UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Célébration de l'esprit de la Nature | Page d'accueil | Paroles du vieil alchmiste »

07/04/2015

Les moments de tristesse

 

éciture,philosophie,poésie,spiritualité,tristesse,alchimie,photo,la rochelle

Il y a des moments où on sourit tout le temps pour que soient bien au chaud les larmes qui coulent à l'intérieur.

Il y a des moments où on s’enferme dans la tour grise des mauvais souvenirs.

Il y a des moments où le sentiment de la perte du tant aimé vous enveloppe comme un brouillard. Le temps n'y fait rien.

Il y a des moments où on ment car on ne veut pas partager le voyage dans un pays où il ne faut pas se retourner.

Ce ne sont que moments et, comme toute chose à son contraire, de l'autre coté de la noire tristesse brillera à nouveau la lumière de la joie.

Ariaga

Commentaires

très chère Ariaga
toute face à son envers
et il n'y a pas de joie sans tristesse
on évite de penser et de regarder de certains côtés
de peur de pencher dangereusement
la tour nous isole dans nos pensées
mais nous élève aussi vers l'horizon

ce soir je suis plus triste qu'hier
j'ai perdu un vieux collègue
qui m'avait embauché
il y a trente ans !

Écrit par : Thierry | 07/04/2015

Oui, ces moments existent, chère Ariaga, et comme tu le dis toi-même, à la tristesse succédera la joie... et il faut peut-être longuement éprouver ces hauts et ces bas avant de pouvoir comprendre qu'ils sont interdépendants comme le jour et la nuit, l'hiver et l'été, la veille et le sommeil ; lot de cette existence terrestre que l'on aime tant malgré ses rudesses ! Cependant, comme la solitude est souffrance pour celui qui a perdu l'être non seulement le plus cher, mais surtout le plus proche, le plus intime... ! C'est alors peut-être que la sublimation ouvrant vers l'Absolu devient envisageable ? Âmitié.

Écrit par : Aloysia | 07/04/2015

Joie et tristesse traversent nos vies. La lumière chasse l'ombre mais celle-ci parfois bien tenace revient hanter nos journées. Il faut toujours croire que la prochaine aurore sera ensoleillée.

Écrit par : Sedna | 08/04/2015

"Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été. " Camus

Jamais un hiver, aussi rigoureux fût-il, n’a empêché les roses d’éclore en été.”
René de Masny

Écrit par : Frédéric | 08/04/2015

La tristesse, c'est comme un enfant...
Le prendre dans ses bras
Doucement le bercer
Des mots tendres à chanter
Il s'endort...

Rester encore auprès de lui
Veiller son sommeil...

Amitié Ariaga

Écrit par : Miche | 08/04/2015

Il faut se dire que ces moments de tristesse sont passagers et qu'ils nous permettent de profiter mieux des moments de bonheur qui suivent. Bon après midi Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 08/04/2015

Seuls les contours des arbres se dessinent nettement
tandis que dans le plus loin les formes s'estompent
dans un flou gris qui sent la pluie

La tristesse n'est pas que passagère
les crises de mélancolie mêlent l'ancolie et la pensée
et ces jolies vivaces magnifient de leur couleur
nos jours sombres

Écrit par : Thierry | 08/04/2015

Il y a des instants qui s'invitent à nous, que l'on ne peut éviter mais dont on se délivre par un rayon de soleil inattendu!

Écrit par : Alezandro | 08/04/2015

La tristesse est comme un nuage qui passe dans le ciel. Il assombrit l'horizon mais on sait que demain il fera peut être beau.
De tout cœur avec toi Ariaga.

Écrit par : Daniel | 09/04/2015

ARIAGA Â TOUS, grand merci pour vos commentaires si beaux et si touchants sur un moment de tristesse. La tristesse n'est pas la dépression, cela ne dure pas très longtemps. C'est comme une chape qui descend et vous écrase un moment mais on peut la soulever et on revoit le jour et la joie. Ce qui m’interpelle, c'est la manière souvent inattendue de cet état.

Écrit par : Ariaga | 09/04/2015

C'est là tout le mystère de la vie, je t'embrasse

Écrit par : Ray | 09/04/2015

c'est vraiment ça, de savoir ça, de savoir que ce moment, ces moments sont passagers, qu'il y aura toujours un sourire après, de soi ou d'un autre, le tout c'est de le savoir, et d'avoir confiance.
Je t'embrasse belle Ariaga,
Aslé

Écrit par : Aslé | 09/04/2015

Observer, observer ces émotions de tristesse, ne pas les retenir, les reconnaitre, puis les laisser passer.

Écrit par : Francine | 09/04/2015

ARIAGA Â TOUS, je ne vais pas répondre individuellement aux commentaires mais plutôt aller faire un tour sur vos blogs. Et surtout, vite passer sur ce moment de tristesse et proposer un autre texte.

Écrit par : Ariaga | 10/04/2015

Un petit coup de calgon partagé d'ailleurs ; mais les beaux jours arrivent... Enfin en Lorraine, il faudra attendre encore un peu. :(

Écrit par : aliscan | 10/04/2015

Finalement, tout ce qu'on dit et tout ce qu'on pense, ce sont seulement... des manières de voir du mental . Et qu'est-ce que c'est que cette tristesse?... Ce doit être... Ce doit être la porte qui conduit à quelque chose d'autre... qu'il ne comprend pas encore, mais que peut-être le corps alchimique comprend...

Écrit par : Icare | 11/04/2015

Oui, il y a des moments de tristesse qu'il faut apprendre à vivre et à accepter jusqu'à ce qu'elle s'envole comme un oiseau léger...
Des bisous, mon amie

Écrit par : ambreneige | 12/04/2015

Bonjour Ariaga, comme je comprends ces moments de tristesse qui font suite à des moments de joie. Ainsi est là vie avec tous ses contraires. Chassons les nuages, le soleil va apparaître. Amitiés et bises

Écrit par : danae | 12/04/2015

La tristesse est une sensibilité...Cet article me va droit au coeur. Les instants heureux deviennent plus précieux face à la tristesse...
Amitiés

Écrit par : Hécate | 14/04/2015

Moments de tristesse mais belle photo, très émouvante.
"Ce ne sont que moments et, comme toute chose à son contraire"...je t'envoie quelques lumières printanières. Je t'embrasse.

Écrit par : Louis-Paul | 16/04/2015

@ Louis-Paul, merci ami pour ta lumière qui me fait beaucoup de bien.

Écrit par : Ariaga | 16/04/2015