UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Paroles du vieil alchmiste | Page d'accueil | Les fleurs de l'Ombre »

19/04/2015

Les liens entre les blogs

écriture,blogs,liens,société,Jung,photo,

Une note difficile à écrire ...

Je souffre d'une incapacité quasi pathologique à supprimer ou classer différemment mes liens avec d'autres blogs. Je conserve des décédés, des trop malades pour écrire, des qui n’écrivent plus depuis plusieurs années, des qui ne se manifestent jamais sur le blog, des qui demandent un code d'accès  etc...

Mon incapacité à effectuer un tri a des conséquences très ennuyeuses. D'abord, ceux qui  découvrent le Laboratoire et cliquent sur les liens pour voir ce qui m'intéresse peuvent être déçus. Ensuite, quand je pars en visite sur les blogs amis, je prends la liste par en haut (parfois j'inverse) et au bout d'un certain temps la fatigue, le mal au dos, ma vue qui baisse font que je me décourage. C'est ainsi que je peux rester longtemps sans mettre un commentaire sur des blogs que j'apprécie beaucoup pour peu qu'ils soient mal situés. Je laisse ainsi sans nouvelles des amis fidèles tellement présents à mon esprit que je suis persuadée de les avoir visités la veille ! Heureusement qu'ils ne sont pas rancuniers et qu'ils me postent un commentaire. Il y a aussi les petits nouveaux qui allongent la liste et que j'aimerais bien mettre dans un joli jardin d'attente pour voir quelles relations vont s'établir.

Je ressens la nécessité de mettre un peu d'ordre (j'ai quand même ces derniers mois effacé deux ou trois blogs) mais, quand je vois ce que cela m'a couté d'enlever de mes liens les blogs de Lechantdupain, qui a d'un coup tout supprimé, y compris son extraordinaire Astroport, je ne sais pas si je suis capable de faire le ménage. J’aimerais bien savoir  comment vous réagissez les uns et les autres et recevoir des conseils, y compris de ceux qui n'ont pas de blog et me font l'amitié de considérer qu'ils peuvent déposer ici des petits morceaux de leurs réflexions.

Amitiés à tous

Ariaga

 

 

 

 

Commentaires

Palplanches, pâles planches, digues sans dindon !

rassembler ce qui est épars, mais pas prendre ses jambes à son cou

tirer un trait, barrer d'un coup de plume, effacer du registre

que les noms disparaissent des rôles, redistribution de ceux ci

réaffectation qui affecte et puis attachement qui ne libère pas

et tout ce sable du temps accumulé et cette consolidation

non le retrait n'est pas simple et on y regarde à deux fois

il y a ce qui a été et cette matérialisation sensible

même si ces cibles ne sont plus atteignable elles restent visibles

présentes à la mémoire

rayer est facile en apparence mais dans les faits, on défait le lien

on coupe l'amarre définitivement, on rejette l'aussière

ceci n'est pas anodin

comme je te comprends

oui tous les jours le blog de jean jacques me manque

il faudrait pouvoir faire une permutation ou tout simplement alterner

et commencer par le bas

car les premiers seront les derniers....

Écrit par : Thierry | 19/04/2015

Aller à l'essentiel !!!
là est l'essentiel ;-)

Écrit par : Maria-D | 19/04/2015

Ariaga, je consulte ton blog régulièrement et avec beaucoup de plaisir; pourtant je poste rarement un commentaire.

Ne t'inquiète pas, je ne m'offusquerai en rien si tu vas rarement ou pas voir mon blog. Quand à la référence à mon site dans ton Athanor, il se peut que cela gène des intervenants car le thème est la peinture, et non la réflexion philosophique et spirituelle.

Les références de ton Athanor m'ont fait découvrir des sites de qualité. Leur présence permanente dans cette liste me permet d'y faire un tour selon mes envies, en évitant de les enregistrer dans ma listes de Favoris déjà bien longue.

