UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les moments de tristesse | Page d'accueil | Les liens entre les blogs »

11/04/2015

Paroles du vieil alchmiste

écriture,citations,jung,alchimie,philosophie,correspondance,spiritualité

Le vieil alchimiste qui parle à l'oreille de mon cœur, même quand j’oublie de l'écouter et me laisse aller à la tristesse, est toujours là pour m'aider. Ce matin, j'ai, suivant ma technique "divinatoire", ouvert au hasard le tome V de la correspondance de Jung. Ce dernier tome est celui qui me parle le plus car il concerne les toutes dernières années de la vie de Jung et qu'il y fait souvent des observations sur la manière de vivre et de mourir. J'ai entendu une réponse à une certaine angoisse existentielle et je la partage avec vous.  J'y ai ajouté, pour le contexte, ce qui précède et ce qui suit :

" Dès lors que l'archétype est sollicité en un certain lieu, il est aussi activé comme un tout, c'est à dire partout simultanément, car il est universel et reste donc identique à lui-même  toujours et partout. C'est pourquoi un vieil alchimiste pouvait consoler un de ses disciples en ces termes : " Quels que soient ton isolement et la solitude que tu ressens, si tu fais vraiment et consciencieusement ton travail, des amis inconnus viendront te chercher. "

Il me semble que jamais aucune réalité essentielle n'a été perdue car la matrice correspondante reste présente en nous, et de là  elle veut et peut renaître lorsque c'est nécessaire. Mais seuls peuvent la recouvrer ceux qui ont appris l'art de détourner leurs yeux de la lumière aveuglante de l'opinion commune et leurs oreilles du bruit des slogans éphémères. " (p. 206, C. V)

J'ai reçu une leçon ...

Ariaga 

 

 

Commentaires

Bon jour Ariaga, faire confiance en la providence qui va apporter l'apaisement attendu dans une rencontre, ou une lettre d'une amie, ou un joli paysage, ou une jolie fleur. Bises Ariaga

Écrit par : danae | 12/04/2015

Puissant !!!!

MERCI pour ce partage

Bise (amicale ;) )

Écrit par : Frédéric | 12/04/2015

J'approuve les paroles du vieil alchimiste, bises !

Écrit par : Ray | 12/04/2015

Merci chère Ariaga, ces mots parlent à mon coeur.
Je ne passe plus beaucoup mes mes pensées t'accompagnent.
Je t'embrasse.

Écrit par : plume bleue | 12/04/2015

Ma chère Ariaga,

je trouve que le travail (intérieur et extérieur si je puis dire) est la meilleure consolation et le chemin où l'on s'égare le moins même sans la rencontre de quiconque … Si en plus le vieil alchimiste assure que viendront des âmes amies…

Écrit par : venezia | 12/04/2015

je comprends "faire consciencieusement son travail " comme un devoir d'être soi même et alors ceux qui sont aussi dans la sincérité viennent à notre rencontre...

Écrit par : Ulysse | 12/04/2015

Merci pour ce beau texte, âmie... Belle semaine, chère Ariaga

Écrit par : Phène | 13/04/2015

comme par "hasard" une âme amie vient te rendre visite
en cette belle journée, même éloignée le lien reste actif
belle semaine à toi.

Écrit par : sapientia | 13/04/2015

@ Danae, je fais confiance au fait qu'il existe des amis fidèles comme toi.

Écrit par : Ariaga | 13/04/2015

@ Frédéric, les liens, le partage, l'amitié même virtuelle, tout cela est une nourriture qui fait du bien.

Écrit par : Ariaga | 13/04/2015

@ Ray, un commentaire de toi c'est comme un RAY on de soleil !

Écrit par : Ariaga | 13/04/2015

@ plume bleue, et si tu retrempais ta si jolie plume dans l'encrier ?

Écrit par : Ariaga | 13/04/2015

@ Venezia, je crois aux paroles du vieil alchimiste car depuis que j'ai écrit ce texte des contacts ,dans ma vie et sur les blogs, que je croyais perdus, se sont manifestés.

Écrit par : Ariaga | 13/04/2015

Ne pas chercher, ne pas attendre.....Recevoir simplement....

Écrit par : Daniel | 13/04/2015

En effet, lorsque l'on est connecté à son for intérieur, les réponses à nos questions surgissent d'elles-mêmes ; et c'est parfois très fort !! (Le jeu de mots est d'une justesse évidente).

