UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nouvelles du Laboratoire | Page d'accueil | Le monde matériel »

15/03/2014

Le menu du marché

 

écriture,blog,alchimie,quotidien,culture,société,Jung

 

Je vous avais dit dans ma dernière note, avant de m'éloigner de la blogosphère pour une période de repos et de cogitation, que le projet en cours de la création d'un site (et non pas d'un nouveau blog) me ferait envisager une certaine évolution du Laboratoire. Je ne vais pas attendre que le site soit terminé, car c'est une grosse entreprise qui demande du temps et l'aide d'un spécialiste, pour vous proposer la nouvelle carte de mon alchimique cuisine.

J'intitulerai cette nouvelle carte, " le menu du marché ". En effet, elle sera faite de ce qui se présentera à mon esprit juste au moment de publier avec un petit côté : prenons le matériau sans chercher trop de cohérence et contentons nous d'une juste pincée de sel philosophique.

A quoi faut-il s'attendre ? Je ne sais pas encore très bien. Une pensée ou une interrogation qui me trotte dans la tête, une citation échappée d'un livre ouvert, une poésie "descendue" du cosmique ou "remontée" de l'inconscient, un texte d'un fidèle du Laboratoire, des photos.

Je ne sais pas trop où je vais mais j'espère conserver ce blog, en même temps que les travaux qui seront publiés sur le site , en vous concoctant une cuisine mangeable et renouvelée selon les saisons !

À très bientôt

Ariaga

Commentaires

Bonne inspiration devant tes fourneaux Ariaga. Lorsque l’artichaut sera chaud, nous le décortiquerons avec plaisir. Bises alléchées ! :)

Écrit par : lechantdupain | 15/03/2014

Bonsoir Ariaga, ton artichaut ressemble à une fleur que tu nous offrirais. Je m'invite à ta table. Bises

Écrit par : danae | 15/03/2014

C'est toujours excitant les nouveautés, j'ai hâte de voir !
Un artichaut ? je croyais que c'était un lotus !
Bises impatientes ! :-)

Écrit par : petit Sucre | 15/03/2014

Ca me plaît bien tout ça...je te suivrai aussi là.

Écrit par : Aslé | 15/03/2014

De nouvelles recettes de perceptions intuitives agrémentées de paroles choisies nous font espérer d'excellents mets dont tu as le secret, âmie Ariaga ... Belle fin semaine, chère Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 16/03/2014

Nous dégusterons avec délectation ta nouvelle cuisine. Alors vite aux fourneaux sans oublier le tablier pour nous offrir des plats concoctés avec amour.

Écrit par : Daniel | 16/03/2014

Une belle transmutation qui s'annonce...je suis heureux que tu t'investisses dans un tel projet.

A très bientôt,
Jean

Écrit par : Jean | 16/03/2014

& Lechantdupain peut me chaut que l'artichaut soit chaud, je le veux seulement beau ... Merci pour ta présence.

Écrit par : Ariaga | 16/03/2014

@ Danae, rien que pour toi,fidèle amie, je mettrai des fleurs sur la table.

Écrit par : Ariaga | 16/03/2014

@ petit sucre, sous ce pseudo se cache une très ancienne amie de blog à laquelle je souhaite un nouveau départ très réussi. Ton blog est beau et le partage de ton expérience m'intéresse beaucoup.

Écrit par : Ariaga | 16/03/2014

Il faut si peu de chose quelquefois, entre deux occupations, comme je le fais avec mes citations. Elles permettent d'attendre les notes un peu plus élaborées ou qui demandent du temps.
Bon dimanche et merci. Je pense que tu y arrivera.

Écrit par : elisabeth | 16/03/2014

Il ressemble à une fleur...
Un site ? Ah! sur un site ,point de commentaires possibles ? J'espère que ce blog ne sera pas abandonné...Un marché c'est attrayant on y trouve tant de choses...J'attends de voir tout cela chère Ariaga.Amitiés.

Écrit par : Hécate | 16/03/2014

@ Aslé, tu sais ce sera un peu "spécialisé"... mais le blog sera toujours là.

Écrit par : Ariaga | 16/03/2014

@ Phène, c'est avec plaisir que je cuisinerai pour toi, ami fidèle.

Écrit par : Ariaga | 16/03/2014

En parlant de cuisine, tu me prends par les sentiments!
Bon début de semaine délicieusement lumineuse et chal-heureuse!

Écrit par : toobanal | 16/03/2014

Littré : Artichaut......de l'arabe ardhischoki, artichaut, de ardhi, terre, et schoki, épine.

---------------

La petite épine de terre que nous sommes bien souvent finit parfois par fleurir dans la pourpre.
De son cœur bientôt mis à nu se lancent alors dans l’espace des myriades de graines qui, si Dieu veut, tomberont en un sol fertile : la voie du cœur de l’épine de terre se répandra ainsi de par le monde.
Je souhaite à ton nouveau site de faire lever en notre sol la bonne graine de cette voie du cœur, Ariaga !

Amezeg

Écrit par : Amezeg | 16/03/2014

Super les marchés :)

Il y a tout au long des marchés de Provence
Qui sentent, le matin, la mer et le Midi
Des parfums de fenouil, melons et céleris
Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai franchi des pays que je ne voyais pas
J´ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ce monde émerveillé qui rit et qui s´interpelle
Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d´abricots?
Voici l´estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L´accent qui se promène et qui n´en finit pas

Écrit par : Frédéric | 17/03/2014

@ Daniel, je crois que le plat est loin d'être cuit. C'est une cuisine qui se mijote,surtout quand il y a trois cuisiniers.