Écrit par : Francine | 19/04/2015

Je vais peut-être te surprendre, Ariaga... moi, + que tes textes, c'est TOI que je viens voir! Parce que je te "connais" depuis longtemps, et que ce "longtemps" a de l'importance, comme ces personnes dont on sait qu'elles sont là, sur lesquelles on peut s'appuyer parce qu'elles sont fiables, des personnes qui sont ouvertes, écoutent, ne jugent pas. Aussi, parce que j'aime la femme que je devine derrière ta manière de communiquer, d'entrer en relation, d'écrire, de partager, d'être présente sans jamais être envahissante, de toujours ré apparaître même après de longs moments ou des épreuves que tu as pu traverser... Et quand on sait le nb de blogs que j'ai pu faire depuis que nos chemins se sont croisés!!!!! Jamais tu ne m'as perdue en route LOL !!
Je me rends compte que je ne réponds pas du tout à ta question. mais comme toi aussi tu me "connais" depuis longtemps, cela ne te surprendra guère... :-)
C'est vrai que tu as beaucoup de blogs en liens, et je comprends l'importance que cela peut avoir pour toi. Alors pourquoi t'en défaire? Ne pourrais-tu pas essayer de les répertorier en catégories, au besoin en sous-catégories, ce qui donnera déjà à tes lecteurs une piste suivant leurs intérêts éventuels, et à toi te permettra de visiter telle ou telle catégorie et varier ainsi tes promenades virtuelles.
Pour ma part j'ai bp moins de liens que toi, mais j'ai tout de mm mis une 2e catégorie pour les blogs "en sommeil" de mes amies (tel que celui de Khayaa) qui ne souhaitent pas arrêter de blogguer mais n'ont, pour une raison ou une autre, plus la capacité ou le temps d'alimenter leur blog en ce moment.
J'espère en tout cas que tu trouveras une solution satisfaisante pour ton esprit, je sais que c'est important pour toi mais donne toi le temps de le faire... Fais aussi confiance à ton intuition, si tu as "besoin" de faire du ménage ou du tri il y a certainement un sens à cela :-)
De gros bisous et une belle fin de dimanche à toi, Ariaga

Écrit par : _Petit Sucre_ | 19/04/2015

Bonsoir Ariaga,

Chacun choisit de gérer la liste de blogs à sa façon, de toutes façons imparfaite. Ta longue liste m'a fait découvrir des blogs que je n'aurais jamais connus car leur thème est paroifs éloigné de mes sujets de prédilection, mais je sais que parce qu'ils sont dans ta liste, ils ont une raison d'y être, donc je m'y intéresse, même si j'avoue de pas leur laisser souvent de commentaires. C'est comme une galaxie, un soleil au centre et des planètes qui gravitent autour et que je vais parfois visiter.

Pour ma part, j'essaie de resserrer au maximum, et, la mort dans l'âme, j'en ai parfois supprimés… mais j'en garde encore quelques uns en sommeil dans la liste car ils me sont chers.

Écrit par : venezia | 19/04/2015

Ariaga : la chance , tu bénéficies de la première lettre de l'alphabet.. lol. Pour ma part, j'en suis à ne pas mettre automatiquement de commentaires sur de nouveaux blogs visités car lorsqu'on commence à mettre des posts sur mon blog, je fidélise systematiquement ! Mais je commente aussi plusieurs blogs que j'affectionne et dont les auteurs ne viennent jamais me lire. Un peu frustrant.. l'espoir fait vivre. D'une manière générale, très dur à gérer faute de temps. En ŕésumé fais au féeling !

Écrit par : Sedna | 19/04/2015

@ Thierry tu fais le tour de la question à ta manière que j'apprécie mais inverser ne suffit pas et je l'ai déjà fait, c'est le nombre qui pose problème.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2015

@ Maria-D, je ne peux qu'approuver mais je suis bloquée par un côté sentimental dont je ne pense pas pouvoir me débarrasser pour cette vie.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2015

Je fus blogueur pendant 15 ans, et si les événements ne s'étaient pas précipités, il m'aurait été impossible avant longtemps d'arrêter l'écriture des différents articles alimentant les blogs. Pratiquement presque tout mon temps libre y était occupé. Mais les liens ne sont pas coupés pour autant, la preuve puisque je te suis au fil du temps, sans forcément commenter, ainsi que d'autres blogs. Durant toutes ces années, tu n'as pas idée de tous les blogs que j'ai vu naître puis se taire, des liens établis puis rompus, des mes expériences plus ou moins heureuses, et malheureusement la tristesse de voir certains auteurs que j'appréciais le plus s'éteindre à tout jamais. Pour terminer sur une note plus gaie, dans l'espace réel ou virtuel tout est relatif, le plus important est que tu continues à prendre plaisir à l'écriture de tes articles et au partage de tes sentiments. Merci d'avoir pensé à l'Astroport. Mes salutations bien sur à Thierry dont la plume féconde enjolive ce monde et m'a encouragée souvent. Bises éthérées.