Écrit par : Aloysia | 13/04/2015

Je prends comme le cadeau du jour, celui qu'il me fallait justement aujourd'hui. merci Ariaga.

Écrit par : la Mère Castor | 14/04/2015

Un bouquet d'espoir pour combattre la solitude ! joliment écrit, un très beau texte

Écrit par : Sedna | 14/04/2015

@ Ulysse, très juste et je pense qu'il faut d'abord être ami avec soi pour que les autres aient envie d'être amis nous.

Écrit par : Ariaga | 14/04/2015

@ Merci à toi de venir si fidèlement visiter le Laboratoire.

Écrit par : Ariaga | 14/04/2015

@ sapientia, merci mystérieuse amie de la sagesse pour ce lien ...

Écrit par : Ariaga | 14/04/2015

@ Daniel, c'est vrai que c'est souvent quand on ne s'y attend pas que les cadeaux de la vie surviennent.

Écrit par : Ariaga | 14/04/2015

Magnifique texte chère Ariaga...Il touche beaucoup....Merci à toi .

Écrit par : Hécate | 14/04/2015

alchmiste sans être alarmiste
ça fait vingt fois que je lis le titre

Écrit par : Thierry | 14/04/2015

Bonne journée Ariaga sous le soleil. Oui la providence fait bien les choses. Le vieil alchimiste a bien raison. Merci et bises

Écrit par : danae | 15/04/2015

sage leçon en effet... à appliquer !
bonne journée
arielle

Écrit par : arielle | 15/04/2015

@ Aloysia, je pense que le jeu de mots quand il est spontané est aussi une rencontre.

Écrit par : Ariaga | 15/04/2015

@ La Mère Castor, les amis viennet à toi spontanément car tu es en contact avec beaucoup de chose : la Nature, l'art sous diverses formes, la famille et tous ceux que tu entraines dans ton monde si riche.

Écrit par : Ariaga | 15/04/2015

@ Sedna, à l'espoir je préfère le présent mais il faut parfois se contenter de l'attente.

Écrit par : Ariaga | 15/04/2015

@ Hécate, c'est à Jung qu'il faut dire merci ... je ne suis que le vecteur.

Écrit par : Ariaga | 15/04/2015

Je partage l'avis de ton "vieil alchimiste" . La vie est si souvent étonnante, surtout quand on ouvre ses yeux et son cœur !
Je suis contente de pouvoir déposer ces mots aujourd'hui, cela faisait plusieurs jours que je n'accédais pas aux commentaires... Tout est changement, c'est bien. Belle journée Ariaga. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 16/04/2015

@ Plumes d'Anges, il y a beaucoup de problèmes en ce moment. Moi même il m'arrive de renoncer à mettre des commentaires tellement c'est difficile. Le pire c'est quand il y a des codes que je n'arrive pas à lire car ma vue est mauvaise en ce moment.

Écrit par : Ariaga | 16/04/2015

Coucou Ariaga, passe une belle journée.

Écrit par : danae | 17/04/2015

Bon Jour, chère Ariaga,
Beau week-end ensoleillé, âmie Al-Chimiste

Écrit par : Phène | 18/04/2015

Il est difficile de rester soi, de tracer son chemin et de ne pas succomber à toutes ces vérités qui s'imposent un peu trop bruyamment!

Écrit par : Alezandro | 18/04/2015

@ Arielle, merci de ta visite et si tu as pu en retirer quelque chose j'en suis heureuse.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2015

@ Phène, le temps qu'il fait au dehors n'est pas le plus important mais un peu de soleil contribue à la umière ...

Écrit par : Ariaga | 19/04/2015

@ Alezandro, oui, le chemin est difficile mais c'est ce qui en fait la beauté. J'ai visité ton blog que j'ai trouvé très intéressant.

Écrit par : Ariaga | 19/04/2015

Dans la dernière partie des paroles venant de l'alchimiste, on retrouve de façon succincte ce que nous demande notre corps pour ne pas littéralement exploser. Petit bout par petit bout entamer une progression dans ce qui nous fait tant devenir la personne que l'on a rêvé d'être. L'on dit souvent qu'il faut un but à définir puis à oublier pour le laisser nous réaliser. Vivez, les belles pensées des vôtres viendront en fin de vie vous saluer. Vivez pour une fois et ne soyez plus un résumé apocryphe. Vivez sans vous rien est faisable.

Écrit par : Aurélie | 24/04/2015