tout, mais oser faire des découvertes, c'est vivre, vivre en mouvement, et nous pouvons le faire et le vivre tout en restant en harmonie avec notre être intérieur.

Écrit par : Francine | 06/02/2014

@Francine...mais je suis d'accord, entièrement et sans réserve; peut-être me suis-je mal exprimer.

Écrit par : Louis-Paul | 06/02/2014

Reconnaître le conseiller bidon, celui qui sonne creux, qui dérive parfois et parfois fait naufrage dans ses eaux bien trop grises quand le brillant plaquage se change en rouille et brise la coque et le vernis de son vaisseau pirate écumant les détresses et raflant sans vergogne la toison d’or vulgaire sur le dos généreux du client trop mouton ? :-)

Écrit par : Amezeg | 07/02/2014

@ ambreneige, il y a quand même des moments où je suis un peu sourde !

Écrit par : ariaga | 07/02/2014

@ Hécate, je te crois car l'oiseau est souvent présent sur l'épaule de l'alchimiste et il lui parle.

Écrit par : ariaga | 07/02/2014

@ Daniel, je crois plutôt qu'elles s'interpénètrent ....

Écrit par : ariaga | 07/02/2014

Ami teinté et rieur , pas le moi jacasseur, juste la surcouche de raison
qui tempère et tamponne (pas le coquillard)

Écrit par : Thierry | 07/02/2014

@ Thami, "écouter ses os" voilà une expression qui me plait. Écouter le flux de la vie dans notre corps.

Écrit par : ariaga | 07/02/2014

pour entendre notre ami intérieur, il faut accepter de se centrer dans son centre, d'y respirer, faire silence... et d'écouter..
Bon WE à toi

Écrit par : Coumarine | 07/02/2014

moi je ne consultes pas ...j'ai pitié des psy...avec moi ...les pauvres!!!
besos
tilk

Écrit par : tilk | 08/02/2014

Entièrement d'accord et pour cela il faut se remettre en question constamment, c'est à dire arriver à connaître ses qualité et ses défauts et une fois listés, développer ses qualités et essayer de se débarrasser de ses défauts. Pas facile me direz-vous, mais déjà en ne rejetant pas toutes les responsabilités sur les autres et en de disant pas que tous les problèmes viennent des autres, un grand pas est fait. Bien souvent tout vient de nous. C'est la façon dont nous faisons les choses ou que nous les recevons, qui conditionne notre façon d'être et voir toujours le verre vide au lieu de le voir plein n'arrange pas les choses. En un mot le positivisme et l'optimisme sont les deux moteurs pour avancer et surtout ne pas se prendre au sérieux. Rire de soi-même fait beaucoup de bien beaucoup plus que de rire des autres. S'écouter, écouter sa petite voix intérieure et suivre son instinct est souvent salutaire.

Écrit par : Lauriza | 08/02/2014

Je pense que tu as raison, il faut commencer par écouter la personne à l'intérieur de soi. C'est la 1ère chose à faire. C'est ce que je fais. Et puis après je demande conseil à mes amis. Le reste, c'est de l'argent jeté par les fenêtres ! Je ne me laisse pas avoir. Bon week end Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 08/02/2014

ARIAGA À TOUS; pas pu répondre aux commentaires aujourd'hui, un problème de blocage, je me rattraperai demain.

Écrit par : ariaga | 08/02/2014

@ Amezeg, le client mouton et ce qui lui arrive sont parfaitement décrits grâce à ton talent.

Écrit par : ariaga | 09/02/2014

@ Thierry, elle est fine ta surcouche ! (ouaf!ouaf!)

Écrit par : ariaga | 09/02/2014

@ Coumarine, merci de ta visite et après tes gros ennuis de santé je suis contente de voir que tu es très active sur ton blog.

Écrit par : ariaga | 09/02/2014

Quel avenir pour Celui qui demeure éternellement le même ?... Bises, chère âmie Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 10/02/2014

C'est un commerce écoeurant, en effet.

Écrit par : la Mère Castor | 10/02/2014

j'espère que c'est l'ordi qui est bloqué ...que ce n'est pas toi
besos
tilk

Écrit par : tilk | 11/02/2014

@ Tilk, les psy adorent ce qui est compliqué ! Pour ton second commentaire ce n'était pas moi qui était bloquée. Il y a beaucoup de bugs en ce moment.

Écrit par : ariaga | 11/02/2014

@ Lauriza, je retiens de ton excellent commentaire que ce qui est important c'est la façon dont nous faisons ou recevons les choses qui est importante et aussi la nécessite de rire de soi même. Voilà deux bons conseils.

Écrit par : ariaga | 11/02/2014

@ Élisabeth, oui, il faut faire confiance à l'Ami Intérieur.

Écrit par : ariaga | 11/02/2014

@ Phène, pour Celui là il n'y a ni passé, ni présent, ni avenir il est toujours là Omniprésence, Omnipotence Omniscience.

Écrit par : ariaga | 11/02/2014

La mère Castor, le mot est fort mais ...

Écrit par : ariaga | 11/02/2014

La pratique de la méditation et de la pleine conscience remplacent parfois bien des thérapies, à condition de savoir écouter son ami intérieur ce qui n'est pas toujours évident, celui-ci étant sans cesse parasité par de multiples pensées... mais le fait même d'être conscient de ce "parasitage", cela veut dire que la pleine conscience est présente.
Je suis peut-être un peu hors sujet, mais c'est ce que m'ont inspiré tes lignes, Ariaga. Bonne soirée à toi.

Écrit par : Françoise | 11/02/2014

@ Françoise, tu n'es pas hors sujet, cette pratique permet de nettoyer le mental et d'avoir ainsi mieux accès à l'ami intérieur.

Écrit par : ariaga | 12/02/2014

L'ami intérieur, oui, très bien, bon copain, mais il est parfois le premier à nous faire des crocs-en-jambe......

Écrit par : ÉPHÊME | 12/02/2014