Écrit par : Lechantdupain | 19/04/2015

Je suis les blogs par ce qu'on appelle le "flux rss", j'ai donc un logiciel (c'est Akregator pour Linux) mais il en existe des tas (dont pour WIndows bien sûr) et même des sites en ligne qui font cela (Google Reader le faisait très bien, mais il a disparu, comme quoi de disparaître du net n'est pas réservé qu'aux bloggeurs).

Dans ce logiciel les blogs j'ai rangé les blogs par catégorie qui me sont propres, il y a par exemple les blogs des personnes dont je me sens proche, dont des relations se sont tissées au fur et à mesure, avec le temps. Et comme le dit "Petit Sucre" je viens déjà principalement pour les personnes sur ces blogs et en plus pour leurs textes.

Dans ces catégories, celles que j'ai mises en "bas" ont moins d'importance pour moi, alors quand je n'ai pas le temps je zap ces dernières, mais par contre je regarde toujours les premières, les essentielles, les importantes à mon coeur.

Au plaisir de te lire

chaleureusement

Frédéric

Écrit par : Frédéric | 20/04/2015

Bien sur c'est une ligne de base un peu disjointe
il y a des passages à claire voie
mais on ne cesse d'entendre des voix différentes
et cette polyphonie au bien être afférente
ce n'est certes pas une rente de situation
mais bien un carrousel de point de vue
on écume le temps et la mousse des vagues
vient y mourir et y nourrir à profusion
le spectre des émotions
cette suite comme une fuite emporte au vent
bien des souvenirs qui ont fait plus que soutenir
les plus ardentes des résolutions
cet ensemble résonne encore
et construit un sens multiple
qui ouvre au grand larges
des expériences mêlées
sa richesse longtemps insoupçonnable
n'en finit pas de gréer dans la maturité
et de greffer des variétés qui ajoutent
à l’harmonie présente
bien sûr la logistique a du mal à suivre
là où les souvenirs se font insistants
mais dans le même temps
c'est tout un tissu relationnel
qui est à l’œuvre, de mailles bien montées
et à bord on se trouve disert

Écrit par : Thierry | 20/04/2015

@ Thierry, tes textes me réjouissent à un point que tu ne peux imaginer et entre les lignes je lis encore plus.

Écrit par : Ariaga | 20/04/2015

@ Francine, il ne s'agit pas de n'avoir sur le blog que des gens qui mettent souvent des commentaires mais simplement que ceux qui viennent ici trouvent des blogs intéressants et actifs. Après, il faudrait peut-être que je fasse des listes thématiques, je ne sais pas encore et je frai le point dans quelque temps.

Écrit par : Ariaga | 20/04/2015

@ Quand, fatiguée et envahie par diverses préoccupations j'ai envie d'arrêter ce blog pour me consacrer au grand travail que j'ai mis en chantier su le site, des textes comme celui que tu m'as mis en commentaires me redonnent la force et l'inspiration. Si toutes les personnes que je rencontre dans la vie "réelle" étaient aussi gentilles et attachantes que toi ce serait le bonheur !