Écrit par : Ariaga | 17/03/2014

@ Jean, changer un peu le ton de ce blog ce n'est pas vraiment un projet, plutôt un nouvel assaisonnement. À bientôt.

Écrit par : Ariaga | 17/03/2014

@ Élisabeth, tu as raison, il faut être plus spontanée.

Écrit par : Ariaga | 17/03/2014

@ Hécate, rassure toi, ce blog ne sera pas abandonné car le site est quelque chose de différent qui se construira sur un temps assez long alors que le blog est comme un souffle...

Écrit par : Ariaga | 17/03/2014

Ce n'est pas le cœur qui lui manque
même quand on l'effeuille
mais son duvet urticant
nous en venons à bout
et dans cette coupole
presque comme un bol
nous choisissons la sauce
pour les feuilles on suce et on griffe
mais il n'est pas architoc l'artichoke
cru ou cuit il y en a pour tous les gouts
vert ou violet il incite à la patience
mais récompense toujours
il y a en plus dans l'assiette
après qu'avant
entropique, il ne pique pas en trop
mais en croc !

Écrit par : Thierry | 17/03/2014

@ Thierry, je vais fermer l'ordinateur ce soir avec un grand sourire provoqué par la réjouissante lecture de ton ode à l'artichaut.

Écrit par : Ariaga | 17/03/2014

Beau programme, beau menu, belles perspectives.
(j'aime beaucoup le poème sur l'artichaut de Thierry).

Écrit par : Marie-Claire | 17/03/2014

La tambouille sera bonne et si, en plus, il y a 3 Chefs aux fourneaux, mais que demande le peuple ?! ^^
"Yapuka" attendre... ;-)
Bonnes ébullitions neuronales !
xoxoxox

Écrit par : Khayaa | 18/03/2014

Ah... les marchés de la campagne spirituelle...!!!!. On se régale d'avance, marchands bien achalandés et acheteurs frétillants de gourmandise.

BISES dégoulinantes d'appétit.

Écrit par : ÉPHÊME | 18/03/2014

@ toobanal, je vois que nous sommes entre gourmets ...

Écrit par : Ariaga | 18/03/2014

@ Amezeg, cette voie du cœur j'espère que nous serons nombreux à la partager car c'est, pour moi la voix de la vie alchimique quotidienne.

Écrit par : Ariaga | 18/03/2014

@ Frédéric, merci pour m'avoir rappelé cette belle chanson pleine de lumière.

Écrit par : Ariaga | 18/03/2014

@ khayaa, à ton contact, mes neurones ne peuvent que chauffer. Cela pétille comme du champagne chez toi !

Écrit par : Ariaga | 18/03/2014

Je pensais moi aussi que ton image était un cœur de lotus. J'aime beaucoup l'artichaut et j'en mange souvent ainsi j'alimente mon cœur qui est loin d'en être un. J'ai hâte de voir ton nouveau site qui liera la cuisine à ce que j'ai compris avec des pensées de sel philosophiques. L'amour de la cuisine n'est-elle pas aussi un bonheur à partager ? !!!!On sent quand un plat est fait avec amour, mes enfants me le disent toujours.

Écrit par : Lauriza | 18/03/2014

Ariaga, tu le sais, toute vie quotidienne n’est pas alchimique. Souhaitons que nous soyons de plus en plus nombreux à vivre une vie quotidienne alchimique, c’est à dire nombreux à cultiver la conscience de notre vraie nature et notre transformation en individus entiers, je ne parle évidemment pas de faire croître à l’infini l’intellect hypertrophié, auto-érotique et coupé de sa racine profonde, coupé de La Vie, mais je parle de redonner au féminin de l’être la place qu’on lui a tant refusée depuis des siècles et des siècles, afin qu’en chacun féminin et masculin, éros et logos, se répondent harmonieusement et que nous sortions de la voie sans issue de notre civilisation dominée de A à Z par les valeurs masculines qui broient tout sans égard pour La Vie véritable.

Écrit par : Amezeg | 18/03/2014

@ ÉPHÊME; je suggère que les fidèles du blog se cotisent pour t'acheter un bavoir !!!! Ouaf !Ouaf !

Écrit par : Ariaga | 19/03/2014

@ Lauriza, non, hélas ! il ne s'agira pas de cuisine ce sera du Jung vu de différents points de vue et des travaux sur des séries de rêves ...

Écrit par : Ariaga | 19/03/2014

@ Amezeg, tu as raison mais je pense aussi aux écrits des anciens alchimistes qui disent que l'on peut trouver La Pierre au milieu des cailloux du chemin et l'Or à partir du fumier ...

Écrit par : Ariaga | 19/03/2014

Oui, Ariaga, on peut les y trouver si l’on tient allumée la lumière de conscience pour les découvrir, sinon... dans l’obscurité de la somnolence ordinaire, on n’y perçoit que des cailloux et du fumier tout à fait banals. Il y a tout de même un certain effort à faire, un certain œil à tenir ouvert...

Écrit par : Amezeg | 19/03/2014