UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Penser avec son coeur | Page d'accueil | Respirer, quelle merveille! »

05/02/2015

La quête du trésor caché

Philosophie,alchimie,spiritualité,jung,voyage,écriture,trésor

Le fabuleux voyage vers le "trésor caché" nécessite de croire très fort en l'existence de ce trésor et aussi d'avoir foi en sa capacité à réussir, même si les obstacles paraissent quasi insurmontables.

Tel Christophe Colomb, persuadé qu'il allait faire une extraordinaire découverte, celui qui entame une Quête doit posséder curiosité, volonté et un incommensurable espoir de réussite.

Jung a écrit un chapitre de Psychologie et Alchimie (p. 435 sq.) intitulé Le trésor caché où il parle de la quête de la substance précieuse qui existe en puissance dans le chaos (materia prima) qui est l’œuvre de la très sage Nature. C'est en relisant ce chapitre que j'ai eu envie de partager cette courte réflexion avec vous, amis lecteurs. À bientôt.

Ariaga

Commentaires

Merci Ariaga, ça me plait beaucoup cette idée de quête du trésor caché.

Quand j'étais petite, mon grand père évoquait souvent un trésor familial caché dans un château dont sa mère, la méchante avait- au sens propre du terme- mangé les plans…

Écrit par : venezia | 05/02/2015

avant le tumulte, et d'un coeur loyal et fier, je te confie ma gratitude de vivre et partager cette même quête. La confiance est là, dans chacun de nos souffles, différenciés et réunifiés dans le même tout. Il reste à laisser parler ce lien d'un coeur léger, aventure profonde, mystérieuse et inconnue. J'ai beaucoup de gratitude envers toi et tous, nous faisons chacun notre part...Je t'aime.

Écrit par : Amista | 05/02/2015

alors ne perdons pas de vue l'étincelle de joie allumée par le feu de nos trésors cachés... Bises de loin car grippé Ariaga !

Écrit par : Lechantdupain | 06/02/2015

J'ajouterai que, pour mener à bien une Quête, il faut aussi de la ténacité et de la patience. Savoir aller au bout malgré les obstacles, ne pas s'arrêter en chemin et baisser les bras...

Écrit par : Daniel | 06/02/2015

Ce n'est pas la matière noire au moins ?

Écrit par : Thierry | 06/02/2015

@lechantdupain, pour ce qui est de la grippe j'ai déjà beaucoup donné ! Attention aux complications car elle est sournoise.

Écrit par : Ariaga | 06/02/2015

@ Vénezia, la recherche du trésor difficile a atteindre se trouve dans beaucoup de contes et cela a une influence sur l'histoire familiale.

Écrit par : Ariaga | 06/02/2015

Le trésor se révèle à lui-même quand le chercheur est absent...
Découvrir un nouveau monde ? oui, mais personne ne connait encore le chemin ...C'est l'heure de l'inattendu....
Je ne connais pas ce texte de Jung, mais il a raison me semble-t-il , c'est dans la matière (matéria prima) que se cache notre petite capacité de flamme. Suivons le fil conducteur...

Bonne soirée, Ariaga.

Écrit par : Icare | 06/02/2015

Je souris, Ariaga ...
Mon dernier post, un extrait de Le secret d'Or de Luc-Olivier D'Algange ...
En lien , toujours ;-))

Écrit par : Kaikan | 06/02/2015

La quête, le but de toute une vie. Du courage il en faut pour ne pas dévier de sa trajectoire.. sans savoir si un jour on parviendra à atterrir.
cassiopee.binhoster.com

Écrit par : Sedna | 07/02/2015

"la puissance dans le chaos" et ce qui
...je pense comme dit Sedna qu'il faut en effet du courage pour ne pas dévier de sa trajectoire. Mais comme tu l'écris, tout est possible avec "la foi en sa capacité à réussir, même si les obstacles paraissent quasi insurmontables." Ces mots me parlent quand je vois le chemin que j'ai parcouru. Amitié et belle fin de semaine.

Écrit par : Louis-Paul | 07/02/2015

Petite erreur dans mon commentaire précédent:

"la puissance dans le chaos"
je pense comme dit Sedna qu'il faut en effet du courage pour ne pas dévier de sa trajectoire. Mais comme tu l'écris, tout est possible avec "la foi en sa capacité à réussir, même si les obstacles paraissent quasi insurmontables." Ces mots me parlent quand je vois le chemin que j'ai parcouru. Amitié et belle fin de semaine

Écrit par : Louis-Paul | 07/02/2015

Et la constance, la patience, l'abnégation , le sens du dépassement, comme ce qui est plus grand que soi ! je dois encore être sous influence après avoir vu le dernier film spatial et spécial qui parle du peuplement lointain et du fait de quitter notre mère nourricière et de couper définitivement le cordon ombilical. De l'impensé à l'impensable ?