Écrit par : Ariaga | 20/04/2015

Chère Ariaga....voilà que je décoouvre ce tantôt qu'OverBlog m'a imposée la nouvelle version !!!Et la plupart des liens que j'avais mis ont disparus..........C'est un choc ! ...Comme je ne suis pas abonnée à tous les blogs que j'aime...c'est plus que navrant. Le lien de Phène entre autre a disparu...pfft...Je vais le retrouver dans ta liste, bien précieuse en l'occurence .Je ne sais si comme beaucoup je vais émigrer de chez OB vers ailleurs.
Ton article tombe à point , est-ce le hasard ? J'espère que nous ne nous perdrons point...
Je suis retournée...Excuse cet émoi. Amitiés

Écrit par : Hécate | 20/04/2015

@ Hécate, ma pauvre amie, je te plains. Moi aussi, sur mon autre blog sur Overblog j'ai du faire la migration. Il y a beaucoup de complications mais on peut les contacter pour avoir des explications et éventuellement rétablir les choses. Après avoir parfois râlé contre hautetfort la plateforme du Laboratoire, je me rends compte que, à travers les années, j'en suis contente. Mais il y a quand même des problèmes. Par exemple l'écriture de mon blog est devenue soudain plus petite !

Écrit par : Ariaga | 21/04/2015

Merci pour le dérangement
la ligne n'est pas coupée
il y a bien un peu de friture
mais n'est ce pas normal
dans de tels parages ?

Écrit par : Thierry | 21/04/2015

Bonsoir Ariaga, je suis comme toi j'ai beaucoup de mal à gérer et c'est un peu pareil sur facebook car on peut faire de la peine sans le vouloir mais on ne peut garder tout le monde, sinon il n'y a pas de limites. Jai tristesse à enlever ceux qui sont décédés ou trop malades pour continuer. Ici c'est comme dans la vie.

Bises ma belle

Écrit par : danae | 21/04/2015

@ lechantdupain, quel plaisir de lire ton nom au bas d'un commentaire. Tu me manques.

Écrit par : Ariaga | 21/04/2015

n@ petit sucre; je t'ai répondu plus haut ùais en oubliant de mette ton nom. C'est le commentaire qui commence par "quand fatiguée et ...". C'est un acte manqué car je crois que, pour moi ton nom commence toujours par un A.

Écrit par : Ariaga | 21/04/2015

C'est l'histoire du cœur et de la raison...
Amitié

Écrit par : Miche | 22/04/2015

Vague parapet qui part après
où l'onde vagissante vient mourir
bois pas flotté mais bien détrempé
usé, rappé et frappé
de soubresauts en ressacs
que seule l'écume vient nourrir
qui espère seulement ne pas pourrir

un barrage mais pas seulement pacifique
pour qui a une peur horrifique

embruns chargés, empreintes marquées
le tableau n'est plus à dépeindre, à dépendre

dans l'insistance du combat
il y a la persévérance de la lutte

et si en butte, en motte, en dune, on dine, ondine tient !

on compte les vailants qui veillent vaille que vaille
construisent unis, pas une ile, mais une ligne de défense

soudés, au corps à corps, ile tiennent encore

Écrit par : Thierry | 22/04/2015

Les pieux équarris
ne sont pas des touches
ont ils jamais été vernis
d'ailleurs
mais ils donnent une note
toute a fait surannée
certes peut être y a t il désaccord
et l'ensemble est tiraillé
le temps a fait son œuvre
qui ouvre les cœurs
et ferme les plaies
les souvenirs ne s'enfouissent pas
comme cela dans le sable
quand on y met la table
d’émeraude
les images ne s'enfuissent pas
non plus, qui ne nous quittent pas
alors ardemment dressés
ils nous permettent de presser
ce qui est cher et a existé
encore et encore

Écrit par : Thierry | 23/04/2015

Ancrés dans le sol
ils sont les témoins
de tous ces soins
pris dans le rôle

Écrit par : Thierry | 23/04/2015

ARIAGA À TOUS, j’ai en ce moment la visite de ma nièce et de mes petits neveux et je profite à fond de cette tranche de vie ici et maintenant. Le ménage dans mes liens attendra et je pense que ces quelques jours de maturation sera très profitable au projet. Amitiés à tous.

Écrit par : Ariaga | 23/04/2015

J’ai été confronté au même « problème » et ne l’ai pas complètement résolu…Mais voilà ce que j’ai fait, des fois à contrecœur :

-supprimé les liens ne menant plus à rien ou à autre chose qu’au blogue initial.
(à ce sujet je déplore qu’un blogue soit purement supprimé)
-créé une nouvelle rubrique (Au pays du blogue 2) en y mettant les blogues que je consulte régulièrement et actifs (je le fais petit à petit)
-gardé les autres blogues auxquels je tiens dans la rubrique d’origine
Certains blogues pourront donc passer d’une à l’autre à l’avenir.

C’est sans doute pas satisfaisant complètement mais…"on fait comme on peut "…
Amitié.

Écrit par : Louis-Paul | 24/04/2015

J'ai choisi de mettre peu de référence de site ou blog dans les listes de mon blog et je les destine plus aux lecteurs.
Pour mon usage personnel, je me sers principalement de ma liste de Favoris d'Internet Explorer, ce qui facilite une liste très fournie et aux multiples catégories.
Amicalement

Écrit par : Francine | 24/04/2015

Un bel intermède que cette visite familiale qui te permet de mettre ton projet de côté, le temps de la réflexion... Profites bien des tiens et de cette vie qui nous file entre les doigts à une vitesse de fou :-)
Bisous, amie

Écrit par : _Petit Sucre_ | 25/04/2015

Muret disjoint qui jamais n'enferme
malgré ces coins qui s'enfoncent
il ne peut dire "je renonce"

Écrit par : Thierry | 25/04/2015

Oh liens chargés d'histoire
comment ne pas vous revoir
sans que cela ravive les mots
pas ceux qui prennent en étau
une crête d'écume sans phrases
toutes faites qui dans la stase
fait ressentir un instant d'immobilité
pourtant le mouvement n'est pas absent
les va et vient incessants de la mer proche
nous rapprochent de ces instants paroxysmiques
qui vont voir déferler et même engloutir dans un nuage
le maigre obstacle qui pourtant de fait surnage
pour lui pas d'effets stylistiques
un mince abri qui se rince
une voie qui s'esquisse
dans toutes ses interstices
au reflux du temps
des voix mêlées
ne trahit pas
son soubassement
l'effort en prime
comme une estime

Écrit par : Thierry | 25/04/2015

En 9 ans, j'ai vu disparaître les 3/4 des blogs dont les propriétaires venaient me visiter dans la 1ère et la 2ème année de la création de mon blog. J'ai donc supprimé leur lien. Quand quelqu'un décède, j'attends à peu près une année avant de supprimer le lien. Pour ceux dont les blogs ne bougent plus, j'attends un peu, une année ou deux avant de supprimer le lien également. Si je ne trouve plus d'intérêt à visiter un blog, je le supprime aussi car cela ne sert à rien de "perdre" son temps.... Comment gérer le nombre des blogs. Une semaine je prends la liste de Z à A et l'autre semaine, de A à Z.... J'en mets certains dans mes favoris, et pas sur mon blog (dans ma liste de blogs à visiter). Certains de ceux-là sont importants pour moi, d'autres sont en attente de voir si je veux les garder ou pas. A certains j'ai mis une étoile après leur nom, ce qui veut dire qu'ils publient souvent et sont intéressants. Les autres, je n'y vais que de temps en temps. Je n'ai pas de recette à te donner. Je sais que c'est un problème depuis le début de l'aventure. De temps en temps je me donne des excuses de ne pas avoir du temps à consacrer à mes visiteurs. Bon week end Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 25/04/2015

A partir du moment où l'on choisit de lister ses "préférences" on est fatalement conduit à en oublier......

Écrit par : Alezandro | 25/04/2015

Il ne s'agit pas de stères qui enserrent
mais qui retiennent juste le sable du temps
et quand filtre le silence qui transpire
peut être inspirent plus que le respect
qui confine dans l'aspect veiné de leur peau
alors que peinés de ne plus se toucher
complétement ils en affirment le besoin
et infirment bien des prédictions obscures
qui n'en aurait cure ne prendrait garde
au symbole vivant que respirent ces fibres

Écrit par : Thierry | 26/04/2015

Ma chère Ariaga, je vois que tu t'inquiètes beaucoup pour tes amis, et ce n'est que plus émouvant pour eux. Mais le responsable de ces dysfonctionnements, ce n'est pas toi, c'est le monde de l'informatique qui est totalement inhumain ! Au début on essaie de bien faire, on s'applique, puis peu à peu ils vous découragent totalement... Tant pis, ce n'est pas grave. Le plus important est de se parler, comme tu l'as fait ! A bientôt de te lire dans un article passionnant comme tu en as le secret...