Écrit par : Thierry | 07/02/2015

Bonjour Ariaga, la quête, c'est chercher et ne pas toujours trouver ! Je préfère attendre que le trésor atterrisse chez moi tout seul et le trésor peut être une journée avec un beau soleil par exemple, comme aujourd'hui, ou une fleur qui éclot sous mes yeux. Il ne faut pas trop attendre de la vie, un bonheur peut arriver ... peut-être ! Je t'embrasse

Écrit par : danae | 07/02/2015

et si on chantait "le petit bonheur" avec Félix Leclerc, pas un notaire ni un tenant de supérette, mais un super air triste mais entrainant, dans la vraie vie !

Écrit par : Thierry | 07/02/2015

@ Amista, merci pour tes mots si chaleureux. Moi aussi j'ai besoin de tous et si je continue ce blog c'est grâce aux beaux partages qui me fournissent un carburant pour aller de l'avant. ; même si de temps en temps je me fige ...

Écrit par : Ariaga | 07/02/2015

@ Daniel, oui, mais aussi savoir se pardonner de parfois être faible...

Écrit par : Ariaga | 07/02/2015

@ Thierry et pourquoi pas de la matière noire il faut du noir pour que la lumière existe.

Écrit par : Ariaga | 07/02/2015

@ Icare, c'est bien de suivre le fil conducteur mais encore faut-il le trouver.

Écrit par : Ariaga | 07/02/2015

Oui mais il faut questionner jean jacques sur cette énigme de la masse manquante, comptée mais pas trouvée. Elle est connue indirectement pas ses effets. Le reste est et reste mystérieux.

Écrit par : Thierry | 07/02/2015

La matière noire est secrète et l'énergie qui meut l'Univers est plus sombre encore... Sous cet angle de vue, l'Univers entier est un trésor caché dont nous ne sommes que la partie connue, un peu comme l'iceberg n'est que la glace immergée d'une masse beaucoup plus considérable... L'observation scientifique et notre intelligence ouvrent des espaces de recherches infinis qui défient notre imagination, et notre imaginaire, une quête à poursuivre car en science chaque découverte apporte de nouvelles questions à approfondir... Merci Thierry de m'avoir évoqué dans ton commentaire.

Écrit par : Lechantdupain | 07/02/2015

Et je vous en remercie.
Bon dimanche.

Écrit par : Bonheur du jour | 08/02/2015

Ne crois tu pas Ariaga que ce trésor caché est notre être profond celui qu'il faut apprendre à connaitre et accepter pour vire en toute sérénité?

Écrit par : Ulysse | 08/02/2015

La très adulée matière grise parviendra-t-elle à résoudre l’énigme de "la matière", que celle-ci soit noire ou blanche...? La matière grise serait-elle l’enfant de ces deux parents-là et tournerait-elle alternativement son regard vers l’un puis vers l’autre sans parvenir à se reconnaître entièrement ni dans l’un, ni dans l’autre puisqu’elle serait née du mystère de leur dualité ...?
« Une vieille légende hindoue raconte qu'il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci :
— Enterrons la divinité de l'homme dans la terre.
Mais Brahma répondit :
— Non, cela ne suffit pas, car l'homme creusera et la trouvera.
Alors les dieux répliquèrent :
— Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans.
Mais Brahma répondit à nouveau :
— Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu'un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.
Alors les dieux mineurs conclurent :
— Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d'endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour.
Alors Brahma dit :
— Voici ce que nous ferons de la divinité de l'homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c'est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher.
Depuis ce temps-là, conclut la légende, l'homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui. »

Texte trouvé sur le site : http://www.trigofacile.com/divers/spiritualite/textes/legende-hindoue-pouvoir-divin-homme.htm

P.S. j'ai découvert le très pertinent commentaire d'Ulysse tandis que je venais poster mon commentaire... :-)

Écrit par : Amezeg | 08/02/2015

Le chaos est nécessaire, le noir, l'obscurité, car c'est en lui, en elle que brille l'étincelle qui se fera étoile, plus l'obscurité est plus l'étoile brille à nos yeux et c'est là comme l'écrivait Nietzsche qu'elle se met à danser, qu'elle nous met en lumière et nous ouvre à nous-même et au monde.
La créativité est là pour nous l'enseigner.
merci et beaux jours à vous

Écrit par : Maria-D | 08/02/2015

Si la matière grise parfois l'énergie manque, or il faut la faire circuler dans les points de chakra pour articuler non seulement une pensée mais travailler en pesée avec ce levier qui peut tant quand on le place au bon endroit et que le moment est bien choisi , alors barrit centre comme dirait Leibniz sans tromper son monde. L'extinction et l'allumage sont fugaces et transitoires, les régimes établis durent eux, stationnaires ou pas pour les permissionnaires du soir.
L'éclat de l'étoile accroche la toile dans l'écran des nuits noires et point de moires, pas des mouroirs mais des semoirs éternité.
Dans mon for intérieur fait il noir comme dans un four, quand je vois la lumière éclatante de mes rêves je me dis bien que non et que ces milliards de connexions s'activent dans une réalité augmentée.
Parfois richement argumentée d'ailleurs et dont les souvenirs me laissent chancelants au lever.

Écrit par : Thierry | 08/02/2015

Ce Trésor Caché, ne serait-il pas le SOI ?....

Écrit par : Aloysia_Martine | 08/02/2015

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, la maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : “Enterrons la divinité de l’homme dans la terre.” Mais Brahma répondit : “Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera.”

Alors les dieux répliquèrent : “Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans.”

Mais Brahma répondit à nouveau : “Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.”

Alors les dieux mineurs conclurent : “Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour.”

Alors Brahma dit : “ Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher.”

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui...

Écrit par : Maria-D | 08/02/2015

@ ARIAGA À TOUS, j'étais occupée par le site et revenue au Laboratoire je trouve plein de commentaires qui m'ont l'air copieux et bien intéressants. Je ne sais si je pourrai répondre à tous mais je vais me nourrir de vos textes.

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

À Thierry...

Il faut qu’en lui-même le chat craque devant la souris sans songer à la croquer, sans vouloir l’escamoter d’un coup de dent trop pointue. Quand le chat est bien parti sur le chemin du trésor ne voit-on pas bientôt le masculin de l’être danser avec le féminin du même ? Cette évolution dansante n’est-elle pas l’articulation majeure d’une totalité non duelle, sommet d’une créativité essentielle lorsqu’une une nouvelle étoile éclot au sein de l’être en quête de lui-même?

Écrit par : Amezeg | 08/02/2015

@ Amezeg et Thierry, quand vous commencez à écrire en échos c'est un vrai bonheur ...

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

@Amezeg en ce moment que tout le monde est patraque qu'est ce donc là qui ne nous matraque mais confine au tracassin qu'on file avant le traversin; il y a des travers sains et d'autres moins glorieux. A qui va caboter un coup de vent l'emporte vite tandis que coure l'onde. Une sacrée salade pour qui aime la mesclun qui virevolte dans l'assiette.
Comme un pantin presque désarticulé à qui on ne ferme la porte , je me fais l'apôtre d'une chandelle sans espérer voire le grichedent.

Écrit par : Thierry | 08/02/2015

@ Maria D. , tu es une authentique poétesse et j'ai grand plaisir à te voir dépose des commentaires sur ce blog. Merci pour Nietzsche et la danse de lumière et merci pour la légende indoue.

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

@ Kaîkan, et cela fait des année que cela dure. il y a a des âmes qui se rencontrent à travers les vies.

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

@ Sedna, je ne pense pas que la trajectoire de la quête soit droite je crois plutôt, suivant en cela Jung, qu'elle est en spirale.

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

@ Louis-Paul, Pour ceux qui le connaissent, ton cheminement est beau mais je crois que certaines errances peuvent faire partie de la quête. Je pense à la difficile alchimie qui transforme les défauts en leur qualités opposées.

Écrit par : Ariaga | 08/02/2015

et si la matière noire était acidulée, cela ne renforcerait il pas la voie lactée ?

Écrit par : Thierry | 08/02/2015

Bon Jour, chère Ariaga,
En effet, une Sage-Nature recèle la quintessence du Trésor caché... Bises, âmie Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 09/02/2015

-je crois savoir qu'il était une fois un trésor déposé juste là au pied de l'arc-en-ciel.
- Pied gauche ou pied droit?
- Ah! ça, je ne sais pas. Dans l'espace il n'y a ni gauche ni droite
-Faut-il le chercher avant ou après l'arrivée de l'arc-en-ciel?
-Ah! ça je ne sais pas, dans le temps des histoires il n'y a ni d'avant ni d'après il y a juste l'instant.

Écrit par : jamadrou | 09/02/2015

@ Lechantdupain, merci pour ta réponse à Thierry qui a eu bien raison de se référer à toi. Ton blog http://lechantdupain.blogspot.fr/ représente un travail quotidien extraordinaire et au fil des années tu es devenu une référence.

Écrit par : Ariaga | 09/02/2015

@ Aloysia, c'est bien possible ...

Écrit par : Ariaga | 09/02/2015

@ Phène oui la Nature est grande et ses trésors sont innombrables.

Écrit par : Ariaga | 09/02/2015

@ Jamadrou, joli commentaire et ma visite sur ton blog a été une belle découverte. À bientôt.

Écrit par : Ariaga | 09/02/2015

J'ai toujours au coin de ma tête l'idée d'un trésor caché mais je ne le cherche pas..... Si je trouve des petits trésors au hasard, c'est déjà ça.

Écrit par : elisabeth | 13/02/2015

@ Élisabeth, tu es une sage ...

Écrit par : Ariaga | 13/02/2015