Écrit par : Aloysia | 26/04/2015

tout à fait d'accord avec Aloysia!
Belle journée à tous!

Écrit par : _Petit Sucre_ | 27/04/2015

@ ARIAGA À TOUS, ma famille vient de partir et j'ai lu attentivement tout ce que cous m'avez écrit au sujet des liens. en faisant un "mix" de vos excellents conseils je pense que je vais trouver une solution. J'ai retenu, ente autres, que je dois prendre mon temps et je vais suivre ce conseil. J'ai aussi senti dans vos commentaires beaucoup d'amitié et cela m'a fait chaud au cœur ...

Écrit par : Ariaga | 27/04/2015

je crois que le mieux c'est de faire comme on le sens
les liens se tissent tout de même
besos
tilk

Écrit par : tilk | 28/04/2015

avec la nouvelle formule et mes problèmes j'arrives pas à les mettre..
besos
tilk

Écrit par : tilk | 28/04/2015

Ne faut-il pas croire en un hasard heureux de la vie qui nous fait arriver chez un ou une bloggeur/euse ami/e ? C'est un brin de poésie supplémentaire à mes yeux... Bises, profite bien de ceux qui t'entourent. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 28/04/2015

ARIAGA À TOUS, faire comme on le sens, faire simple, penser à ses amis, ne pas être trop triste quand un blog s'arrête (encore un aujourd'hui), savoir parfois oublier pour accueillir du nouveau, supprimer les chemins sans issue, privilégier les actifs et ne pas oublier l'ami Thierry qui assaisonne tout cela à sa manière voilà ce que vous m'avez cuisiné au sujet des liens ! MERCI.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2015

C'est la valse des blogs
qui donne le tournis
pas de risque de bogue
on remue le fourbis
et puis on prend un glog
ici tout est bien fourni

Quand on a la chance
d'avoir de tels lieux
de parole et d'encens
ce n'est pas le thé dansant

pour autant si on fait des pas
en arrière mais aussi en avant
perdre de vue, rien de plus navrant
par moment du moins
du fanal au fatal

Enfin la permutation
fait circuler la nouveauté
on percute heuristiquement
on s'accomplit artistiquement

le réseau entre dendrites et axones
fait que parfois on reçoit des coups de klaxon
mais comme la plasticité du cerveau
de nouvelles connexions poussent

ce n'est pas l'hydre de Lherne
personne ne se prend pour Hercule
on sort tous de notre caverne
mais pour avancer on recule

Écrit par : Thierry | 29/04/2015

@ Thierry, tu clôtures en beauté, je n'ai plus qu'à m'y mettre quand ce sera clair dans ma tête.

Écrit par : Ariaga | 29/04/2015

Bonsoir Ariaga,
Tout comme toi, je ne sais pas supprimer mes blogs amis même s'il n'y a plus personne là-bas, car il est arrivé que des blogs, après 1 an ou même 2 ans, reprennent vie. Et puis, certains les ferment et les rouvrent quelques mois plus tard. J'ai mis dans mes paramètres que je désirais voir les blogs actifs en tête de liste et par date de publication. Je vois donc tout de suite s'il y a du nouveau à lire ou pas. Et en fin de liste, j'ai plusieurs blogs inhabités depuis certains plusieurs années, mais je les garde, des fois que... et puis, j'y suis attachée...
Concernant ton blog, je ne viens pas régulièrement chez toi, mais j'aime te lire, et ton blog est de qualité. Merci pour cela.
Bon week-end à toi.

Écrit par : Françoise | 30/04/2015

Bonjour Ariaga,

Quelle délicatesse, belle Ariaga! Quelques mots de temps en temps, le frôlement d'une aile amie qui passe, une petite pépite d'or.
Je reconnais bien dans ce billet ton grand cœur, ta gentillesse et ton respect pour nous tous.

Merci, bisous affectueux!
Michelle

Écrit par : Michelle | 06/05/2015